Travaux et bricolage maison

Prix d’application d’une peinture intérieure anti-humidité

Vous avez repéré des cloques sur vos murs ? Vous remarquez des moisissures sur votre plafond ? Vos cloisons montrent des signes d’humidité ou risquent avec le temps d’en voir apparaître, notamment dans votre cuisine ou votre salle de bain. La peinture intérieure anti-humidité est une solution intéressante pour faire disparaître les traces inesthétiques et décorer votre intérieur, tout en freinant l’arrivée de l’humidité. Dans quels cas utiliser ce type de peinture ? Quels sont ses atouts ? Quel est le coût d’une peinture anti-humidité appliquée par un professionnel ? Suivez ce guide afin de découvrir pourquoi, comment et à quel prix avoir recours à une peinture intérieure hydrofuge.

 

Prix moyen pour l’application d’une peinture intérieure anti-humidité

 

Le prix d’une peinture anti-humidité peut être calculé au litre ou au m².

 

Prix moyen d’une peinture intérieure anti-humidité
Type de peinture et de pose Prix moyen
Peinture anti-humidité au litre entre 15 et 35 €/litre
Peinture anti-humidité au m² entre 4 et 8 €/m²
tarif peintre professionnel pour une application sur les murs entre 20 et 30 €/m²
tarif peintre professionnel pour une application sur le plafond entre 30 et 40 €/m²

 

S’engager dans des travaux implique toujours d’avoir estimé son budget en amont. Afin de préciser le vôtre, demandez un ou plusieurs devis pour l’application d’une peinture intérieure anti-humidité.

 

Une peinture intérieure anti-humidité, c’est quoi ?

 

Une peinture anti-humidité a pour rôle de protéger vos murs intérieurs contre le cloquage, la condensation, les champignons, le salpêtre, mais également contre la moisissure. Elle n’est pas uniquement utilisée dans les logements rencontrant des problèmes d’humidité, mais est également tout à fait conseillée pour recouvrir les murs des pièces humides.

 

Quels sont les impacts de l’humidité sur un mur ou plafond intérieur ?

 

Lorsqu’une pièce est humide, soit en raison de défauts de construction ou d’aléas météorologiques, soit du fait de la fonction même de la pièce, il est fort probable que vous voyiez apparaître des signes d’une trop forte présence d’humidité dans les murs :

  • cloques sur la peinture ;
  • papier peint décollé ;
  • moisissures ;
  • champignons ;
  • salpêtre.

Au-delà de l’aspect peu esthétique de ces défauts, ces signes doivent surtout attirer votre attention sur l’existence d’un éventuel problème plus profond.

 

Comment protéger un mur intérieur de l’humidité ?

 

Il existe plusieurs techniques pour lutter contre l’humidité d’une pièce, et notamment de ses murs :

Votre choix dépendra du niveau d’hygrométrie, de la logique d’utilisation (préventive ou curative) et de votre budget.

Si le niveau d’humidité de votre logement est trop important, une peinture, même spécifique, ne suffira pas. Il sera alors nécessaire de traiter le problème à la source avant de vous engager dans des travaux de peinture. Si votre logement est sujet aux infiltrations, aux fuites ou aux remontées capillaires, aucun revêtement de mur ne résistera en effet à une telle hygrométrie. Faites alors réaliser un diagnostic d’humidité, puis apportez une réponse adéquate à votre souci d’humidité.

 

Dans quels cas et conditions utiliser une peinture anti-moisissure ?

 

L’utilisation d’une peinture anti-humidité se justifie dans deux cas de figure, de façon préventive ou curative, pour des problèmes d’humidité légers :

  • dans les pièces humides, telles que les salles de bain, cuisines ou encore buanderies ;
  • sur les murs des pièces où le niveau d’hygrométrie est élevé.

En renonçant à utiliser une peinture hydrofuge, vous risquez de voir apparaître les cloques et autres signes inesthétiques témoignant de la présence d’humidité dans les murs. Vous avez par ailleurs tout intérêt à combiner la pose d’une peinture anti-humidité avec l’installation d’une VMC et/ou installer un déshumidificateur d’air.

Rappelons-le, la peinture hydrofuge n’a pas vocation à régler les problèmes structurels d’humidité, mais à apporter une réponse à des soucis mineurs et à une humidité superficielle.

 

Quels sont les différents types de peinture ?

 

Les effets varient toutefois en fonction de ses composants :

  • peinture anti-humidité classique : Elle est réalisée à base de résine acrylique. La surface peinte devient alors parfaitement étanche ;
  • peinture hydrofuge : Elle est composée également de résine acrylique à laquelle est ajoutée un traitement fongicide. Ce dernier aura alors une fonction préventive, permettant d’éviter l’apparition de champignons et de moisissures. La peinture hydrofuge présente également l’avantage de laisser le mur respirer ;
  • peinture à base de sels d’aluminium : Elle a principalement vocation à assécher les murs ;
  • peinture enrichie en microbilles de verre  : Elle possède un fort pouvoir fongicide et bactéricide, renforce la barrière imperméable, mais ne peut toutefois être recouverte.

 

Quels sont les avantages d’une peinture intérieure anti-humidité ?

 

atouts peinture anti-humidité


Les peintures intérieures anti-humidité présentent de nombreux avantages. Au-delà de leurs qualité techniques, elles sont aussi décoratives. Il existe en effet un large choix de coloris, qui vous offre de belles perspectives déco !

 

La peinture anti-humidité est à la fois pratique et efficace. Elle présente en effet l’avantage de :

  • s’adapter à tout type de matériau utilisé pour élever les cloisons intérieures : plâtre, béton, brique, ciment, placoplâtre ;
  • pouvoir être utilisée uniquement en sous-couche ou en couche principale : Vous pouvez par conséquent la recouvrir d’une couche de peinture standard ou coller du papier peint par-dessus. Attention, la peinture enrichie en microbilles ne peut être recouverte. La peinture anti-humidité existe également en plusieurs coloris, ce qui peut permettre de l’utiliser aussi comme couche principale ;
  • être facile à appliquer : à la brosse ou au rouleau ;
  • sécher rapidement ;
  • être inodore au moment de l’application ;
  • être lessivable ;
  • rendre l’air plus sain en évitant la prolifération de micro-organismes pathogènes dans l’air, dus aux moisissures et champignons ;
  • offrir un large éventail de coloris, faisant de cette peinture une alliée déco ;
  • permettre un entretien particulièrement simple, avec de l’eau, un produit non agressif et une éponge.

Malgré ces atouts indéniables, la peinture anti-humidité n’est pas sans inconvénients, quoique mineurs :

  • odeur importante durant le séchage ;
  • nettoyage du matériel au white spirit ;
  • versions écologiques rares ;
  • temps de séchage parfois long pour certaines peintures (jusqu’à 12 h).

 

Quels sont les tarifs pour l’application d’une peinture anti-humidité ?

 

Pour solutionner un problème d’humidité et de moisissures sur les murs et plafonds, l’application d’une peinture spéciale fait partie des traitements les plus efficaces. Les supports seront ainsi rénovés et protégés contre les dégâts causés par un taux d’humidité trop élevé chez soi. De même, le pouvoir couvrant de la peinture anti-humidité et anti-moisissure permet de recouvrir les taches.

Appliquer une peinture anti-humidité soi-même est tout à fait possible. La pose ne demande en effet pas de compétence technique particulière. Vous n’aurez alors qu’à prévoir un budget pour le matériel et pour la peinture. Le prix de la peinture anti-humidité au litre oscille entre 15 et 35 €. Le coût d’une peinture hydrofuge au m² varie entre 4 et 8 €.

Si vous désirez obtenir un fini parfait, faites alors appel à un peintre professionnel. Il dispose en effet d’un matériel adapté. Il peut par ailleurs se prévaloir d’une parfaite connaissance des produits et d’une bonne maîtrise du geste. Il pourra enfin vous conseiller sur les choix à faire en fonction du niveau d’hygrométrie de votre pièce et des dégâts déjà présents sur vos murs. Il est par exemple possible qu’il vous invite à traiter vos cloisons en amont et qu’il vous oriente vers un type de peinture plutôt qu’un autre. Comptez entre 20 et 30 €/m² pour l’application d’une peinture hydrofuge sur les murs. Le prix sera plus élevé pour le plafond : entre 30 et 40 €/m².

Auteur: Brico Malin

Brico Malin est une rédactrice passionnée de bricolage qui intervient régulièrement sur Travauxbricolage.fr . Brico Malin s’est toujours intéressée aux activités liées au bricolage et travaux. Curieuse de nature et très débrouillarde, elle a su développer un panel de compétence et une connaissance incroyable sur le monde des travaux, qui ferrait envie à tous les artisans du bâtiment. Rénovation et aménagement de la maison, travaux de gros œuvre, travaux d’aménagement intérieur ou extérieur, électricité, plomberie, isolation, maçonnerie, fenêtre ou encore rénovation de toiture, Brico Malin a étudié tous ces sujets et a eu l’occasion de se confronter à la plupart de ce type de travaux au cours de ses expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.