Travaux et bricolage maison

Construire un muret en pierre

Comment construire un muret en pierre ? Quelle type de fondation préparer pour un muret en pierre ? Quelles sont les étapes pour faire un muret en pierre ? Très joli et facile à monter, le muret en pierre habille votre jardin et peut même délimiter une propriété.

Vous avez décidé de construire un muret en pierre vous-même ? Retroussez vos manches et respirez profondément, vous êtes parti pour un jeu de construction grandeur nature. Outre la technique, vous aurez surtout besoin de patience et d’un bon coup d’œil pour choisir l’emplacement de chaque pierre.

Maçonné ou en pierre sèche, le muret donne du cachet à votre terrain. Faire un muret en pierre n’est pas très compliqué mais il vous faudra quand même maîtriser quelques notions de maçonnerie. Travaux Bricolage vous explique toutes les étapes pour construire un muret en pierre.

 

Choisir les pierres pour un muret

 

La pierre est un outil parfais pour habiller de façon élégante vos espaces verts. Matériau naturel par excellence, elle est saine et s’intègre facilement au paysage.

Souvent utilisée pour les murs de clôture ou de soutènement de restanques, elle peut tout aussi bien venir se poser en muret d’agrément destiné à mettre en valeur un parterre de fleurs.

Les murets peuvent composés de différentes types de pierre :

  • Pierre naturelle
  • Pierre de taille
  • Pierre reconstituée
  • Pierre de parrement

La pierre naturelle est souvent connue sous la dénomination de moellon. Ces moellons ont un indice de solidité très élevé. Il présente des formes irrégulières qui amènent les bâtisseurs à la poser comme un puzzle géant. Le moellon demande à être recouvert d’un enduit à vue, permettant de le protéger tout en conservant ses qualités esthétiques.

La pierre de taille, quant à elle, est beaucoup plus régulière. Contrairement au moellon, elle ne nécessite pas d’enduit pour conserver un bel aspect et peut même être sculptée pour présenter des ornements.

Les pierres reconstituées présentent elles l’aspect d’une véritable pierre alors qu’elles sont faites industriellement. Elle est principalement utilisée pour le dallage et les bordures.

Pour votre muret, vous pourrez également ériger le muret à l’aide d’un autre matériau et vous tourner vers les pierres de parement qui seront uniquement destinées à intervenir en façade pour donner l’aspect d’un muret en pierre apparente.

Le muret de pierre, quelque soit le modèle choisi, possède l’énorme avantage de se fondre dans le décor. Pour conserver l’harmonie de la construction, il est conseillé de choisir des formes et des couleurs de pierre en fonction du caractère de votre maison pour rester dans le ton.

Niveau matériaux, les pierres s’achètent dans une carrière et dans certains magasins de bricolage. Essayer de trouver un fournisseur proche de chez vous afin de limiter les coûts de transport. Il vous appartiendra ensuite de les tailler. Vous pouvez tout aussi bien récupérer des anciennes pierres déjà taillées.

 

Faire muret en pierre maçonné

 

Comme pour tout mur, vous allez devoir respecter un certain nombre d’étapes pour la construction d’un mur en pierre maçonné. Fondation, mesures et techniques sont à votre programme. Mais au préalable, il faut vous munir du matériel adéquat.

 

Les outils indispensables

Pour construire un muret en pierre vous aurez besoin :

  • Matériaux de construction sélectionnés
  • Pelle pour creuser les fondations
  • Cordeau / piquet de guidage
  • Ciment
  • Taloche
  • Truelle
  • Niveau à bulle / fil de plomb
  • Maillet en caoutchouc

Comme pour la construction d’un mur classique, il faut prévoir le ciment qui servira de colle entre les pierres et le seau en plastique qui va avec pour le mélange. Une taloche et une truelle vous seront très utiles pour justement étaler le ciment. L’aplomb sera vérifié à l’aide d’un fil à plomb et d’un niveau à bulle. Il faut également se munir des piquets de guidage et d’un cordeau pour vous assurer de construire dans le sens que vous souhaitez (droit ou arrondi). Enfin, vous pourrez aussi avoir besoin d’un maillet en caoutchouc pour bien fixer les pierres.

 

DEVIS GRATUIT
Coordonnées
 Monsieur Madame

 

Les fondations du muret

L’heure est venue de creuser la tranchée pour faire les fondations. Il faudra auparavant, prendre soin de calculer la profondeur et la largeur des fondations dont vous avez besoin en fonction de la hauteur de votre muret.

Vous devrez creuser une tranchée d’une profondeur de 40 cm au moins et une largeur double à celle que vous prévoyez de faire pour votre mur.

Puis, vous délimiterez la tranchée à l’aide des piquets de guidage et du cordeau. Après avoir creusé les fondations, vous allez couler la semelle. Pour cela, vous recouvrirez le fond de la tranchée de cailloux de manière compacte sur environ 10 centimètres d’épaisseur. N’hésitez pas à les damer avant de les couvrir à leur tour de ballast. Puis vous gâchez le mortier pour une première couche. Sur ce mortier, vous allez poser le treillis soudé, facile à trouver en magasin, pour terminer par une seconde couche de mortier. Vous l’égaliserez au mieux afin qu’elle soit la plus lisse et plate possible. Il ne vous reste plus qu’à laisser sécher environ 3 jours.

 

Monter le muret

La première étape consiste à placer vos repères. Pour ce faire, vous allez planter vos piquets de guidage aux extrémités de votre semelle et les centrer par rapport à celle-ci. Pour rappel, votre semelle de fondation est plus large que votre muret. Tendez votre cordeau entre les piquets.

Avant d’entamer la pose de la première pierre, vous aurez pris le temps de trier vos pierres. Les plus régulières serviront aux angles, tandis que les longues monteront l’épaisseur et les petites seront plutôt vers le centre.

Étalez un peu de mortier sur votre semelle et posez votre pierre d’angle. Vérifiez à l’aide du fil à plomb et du niveau à bulle qu’elle est bien droite. Puis, continuez la rangée, en enduisant chaque pierre de mortier sur la face qui la relie à celle déjà posée. Suivez bien le cordeau pour respecter l’alignement et constituer une base solide.

La truelle vous sert également pour faire rentrer le mortier entre chaque pierre. Continuez de la même façon, rangée après rangée, en vous assurant à chaque fois de la droiture de votre construction à l’aire du niveau à bulle ou du fil à plomb.

construire un muret en pierre

Assurez-vous de trier vos pierres avant de procéder à la construction afin d’organiser cette dernière au mieux.

Le jeu de construction prend forme, et c’est à vous de choisir les pierres à mettre côte pour côte pour qu’elles s’encastrent au mieux les unes dans les autres. La dernière rangée marque la fin de la construction du muret. Il ne reste plus qu’à la recouvrir d’une belle couche de mortier et à l’égaliser pour faire une arrête bien lisse.

Si vous possédez déjà un muret en pierre et que vous cherchez des informations sur la rénovation, nous vous invitons à consulter l’article traitant de la rénovation des murs en pierre.

 

Faire un muret de pierre sèche

 

La construction en pierre sèche est un petit plus compliquée, mais votre muret n’en sera que plus beau. Comme son nom l’indique, le muret en pierre sèche ne nécessite aucun mortier ni colle. C’est pourquoi il est recommandé de ne pas dépasser une hauteur de 1 mètre avec cette technique sous peine de voir le muret pencher, voire devenir carrément proche de l’effondrement. La largeur du muret doit être égale au 2/3 de la hauteur.

Comme pour le muret en pierre maçonnée, vous devez d’abord réaliser les fondations comme décrites ci-dessus. Si votre sol est suffisamment plat et solide, vous pouvez remplacer la semelle en béton par un lit de sable damé. Puis, les pierres les plus plates et les stables vont former la première rangée. Contrairement au muret maçonné, vous commencez toujours par les extrémités et vous terminez la rangée par le centre. Les deux pierres d’angle doivent être choisies avec soin pour assurer la stabilité de la construction.

Une fois la première rangée réalisée, vous pouvez monter les autres rangées en plaçant chaque pierre, sauf celle des angles, à cheval sur les deux précédentes. Vérifiez bien la stabilité des pierres au fur et à mesure ainsi que l’aplomb.

Au besoin, calez les pierres avec des petites pierres pour éviter que l’ensemble ne soit pas stable. Terminez le muret par une rangée de pierres aussi plates que possible. L’effet esthétique n’en sera que plus beau.

Auteur: Pro Bricolage

Partager cet article sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *