Travaux et bricolage maison

Peindre un mur humide : choix de la peinture et travaux à faire

En dehors de l’aspect particulièrement inesthétique d’un mur humide, celui-ci peut également causer des problèmes de santé aux habitants. Il est par conséquent recommandé d’agir sans tarder contre l’humidité, puis de réparer les dégâts en repeignant le mur. Comment s’y prendre ? Quelle peinture choisir ? Quelles sont les étapes à suivre pour peindre un mur humide ? Quel budget prévoir ? Comment éviter que le problème d’humidité ne revienne ? Faisons le point.

 

Comment savoir si votre mur est humide ?

 

Pour savoir si votre mur est touché par l’humidité, les signes ne trompent pas :

  • un mur humide au toucher ;
  • une couleur inégale sur les murs ;
  • la présence d’auréoles, de tâches, de champignons ou de moisissures ;
  • la peinture qui s’écaille ;
  • le gonflement, voire le décollement, du papier peint ;
  • l’odeur de renfermé.

 

Mur humide : d’où vient l’humidité ?

 

Dans un logement, l’humidité peut avoir diverses origines :

  • une toiture endommagée qui engendre une fuite ;
  • une infiltration, notamment en raison de problèmes de tuyauterie ;
  • des problèmes de remontées capillaires : L’eau est alors prisonnière du mur ;
  • une mauvaise ventilation qui empêche la vapeur d’eau résultant de la cuisson des aliments, de la douche ou encore du séchage du linge de s’échapper ;
  • un dégât des eaux à l’étage du dessus.

Vous souhaitez mesurer le taux d’humidité de votre maison ? Ce chiffre vous permettra de savoir si la présence d’humidité est plus importante dans une pièce ou dans une autre, et d’évaluer à quel point la situation est critique.

Le plus sûr est de faire venir un professionnel afin qu’il pose un diagnostic sur votre problème d’humidité.

 

Quelle peinture choisir pour peindre un mur humide ?

 

Comment choisir votre peinture anti-humidité ?

 

Si vous êtes absolument certain que vos problèmes d’humidité sont réglés et que votre mur est bien sec, vous pouvez utiliser une peinture traditionnelle.

Si vous avez un doute ou si votre logement a tendance à avoir un taux légèrement élevé d’hygrométrie, il semble plus raisonnable de vous tourner vers une peinture spéciale : peinture pour pièces humides ou peinture anti-humidité.

La peinture anti-humidité rend votre mur étanche. Elle le laisse néanmoins respirer.

 

Quelles sont les étapes de vos travaux ?

 

Bien que les travaux de peinture soient accessibles à tout bricoleur, il est important de ne pas brûler les étapes :

  • mettre un terme aux problèmes d’humidité ;
  • préparer le mur ;
  • laisser sécher le mur ;
  • appliquer la peinture anti-humidité ;
  • retirer le scotch de masquage ;
  • laisser sécher la peinture.

 

Mettre un terme aux problèmes d’humidité

Inutile de vous lancer dans de grands travaux si vous ne réglez pas le problème d’humidité à la source. Elle reviendra forcément, et causera à nouveau des dégâts sur votre peinture.

Une fois que vous avez ciblé l’origine de cette hygrométrie élevée, soyez efficace et apportez-y une réponse.

 

Préparer le mur

Quel que soit l’état de votre support, la préparation du mur avant la mise en peinture est essentielle.

Si vous souhaitez peindre un mur recouvert de papier peint abîmé, vous devrez bien entendu retirer ce dernier dans un premier temps.

Dans le cas d’une peinture écaillée, commencez par gratter la matière qui se décolle.

Si malgré la résolution de votre problème d’humidité, les tâches et auréoles restent visibles, il convient de les éliminer, afin qu’elles ne risquent pas d’apparaître par transparence une fois le mur peint. Un peu d’eau de Javel diluée ou de l’eau oxygénée peuvent faire l’affaire. Utilisez un chiffon, appliquez, rincez, séchez.

Une fois les tâches retirées, il est temps de préparer votre mur comme pour toute application en rebouchant les éventuels trous avec un enduit de rebouchage, puis en lissant la surface avec un enduit de lissage, là où cela s’impose. Poncez ensuite les zones avec du papier de verre.

Dépoussiérez le mur avec un chiffon.

 

Laisser sécher le mur

Il est impératif de laisser au mur le temps de sécher. Un excès de précipitation serait contreproductif. Soyez patient et assurez-vous de ne passer à l’application qu’une fois le support parfaitement sec.

 

Appliquer la peinture anti-humidité

Suivez toujours les consignes du fabricant, que ce soit sur le plan des gestes à effectuer avant d’utiliser la peinture ou pour savoir combien de couches sont nécessaires.

La première étape d’application d’une peinture anti-humidité consiste à dégager les angles, les contours des prises et des interrupteurs, ainsi que les contours des fenêtres et portes. Disposez du scotch de masquage entre les murs et le plafond, entre les murs et les plinthes, autour des fenêtres, des portes, des interrupteurs et des prises. Si vous ne vous sentez pas à l’aise avec la pause du ruban, utilisez un couteau à enduire. Dans les deux cas, vous appliquerez la peinture avec un pinceau à réchampir.

Pour le reste du mur, utilisez un rouleau et une perche. Cette dernière vous évitera de devoir monter et descendre de votre escabeau. Elle vous permettra également d’appliquer la peinture d’un seul tenant et de limiter l’apparition de traces. Passez toujours de haut en bas et de bas en haut, en retirant le moins possible votre rouleau.

 

Retirer le scotch de masquage

Si vous en avez posé, n’oubliez pas de le retirer avant que la peinture ne soit sèche ! En attendant trop, vous risquez d’enlever des morceaux de peinture en même temps que le scotch.

 

Laisser sécher la peinture

Une fois encore, soyez patient. La peinture doit sécher le temps suffisant entre deux couches.

 

Quel budget prévoir ?

 

Peindre un mur humide n’est pas en soi une opération particulièrement onéreuse, si vous réalisez les travaux vous-même. Le plus coûteux sera peut-être la réponse que vous donnerez à vos problèmes d’humidité.

Une peinture anti-humidité n’est guère plus chère qu’une peinture traditionnelle de qualité. Comptez environ 50 € pour 2,5 litres de peinture pouvant couvrir entre 8 et 12 m² de surface.

Le coût des travaux de peinture sera plus élevé si vous faites appel à un peintre professionnel. Le résultat gagnera en revanche en esthétisme et en durabilité. L’artisan saura en effet choisir le produit le plus adapté, et son savoir-faire garantira une application sans imperfection. Comptez entre 25 et 50 € de l’heure. Pensez à comparer les devis des professionnels.

 

Comment limiter l’humidité dans votre maison ?

 

Une fois vos murs parfaitement repeints, il serait dommage de devoir tout recommencer quelques mois plus tard.

Adoptez de bons gestes :

  • bien aérer ;
  • ne pas faire sécher son linge dans les pièces les plus humides ;
  • penser à activer la VMC ;
  • nettoyer les bouches d’aération ;
  • installer un déshumidificateur.

Auteur: Brico Malin

Brico Malin est une rédactrice passionnée de bricolage qui intervient régulièrement sur Travauxbricolage.fr . Brico Malin s’est toujours intéressée aux activités liées au bricolage et travaux. Curieuse de nature et très débrouillarde, elle a su développer un panel de compétence et une connaissance incroyable sur le monde des travaux, qui ferrait envie à tous les artisans du bâtiment. Rénovation et aménagement de la maison, travaux de gros œuvre, travaux d’aménagement intérieur ou extérieur, électricité, plomberie, isolation, maçonnerie, fenêtre ou encore rénovation de toiture, Brico Malin a étudié tous ces sujets et a eu l’occasion de se confronter à la plupart de ce type de travaux au cours de ses expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.