Travaux et bricolage maison

Prix d’une fosse septique avec pose

L’installation d’une fosse septique est un élément incontournable de la construction d’une nouvelle maison. Plus connue désormais sous le nom de fosse toutes eaux, la fosse septique est en effet un système d’assainissement individuel dont vous ne pouvez pas vous passer. A quoi sert une fosse septique ? Quel est son prix ? Quel est le coût d’une installation de fosse septique ? Essayons d’y voir plus clair.

 

Prix moyen d’une fosse septique avec pose

 

Le coût d’installation d’une fosse septique est très complexe à définir. Il dépend en effet de nombreux facteurs qui peuvent faire varier le prix global du simple au sextuple. Pensez par conséquent à bien déterminer ce que vous souhaitez, afin d’avoir une idée plus fine du montant total de vos travaux.

 

Nature de l’opération, Matériau Prix moyen
Etude de sol entre 300 et 600 €
Installation d’une fosse septique (fourniture et pose) entre 3 500 et 8 000 €
Installation d’une fosse septique en PVC entre 500 et 5 000 €
Installation d’une fosse septique en béton entre 2 000 et 6 500 €
Installation d’une fosse septique à filtre à sable entre 4 000 et 7 500 €
Installation d’une fosse septique écologique entre 5 000 et 12 000 €
Terrassement entre 60 et 80 €/h
Installation (hors fourniture) entre 500 et 7 000 €
Vidange de la fosse septique entre 150 et 300 € tous les cinq ans
Contrôle du SPANC environ 190 € tous les dix ans

 

Vous souhaitez connaître le budget exact à prévoir pour vos travaux d’assainissement ? Demandez un devis pour la pose d’une fosse septique.

 

Qu’est-ce qu’une fosse septique ?

 

Une fosse septique est un système d’assainissement individuel permettant de collecter, traiter et éliminer dans la nature les eaux usées et les eaux vannes de la maison, ainsi que les matières grasses et solides. Toutes les eaux sales de votre logement sont par conséquent récupérées et assainies : eaux de lessive, eaux de vaisselle, eaux de douche ou encore eaux de toilettes.

Anciennement, la fosse septique ne traitait que les eaux vannes, c’est-à-dire les eaux de toilettes. Alors que l’installation d’une fosse septique est désormais interdite, le terme reste toujours employé pour qualifier en réalité la fosse toutes eaux.

 

Pourquoi installer une fosse septique ?

 

Lorsque vous habitez en ville ou dans le bourg d’un village, votre logement est rattaché au tout-à-l’égout. Vos eaux usées sont par conséquent évacuées par un système de collecte communal, qui les dirige ensuite vers la station d’épuration. Si vous venez d’investir dans un terrain situé hors d’un village, il est peu probable que vous puissiez profiter d’un tel système. L’installation d’une fosse septique s’impose alors.

Lorsque le terrain qui doit accueillir votre future maison individuelle n’est pas raccordé au réseau public de collecte des eaux usées, vous n’avez en effet d’autre choix que de prévoir un système d’assainissement individuel. La pose du fosse septique est par conséquent une étape nécessaire à la viabilisation de votre terrain.

 

Quels sont les facteurs de prix d’une installation de fosse septique ?

 

paramètres coût fosse septique

Le prix d’une fosse septique dépend notamment de la technique d’assainissement utilisée.

 

Le prix d’une fosse septique se décompose en de nombreux éléments :

  • l’étude de sol,
  • le permis de construire,
  • la complexité du chantier,
  • la technique d’assainissement,
  • les matériaux et le volume de la fosse,
  • le prix d’installation et la TVA.

 

L’étude de sol

L’étude de sol est un préalable nécessaire à la pose d’une fosse. Elle permet de déterminer quel type d’équipement sera le plus adapté à votre sol. Il n’est par exemple pas possible de prévoir l’installation d’une fosse septique avec sable sur tous les terrains. Comptez environ 300 €. Le SPANC (Service Public d’Assainissement Non Collectif) devra ensuite venir vérifier le bon respect des conditions prévues par l’étude, une fois la fosse installée.

 

Le permis de construire

Selon la réglementation de la commune dans laquelle vous résidez, il est possible que vous soyez dans l’obligation de demander un permis de construire pour installer votre fosse. Comptez entre 300 et 2 000 €.

 

La complexité du chantier

Si l’endroit où vous souhaitez installer votre fosse septique est difficilement accessible pour les engins de chantier, la préparation du terrain risque d’être plus technique et plus longue que prévue. Ces complications auront nécessairement un impact sur la facture. Le prix du terrassement est souvent exclu du devis de pose de fosse septique. Comptez environ 60 à 80 € de l’heure.

 

La technique d’assainissement

Il existe trois systèmes principaux d’assainissement individuel :

  • fosse septique avec épandage : Vous devez disposer d’un espace suffisant pour ce type d’assainissement. Des tuyaux sont en effet enterrés à 80 cm de profondeur dans des tranchées prévues à cet effet. Une couche de gravier est ensuite ajoutée sur le dessus. Le prix d’une fosse septique avec épandage oscille entre 3 000 et plus de 20 000 €, en fonction de ses qualités aérobies ou anaérobies. Dans le premier cas, les eaux sont traitées par des bactéries ayant besoin d’oxygène. Dans le second cas, par des bactéries évoluant sans oxygène. Le système aérobie est plus complexe et par conséquent bien plus onéreux (entre 10 000 et 20 000 €). Au contraire, le système anaérobie est un type d’assainissement relativement économique ;
  • une fosse septique avec sable : Alors que la terre constitue le milieu d’épuration pour un système à épandage, c’est ici le sable qui remplace le sol. Des tuyaux sont également installés, mais recouverts de sable. Les micro-organismes de ce dernier se chargent de l’épuration. Le filtre à sable est intéressant lorsque la perméabilité de votre sol n’est pas adaptée à l’épandage classique. Une fosse septique à sable est également moins gourmande en espace. Comptez entre 4 000 et 7 500 . Veillez à ce que le lit de sable soit vérifié régulièrement par les professionnels ;
  • fosse septique écologique : Le système d’assainissement repose sur un traitement végétal. Prévoyez entre 4 000 et 12 000 €. Ce type de fosse est plus respectueux de l’environnement, mais plus onéreux en moyenne.

 

Le matériau de la fosse et son volume

Une fosse septique peut être conçue en plastique, en béton ou en ciment :

  • une fosse septique en béton : Plus résistante sur la durée et adaptée aux sols durs, elle nécessite en revanche une bonne ventilation. Leur capacité peut atteindre 10 000 l. Comptez entre 2 000 et 6 500 € (pose comprise) ;
  • une fosse en PVC : Etanche et légère, elle doit toutefois être ancrée au sol. Leur capacité dépasse rarement 4 000 l. Comptez entre 500 et 5 000 € (pose comprise) ;
  • une fosse septique en ciment : Plutôt fragile, elle n’est guère répandue. Comptez entre 500 et 4 500 € (pose comprise).

La capacité de la fosse dépend du nombre de pièces de votre logement, et plus spécifiquement du nombre de personnes y habitant. Prévoyez environ 3 000 litres pour un habitant et 5 000 litres pour trois habitants.

 

Le prix d’installation, la TVA, les aides

Une fosse septique doit être posée par un professionnel. Le prix de la pose est normalement compris dans le prix global de la fosse. Le devis englobe alors l’excavation, la pose et le remblayage. Prévoyez entre 500 et 7 000 € hors fourniture.

Si vous souhaitez changer votre système d’assainissement, vous pouvez bénéficier d’une TVA à 10 %. Celui-ci doit toutefois dater de plus de deux ans. Pour une maison neuve, la TVA est à 20 %.

Si vous installez une fosse septique dans une logique de rénovation énergétique, sachez que vous pouvez peut-être bénéficier des aides de l’ANAH ou de l’éco prêt à taux zéro.

 

Quels sont les coûts annexes ?

 

Le budget à prévoir pour une installation de fosse septique doit également prendre en compte certains coûts annexes :

  • l’aménagement paysager : Si vous changez de système d’assainissement alors que votre maison est déjà construite et votre terrain arboré, il est fort probable que vous soyez contraint ensuite de revoir l’aménagement de votre jardin. Vous devrez en effet semer à nouveau du gazon et éventuellement planter de nouvelles fleurs ou organiser de nouveaux massifs. Sachez toutefois qu’il est déconseillé de planter des buissons ou des arbres à l’endroit où votre système est enterré. Les racines des végétaux pourraient en effet endommager votre fosse septique ;
  • l’entretien et la vidange : Afin d’assurer le bon fonctionnement de la fosse, celle-ci doit être régulièrement entretenue et vidangée. La fréquence dépendra de la capacité de la cuve. Prévoyez de faire venir un professionnel environ tous les 4 ou 5 ans, contrairement à une micro station qui demandera une intervention tous les ans, voire tous les six mois. Comptez entre 150 et 300 € pour un contrat d’entretien conclu avec l’entreprise qui vous a installé la fosse ;
  • les contrôles du SPANC : Il viendra contrôler votre fosse tous les dix ans. Prévoyez un budget d’environ 190 €. Les contrôles peuvent être plus fréquents s’il existe un doute sur la bonne marche de votre système d’assainissement.

Auteur: Brico Malin

Brico Malin est une rédactrice passionnée de bricolage qui intervient régulièrement sur Travauxbricolage.fr . Brico Malin s’est toujours intéressée aux activités liées au bricolage et travaux. Curieuse de nature et très débrouillarde, elle a su développer un panel de compétence et une connaissance incroyable sur le monde des travaux, qui ferrait envie à tous les artisans du bâtiment. Rénovation et aménagement de la maison, travaux de gros œuvre, travaux d’aménagement intérieur ou extérieur, électricité, plomberie, isolation, maçonnerie, fenêtre ou encore rénovation de toiture, Brico Malin a étudié tous ces sujets et a eu l’occasion de se confronter à la plupart de ce type de travaux au cours de ses expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *