Travaux et bricolage maison

Comment monter un mur en brique

Comment monter un mur en brique ? Quel type de brique choisir pour son mur ? Comment faire un mur en brique ?

Creuses, pleines ou rouges, les briques possèdent toutes leurs caractéristiques. Plus ou moins isolantes, elles ont néanmoins toutes en commun de faire partie du patrimoine architectural français.

Elles servent aussi bien à monter un mur extérieur, qu’intérieur, porteur ou non et de hauteur variable. Vous l’aurez compris, les briques sont partout dans votre maison pour la construction de la bâtisse et dans votre jardin en muret de parement. Nous allons voir dans cet article comment monter un mur en brique.

 

Comment choisir ses briques ?

 

Les briques se suivent dans les rayons des magasins de bricolage, mais ne se ressemblent pas. Taille, couleur, forme sont autant de différences qui peuvent au final faire elles même la différence.

On distingue généralement 2 types principales de briques :

  • La brique creuse
  • La brique pleine

Chacune de ces catégories se subdivisant encore en brique monomur et brique rouge.

 

Brique creuse pour un mur

Légère et plus isolante que la brique pleine, la brique creuse remporte un vif succès dans les constructions des murs extérieurs ou intérieurs. On peut notamment citer la brique monomur, un type de brique creuse appréciée du fait qu’elle apporte une très bonne isolation intérieure une fois le mur monté.

Le secret de la brique creuse réside dans les trous verticaux et horizontaux qui la traversent. La brique creuse est tout simplement une brique pleine perforée. Ces perforations améliorent le rendement thermique en captant la chaleur le jour et en la restituant la nuit.

Généralement en terre cuite, la version classique à perforation présente 20 centimètres d’épaisseur environ tandis que la version monomur à alvéoles en fait 30.

Dans certaine configuration, la brique creuse monomur peut même se passer d’autres travaux d’isolation des murs.

Outre sa capacité d’isolation thermique, la brique creuse ne moisit pas, s’enduit pour une excellente isolation phonique et demande peu de joints.

Vous en trouverez d’ailleurs à face de pose, continue ou à rupture de joint. Saine et naturelle, la brique possède de multiples atouts pourtant certaines règles de construction sont essentielles à savoir.

Elle ne supporte pas d’être placée en boutisse, c’est-à-dire d’être placée dans la longueur pour ne laisser apparaitre que sa largeur. La hauteur d’un mur porteur ne doit pas dépasser quinze fois l’épaisseur de la brique sous peine de ne plus supporter sa charge.

 

Brique pleine pour un mur

La brique pleine, quant à elle, est comme son nom l’indique pleine. Privée des petits trous de sa consœur, elle présente donc une moins bonne isolation phonique et thermique tout en étant quand même relativement performante.

Si le mur est suffisamment épais la performance isolante peut être grande. Issue du mélange de l’argile et du sable, la brique prend différentes teintes à la cuisson et c’est de là que proviennent les fameuses briques rouges.

Souvent apparentes, ces briques sont utilisées pour la construction des murs porteurs ou non, mais aussi en parement. Comme elles n’ont pas de perforation, la pose en boutisse ne pose pas de problème. De plus, la brique est poreuse donc le mur respire. Elle possède une bonne stabilité et résiste au feu. Par contre, elle supporte mal le gel et peut s’effriter.

 

Calculer le nombre de brique pour un mur

Quel que soit le type de brique que vous avez choisi, il faut maintenant déterminer le nombre de briques dont vous allez avoir besoin pour la construction du mur. Le moment est venu de sortir votre calculette et éventuellement de vous aider à l’aide d’un croquis.

Prenez la mesure du mur à construire en largeur et en hauteur. Ajoutez à la dimension de la brique que vous avez retenue 1 à 1.2 cm de mortier en plus, puis divisez la largeur et la hauteur par les dimensions de la brique, mortier compris.

Vous obtiendrez le nombre de briques dont vous avez besoin. À cela, rajoutez quelques briques supplémentaires pour les briques cassées en cours de construction.

 

Construire un mur en brique

 

Briques pleines ou creuses, les règles de construction ne diffèrent pas. Le mur doit reposer sur des fondations solides et respecter les étapes de réalisation pour asseoir sa solidité et son aplomb. Outils, assise, technique, nous allons détailler les différentes étapes pour la construction d’un mur en brique.

 

Outils nécessaires pour un mur en brique

Bien que le mur en brique soit relativement facile à monter, il nécessite tout de même un certain matériel qu’il vous faudra réunir au préalable.

Vous aurez besoin des briques en nombre suffisant bien sûr (voir quelques unes en réserves au cas où), mais aussi de mortier qui servira de colle entre les briques et d’un seau pour faire le mélange.

Vous devrez aussi prévoir un cordeau, des clous et des colliers pour effectuer les repères durant la construction. Un niveau à bulle et un fil à plomb vous aidera à monter votre mur au bon niveau. Taloche et truelle sont les indispensables, tout comme le marteau. Enfin, vous pouvez vous équiper d’une scie circulaire pour tailler les briques ou d’un martelet si vous préférez.

 

Les fondations d’un mur en brique

Pour élever un mur, vous devez faire des fondations même si celui-ci n’est pas très haut. Il va donc falloir retrousser vos manches et creuser une tranchée suffisamment large et profonde.

La taille des fondations se calcule en fonction de la charge supportée au mètre carré et de la hauteur du mur. Une fois ce calcul effectué, il ne reste plus qu’à creuser les fondations aux bonnes dimensions. Puis vous planterez des piquets de guidage à hauteur égale afin de définir la hauteur de la semelle.

 

DEVIS GRATUIT
Coordonnées
 Monsieur Madame

 

Une fois ces repères posés, il ne vous reste plus qu’à couler la semelle en béton et à l’araser pour qu’elle reste bien droite. Une fois le béton sec, vous êtes fin prêt pour poser la première rangée de briques.

 

La préparation du mortier pour un mur en brique

Pour préparer le mortier, préférez le mortier à la chaux dit bâtard, plus souple que le mortier-ciment. Le mélange se fait entre le mortier, le sable à 0.02 et à 0.05 et l’eau en dosage différent.

Pour faire simple avec un seau d’une contenance de 10 litres : une gachée de 40 litres correspond à 1/2 sac de mortier de 25 kilos, 2 seaux et 1/3 de seau de sable à 0.02, 2 seaux et 1/3 de seau de sables à 0.05 et 1/2 seau d’eau. Pour le dosage de l’eau, il faut veiller à ce que le mélange ne soit pas trop mouillé, sinon il perd en résistance.

 

Le montage des briques

Fixez deux planches de la hauteur du mur de chaque côté de la construction et tendez votre cordeau. Il sera votre guide, rangée après rangée.

Étalez une couche de mortier sur votre semelle. Puis, placez la première brique en martelant légèrement dessus avec le manche de la truelle pour qu’elle s’enfonce un peu dans le mortier. Placez ensuite la brique suivante en ayant enduit la face qui va venir contre la brique déjà posée de mortier.

Vérifiez l’alignement avec votre niveau à bulle et en suivant le cordeau. Pensez aussi à vérifier l’aplomb avec votre fil à plomb.

 

La finition pour un mur en brique

À l’aide de votre truelle, remplissez les manques des joints avec du mortier. Puis, laissez sécher le mortier environ 40 minutes pour qu’il soit moins souple, mais pas encore dur. Terminez de tracer les joints avec un fer à joint.

 

comment monter un mur en brique

Une fois les finitions terminées. nettoyez votre mur avec un brosse souple. Il sera ensuite prêt pour une éventuelle peinture. Si vous souhaitez peindre le mur, il faudra le nettoyer . Utilisez des produits dégraissants et rincez puis séchez le mur à l’aide d’un chiffon. Une couche d’apprêt est indispensable avant de passer la peinture.


 

Peindre un mur en brique

 

Comme la brique doit respirer, il est conseillé de prendre une peinture acrylique qui laissera davantage respirer la brique qu’une peinture à l’huile qui a tendance à retenir l’humidité. La peinture pourra donc s’écailler plus facilement.

Comme pour tout mur à peindre, vous devez au préalable vous assurer que la surface soit propre. Vous pouvez alors nettoyer avec des dégraissants. N’oubliez pas toutefois de rincer à l’eau claire et d’utiliser un chiffon pour sécher l’ensemble.

Pour les murs extérieurs, vous pouvez utiliser un appareil type karcher pour enlever la saleté incrustée. Bien entendu, si certaines parties du mur se sont effritées, vous devez d’abord brosser avec une brosse métallique les endroits abîmés.

Une fois la surface préparée, vous passerez une couche d’apprêt au pinceau. En effet, la brique est poreuse et absorbe beaucoup de peinture. La couche d’apprêt est donc indispensable pour que votre peinture murale reste belle et accroche aux briques.

Vous passerez votre peinture, une fois l’apprêt sec. Vous pouvez utiliser rouleau ou pinceau large à votre convenance. Le tout est de répartir la peinture de façon uniforme pour donner un effet lisse, sans surcharge. Il est conseillé de passer deux couches de peinture pour obtenir un bel effet. Toutefois, lisez les conseils d’utilisation sur le pot de peinture avant de vous lancer afin de bien respecter les temps de séchage entre deux couches.

Auteur: Pro Bricolage

Partager cet article sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *