Travaux et bricolage maison

Isolation sous carrelage : obligation, types d’isolant et prix

Vous avez prévu de poser du carrelage ? Pourquoi ne pas en profiter pour isoler votre sol sur les plans phonique et thermique ? Bien que les déperditions thermiques par le sol ne représentent que 5 à 10 %, cette isolation est en effet un confort supplémentaire dont il serait dommage de se priver. Est-il obligatoire d’isoler son sol ? Quel est le prix moyen d’une isolation de carrelage pour un appartement ou une maison ? Quels sont les facteurs de prix ? Découvrez pourquoi et à quel coût isoler votre revêtement carrelé.

 

Pourquoi isoler son carrelage ? Les obligations en matière d’isolation

 

isolant acoustique carrelage

Isoler son carrelage est obligatoire dans certains cas. Ceci est en effet imposé sur le plan phonique dans le cadre de logements collectifs.

 

Alors que le parquet possède naturellement un pouvoir isolant, le carrelage ne peut se prévaloir de ces mêmes atouts. C’est pourquoi l’isolation acoustique sous carrelage est devenue obligatoire dans certaines circonstances. L’isolation thermique est quant à elle simplement recommandée.

 

L’isolation phonique sous carrelage est-elle obligatoire ?

Il existe désormais des normes imposant l’isolation du carrelage d’un appartement, pour les nouvelles constructions. La réglementation acoustique NRA 2000 impose aux constructeurs de prévoir une isolation phonique des pièces d’habitations dans les logements collectifs. La tolérance est de 58 dB. Les bâtiments à étage sont en effet davantage sujets aux nuisances sonores. Le simple fait de marcher ou de laisser tomber un petit objet peut engendrer un inconfort pour la personne vivant en dessous. Une bonne isolation phonique sous carrelage peut par conséquent limiter la circulation des bruits entre deux logements ou entre deux étages.

Pour isoler son sol sur le plan acoustique, le plus simple est d’insérer un isolant phonique entre la chape et le revêtement. Il permettra en effet d’estomper les bruits. Quel que soit le type de sous-couche choisi, pensez à vérifier le niveau d’isolation acoustique traduites en dB.

 

L’isolation thermique sous carrelage

Le carrelage ne permettant pas de limiter les déperditions thermiques ni de laisser entrer la chaleur en été, il est recommandé d’isoler le carrelage, afin d’optimiser votre consommation d’énergie. Ceci est d’autant plus vrai si votre revêtement est placé au-dessus de la cave, du garage ou du vide sanitaire, qui sont des espaces non-chauffés.

Dans la plupart des cas, les isolants efficaces en matière d’isolation acoustique de carrelage le sont également pour l’isolation thermique, mais ce n’est pas toujours vrai. Pensez par conséquent à vérifier ce point.

 

Quand isoler son carrelage ?

 

S’il est toujours possible de se lancer à tout moment dans l’isolation de votre carrelage, le plus simple, le plus logique et le moins onéreux est de le faire dans l’une des deux situations suivantes :

  • construction neuve : Dans ce cas, le plus facile est alors d’isoler la dalle directement. La sous-couche acoustique de carrelage ne s’imposera qu’en cas de volonté réelle de mettre en place une isolation phonique. Sur le plan thermique, l’isolation par chape isolante est suffisante ;
  • changement de carrelage ou de revêtement de sol : Dans le cadre d’une rénovation, à moins d’avoir prévu de refaire intégralement la dalle, vous pourrez simplement insérer une sous-couche isolante entre la chape et le carrelage.

 

Quels sont les types d’isolants pour carrelage ?

 

Comme c’est le cas pour l’isolation des murs ou de la toiture, il existe plusieurs types d’isolants, que ce soit sur le plan du format ou du matériau. Dans tous les cas, l’idéal est de choisir un isolant mince, afin qu’il ne vous fasse pas perdre trop d’espace et ne risque pas d’empêcher l’ouverture des portes.

Voici les isolants existants :

  • le format de présentation de l’isolant :
    • en rouleaux : Ce système est particulièrement intéressant pour couvrir de grandes surfaces ;
    • en dalles ou plaques : Elles se collent avec du mortier et une colle spécifiques. Il est parfois nécessaire d’ajouter un mortier de ragréage ;
    • systèmes complets : Dans ce cas, les carreaux de carrelage possèdent une sous-couche de 10 mm d’épaisseur, en fibres polyester. A la place de cette sous-couche, les carreaux peuvent également être équipés d’une natte de polyéthylène de 4 mm ;
  • la matière première utilisée :
    • liège expansé : Très performant, tant sur le plan thermique qu’acoustique, il est également résistant au feu et aux rongeurs. C’est enfin un matériau naturel. La pose de carrelage sur une sous-couche liège impose cependant d’insérer entre les deux une chape flottante. Elle permettra de faciliter l’installation du carrelage. Le liège n’est en effet pas assez rigide pour accueillir des carreaux directement ;
    • mousse acoustique (polyéthylène, polyuréthane) : Très performante sur le plan acoustique, elle est en revanche moins efficace sur le plan thermique. Un carrelage sur isolant polyuréthane est impossible sans la pose d’une chape ;
    • fibres de polyester ;
    • polystyrène extrudé : Bonnes performances acoustiques et thermiques, et facile à poser. Il faudra toutefois y ajouter une petite chape, afin de pouvoir poser le carrelage sur un revêtement stable ;
    • caoutchouc ;
    • chape isolante : La chape isolante sous carrelage peut être réalisée en chaux-chanvre, en argile expansé ou en vermiculite, tous naturels.

La laine de verre et la laine de roche ne sont pas recommandées pour l’isolation sous carrelage. La quantité nécessaire pour une bonne isolation thermique est en effet trop importante.

Pensez enfin à vérifier la compatibilité de votre isolant sous-carrelage avec la présence d’un chauffage au sol.

 

Quels sont les facteurs de prix d’une isolation sous carrelage ?

 

Le coût total de votre isolation sous carrelage dépendra :

  • du type de carrelage existant ;
  • des types d’isolants utilisés : Un isolant synthétique sera toujours moins cher qu’un isolant végétal. Comptez entre 15 et 40 €/m² pour votre isolant sous carrelage et entre 15 et 30 €/m² pour la pose d’une chape isolante ;
  • de la surface à couvrir : Plus la surface à isoler est importante et plus le coût de l’opération sera élevé. Vous pourrez toutefois probablement bénéficier d’un tarif dégressif sur l’ensemble.

 

Comment poser son isolant soi-même ?

 

Pour poser votre sous-couche d’isolant en panneaux, vous devez :

  • Calculer l’épaisseur totale du revêtement de sol, carrelage et isolant compris. Tous les isolants n’ont pas les mêmes performances et n’auront par conséquent pas la même épaisseur ;
  • Préparer le sol : Il doit être propre et lisse ;
  • Installer une bande de désolidarisation sur tout le tour de la pièce ;
  • Poser les panneaux d’isolation bord à bord, en quiconque, sur toute la surface de la pièce ;
  • Place un film en polyane, afin de protéger l’isolant ;
  • Installer un treillis soudé ;
  • Couler une chape de ciment allégé, afin de ne pas augmenter le poids du sol ;
  • Poser le carrelage.

 

La pose de l’isolant par un professionnel

 

La pose d’isolant, comme celle de carrelage, est à la portée de personnes possédant un minimum de compétences et de connaissances en matière de bricolage. Si vous souhaitez toutefois optimiser l’installation de votre isolation sous carrelage, il est alors préférable de confier la réalisation de cette tâche à un maçon ou à un carreleur. Cet aspect est d’autant plus important si vous êtes dans l’obligation d’isoler votre carrelage pour des raisons phoniques. Des performances acoustiques sont en effet attendues et seront mesurées. Si la pose d’isolant n’est pas correctement réalisée, l’isolation sera alors insuffisante et vous devrez recommencer.

N’hésitez pas à demander un devis pour isolation de carrelage, afin de comparer les tarifs pratiqués par les artisans et d’avoir une idée plus précise du budget à prévoir pour vos travaux. Comptez entre 30 et 50 €/h pour la pose simple, hors fournitures.

Auteur: Brico Malin

Brico Malin est une rédactrice passionnée de bricolage qui intervient régulièrement sur Travauxbricolage.fr . Brico Malin s’est toujours intéressée aux activités liées au bricolage et travaux. Curieuse de nature et très débrouillarde, elle a su développer un panel de compétence et une connaissance incroyable sur le monde des travaux, qui ferrait envie à tous les artisans du bâtiment. Rénovation et aménagement de la maison, travaux de gros œuvre, travaux d’aménagement intérieur ou extérieur, électricité, plomberie, isolation, maçonnerie, fenêtre ou encore rénovation de toiture, Brico Malin a étudié tous ces sujets et a eu l’occasion de se confronter à la plupart de ce type de travaux au cours de ses expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *