Travaux et bricolage maison

Comment entretenir un escalier en bois ?

Avec le temps, il est fort probable que votre escalier en bois perde de son éclat. Afin de préserver son apparence et de conserver la cohérence de votre décoration intérieure, veillez à entretenir régulièrement votre escalier en bois. Quel que soit le type de bois, un entretien est toujours possible. Découvrez toutes les recettes de grand-mère pour nettoyer votre escalier, afin de lui redonner jeunesse et caractère.

 

Pourquoi entretenir son escalier en bois ?

 

Rares sont les choses sur lesquelles le temps n’a pas d’emprise ! Malheureusement pour vous, le bois ne fait pas exception. Ce matériau vivant présente toutefois l’avantage de pouvoir être rajeuni, contrairement à d’autres dont on ne peut gommer les affres du temps. Que vous veniez d’installer votre escalier en bois ou que ce dernier soit en place depuis plusieurs années, son entretien vous permettra par conséquent de conserver votre escalier en bois plus longtemps.

L’entretien d’un escalier en bois n’est guère chronophage. Alors ne manquez pas ce rendez-vous, sinon votre bel escalier contemporain ou rustique pourrait bien devenir une véritable verrue dans votre intérieur.

 

Quand entretenir votre escalier en bois ?

 

Il n’existe pas véritablement de règle en la matière. Tout dépend de votre seuil de tolérance, de l’essence de bois, de son niveau d’usure, lui-même conditionné à l’usage qui est fait de votre escalier. Une structure particulièrement empruntée, installée dans une maison dans laquelle vit une famille nombreuse sera bien entendu plus rapidement encrassée, rayée, tâchée.

Le principal est d’intervenir avant qu’il ne soit trop tard, c’est-à-dire avant de devoir rénover votre escalier en bois. La rénovation implique en effet de réaliser des opérations plus techniques et plus longues. Afin de vous éviter le ponçage ou le décapage de votre escalier, sachez reconnaître les signes qui vous invitent à agir.

 

Quelle fréquence d’entretien ?

 

Avant d’être contraint de décaper ou poncer votre escalier en bois, plusieurs gestes simples peuvent être effectués chaque mois pour certains, tous les ans pour d’autres :

  • dépoussiérer : tous les mois, voire toutes les semaines ;
  • nettoyer : tous les mois ;
  • retirer les taches : dès leur apparition ;
  • combler les fissures : dès leur apparition ;
  • cirer ou vernir : tous les ans, sauf pour les bois bruts.

 

Quel type d’escalier ?

 

Que vous possédiez un escalier en bois droit, un escalier en chêne, un escalier colimaçon en bois brut ou encore un escalier double quart tournant, votre structure devra être entretenue ! Seule la fréquence ou les techniques changeront.

 

Les différents types d’entretien

 

les types d'entretiens d'un escalier en bois

Un escalier en bois brut ne s’entretient pas de la même façon qu’un escalier en bois vitrifié ou ciré.

 

Avant d’en venir à vous poser de la question de la démolition de votre escalier, des gestes simples vous permettront de conserver plusieurs années l’éclat de votre escalier en bois ! Vous pourrez notamment apprendre à :

  • dépoussiérer ;
  • détacher un escalier en bois brut ;
  • détacher un escalier en bois vernis ou ciré ;
  • nettoyer un vieil escalier ;
  • vitrifier ou cirer un escalier.

 

Dépoussiérer un escalier en bois

Cette opération est la plus simple. Vous n’avez par conséquent aucune excuse pour ne pas vous y pliez tous les mois, voire plus régulièrement encore ! Très emprunté, un escalier accumule de la poussière et de petites saletés, qui au-delà de l’aspect inesthétique, contribuent à encrasser et abîmer votre escalier. La poussière peut en effet s’accumuler, se figer, former une couche mince et ternir votre bois. Quant aux petites saletés, elles parviennent à se nicher dans les microfissures du bois ou risquent de le rayer, s’il s’agit par exemple de micro-gravillons.

Comment dépoussiérer votre escalier en bois brut ? Munissez-vous d’un chiffon doux en microfibres, propre et impérativement sec. L’eau et le bois ne font pas bon ménage. Passez le chiffon sur l’ensemble de l’escalier, rampe comprise. Vous n’aurez plus qu’à faire disparaître le reste de la poussière et les saletés à l’aide de votre aspirateur.

Bannissez à tout prix les serpillères détrempées, même pour dépoussiérer votre escalier en bois verni ou vitrifié. Dans ce dernier cas, contentez-vous d’un chiffon légèrement humide, bien essoré. Le bois a horreur de l’eau !

 

Détacher un escalier en bois brut

Rappelons-le une nouvelle fois si nécessaire, n’utilisez jamais d’eau sur un escalier en bois brut. Pour détacher ce dernier, vous n’aurez par conséquent d’autre solution que de le travailler à sec.

N’employez pas de produit, même naturel. Vous risquez en effet de diluer la tache, de l’étaler et de la faire pénétrer. Il sera alors bien plus difficile, voire impossible, de la faire disparaître.

Attendez que la tache soit sèche. Utilisez un papier de verre fin et poncer très légèrement la tache. Si celle-ci n’est pas incrustée dans le bois, elle devrait pouvoir être retirée très facilement.

Si le caractère authentique et noble de l’escalier en bois brut est incontestable, sachez qu’il est toutefois bien moins protégé contre les taches qu’un escalier vitrifié ou vernis.

 

Détacher un escalier en bois verni ou ciré

Contrairement au nettoyage d’un escalier brut, le ponçage est proscrit. Il retirerait en effet la couche de vernis ou de vitrification.

Pour le détacher, vous pouvez vous tourner vers un simple chiffon doux humide ou vers un produit nettoyant pour parquet vitrifié. Bannissez les nettoyants ménagers, de type eau de Javel, ou le bicarbonate de soude. Vous pouvez néanmoins utiliser une goutte de savon noir dans un peu d’eau, tremper votre chiffon doux, le passer sur la tache et sécher aussitôt. Pour les taches les plus résistantes, refaites les mêmes opérations en remplaçant le savoir noir par du vinaigre blanc. Si le résultat est encore insatisfaisant, le produit spécial parquet vitrifié ou l’essence de térébenthine devraient alors faire l’affaire.

Ne nettoyez jamais votre escalier à grande eau. Des auréoles claires pourraient en effet apparaître.

 

Nettoyer un vieil escalier

Lorsque votre escalier n’a pas été entretenu pendant plusieurs années ou qu’il a été brusquement taché à l’occasion d’une soirée ou d’un séjour animé, un simple nettoyage sera probablement insuffisant. Vous n’aurez dans ce cas d’autre choix que d’en passer par une rénovation de votre escalier en bois, imposant a minima un décapage, un ponçage et un vernissage. N’oubliez pas de reboucher les fissures avec de la pâte à bois avant de vernir.

 

Vitrifier ou cirer l’escalier

Si vous êtes lassé de devoir accorder une attention extrême à votre escalier en bois brut en évitant la moindre tache, optez pour la vitrification. Bouchez les trous avec de la pâte à bois avant de laisser sécher, poncez, lissez et vitrifiez.  Choisissez une pâte de la couleur de la marche.

Lorsque votre escalier est déjà vitrifié ou ciré, passer une couche chaque année vous permettra d’éliminer les taches tenaces et de gommer les nouvelles petites rayures avant qu’elles ne progressent.

Si vous optez pour un cirage, choisissez une cire anti-dérapante et d’une teinte proche de celle du bois.

 

Le cas particulier de l’entretien d’un escalier en bois extérieur

 

Si vous possédez un escalier extérieur en bois, ce dernier demandera moins d’attention. Exposée à la puissance des éléments, votre structure risque néanmoins de vieillir prématurément, malgré le choix d’une essence imputrescible.

Nettoyez chaque année votre escalier extérieur avec une brosse et de l’eau savonneuse.

Lasurez-le si vous trouvez qu’il ternit.

 

Confier l’entretien de votre escalier à un professionnel

 

Vous n’avez ni le temps ni l’envie d’entretenir votre escalier ? Confiez cette tache à un spécialiste. Il saura quel produit utiliser en fonction du type de bois et effectuera les bons gestes.

Demandez un ou plusieurs devis pour un entretien d’escalier en bois et comparez les tarifs.

Auteur: Brico Malin

Brico Malin est une rédactrice passionnée de bricolage qui intervient régulièrement sur Travauxbricolage.fr . Brico Malin s’est toujours intéressée aux activités liées au bricolage et travaux. Curieuse de nature et très débrouillarde, elle a su développer un panel de compétence et une connaissance incroyable sur le monde des travaux, qui ferrait envie à tous les artisans du bâtiment. Rénovation et aménagement de la maison, travaux de gros œuvre, travaux d’aménagement intérieur ou extérieur, électricité, plomberie, isolation, maçonnerie, fenêtre ou encore rénovation de toiture, Brico Malin a étudié tous ces sujets et a eu l’occasion de se confronter à la plupart de ce type de travaux au cours de ses expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.