Travaux et bricolage maison

Fissures sur le mur porteur : solution et prix

Des fissures sur le mur porteur peuvent être particulièrement dangereuses. Il est tout à fait logique et compréhensible de s’inquiéter lorsqu’on constate des marques de fissures sur un ou plusieurs murs de son logement. Il faut savoir, c’est que certaines fissures ne représente aucun danger. Il peut simplement s’agir d’un craquèlement de peinture ou du crépi du fait de leur usure.

Toutefois, il faut bien s’en assurer car si c’est la maçonnerie qui est touchée, des travaux plus ou moins importants peuvent s’avérer être nécessaires, et ce, surtout s’il s’agit d’un mur porteur ou semi-porteur.

Un mur qui se fissure, que faire ? Comment diagnostiquer des fissures dans un mur porteur intérieur ? Un mur porteur fissuré, est-ce dangereux ?

 

Bref rappel sur ce qu’est un mur porteur

 

A titre de rappel, chaque bâtiment est composé de deux types de mur : les murs de cloisonnement et les murs porteurs.

Les premiers sont ceux qui séparent les différentes pièces entre elles. Ils peuvent être abattus ou déplacés selon les besoins des propriétaires. Les seconds, quant à eux, constituent l’ossature ou le squelette de l’infrastructure.

Les murs porteurs sont construits au-dessus des fondations, ils peuvent être abattus sous certaines conditions. La stabilité, l’équilibre et la solidité de l’ensemble de la construction reposent sur eux. Ce sont eux qui supportent le poids du toit et du plancher ainsi que tout ce qui se trouve dessus. Ce sont eux qui empêchent la déformation de la structure et qui la maintient en place.

Ils sont de trois sortes : les murs de façade, les murs intérieurs de refend et les murs dont l’épaisseur est supérieure à celle de tous les autres (supérieure à 15 cm).

Remarque : avec le temps, une cloison peut devenir un mur porteur en partie ou en totalité.

 

Diagnostic de l’état du mur porteur

 

Le diagnostic du mur porteur est nécessaire en cas de fissure. Cette opération permet, dans un premier temps, d’identifier la nature de la fissure, et subséquemment de déterminer les dangers qu’elle peut représenter.

Le diagnostic permet également d’identifier les causes probables de la fissure afin de pouvoir régler le problème à sa source.

 

Identification des dangers d’une fissure sur un mur porteur

Comme dit précédemment, l’apparition de traces de fissures sur un mur porteur ou semi-porteur peut être signe de danger. La première chose à faire après l’avoir constaté, c’est d’identifier la nature de la fissure. Pour ce faire, il faut faire appel à un expert pour qu’il l’examine. A l’issue de cela, deux cas peuvent se présenter :

La fissure du mur porteur est superficielle

Dans quel cas, il ne faut pas s’inquiéter, le mur n’est pas touché. La craquelure ne concerne que la peinture, le papier peint ou le crépi. On peut facilement y remédier en effectuant quelques travaux de rafraîchissement.

Vous avez certainement entendu dire : « c’est la maison qui travaille ». Cela signifie que votre mur soit fissuré à cause de mouvements de terrain générant une tension sur votre maison. Dans ce cas, il y a peu de choses à faire mais la plupart du temps ces fissures ne sont pas dangereuses.

La fissure est traversante ou filtrante

La lézarde touche la structure même du mur. Il peut s’agir d’une microfissure, d’une fissure peu profonde ou d’une fissure profonde.

  • Si elle ne dépasse pas 1 mm de large, il ne faut pas encore s’inquiéter.
  • S’il s’agit d’une fissure légère de 1 mm de large, elle est également moins grave et assez facile à restaurer.
  • Si elle va au-delà de 3 mm de largeur, elle doit être suivie de très près et réparée au plus vite pour éviter tous risques d’effondrement de la maison.

Remarque : même si une fissure peut profonde paraît moins grave, rien ne garantit qu’elle ne va pas le devenir si on ne s’en n’occupe pas.

 

Identification des causes d’une fissure sur un mur porteur

Une fois la nature de la fissure déterminée, il y a lieu de l’analyser de plus près pour connaître son origine ainsi que la catégorie à laquelle elle appartient : est-ce qu’elle va rester ainsi ou s’aggraver ?

A cet effet, l’expert va suivre son évolution pendant trois mois durant lesquels il va mettre en œuvre les dispositifs suivants :

  • Un fissuromètre pour mesurer la fissure et suivre son activité ;
  • Un extensomètre pour voir la progression de la fissure, si elle a subi ou non des déformations ;
  • Deux témoins, l’un en plâtre et l’autre en verre, pour justifier son analyse (état initial et état final).

Lorsque les trois mois sont écoulés, il peut prononcer son verdict sur la source du problème. S’il y a des auréoles autour de la fissure, le problème peut être une infiltration d’eau.

Si l’hypothèse d’une chute éminente de l’ouvrage est avancée, il se peut qu’il y ait une dissociation ou un problème d’adhérence entre une partie de la structure et son support.

Si c’est la solidité de l’infrastructure qui est douteuse, il est probable que le problème concerne les fondations ou bien un élément porteur tel qu’une malfaçon dans les dalles de béton.

La cause peut aussi être un mouvement du sol d’origine naturelle (séisme) ou humaine (travaux de grande envergure à proximité de la demeure). Quelle qu’elle soit, il faut trouver une solution dans les plus brefs délais et prendre les précautions nécessaires pour que le problème ne se reproduise plus.

 

Solution pour reboucher une fissure sur un mur porteur

 

Il est important ici de comprendre que des travaux de rafraîchissement tels que la réfection de la peinture, du crépi ou le changement de papier peint ne permettent pas de remédier au danger que peut présenter une fissure, sauf si celle-ci est superficielle.

Dans le cas d’une fissure traversante ou filtrante, des réparations de fissures plus poussées sont à préconiser si on ne veut pas que la demeure s’effondre.

 

Matériels requis pour la réparation d’une fissure

Pour la réalisation des travaux de réparation de fissure, les outils suivant sont nécessaires : des lunettes et gants de protection, une pioche, un pinceau, une brosse, un grattoir triangulaire, une spatule, un papier de verre et de l’enduit de rebouchage.

Concernant l’enduit de rebouchage, il faut bien le choisir en fonction de la nature de la fissure et du matériau constitutif du mur. Si celui-ci est en béton ou en parpaing, le mieux serait d’utiliser du ciment. Pour les petites lézardes, on peut user d’un mastic ou de la résine. Pour les fissures profondes, un mortier de type colle MAP peut faire l’affaire, mais il faudrait rajouter une bande armée auto-adhésive ou un calicot tarlatane pour la renforcer et l’empêcher de s’étendre.

 

Principe de réparation d’une fissure sur un mur porteur

La première chose à faire lorsqu’on veut réparer une fissure, c’est de l’ouvrir au maximum au moyen d’un grattoir ou d’une pioche pour enlever toute la partie fragilisée sur ses abords.

Ensuite, on passe au dépoussiérage de la zone avec l’aide d’une brosse ou d’un pinceau. Celle-ci sera, par la suite, légèrement humidifiée afin de permettre une adhésion parfaite de l’enduit de rebouchage.

Une fois le trou rebouché, la surface du mur est lissée avec une spatule. On laisse le tout sécher et on finalise le travail par le passage d’un papier de verre. Pour plus d’esthétisme, on peut repeindre le mur, lui appliquer un enduit décoratif ou le recouvrir avec du papier peint.

 

Prix pour colmater une fissure sur un mur porteur

 

Le coût des travaux de réparation de fissure sur un mur porteur comprend les honoraires de l’expert chargé de l’étude de la fissure, le prix des fournitures utilisées et le prix de la main d’œuvre du professionnel qui va se charger de la remise en l’état du mur et du règlement du problème à la source (maçon ou autres).

Ci-dessous les détails y afférant :

  • Prix de l’expertise : 600 à 900 euros en moyenne pour un expert travaillant pour un bureau d’expertise immobilière.
  • Prix de la main d’œuvre : 17 euros par m2 pour la réparation du mur et une fourchette de 3 000 à 30 000 euros pour une intervention sur les fondations de la demeure. Pour les autres problèmes du genre infiltration d’eau, il va falloir directement consulter un plombier et demander son avis.
  • Prix des fournitures : il faut compter entre 3 et 16 euros par Kg pour un enduit prêt à être employé, 1 à 11 euros par Kg pour une poudre à diluer (la poudre est plus conservable). Pour combler les microfissures, il existe des tubes d’enduit d’une capacité de 200 ml qui coûtent 1 à 8 euros.

Auteur: Pro Bricolage

Pro Bricolage, alias Paul, est un des auteurs réguliers sur Travaux Bricolage. Fort d'une expérience importante dans le bâtiment et sur les chantiers, Paul partage son expérience et ses connaissances en présentant le plus pédagogiquement possible les différents projets travaux avec leurs détails. Passionné par son métier, Paul n'hésite pas à donner ses conseils bricolage pour tous les travaux, isolation, toiture, maçonnerie, électricité, gros oeuvre... Il possède également un large réseau d'amis artisans et les sollicitent régulièrement pour l'aider à la rédaction de certains articles selon les sujets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *