Travaux et bricolage maison

Faïence salle de bain et cuisine

Si la faïence reste un revêtement précieux et apprécié, c’est en partie grâce au cachet dont bénéficie cette matière. Mais lorsqu’on cherche à refaire une surface en faïence chez soi, on se rend vite compte des questions qui l’entourent.

En effet, qu’est-ce que la faïence ? En comparaison avec d’autres matériaux aussi populaires, quelles sont ses caractéristiques ?  Par ailleurs, comment choisir une faïence de qualité, adaptée aux exigences de la pièce que l’on souhaite rénover ? Et enfin, comment entretenir sa faïence ?

 

La faïence c’est quoi ?

 

Importée d’Orient, introduite en Europe au XVIIème siècle, elle remporte dès son arrivée un grand succès en raison des opportunités qu’elle offre en matière de motifs créatifs et de couleurs.

De quoi se compose la faïence ? La faïence est faite le plus souvent à partir de terre argileuse claire, résultat du mélange de sable, de potasse, de feldspath, et d’argile. Une fois compressée à très forte pression, de 250kg par cm2, elle subit une première cuisson à 1130° à la suite de laquelle on lui adjoint une couche d’émail, obtenu à base d’étain blanc ou coloré. Une seconde cuisson à 1110° lui permet d’acquérir son apparence finale blanche. Moins compliquée à produire que la porcelaine, elle en a souvent été l’imitation, tout en restant bon marché.

 

Pourquoi choisir de la faïence ?

  1. Parfaitement imperméable : Résultat, la faïence, qui est à la base une céramique poreuse, une fois recouverte d’émail après pré-cuisson, et ce qu’elle soit stannifère ou fine (ce qui fait référence à deux modes de cuisson et d’émaillage différents). Cela en fait un matériel idéal pour les salles d’eau ou les cuisines où sa couleur claire est appréciée, et où elle fait un très bon revêtement mural, imputrescible et facile d’entretien.
  2. Une variété de styles inépuisable : les nombreux courants artistiques qui se sont créés dans toute l’Europe sur la faïence, abondamment imités aujourd’hui comme la faïence de Deft, « azulejos », faïence de Quimper, pour ne citer que les plus connus.

 

Différence entre carrelage et faïence

Contrairement au carrelage en grès, plus dur, plus dense et lui aussi imperméable, la faïence reste un matériel trop fragile pour une pose au sol. Elle ne supporterait ni la pression ni les chocs. Cependant, moins sonore que le grès, elle a des capacités isolantes que ce dernier n’a pas. Dans les pièces d’eau, qui sont souvent bruyantes, cela peut être avoir un intérêt pour le confort des pièces avoisinantes.

La faïence reste aussi plus créative sur le plan esthétique, et sa place murale la met en évidence là où le sol reste un espace plus utilitaire et donc moins sujet aux préoccupations décoratives.

La pose du carrelage et de la faïence se réalise de la même manière. Attention à la manipulation de la faïence qui est plus fragile que le carrelage. Sinon recevez 3 devis pour la pose de faïence en nous expliquant votre projet.

 

DEVIS GRATUIT
Coordonnées
 Monsieur Madame

 

Choisir une faïence salle de bain et cuisine

 

La faïence est suffisamment variée dans sa production pour être associée à des usages aussi variés que la vaisselle et le revêtement. Il est donc important d’avoir quelques critères en tête au moment de faire son choix.

La faïence permet une très grande variété de styles sur le plan esthétique. En fonction des lieux qui lui sont destinés, son apparence ne sera pas forcément identique. Par exemple, l’usage de la faïence en revêtement de façade est traditionnel au Portugal, où la faïence est même devenue un art donnant lieu à une production industrielle largement exportée, les « azulejos ». Si variés soient-ils, ceux-ci n’utilisent que deux couleurs : le blanc naturel de l’émail en fond et le bleu pour les figures. Dans une cuisine ou une salle de bain, quelques carreaux d’azulejos au milieu de carreaux unis sont du meilleur effet, à condition de ne pas les poser trop rapprochés les uns des autres pour ne pas saturer le regard.

Les styles de faïence se divisent en deux catégories.

 

Choisir la faïence design

choix faience design

Choix d’une faïence design

Le style moderne des faïences est généralement influencé par les courants minimalistes. Reposant souvent sur des couleurs unies, l’objectif est de créer un espace mariant plusieurs couleurs de carreaux, soit très opposées, ce qui donne un effet de contraste, soit très proches, ce qui donne un camaïeu.

On trouve aussi des carreaux de faïence imitant des matériaux comme le béton, le bois, la pierre, le marbre, le métal, faisant varier la texture en plus des couleurs. Si les faïences lisses et colorées se marient bien avec les faïences traditionnelles, c’est moins vrai pour celles qui jouent sur le relief d’une imitation de texture. Au moment de choisir, soyez attentif à la compatibilité esthétique des carreaux.

 

Choisir la faïence traditionnelle

Traditionnelle et géographique, les exemples sont innombrables : style marocain, faïence de Deft (en Hollande), de Quimper, de Gien, etc. Qu’ils soient géométriques ou figuratifs, ils produisent un effet impressionnant pour le regard et donnent à la pièce un cachet insurpassable.

En revanche, ils supposent d’avoir préalablement élaboré un plan décoratif de la pièce car ils ne sont pas compatibles avec tous les styles de décoration et peuvent éventuellement saturer le regard, comme nous l’évoquions plus haut. Pour ne pas vous lasser d’un revêtement de grande qualité, pensez à l’avance au résultat que vous souhaitez obtenir et n’hésitez pas à consulter des sites internet présentant des exemples photographiques de pièces décorées de cette manière.

 

Taille de la faïence

Les formats des carreaux de faïence sont variés. Dans les salles d’eau et cuisines, qui restent la principale destination de la faïence, la taille n’a pas beaucoup évolué. En moyenne, les carreaux d’antan mesuraient 15×15 ou 20×20 cm. Certains n’étant pas carrés, on trouve des formats 15×20 ou plus irrégulier le 14×28.

Aujourd’hui, exception faite du dernier, ces formats existent encore, mais d’autres ont fait leur apparition sur le marché :

  • La faïence dans une salle de bain : 30×30 (presque un maximum pour le mur) et 20×20 ou 20×40 en rectangle sont à la mode, mais pour réaliser des mosaïques, des petits formats existent, en carré : 5×5 ou en rectangle : 7,5×15. C’est d’ailleurs l’une des dernières pièces où les petits carreaux ont encore du succès, car dans le reste de la maison, les grands formats ont pris une place prépondérante.
  • La faïence dans une cuisine : certains formats ont plus de succès que d’autres, mais de manière générale, c’est le carré qui est le plus représenté. En effet, 10×10, 20×20 et 30×30 sont les tailles que vous trouverez avec le plus de facilité. Pour interposer des carreaux modernes et anciens, ces formats sont plus pratiques, ce qui explique qu’on les trouve le plus souvent dans cette pièce.
taille faience

Faïence dans une salle de bain

 

Entretenir sa faïence salle de bain et cuisine

 

Une fois posée, la faïence demande peu d’entretien. Elle s’altère très peu avec le temps, ses couleurs sont stables, et en situation d’utilisation normale, elle garde son imperméabilité intacte.

Elle peut cependant, dans la salle de bain ou la cuisine, être sensible à l’accumulation de calcaire ou de graisse :

  • Du calcaire sur votre faïence : un brossage avec du vinaigre blanc suivi d’un rinçage à l’eau claire est suffisant.
  • De la graisse sur votre faïence : avec un chiffon microfibre ou la partie abrasive de l’éponge essayez le vinaigre ou une pâte à base de sel et de bicarbonate de soude.

Auteur: Pro Bricolage

Partager cet article sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *