Travaux et bricolage maison

Poser un faux plafond en dalles

Comment installer un faux plafond en dalles. Quelles sont les différentes étapes de pose d’un faux plafond en dalles ? Quels sont les matériaux nécessaires pour installer un faux plafond en dalles ? Quel est le prix d’un faux plafond en dalles ? Travaux Bricolage vous présente toutes les informations pour comprendre comment poser un faux plafond en dalles.

Parmi tous les types de faux plafonds, le faux plafond en dalles est l’un des plus pratique à poser et à entretenir. Constitué d’un ossature qui permet d’assembler plusieurs dalles de même dimensions, il sera en effet très facile à entretenir car les dalles pourront facilement être changées sans avoir besoin d’intervenir sur l’ensemble du plafond. Nous allons voir comment procéder pour poser un faux plafond en dalles en détaillant les étapes d’installation et en énumérant les différents outils nécessaires au chantier.

 

Comment poser un faux plafond en dalles ?

 

Si vous avez déjà eu l’occasion de poser un faux plafond, vous verrez que la pose d’un faux plafond en dalles est très similaire à la pose d’un faux plafond suspendu réalisée avec des des plaques de placo classique. Pour la pose d’un faux plafond en dalles, la différence majeure se fera sur l’élaboration du système de rail, à adapter en fonction de la taille des dalles. Quant à la matière constituant les dalles ont retrouvera généralement du lambris ou des dalles en matières minérales.

Une expérience dans la pose de faux plafond est préférable à la réalisation de ce type de travaux. Un chantier qui demande de la précision dans la préparation en amont notamment au niveau du plan d’élaboration du plafond avec le choix des niveaux et le plan des rails.

 

Matériaux pour poser un faux plafond en dalles

Vous aurez besoin pour l’installation d’un faux plafond en dalles :

  • D’une ossature : celle-ci servira de support à la pose du faux plafond. L’ossature peut être en bois ou en métal constituée de rails et de suspentes. Les rails sont en tôle d’acier galvaniser, les suspentes à utiliser résultent de l’archétype du plafond et de l’altitude du faux plafond.
  • Il vous faudra aussi des éclisses pour utiliser les morceaux de rails coupés ou les prolonger.
  • Bien évidemment les vis pour toutes les fixations, et qui dit vis, dit aussi une visseuse, de préférence électrique.
  • Vous aurez aussi besoin d’une bande de joint pour cacher les raccords entre les plaques et les murs, pour coller les bandes de joint ce sera avec de l’enduit, et pour appliquer cette dernière cela se fera avec un couteau ou une mini pelle.
  • Un cutter si vous avez besoin de couper des plaques ou des dalles.
  • Si les dalles sont de grandes dimensions, un lève-plaque pour soulever les plaques à votre hauteur lorsque vous serez en hauteur peut être utile.
  • Les suspentes, une équerre de fixation vous sera utile pour visser la tige filetée.
  • Vous aurez aussi besoin d’une échelle, ainsi que d’une scie et de plusieurs isolants pour les câbles électriques et divers.

La liste n’est pas exhaustive et est à adapter en fonction du projet.

 

Installer un faux plafond en dalles

Poser un faux plafond en dalles n’est pas complexe, mais demande un minimum de savoir-faire.

Tout d’abord il faudra bien déterminer l’espacement entre le faux plafond en dalles et le plancher porteur, et c’est à partir de celui-ci que s’imposera la technique de montage. Cette hauteur directrice varie au minimum de 6 cm jusqu’à 30 cm, et elle prend en compte l’épaisseur de l’isolation (si une solution isolante est ajoutée au plafond).

L’avantage du choix des dalles au lieu des plaques de placo c’est qu’on trouve sur le marché des dalles avec de très fortes performances isolantes aussi bien au niveau phonique qu’au niveau thermique. Cependant rien ne vous empêche de prévoir un système d’isolation plus performant qui renforcera l’isolation du plafond. A ce sujet vous trouverez dans l’article de notre blog, plus d’informations sur l’isolation d’un plafond.

D’ailleurs certaines dalles sont utilisées directement en collage au plafond pour augmenter l’isolation (et notamment l’isolation phonique du plafond).

Pour la pose d’une faux plafond en dalles, l’intervalle doit être décalqué sur les murs à l’aide d’une craie ou d’un crayon afin d’avoir une ligne de repère tout au long de l’installation du faux plafond en dalles. Ensuite il vous faudra dessiner un calepinage pour délimiter le parage des suspentes, elles dépendront de l’appréciation du revêtement sélectionné.

A l’étape suivante, il faut stabiliser les suspentes, jumelez leur altitude pour que la ligne de niveau tracée sur le mur soit respectée. Fractionnez les fourrures métalliques ou sciez les tasseaux en bois, agencez-les ou scellez-les aux suspentes et enfin considérez leur horizontalité. Installez votre isolant et le couloir des câbles électriques avant de procéder à la mise en place du faux plafond en dalles.

Pour les dalles les plus grandes, il faudra mieux visser les plaques sur les toisons de l’ossature métallique à l’aide de vis auto perçantes, vous aurez le choix entre un montage perpendiculaire et un montage parallèle à la composition. L’espace entre chaque vis est d’en moyenne 30cm. La pose de bandes de joints parachèvera la pose des plaques.

A noter : certaines dalles ne se vissent pas à l’ossature selon les types de dalles. A vous de voir et d’aviser selon la configuration de votre projet.

Pour la pose d’un faux plafond en dalles de bois (lambris de bois), les supports de bois sont encollés au plafond (sur les plaques) ou immobilisés à l’aide de chevilles. Ils sont posés perpendiculairement au sens des lambris et espacés de 45 cm à 65 cm. Pour approvisionner une trajectoire d’air sous le lambris, les tasseaux sont immobilisés en décalés. Il vous faudra évaluer au moment de la pose la bonne horizontalité de ces tasseaux avec un niveau à bulle. Positionnez en dessous des petits supports afin de restaurer les dissemblances de niveau.

Si le plafond n’est pas aplati, alors le montage des profils doit se concevoir par le biais de tasseaux de bois de 30 x 30 cm, affermis sur le support et distants de 50 cm approximativement. Les tasseaux sont exécutés à l’emplacement prévu de chaque profilé et chevillez ces profils dessus. Coulissez la première lame dans le profil de départ puis vissez-la à l’aide de vis à tête plate de 4 mm de diamètre sur toute sa longueur sur chacun des tasseaux rencontrés.

 

comment poser un faux plafond en dalles

Attention de bien concevoir votre plan avant l’entame du chantier de même la fixation des rails est une étapes cruciale. Veillez à respecter les niveaux fixés en amont.

 

Enfin, glissez la suivante et recouvrez ainsi toute la surface du faux plafond. Remarquons que l’agrafage (avec agrafe de 12 mm minimum) est aussi réalisable (avec les dalles en bois), mais cela ne change rien au montage indiqué plus haut.

 

Devis faux plafond en dalles

 

La pose d’un faux plafond en dalles peut être réalisée par un bricoleur amateur contrairement à la pose d’un plafond tendu qui demande l’intervention d’un matériel bien spécifique et donc d’un professionnel.

Toujours est-il que vous êtes encouragés à faire appel à un artisan professionnel pour la pose d’un faux plafond en dalles si vous ne vous sentez pas capable de réaliser les travaux par vous même ou même si vous préférez simplement qu’un artisan s’en occupe.

A ce sujet n’hésitez pas à faire une demande de devis via notre formulaire. Vous serrez mis en relation avec les artisans de votre région faisant parti du réseau Travaux Bricolage. Des artisans fiables qui répondent tous à notre charte de qualité. Toutes les demandes de devis sont bien sûr gratuites et sans engagement.

 

DEVIS GRATUIT
Coordonnées
 Monsieur Madame

 

Prix d’un faux plafond en dalles

 

Le prix d’un faux plafond en dalles dépendra de la structure et du type de dalles que vous choisirez pour votre projet. Sachant qu’un système de structure métallique avec des dalles en matières minérales est plus chère qu’une structure et des dalles en bois . Comptez pour le prix d’un faux plafond en dalles au m2 pas moins de 18 euros pour la première solution  et environ 14 euros le m2 pour une pose de dalles en bois.

Si vous faites appel à un professionnel  le prix d’un faux plafond en dalle (matériaux et pose) sera compris entre 35 et 50€ le m² selon les matériaux et la configuration du chantier.

 

Changer une dalle de faux plafond

 

L’avantage d’un plafond en dalle c’est que si une dalle est en mauvaise état, vous pourrez facilement la changer vous même rapidement et sans trop d’encombre. S’il s’agit d’une dalle de plafond sur un plafond suspendu, il faudra simplement remplacer la dalle à l’aide d’une nouvelle dalle. Au besoin vous pourrez fixer la dalle avec des vis (selon la configuration de la structure).

S’il s’agit par contre d’une dalle directement coller sur le plafond, la technique sera un peu plus compliquée. Voici une petite video pratique du site comprendrechoisir.com qui explique comment changer une dalle collée.
 

Auteur: Pro Bricolage

Partager cet article sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *