Travaux et bricolage maison

Isoler son appartement du bruit des voisins

Entendre la télé des voisins, les bavardages et autres bruits de pas des enfants rendent la vie vraiment désagréable. Pourtant, vos voisins ne s’en rendent pas vraiment compte et vivent tout simplement dans le bruit. Les bruits et nuisances sonores sont un problème fréquent quand on vit en appartement.  Il faut savoir qu’il est possible de réduire ces nuisances ou de se protéger du bruit du voisinage.

Qu’il s’agisse du bruit du voisin du dessus ou d’à côté, certains travaux et solutions techniques permettent d’améliorer l’isolation phonique de votre appartement. Comment déterminer d’où vient le bruit de voisinage ? Quelles solutions existent pour atténuer les nuisances sonores ? Comment s’isoler de voisins bruyants ? Découvrez les solutions pour isoler un appartement des bruits du voisinage et ainsi, vivre dans le calme.

 

D’où viennent les bruits de voisinage ?

 

La première chose à faire avant de vous engager dans des démarches et travaux d’isolation est d’identifier la source du bruit. En effet, les nuisances sonores qui vous empêchent de profiter pleinement de votre appartement peuvent aussi bien venir d’en bas que d’en haut, de gauche que de droite et même d’en face si vous donnez sur une cour intérieure. Voici ce qu’il faut savoir sur la propagation du bruit afin que vous identifiez avec certitude la source des nuisances sonores.

 

Principes de propagation du bruit

Le bruit se propage d’un appartement à l’autre sous forme de vibrations de l’air. Lorsqu’un bruit tape contre une paroi, il la fait vibrer. Pour rentrer dans le détail, la propagation du bruit se fait en fonction du matériau de construction.

En effet, lorsque le bruit rencontre la paroi, elle adopte 3 attitudes :

  • Elle en renvoie une partie vers la source.
  • Elle en garde une partie qui devient de la chaleur.
  • Elle en laisse passer une partie qui constitue les nuisances chez vous.

Il faut savoir qu’un matériau poreux laissera toujours passer le bruit si vous ne faites rien, car certains matériaux retiennent mieux le bruit que d’autres. De plus, l’épaisseur de la paroi impacte également la propagation du son entre deux pièces. Un mur porteur en béton atténuera davantage le bruit qu’une cloison en placo par exemple.

comment se protéger bruits voisins

Comment se protéger des bruits des voisins ? Comment se protéger du bruit pour dormir ? Pour lutter contre les nuisances sonores et bruits des voisins bruyants chez soi, il faut comprendre le principe de transmission du bruit puis isoler correctement chaque paroi.

 

Trouver la source des bruits de voisinage

Une fois que vous avez compris le principe de propagation du bruit, il ne reste plus qu’à identifier la source. Cette étape permet d’identifier le voisin bruyant mais aussi la pièce de votre logement qui est mal isolée phoniquement. Malheureusement, les bruits de voisinage peuvent venir de partout !

En effet, les bruits peuvent venir de votre plafond et donc de votre voisin du dessus. Les bruits d’impact peuvent venir également du voisin du dessus et se transmettre via les murs. Les nuisances sonores peuvent aussi remonter d’en bas et donc de votre voisin du dessous. Cela peut-être aussi votre voisin d’à côté si vous avez un mur mitoyen.

Mais les appartements des voisins peuvent ne pas être les seuls responsables. Si votre logement est collé à la cage d’escalier ou d’ascenseur, les nuisances peuvent provenir aussi de là. Enfin, une cour intérieure peut être responsable de l’amplification des bruits extérieurs ou du voisin d’en face.

Et quand on fait référence aux bruits extérieurs, on pense immédiatement aux logements placés sur un carrefour routier très fréquenté, une voie rapide ou encore une voie ferroviaire. Et c’est sans compter sur la proximité avec le trafic aérien. Vous avez donc plusieurs pistes à explorer afin de trouver le coupable.

 

Identifier la cause phonique du bruit

Une fois le voisin bruyant identifié, vous pouvez aller plus loin en tentant de comprendre la cause de ces bruits. C’est-à-dire déterminer par où passe le bruit d’un appartement à l’autre et de quelle façon ils se propagent chez vous.

Dans certains cas, un voisin fait du bruit sans en être véritablement responsable. C’est le cas dans les immeubles anciens où c’est la construction elle-même qui propage le bruit. La faute n’est pas celle du voisin mais de la mauvaise isolation phonique du bâtiment.

Si vous avez réalisé des travaux de rénovation dans votre appartement, ils pourraient aussi être la cause de ces nuisances sonores. La mauvaise installation d’une cloison en placo ou d’un faux-plafond par exemple. Si ces parois sont solidaires du mur porteur ou du plafond en béton, les vibrations se transmettront et laisseront passer les bruits.

Certains travaux comme la réalisation d’une saignée dans un mur ou encore la pose d’une boîte DCL à encastrer dans un plafond peuvent accentuer les bruits de voisinage. Dans ce cas, il est possible qu’un pont phonique agisse comme une caisse de résonance qui amplifiera les bruits aériens venant de l’étage supérieur par exemple.

 

Nature des bruits de voisinage

 

De même que pour l’identification de la source des nuisances sonores, le bruit peut se propager de plusieurs façons. On distingue deux catégories de bruit qui vont agir de différentes façons en fonction de leurs natures. Il s’agit des bruits aériens et des bruits d’impact. Il ne faut pas oublier également que les bruits peuvent traverser les parois, mais aussi provenir d’une mauvaise isolation des portes et fenêtres. Il faut donc identifier la source et la nature du bruit pour apporter la réponse adéquate.

 

Les bruits aériens

On désigne par bruits aériens tous les sons qui vibrent dans l’air. Dans cette catégorie, on retrouve les sons de voix, les éclats de voix, les conversations, la télé, la chaîne hi-fi, tous les instruments musicaux, les chants et ainsi de suite. Vous l’aurez compris, dès qu’un son se fait entendre dans l’air, il est susceptible de rentrer dans la catégorie des bruits aériens.

Les bruits aériens ne sont donc pas émis par un impact avec la structure du bâtiment. Ce type de bruits est émis sans aucun contact avec les murs ou le plancher. Sous forme de vibrations dans l’air, ces bruits passent d’une pièce à l’autre, ou d’un appartement à l’autre, en se propageant par voie aérienne.

Si vous entendez les bruits de voix émis par vos voisins lors d’une conversation, la radio ou encore la télévision, il s’agit de bruits aériens. La cause de ces bruits est généralement une mauvaise isolation phonique ou la présence d’un pont phonique entre deux appartements. En renforçant l’isolation avec un isolant massif et dense, vous pourrez facilement réduire les bruits aériens intérieurs.

 

Les bruits de choc

Les bruits de choc, quant à eux, regroupent tous les bruits où il y a un contact avec le sol ou les murs. Les bruits de choc sont également appelés bruits d’impact ou bruits solidiens. Le choc généré lors du contact avec la structure de l’immeuble se propage dans les appartements voisins.

Dans cette catégorie, on retrouve donc les bruits de pas qui peuvent devenir insoutenables au point d’avoir l’impression que votre voisin marche comme un éléphant, les bruits de chaussures qui traînent par terre, les bruits de talon, les coups de marteau, les bruits des travaux en tout genre, les objets qui chutent au sol, les coups contre les murs et ainsi de suite.

Les bruits de choc sont les plus gênants car il s’agit souvent des nuisances sonores les plus audibles. Mais c’est aussi les bruits les plus compliqués à atténuer car ils se propagent à travers toute la structure de votre appartement. Pour réussir à affaiblir les bruits d’impact, la meilleure solution consiste à renforcer l’isolation chez le voisin. Ce qui n’est pas toujours possible.

Si vous entendez les bruits de pas de votre voisin du dessus, seule l’installation d’une sous-couches isolante et d’un revêtement de sol adapté pourra atténuer voire supprimer les bruits d’impact. Il faut réussir à désolidariser le revêtement de sol et la dalle béton en intercalant une sous-couche isolante qui absorbera les chocs.

 

Bruits et nuisances : solutions sans travaux

 

Si vous êtes victime des bruits et nuisances du voisinage, il existe des solutions avec ou sans travaux à réaliser. Il faut savoir que quand on vit en copropriété, les bruits de comportements, s’ils sont répétitifs, peuvent être punis par la loi. Avant d’en arriver là, il existe différentes solutions amiables afin de faire cesser ces nuisances.

La première chose à faire est d’en parler avec la personne occasionnant les nuisances. Il convient ensuite d’envoyer une lettre simple au voisin bruyant pour lui expliquer la situation et lui demander de faire cesser le bruit. Si les nuisances persistent, il faudra envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception à l’intéressé. Au pire, il faudra faire constater par huissier les nuisances sonores répétées en vue d’un règlement du litige devant les tribunaux.

Si vous habitez en copropriété, vous pouvez également en référer au syndic de l’immeuble afin de consulter le règlement de copropriété sur les bruits. Vous pouvez aussi demander en mairie s’il existe un arrêté sur les nuisances sonores. Enfin, vous pouvez demander à un tiers d’intervenir, comme le propriétaire, si vous êtes en location. Vous pouvez aussi faire appel à un conciliateur de justice.

Vous pouvez aussi demander à votre propriétaire si vous êtes locataires d’engager des travaux d’isolation phonique dans le cas par exemple où la nuisance proviendrait de la cage d’escalier ou d’ascenseur. En attendant, l’achat de protection auditive en cire type Boules Quies améliora grandement votre confort domestique.

isoler appartement nuisances voisinage

Comment isoler appartement des nuisances du voisinage ? Si vous êtes gêné par les bruits aériens et bruits d’impact de vos voisins, la solution consiste à isoler phoniquement votre logement pour atténuer ces nuisances sonores.

 

Isoler son appartement du bruit des voisins

 

Vous avez vaillamment mené l’enquête et vous avez identifié le voisin du dessus comme responsable des désagréments sonores que vous subissez. Pour vous protéger des bruits de votre voisin d’en haut, plusieurs solutions existent. Nos experts vous exposent les travaux à réaliser chez vous et chez le voisin bruyant pour que votre intérieur redevienne calme et paisible.

 

Isolation pour atténuer les bruits du voisin d’à côté (même étage)

Si les bruits proviennent de votre voisin de palier, c’est-à-dire du même étage, il vous faudra isoler les murs mitoyens. Pour cela, il faudra recouvrir les murs d’un doublage isolant. Le fait de doubler les murs avec un matériau isolant adapté et une paroi solide comme une plaque de placo apportera un véritable gain phonique.

Pour de meilleures performances, il est recommandé de doubler le mur de chaque côté : chez vous et chez le voisin. C’est l’assurance de bloquer tous les sons entre vos deux appartements. Malheureusement, cette solution a une épaisseur minimale de 10 cm. Autant de surface habitable qui sera perdue une fois les travaux de doublage terminés.

 

Isolation pour bloquer les nuisances sonores du voisin du dessous

Si les nuisances sonores ont comme origine le voisin du dessous, le plus simple est de poser un nouveau revêtement de sol. En effet, la pose d’une sous-couche isolante et d’un parquet flottant est peu onéreuse et rapide. Surtout, c’est l’occasion de rénover votre décoration intérieure tout en améliorant votre confort de vie.

La pose d’un nouveau revêtement de sol doit se faire impérativement sur une sous-couche isolante adaptée au matériau afin d’assurer l’isolation phonique et acoustique de la pièce. La sous-couche va désolidariser le nouveau revêtement de la dalle béton qui est partagée avec le voisin du dessous. Ce qui aura pour résultat que les nuisances sonores émises par le voisin en-dessous de votre appartement ne se propageront plus ou beaucoup moins chez vous.

 

Isolation pour réduire les bruits aériens du voisin du dessus

Pour réduire les bruits aériens provenant du voisin qui habite au-dessus de chez vous, il y a deux solutions efficaces :

  • Demander au propriétaire du voisin du dessus d’installer un nouveau revêtement de sol. Pour le motiver, vous pouvez lui proposer de participer financièrement à l’achat des matériaux.
  • Créer un faux-plafond isolant chez vous. Il n’est pas nécessaire de réaliser un faux-plafond dans tout l’appartement. Vous pouvez isoler uniquement les chambres par exemple pour réduire le coût des travaux d’isolation phonique et ne pas baisser la hauteur sous plafond dans le salon. Vous pouvez aussi en profiter pour mettre en place des spots encastrés dans le faux-plafond.

Si vous optez pour la création d’un faux-plafond isolant, les travaux se passeront chez vous. En effet, la solution pour vous isoler des bruits aériens de votre voisin du dessus est de mettre en place un faux plafond, et de préférence un faux plafond autoportant. Une structure autoportante permet de ne pas propager le son du plafond au faux-plafond.

Vous vous souvenez le mécanisme de propagation du bruit ? En ayant un faux plafond autoportant, les vibrations resteront dans le plafond initial et seront considérablement réduites quand ils atteindront le faux plafond. De fait, les nuisances sonores seront largement diminuées. Il existe également des fixations isophonique comme les chevilles anti-vibration par exemple.

 

Isolation pour réduire les bruits de choc du voisin du dessus

Pour ce qui concerne les bruits de chocs, la seule solution efficace est d’isoler le plancher de votre voisin. En effet, les bruits de choc se propagent via toute la structure du bâtiment : plafond, murs et façades. Il vous faudrait isoler toutes les parois de votre logement afin de l’insonoriser. Ces lourds travaux auront pour conséquence d’atténuer les bruits d’impact du voisin du dessus mais pas de les mettre en sourdine !

C’est donc chez lui que les travaux doivent avoir lieu après accord du propriétaire et du locataire éventuel. Il faudra poser une dalle flottante ou un parquet flottant avec impérativement une sous-couche résiliente. Cela réduira le bruit de 40 dB, ce qui est énorme.

L’inconvénient pour votre voisin est qu’en plus de la durée du chantier, il aura certainement un niveau du sol plus élevé d’environ 2 à 5 cm à l’entrée de sa pièce. Ce qui l’obligera à revoir la hauteur des portes ou encore à poser des barres de seuil. Mais quelques sacrifices sont à faire pour le confort de tous.

 

Devis pour isoler son logement du bruit

 

Les bruits intérieurs peuvent impacter votre moral et vous gâchez la vie. De nombreux particuliers n’entreprennent pas de travaux car ils ne souhaitent pas investir dans un renforcement de l’isolation phonique. Pourtant, la réduction des nuisances sonores est une véritable source confort. Vous profiterez à nouveau de votre appartement sans être exacerbé par les nuisances sonores du voisinage.

Pour avoir des conseils sur la technique d’isolation phonique à utiliser et surtout recevoir une estimation du prix des travaux, il vous suffit de remplir une demande de devis pour isoler un logement du bruit. Un professionnel de l’isolation viendra alors étudier la configuration de votre appartement et vous proposera des solutions efficaces pour supprimer ou affaiblir les bruits aériens et autres bruits de choc des voisins.

Pour avoir des devis isolation phonique, remplissez simplement le formulaire ci-dessous :

DEVIS GRATUIT
Coordonnées
 Monsieur Madame

Auteur: Pro travaux

Pro Travaux, alias Cédric, est un auteur régulier et un véritable expert en travaux, avec de nombreux projets de rénovation à son actif. Passionné par le bricolage, il a notamment entièrement rénové son premier appartement lui-même : électricité, plomberie, sols, ... Fort d'une expérience professionnelle au contact de plombiers, électriciens, couvreurs, ... il possède également une connaissance approfondie des métiers et de l'univers du bâtiment. Cédric intervient sur d'autres sites dédiés à l'univers des travaux, de la maison et du BTP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *