Travaux et bricolage maison

Rénover un parquet ancien

Le parquet est un matériau cosy, noble et chaleureux. Le parquet en bois naturel est un matériau qui est amené à vieillir au fil du temps et des années. C’est pourquoi il est nécessaire de procéder à des travaux de rénovation du parquet lorsque cela est nécessaire. Vous souhaitez rénover un parquet ancien ? Il y a des règles à respecter en commençant par identifier quelles solutions s’offrent à vous pour obtenir une parfaite rénovation de votre parquet. Comment rénover son vieux parquet ? Comment remplacer une lame de parquet cassée ? Comment réparer un parquet flottant ? Peut-on rénover son parquet ancien soi-même ? Comment repeindre son parquet en bois ?

Nous allons identifier ensemble la solution de rénovation adaptée à votre parquet et ainsi lister les différentes manières de réparer et de rénover un parquet en bois.

 

Comment réparer son parquet en bois ?

 

La réparation de parquet ne s’adresse pas seulement aux parquets anciens. En effet si vous avez posé du parquet dans une pièce de vie telle qu’un salon-séjour, une chambre, un couloir ou même une cuisine, vous n’êtes pas à l’abri de faire tomber un objet lourd et ainsi former un impact qui va altérer la qualité de votre sol.

 

Changer une lame de parquet : le matériel nécessaire

Le principal avantage d’un sol revêtu de parquet en bois c’est sa structure de pose. Pour ce faire, voici le matériel nécessaire :

  • Une perceuse : de 20 à 50 euros à l’achat ou 10 euros par jour à la location, si vous n’en possédez pas,
  • Une scie sauteuse : 10 euros par jour à la location ou 40 euros environ à l’achat,
  • Une ponceuse à parquet : environ 50 euros la location journalière,
  • Un burin : à partir de 3 euros,
  • Un marteau : 4 euros environ,
  • Une colle à bois : à partir de 7 euros les 250 grammes,
  • Un rabot : à partir de 3 euros,
  • Un vernis vitrificateur : compter 10 euros le litre,
  • Un pinceau plat : à partir de 2 euros.

 

Comment remplacer une lame de parquet ?

Les étapes sont relativement simples et rapides à condition de s’appliquer :

  1. Retirer la lame cassée de votre parquet : Percez un trou à l’extrémité de votre lame de parquet à remplacer puis sciez à l’aide de votre scie sauteuse la lame de parquet à 1 centimètre de votre trou jusqu’aux lambourdes. A l’aide de votre burin, il faut extraire la lame que vous venez de scier avec délicatesse afin de ne pas altérer les lames environnantes. Pour ce faire vous pouvez scier la lame endommagée perpendiculairement. Désolidarisez délicatement la lame endommagée de la lame attenante.
  2. Installer la nouvelle lame de parquet : Mesurez la dimension de votre nouvelle lame et à l’aide de votre rabot, aiguisez la languette de celle-ci afin de mettre à taille. Mesurez et emboitez pour vérifier que la mise à la taille est parfaite. Appliquez votre colle à bois sur des languettes de papiers pour les glisser à cheval sous les lames existantes et sous la nouvelle lame de bois. Appliquez un peu de colle à bois sur les extrémités de votre lame de parquet puis emboitez votre nouvelle lame en restant appuyé quelques minutes pour que la colle se consolide.
  3. Poncer et traiter la nouvelle lame en bois : Par soucis d’homogénéité de votre sol, il est nécessaire de poncer légèrement la nouvelle lame de bois que vous venez de remplacer ainsi que les lames environnantes. A l’aide de la ponceuse à parquet, poncez l’intégralité de votre sol puis aspirez méticuleusement. Appliquez un produit de finition et laissez sécher selon les recommandations du fournisseur.

changer lame de parquet

changer lame de parquet


 

Trous et fissures sur un parquet

Pour réparer les trous et les fissures d’un parquet, il est inutile de remplacer le sol ! Ainsi, vous éviterez des dépenses inutiles et conserverez un beau parquet avec du cachet.

Vous pouvez combler les fissures et les trous avec de la pâte à bois : celle-ci s’applique directement au cœur du trou avec une spatule. Vous trouverez dans les enseignes de bricolage des mastics à bois entre 10 euros et 25 euros. Vous aurez le choix du coloris selon les marques.

Si la fissure fait moins de 1 centimètre, comblez la avec de la pâte à bois et si elle plus importante, remplissez la avec de la ficelle ou des copeaux de bois, et appliquez ensuite de la pâte à bois par dessus. Lissez ensuite la surface.

Il vous faudra ensuite laisser la pâte à bois durcir puis la poncer légèrement avec un papier abrasif à grain fin pour un résultat parfait.

Pour ce qui est des clous abîmés ou tordus, retirez les à l’aide d’un arrache-clou. Puis remplacez à l’aide de nouveaux clous.

