Travaux et bricolage maison

Faire une semelle de fondation : filante et isolée

Qu’est-ce qu’une fondation sur semelle filante ? Qu’est-ce qu’une fondation sur semelle isolée ? Quelle est la profondeur d’une semelle de fondation ? Comment couler la semelle de fondation ?

Base de tous les travaux de maçonnerie, les semelles de fondation renforcent la structure de la maison et la font tenir dans le temps. De fait, cette étape de la construction est primordiale et doit être faite dans les règles pour faire face aux effets du temps et des mouvements de la terre. Pour la construction d’un muret, d’un mur de soutènement ou pour la pose d’un portail, la semelle de fondation est le socle de votre projet.

 

Qu’est-ce qu’une semelle de fondation

 

Ouvrage d’infrastructure en béton destiné à être l’assise d’un bâtiment, la semelle de fondation répartit et transmet au sol les charges de l’ouvrage et supporte les fondations de la maison. On utilise surtout la semelle de fondation quand le sol est de bonne qualité, c’est-à-dire d’une portance élevée qui rend inutile le creusement en profondeur.

 

Catégories de semelle de fondation

On utilise surtout deux types de semelles. La première est la semelle isolée, ou semelle ponctuelle, qui supporte les poteaux qui eux aussi sont constituent l’armature des murs.

La seconde est la semelle filante qui est une semelle continue. Bien adaptée aux sols moins homogènes, c’est un élément coulé. Vous pouvez au besoin disposer des armatures dans la partie inférieure de la semelle si le sol n’a pas une portance suffisante. Vous évitez ainsi que la semelle ne se fissure.

 

Comment faire une semelle de fondation ?

Pour des questions de praticité mais aussi de sécurité, il vaut mieux couler la semelle de fondation par-dessus le béton de propreté. De ce fait, vous êtes assuré que les fondations seront bien planes mais aussi que le béton sera protégé des attaques du sol. Vous pouvez évidemment fabriquer le béton pour les fondations à la bétonnière mais vous gagneriez à vous faire livrer le béton par camion toupie. Le dosage est fait par des professionnels qui du reste peuvent vous prodiguer des conseils.

Vous aurez à dimensionner la semelle de fondation avec une base plus importante que le mur qu’elle aura à supporter. Veillez à laisser un espace suffisant avec le béton de propreté pour permettre au drain à tout système de drainage de votre choix d’écouler les eaux et protéger ainsi la semelle.

 

Dimension et profondeur d’une semelle de fondation

Généralement, la semelle de fondation est coulée à une profondeur comprise entre 50 cm et 1 m de la surface du sol. Il y a pourtant lieu de se renseigner sur la profondeur hors-gel de la région dans laquelle vous projetez de construire votre maison, celle-ci étant variable d’une région à l’autre.

Veillez à respecter le principe des fondations superficielles qui veut que l’élément soit enfoui à une profondeur inférieure à 5 fois sa largeur.

 

Dans quel cas faut-il couler une semelle de fondation ?

 

Le premier critère à prendre en compte pour couler une semelle de fondation est que le sol doit être résistant et avoir une bonne portance. Il doit aussi être parfaitement plat et permettre un creusement à une certaine profondeur d’assise pour protéger le béton des risques de gel. Il arrive, en effet, que les sols se déstructurent du fait des cycles de gel et de dégel et mettent à mal les fondations de la construction.

Cette profondeur se situe, en général, entre 50 cm et 1 m en fonction de l’altitude et du climat du lieu d’implantation. La nature du sol est un autre critère décisif, ne serait-ce que pour les dimensions que vous envisagez de donner à l’ouvrage.

Il vous est fortement conseillé de poser votre semelle de fondation sur un béton de propreté d’une hauteur de 4cm minimum et dosé à 150 kg/m3. A noter que vous avez intérêt à réaliser le béton de propreté sur lequel vous allez couler la semelle de fondation de façon la plus rapide possible pour éviter les problèmes de retrait-gonflement de certaines roches telles que les marnes et les argiles.

semelle de fondation

Pourquoi couler une semelle de fondation ?


 

Comment réaliser une semelle filante soi-même ?

 

Etant donné l’importance que la semelle de fondation a dans la construction d’une maison, vous devez y apporter le plus grand soin. Diverses étapes méritent d’être respectées pour assurer des bases solides à la maison :

  1. La première étape consiste à établir la fouille. Délimitez l’emplacement de la future bâtisse en utilisant les chaises d’implantation, les piquets et les cordeaux.
  2. Effectuez ensuite le creusement en prenant soin à ce que la semelle de fondation ait au moins 40 cm de largeur. La hauteur de la semelle ne doit pas être inférieure à 20 cm et doit être 1,5 fois plus épaisse que le mur qu’elle doit supporter.
  3. Egalisez le fond de fouille en damant le fond de la tranchée pour obtenir une surface plane où vous réalisez votre béton de propreté. L’armature est fonction de l’importance de l’ouvrage : longrine, fers à béton de Ø 8 ou 10 mm, etc. Assurez la continuité de la semelle avec des aiguilles ligaturées et des équerres pour les chaînages verticaux.
  4. Coulez la semelle filante dosée à 350 kg/m3. Faites en sorte que le travail soit fait dans la journée pour avoir une composition homogène. Le mélange préparé à la bétonnière se verse à la brouette. Le béton est mis à niveau au fur et à mesure en tirant à la règle ou à l’aide d’une pige passée sous un cordeau.

 

Prix d’une semelle de fondation

 

Etant donné la simplicité des techniques mises en place associées à un matériau courant, le béton, la semelle de fondation – une fondation superficielle – a un coût relativement abordable. Le paramètre qui change la donne est la quantité à utiliser. Il faut compter entre 100 euros et 150 euros /m3 pour une fondation superficielle si le béton est fabriqué à la bétonnière.

La nature du sol peut être un élément déterminant pour le calcul des coûts, de même que la configuration de la construction telle que la forme de la maison ou l’ajout d’un sous-sol, par exemple.

DEVIS GRATUIT

Auteur: Pro Bricolage

Pro Bricolage, alias Paul, est un des auteurs réguliers sur Travaux Bricolage. Fort d'une expérience importante dans le bâtiment et sur les chantiers, Paul partage son expérience et ses connaissances en présentant le plus pédagogiquement possible les différents projets travaux avec leurs détails. Passionné par son métier, Paul n'hésite pas à donner ses conseils bricolage pour tous les travaux, isolation, toiture, maçonnerie, électricité, gros oeuvre... Il possède également un large réseau d'amis artisans et les sollicitent régulièrement pour l'aider à la rédaction de certains articles selon les sujets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *