Travaux et bricolage maison

Toiture en shingle : pose, prix et caractéristiques

Vous pensez poser une couverture en shingle ? Ce matériau peu connu en France, mais très répandu aux Etats-Unis, possède pourtant des propriétés intéressantes et présente le mérite d’être particulièrement économique. Quel est le coût moyen d’une toiture en shingle ? Pourquoi opter pour ce type de couverture ? Quels sont les facteurs de prix ? Comment réaliser la pose ? Faisons le point.

 

Prix moyen au m² d’une toiture en shingle

 

Découvrez le prix d’une toiture en shingle au m², avec matériaux et pose.

 

Prix moyen d’une toiture en shingle au m²
Matériaux et/ou pose Prix moyen
Bardeau d’asphalte (hors pose) entre 6 et 10 €
Bardeau d’asphalte (avec pose) entre 12 et 20 €
Bardeau bitumé thermocollant (hors pose) environ 10 €
Bardeau bitumé en kit (hors pose) environ 7 €
Ardoises en shingle environ 20 €
Pose d’une toiture en shingle de 20 m² entre 250 et 500 €
Faîtière bitumée d’1 m environ 7 €

 

Vous souhaitez essayer ce matériau ? Afin de savoir si votre projet est viable, demandez un ou plusieurs devis pour une toiture en shingle à un couvreur professionnel. Il vous donnera une estimation du coût de votre projet en fonction de ses caractéristiques.

 

Qu’est-ce que le shingle ?

 

De l’anglais « shingle« , le bardeau est un matériau utilisé pour des travaux de couverture. Il est connu sous de nombreuses appellations (asphalte bitumé, bardeau de feutre, ardoise bitumeuse, bardeaux bitumés, bardeau canadien, bardeau bitumeux, shingle asphalté, bardeaux d’asphalte, vertuile), qui ne correspondent qu’à une seule réalité.

Utilisé au début du siècle dernier sous forme de rouleaux de feutre qui étaient ensuite trempés dans du goudron, afin d’assurer l’étanchéité des toitures, le shingle a ensuite été proposé sous forme de losanges saturés avec de l’asphalte. Ce matériau existe aujourd’hui toujours en rouleaux de bardeau bitumé qui peuvent être découpés. Certains kits se composent de panneaux d’OSB et du film de sous-toiture.

Dérivé du pétrole, le shingle est loin d’être un matériau éco-responsable. Voilà pourquoi une version de shingle écologique a été créée, conçue à base de feutre, de papier, mais également de grès.

Le shingle protège contre les UV, grâce aux granulés situés à l’extérieur. La rigidité de la couverture est quant à elle assurée par la fibre de verre.

 

Pourquoi choisir le shingle pour sa toiture ?

 

Les avantages de la toiture en shingle sont nombreux :

  • le faible coût : Vous pouvez par conséquent choisir le shingle pour reproduire l’effet d’une toiture en ardoise à moindre coût ;
  • le faible poids : Il s’adapte parfaitement aux toitures à faible pente et de taille réduite ;
  • la facilité de pose : Elle s’explique notamment par la malléabilité du shingle et par sa légèreté. Une charpente légère pourra par conséquent le supporter sans problème ;
  • le caractère ininflammable ;
  • le choix de formes, d’effets et de coloris ;
  • la grande adaptabilité : le bardeau bitumé peut se poser sur tout type de toit, même arrondis.

Le shingle est toutefois loin de convenir à tous les projets. Avant de vous tourner vers ce matériau, ayez en effet à l’esprit plusieurs de ses inconvénients :

  • sa faible longévité : Il est en effet important de garder à l’esprit que s’il s’agit d’un matériau économique, il est néanmoins fragile et risque de vous imposer plusieurs réparations dans le futur. Les coûts différés sont par conséquent à prendre en compte. Prévoyez un changement intégral du revêtement au bout de vingt ans. Sa faible durée de vie est son principal défaut ;
  • ses mauvaises qualités isolantes : Le bardeau asphalté ne possède pas de propriétés isolantes intéressantes justifiant de le choisir comme couverture d’une maison d’habitation. Si vous souhaitez néanmoins, pour des raisons économiques ou esthétiques, l’utiliser pour la toiture de votre maison, veillez à installer une couche d’isolant ;
  • sa faible résistance au vent et au gel : Avec le temps, ce qui explique aussi sa durée de vie réduite, le shingle risque en effet de se déformer et de se décoller au gré des aléas météorologiques ;

Pour quel type de projet choisir le shingle ? Si le choix de ce matériau serait peu pertinent pour une toiture résidentielle, il est en revanche parfaitement adapté aux bâtiments annexes, garages ou encore poulaillers et ateliers. Il est notamment tout indiqué pour le revêtement de toiture de votre abri de jardin.

 

Quels sont les facteurs de prix d’une toiture en shingle ?

 

facteurs prix toiture en shingle

Pour estimer le coût de vos travaux, pensez à prendre en compte les tarifs du couvreur. Il est en effet préférable de confier la pose de votre couverture à un professionnel.

 

Pour déterminer le montant global de votre projet, vous devez prendre en compte plusieurs paramètres :

  • le format de présentation : Le shingle peut se présenter sous forme de plaques de 2 m², de rouleaux de 10 m² ou d’ardoises. Il existe également des kits pour toiture de bardeau bitumé, permettant de couvrir par exemple un abri de jardin, vendu ou non avec le kit. Comptez entre 6 et 10 €/m² en fonction du format choisi ;
  • la forme des ardoises : rectangulaire, carré, en losange, en écaille ou en queue de castor ;
  • le prix des matériaux : Pour réaliser une couverture en shingle, vous n’aurez pas uniquement besoin de bardeaux asphaltés. Vous devrez par ailleurs prévoir l’achat de linteaux, de panneaux de bois, de fixations, le shingle de faîtage et éventuellement d’isolant ;
  • le coloris : un bardeau bitumé noir sera près de deux fois moins cher qu’un vert ;
  • le type de pose : clouée, au crochet ou à l’agrafe ;
  • la pose : Réaliser la couverture d’un bâtiment demande de solides compétences en la matière. Il est par conséquent préférable de confier la réalisation de votre toiture en shingle à un couvreur professionnel. Il disposera en effet du matériel et du savoir-faire nécessaires. Comptez entre 5 et 10 € du m².

 

Quelles sont les étapes de pose d’une toiture en shingle ?

 

Il existe trois techniques principales de pose :

  • la pose à la française : Le bardeau d’asphalte est fixé à l’aide de crochets sur des linteaux. Cette technique plus complexe assure toutefois une plus grande longévité à la couverture. Elle permet par ailleurs d’installer un isolant thermique au niveau de la sous-toiture ;
  • la pose à l’américaine : Le bardeau est ici cloué ou agrafé sur des panneaux en bois. Ces derniers auront été au préalable recouverts de feutre étanche. Cette pose est simple et rapide, mais moins durable. Elle conviendra par conséquent davantage aux bâtiments annexes non habités ;
  • la pose collée : Elle peut paraître plus simple, mais limitera les possibilités à l’avenir si vous souhaitez rénover votre toiture, car le retrait du shingle sera plus difficile.

Quelle que soit la méthode choisie, voici quelques conseils à suivre pour vous permettre d’optimiser l’installation de votre toiture :

  • retirer l’éventuelle ancienne couverture et réparer la charpente si besoin ;
  • préparer et sécuriser le chantier : Le toit doit en effet être lisse, propre et sec ;
  • fixer les plaques de bois en clouant sur le support ;
  • poser sous le bardeau une sous-couche sous forme de membrane en la clouant ;
  • quadriller la surface avec des cordeaux de marquage, afin de pouvoir poser correctement le shingle à l’horizontal
  • recouvrir les joints avec un solin :
  • commencer par le bas, puis progresser vers le haut ;
  • utiliser un shingle de faîtage lorsque vous arrivez au niveau de la faîtière ;
  • poser des bandes de zinc sur le bord de la toiture, afin d’éviter les infiltrations.

Auteur: Brico Malin

Brico Malin est une rédactrice passionnée de bricolage qui intervient régulièrement sur Travauxbricolage.fr . Brico Malin s’est toujours intéressée aux activités liées au bricolage et travaux. Curieuse de nature et très débrouillarde, elle a su développer un panel de compétence et une connaissance incroyable sur le monde des travaux, qui ferrait envie à tous les artisans du bâtiment. Rénovation et aménagement de la maison, travaux de gros œuvre, travaux d’aménagement intérieur ou extérieur, électricité, plomberie, isolation, maçonnerie, fenêtre ou encore rénovation de toiture, Brico Malin a étudié tous ces sujets et a eu l’occasion de se confronter à la plupart de ce type de travaux au cours de ses expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.