Travaux et bricolage maison

Prix d’une étude de sol

Vous avez le projet de faire construire une maison sur le terrain que vous venez d’acheter ? Avez-vous pensé à l’étude de sol ? Cette analyse géotechnique est en effet incontournable pour valider ou non la viabilité de votre projet. Qu’entend-on par étude de sol ? Pourquoi est-elle essentielle ? Comment se déroule-t-elle ? Dans quels cas peut-elle être demandée ? A-t-elle un caractère obligatoire ? Quel est le coût moyen d’une étude de sol ? Découvrez tout ce que vous devez savoir sur ce document déterminant.

 

Prix moyen d’une étude de sol

 

Si l’étude de sol représente un coût, celui-ci n’est rien à côté du montant des réparations que vous pourriez avoir à dépenser si vous construisez un logement sur un sol inadapté.

 

Prix d’une étude de sol
Nature de l’étude Prix moyen
étude de sol (mission G1) sans sous-sol entre 500 et 1 200 €
étude de sol (mission G1) avec sous-sol entre 2 000 et 4 000 €
étude de sol (mission G2) entre 900 et 1 200 €
étude de sol (prix moyen) entre 800 et 1 500 €
terrain plat, + de 150 m² environ 1 000 €
terrain moyennement pentu, environ 1 000 m² environ 1 500 €
terrain complexe et vaste environ 2 000 €

 

Vous aimeriez connaître le budget à prévoir pour votre cas précis ? Demandez un devis pour une étude de sol.

 

Qu’est-ce qu’une étude de sol ?

 

Une étude de sol est une analyse géotechnique du sol, à la fois sur le plan de sa nature que de ses caractéristiques. Elle permet de :

  • connaître la capacité portante d’un terrain, c’est-à-dire la résistance du sol ;
  • évaluer les risques d’aléas naturels géologiques ;
  • connaître les caractéristiques du sol, notamment sa nature (argileux, ferralitique ou encore calcaire).

La norme géotechnique NF P 94-500 prévoit 5 missions :

  • la mission G1 : Elle correspond à l’étude préliminaire du site (consultation d’archives, enquêtes, sondages, visite sur le site). Elle fait également état de l’avant-projet sommaire de construction qui énumère ses grands principes ;
  • la mission G2 : Une analyse intégrale du sol est réalisée. Elle rassemble l’avant-projet, le projet, le dossier de consultation des entreprises (DCE) et l’assistance aux contrats de travaux (ACT). C’est à ce stade que les mesures préventives doivent être définies afin de corriger ou réduire les risques ;
  • les missions G3 et G4 : Cette phase d’étude géotechnique de réalisation permet à la fois de s’assurer de la conformité des travaux et de celle de l’étude aux exigences du projet ;
  • la mission G5 : Il s’agit de l’étude de diagnostic géotechnique.

En tant que particulier, vous serez concerné par les missions G1 et G2.

Avant tout achat de terrain, renseignez-vous auprès du service de l’urbanisme de votre commune, afin de savoir quel type d’étude sera nécessaire pour votre projet.

 

Comment se déroule l’étude de sol ?

 

L’étude de sol est réalisée sur plusieurs mètres de profondeur, à certains endroits précis du terrain.

Elle se déroule en plusieurs étapes :

  • les recherches sur le terrain : En amont de la visite, le laboratoire d’étude doit se renseigner sur la composition géologique de votre sol ;
  • la reconnaissance visuelle : Une fois un ensemble de documents techniques en main, les géotechniciens se rendent sur place afin d’effectuer une reconnaissance visuelle du terrain ;
  • la mesure de résistance : À l’aide d’un outil qui s’appelle un pénétromètre, le géotechnicien la capacité de résistance du sol ;
  • le forage : Les professionnels réalisent ensuite un forage pressiométrique, afin d’obtenir des échantillons du sol et d’identifier d’éventuelles déformations ;
  • les tests en laboratoire.

 

Quand doit-elle être réalisée ?

 

dans quels cas faire une étude de sol ?

L’étude de sol est devenue obligatoire pour les constructions de maisons individuelles. Elle s’impose également dans le domaine des constructions publiques ou collectives.

 

En règle générale, l’étude de sol est prévue dans deux cas de figure :

  • avant la construction ;
  • pour l’installation d’un système d’assainissement individuel.

 

Avant une construction

Dans le cadre de l’achat de votre terrain et des échanges avec votre maître d’œuvre ou votre architecte, l’étude de sol permet de déterminer :

  • le type de fondation à prévoir ;
  • la profondeur des fondations ;
  • les grands principes de construction qui s’imposent.

La nature du sol peut augmenter les risques de tassement, de glissement de terrain ou de fissures au niveau des murs porteurs.

 

Pour l’installation d’un système d’assainissement individuel

Lorsque le terrain acquis n’est pas rattaché au réseau d’assainissement collectif, vous êtes néanmoins tenu de prévoir un système d’assainissement individuel (installation d’une fosse septique ou d’une micro-station). La topographie, la superficie disponible et la nature de votre sol déterminent l’équipement le plus adapté à votre terrain.

 

Est-elle obligatoire ?

 

Les règles diffèrent selon qu’il s’agisse d’une construction ou d’un système d’assainissement.

 

Pour une construction

Pour les particuliers, l’étude de sol (mission G2) est obligatoire depuis le 1er octobre 2020, dans le cadre d’une construction de logement individuel. La mission G1 l’est devenue depuis l’entrée en vigueur de la loi Elan le 1er janvier 2020. Le vendeur d’un terrain est en effet tenu de fournir l’étude G1 lors de la signature du compromis de vente.

L’étude de sol permet d’éviter de mauvaises surprises à l’avenir : glissement de vos fondations ou encore apparition de fissures. La stabilité et la pérennité de votre maison en dépendent. Votre construction doit s’adapter au sol sur lequel elle s’implante, non l’inverse !

Il est par conséquent préférable de consacrer un maigre budget à la réalisation d’une étude de sol que plusieurs dizaines, voire centaines, de milliers d’euros en cas de dégradation de votre logement.

Lorsque vous signez un contrat de construction de maison individuel (CCMI), assurez-vous que l’étude de sol ait été faite.

Il arrive que des constructeurs, des architectes ou des assureurs exigent la réalisation d’une étude de sol pour s’engager ou couvrir votre projet.

Le permis de construire ne sera, quoi qu’il en soit, pas accepté si vous n’avez pas fourni d’étude de sol.

 

Pour un système d’assainissement

Aucune loi n’impose la réalisation d’une étude de sol avant l’installation d’un système d’assainissement non collectif.

Il est toutefois préférable de la prévoir. Les techniciens responsable de la pose de votre système d’assainissement individuel pourront en effet choisir l’équipement le plus adapté à votre sol.

Le SPANC (service public d’assainissement non collectif) ou la commune peuvent imposer la production d’une étude de sol.

 

Qui réalise l’étude de sol ?

 

L’étude de sol doit être réalisée par un géotechnicien habilité.

Depuis le 1er janvier 2020, le vendeur d’un terrain est tenu de fournir l’étude (mission G1).

 

Quels sont les facteurs de prix d’une étude de sol ?

 

Le coût d’une étude de sol dépend de :

  • la nature du projet : Les priorités de l’étude seront différentes selon que votre projet prévoit la construction d’une maison de plain-pied, à étage, semi-enterrée ou avec la construction d’un sous-sol ;
  • la topographie : Le terrain est-il en pente ? Dans ce cas, les relevés seront plus compliqués à réaliser ;
  • la superficie du terrain : Plus votre terrain sera vaste et plus le nombre de mesures sera élevé ;
  • la localisation du terrain ;
  • son accès ;
  • l’installation d’un système d’assainissement.

Le prix d’une étude de sol oscille entre 800 et 2 500 euros, sans jamais dépasser 1 % du prix total de construction de votre maison.

Auteur: Brico Malin

Brico Malin est une rédactrice passionnée de bricolage qui intervient régulièrement sur Travauxbricolage.fr . Brico Malin s’est toujours intéressée aux activités liées au bricolage et travaux. Curieuse de nature et très débrouillarde, elle a su développer un panel de compétence et une connaissance incroyable sur le monde des travaux, qui ferrait envie à tous les artisans du bâtiment. Rénovation et aménagement de la maison, travaux de gros œuvre, travaux d’aménagement intérieur ou extérieur, électricité, plomberie, isolation, maçonnerie, fenêtre ou encore rénovation de toiture, Brico Malin a étudié tous ces sujets et a eu l’occasion de se confronter à la plupart de ce type de travaux au cours de ses expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.