Travaux et bricolage maison

Taux d’humidité dans une maison

 

Vivre dans une maison saine est essentiel pour préserver sa santé. Le taux d’humidité de votre logement est une donnée à prendre en compte lorsque vous voulez évaluer la qualité de l’air que vous respirez. Quels sont les signes d’une trop grande humidité ? Quels sont les risques associés ? Comment connaître le taux d’humidité ? Quelles sont les solutions pour rétablir une hygrométrie idéale ? Faisons le point.

 

Quels sont les signes d’une grande humidité ?

 

Lorsqu’il est question d’humidité, certains signes ne trompent pas :

  • la condensation : Elle est l’un des premiers symptômes à observer. Elle se situe souvent sur les parties froides qui retiennent l’humidité (carrelage, vitrage, portes, murs) ;
  • les moisissures : Elles se manifestent sous forme de tâches noires, situées sur les murs ou les plafonds ;
  • la mérule : Ce champignon se nourrit de cellulose et de bois. Pour son développement, un important taux d’humidité est idéal. La mérule investit fréquemment les lieux à l’abri des regards (greniers, caves, plinthes, sous les planchers) ;
  • le salpêtre : Le nitrate de potasse se présente sous forme de petits cristaux blancs ou grisâtres qui élisent domicile sur les murs ou les plafonds. Leur présence s’explique par les remontées capillaires qui font migrer les sels minéraux des eaux souterraines ;
  • la peinture ou le papier peint qui se décollent : Lorsque la peinture s’effrite, s’écaille, que le papier-peint se gonfle ou se dissocie du mur, il est alors fort probable que le taux d’humidité soit trop important.

 

Quelles sont les conséquences d’une trop grosse humidité ?

 

Un trop fort taux d’humidité est dangereux à quatre niveaux :

  • pour le confort des habitants : Une hygrométrie trop élevée génère fréquemment de mauvaises odeurs. Sur le plan esthétique, les moisissures et tâches diverses n’ont quant à elles rien de particulièrement agréables ;
  • la santé des occupants : L’humidité est nécessaire dans un logement. Un air trop sec est en effet mauvais pour la santé. Il dessèche la gorge et est souvent à l’origine de maux de tête. Au contraire, un air trop humide peut donner naissance à des problèmes respiratoires, à des allergies et à des problèmes articulaires ;
  • pour la solidité et la valeur du bien : Si vos murs sont envahis de moisissures en raison de remontées capillaires ou d’une mauvaise aération, votre bien risque d’être fragilisé et de perdre en valeur. Il se peut que vous peiniez alors à louer ou à vendre votre logement ;
  • pour votre porte-monnaie : En dehors des frais de rénovation de votre maison due à la fragilisation de la charpente, des murs et des plafonds, vous devrez également supporter une facture d’énergie conséquente. Un air humide est en effet bien plus difficile à chauffer. La température ressentie est par ailleurs faussée. L’humidité donne le sentiment que l’air est moins chaud.

 

Quel est le bon taux d’humidité pour une maison saine ?

 

Le taux d’humidité idéal se situe autour de 50 % pour une température ambiante de 20 ° C. Cela suppose bien entendu que le taux varie en fonction :

  • du moment de la journée : L’hygrométrie est plus élevée la nuit, car l’air froid retient moins l’humidité ;
  • de la saison : Le taux d’humidité d’une maison en été diffère du taux d’humidité d’une maison en été. Dans le premier cas, et lorsque la température extérieure est inférieure à – 10 ° C, un taux de 30 % est suffisant. En été, l’hygrométrie ne doit pas dépasser 55 % ;
  • de la région ;
  • du type de chauffage ;
  • de la pièce : Alors qu’une hygrométrie entre 50 et 70 % est tolérée dans une salle de bain, le taux d’humidité d’une chambre doit se situer à environ 40 % ;
  • du nombre de personnes occupant le foyer.

Au-delà de 65 % d’humidité, l’air est considéré comme trop humide. Il est alors temps d’intervenir.

 

Quels sont les outils pour connaître le taux d’humidité ?

 

Pour connaître le taux d’humidité des différentes pièces de votre maison, vous pouvez utiliser un hygromètre ou un psychromètre.

Une station météorologique située dans votre logement peut également convenir.

Comment est calculé le taux d’humidité dans une maison / appartement ? Le mode de calcul dépend de l’outil utilisé :

  • avec un hygromètre : Le testeur d’humidité le plus utilisé est l’hygromètre, également appelé humidimètre. Cet appareil mesure le taux d’humidité de 0 à 100 %. Pour tester votre machine, appliquez un chiffon humide sur le capteur durant quelques heures. Vous devriez voir afficher un taux de 95 % environ. Une fois l’appareil testé et une fois le taux repassé à la normale, placez-le dans la pièce qui vous pose problème, à distance des cheminées et radiateurs, afin que le résultat ne soit pas faussé. Laissez l’hygromètre en place quelques heures. Il mesure l’humidité relative. Il se concentre ainsi sur la quantité de vapeur d’eau contenue dans l’air ambiant par rapport à la quantité de cette même vapeur d’eau qu’il pourrait contenir pour une température donnée ;
  • avec un psychromètre : Les meilleurs appareils sont les versions électroniques.

 

Quelles sont les solutions pour garder une hygrométrie idéale ?

 

les astuces pour avoir une hygrométrie idéale dans sa maison

Il est toujours possible de faire baisser le taux d’humidité de votre logement. Des bonnes pratiques aux méthodes naturelles, en passant par des appareils électriques spécialisés, vous parviendrez à en venir à bout. Il est toutefois conseillé, au préalable, de faire réaliser un diagnostic par un professionnel.

Si le pourcentage d’humidité de votre maison est trop élevé, pas de panique ! Il existe heureusement de nombreuses solutions pour atteindre une hygrométrie idéale. Voici quelques bonnes pratiques :

  • l’aération : Ce geste simple est à effectuer dix minutes par jour, afin de renouveler l’air ambiant et de ventiler votre espace ;
  • l’utilisation systématique de la hotte aspirante dès que vous cuisinez ;
  • le recours à un déshumidificateur d’air si le taux d’humidité est trop élevé ;
  • l’installation d’un humidificateur si l’air ambiant est trop sec ;
  • l’installation d’une VMC simple ou double flux si vous habitez dans une maison neuve. Elle est normalement prévue d’office. En effet, les constructions récentes sont particulièrement bien isolées. Si ce point est intéressant sur le plan du chauffage, il peut en revanche poser des problèmes si vous laissez l’humidité se concentrer et ne ventilez pas assez ;
  • l’application d’une peinture anti-humidité ;
  • le séchage du linge : ne séchez pas votre linge à l’intérieur lorsque le taux d’humidité est trop élevé. En cas d’air sec, il est au contraire recommandé d’étendre vos vêtements humides dans la pièce en question ;
  • le recours à des méthodes naturelles pour enlever l’humidité de la pièce : chaux vive, plantes déshumidifiantes, pulvérisation d’un mélange d’eau déminéralisée et de vinaigre, pulvérisation de bicarbonate de soude, de sel et d’eau.

Si ces solutions sont efficaces, elles ne font disparaître l’humidité qu’en surface et/ou temporairement. En effet, les instruments qui mesurent le taux d’humidité n’identifient pas l’origine du problème. Afin d’apporter une réponse durable à votre problème, il est par conséquent essentiel de commencer par en trouver la cause. Tournez-vous alors vers un diagnostiqueur professionnel qui sera en mesure de vous expliquer d’où vient l’humidité.

Auteur: Brico Malin

Brico Malin est une rédactrice passionnée de bricolage qui intervient régulièrement sur Travauxbricolage.fr . Brico Malin s’est toujours intéressée aux activités liées au bricolage et travaux. Curieuse de nature et très débrouillarde, elle a su développer un panel de compétence et une connaissance incroyable sur le monde des travaux, qui ferrait envie à tous les artisans du bâtiment. Rénovation et aménagement de la maison, travaux de gros œuvre, travaux d’aménagement intérieur ou extérieur, électricité, plomberie, isolation, maçonnerie, fenêtre ou encore rénovation de toiture, Brico Malin a étudié tous ces sujets et a eu l’occasion de se confronter à la plupart de ce type de travaux au cours de ses expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.