 

Insectes dans un parquet en bois

Votre parquet est attaqué par des parasites ? Comme, par exemple, des insectes xylophages, vous apercevez des sciures de bois à la surface ? Votre parquet est donc vermoulu.

Pour s’en débarrasser, il est recommandé de traiter le sol avec un insecticide fongicide qui tuera à la fois les insectes et les larves. Vous trouverez des produits prêts à l’emploi à partir de 15 euros. Vous pouvez également changer les lattes du parquet. Cependant veillez à demander conseil lors de l’achat du produit de traitement bois, en effet il existe différents types de produits qui ne sont pas tous adaptés au même usage. Vous pouvez également faire appel à une société de désinsectisation qui pourra vous établir un devis pour la prestation. L’intervention ponctuelle est de 100 euros à 200 euros. Pour une intervention définitive le prix est en moyenne de 2500 euros.

DEVIS GRATUIT
Coordonnées
 Monsieur Madame

 

Rénover un vieux parquet en bois

 

Comme tous les revêtements au sol, le parquet en bois s’use, vieillit et perd de son éclat d’origine. Ou bien tout simplement vous réaménagez vos combles et souhaitez raviver l’éclat de votre plancher plutôt que de le recouvrir d’un autre revêtement au sol. Vous devrez dans tous les cas procéder à la rénovation de votre parquet. Quelles sont les étapes de rénovation du parquet ?

 

Poncer un parquet ancien

Le ponçage d’un parquet est primordiale dans la rénovation de parquet en bois. En effet, avant d’accueillir une nouvelle robe d’habillage, il faut retirer l’ancienne. Pour ce faire il est indispensable de poncer l’intégralité de votre parquet au sol. Avant de commencer, nous vous conseillons de vous prémunir d’un masque respiratoire adapté.

  1. Aspirez et dégraissez votre parquet en bois à l’aide d’un produit adapté : environ 10 euros le litre dans votre enseigne de bricolage. Le fait de bien nettoyer votre parquet au préalable permettra un meilleur ponçage du bois.
  2. Passez la ponceuse à bandes dans toute la pièce par passes successives. Pour les parquets abîmés il est préférable d’utiliser un grain 60, sinon un grain 40 fera parfaitement l’affaire.
  3. Pour la finition de ponçage, renouvelez l’opération à l’aide d’un grain 120.

Les enseignes de location de matériel proposent des ponceuses équipées de sac d’aspiration ce qui limite grandement le dépôt de poussière sur le chantier. Vous pouvez également louer une bordureuse pour les dessous de radiateurs et le contours des plinthes : 30 euros par jour à la location.

Votre support est prêt à être recouvert

 

Peindre son parquet en bois

Vous souhaitez changer le look de votre intérieur sans vitrifier votre parquet ? Optez pour la peinture pour parquet. Avant de repeindre son parquet il faut s’assurer que votre parquet n’est pas abîmé et qu’il est parfaitement nettoyé :

  1. A l’aide de ruban adhésif, protégez vos plinthes,
  2. à l’aide d’un pinceau, appliquez votre peinture pour parquet sur les contours et les coins de votre parquet,
  3. A l’aide d’un pinceau, peignez tout votre sol,
  4. Laissez sécher.

Les prix de peinture pour parquet oscillent de 15 euros à 40 euros le litre. A ces prix vous trouverez différentes finitions telles que les peintures lasurés, satinées, brillantes etc.

 

Vitrifier son parquet

 

La vitrification du parquet préserve la beauté naturelle du bois et le protège. Il est indispensable de vitrifier un bois brut préalablement nettoyé et poncé.

Un large choix de teintes de vitrificateur s’offrent à vous et vous permettent ainsi de donner une touche personnelle à votre bois. Vous pouvez également appliquer une teinte pour bois à l’aide d’un chiffon avant de vitrifier votre parquet.

  1. A l’aide d’un pinceau SPALTER appliquez un fond dur ou couche primaire qui aura pour but de faciliter le processus de vitrification du parquet : environ 60 euros les 2,5 litres. Laissez sécher.
  2. Égrainez à l’aide d’une feuille de papier à poncer grain 120 puis éliminez la poussière.
  3. Appliquez ensuite le vitrificateur dans le sens des lames à l’aide d’un rouleau un vitrificateur en commençant par le côté le plus éloigné de la porte : de 45 euros à 70 euros les 2,5 litres.
  4. Le temps de séchage écoulé, égrainer à l’aide de laine de verre.
  5. Pour un résultat optimal, il est impératif de passer 3 couches de vitrificateur.
  6. Laissez sécher 48 heures avant de remettre vos meubles.
vitrification parquet

vitrification parquet

Auteur: Pro Bricolage

Partager cet article sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *