Travaux et bricolage maison

Entretien et nettoyage d’une VMC

Comment entretenir une VMC ? Comment nettoyer une VMC encrassée ? Comment maintenir en bon état une ventilation mécanique contrôlée ? Pour filtrer et renouveler l’air dans les habitations, vous avez dû faire installer une ventilation mécanique contrôlée appelée couramment VMC. Cependant, cette installation demande un entretien régulier afin de garantir la diffusion d’un air sain et la longévité de l’appareil. Pour nettoyer votre système, plusieurs techniques existent allant du simple dépoussiérage au décrassage complet. Découvrez les méthodes et conseils pour réussir l’entretien d’une VMC simple ou double flux. Tout savoir sur l’entretien et le nettoyage de votre VMC.

 

L’entretien de sa VMC

 

Simple flux, double flux, hygroréglable ou autoréglable, toutes les VMC nécessitent un entretien. En effet, de nombreux désagréments voire des dysfonctionnements graves peuvent résulter d’un mauvais nettoyage de votre VMC et cet appareil de confort peut vite devenir le pire ennemi de votre habitation. Pour ne pas en arriver là, voici quelques conseils sur la périodicité de nettoyage d’une VMC et une mise en garde contre les risques d’un mauvais entretien.

 

Quand et pourquoi entretenir sa VMC ?

Même si cela parait évident que la VMC doit être nettoyée, il est peut-être moins évident de savoir quand et à quel rythme le faire. Que vous ayez installé une VMC simple ou double flux, cet entretien est nécessaire. À quel moment nettoyer sa VMC ? En fait, il y a plusieurs périodes où votre VMC doit être nettoyée :

  • Le nettoyage complet : il a lieu généralement une fois par an, à la sortie de l’hiver, période propice à l’accumulation des graisses et des saletés puisque la maison est moins aérée et le chauffage fonctionne souvent soulevant de la poussière.
  • Le dépoussiérage des bouches d’aération : il est conseillé de le faire tous les 3 à 5 mois afin de préserver la qualité de l’air.
  • La vérification complète de l’installation : elle s’effectue par un professionnel tous les 2 à 3 ans et est obligatoire pour les VMC à gaz.
  • L’entretien de l’échangeur thermique de la VMC double flux : il s’opère tous les 5 ans par un professionnel agréé.

Le mauvais entretien d’une VMC va donc entraîner des désagréments comme une VMC bouchée, une VMC bruyante, mais aussi une VMC énergivore. Mais les conséquences peuvent être encore plus désastreuses pour les personnes, pour l’appareil et aussi pour la maison.

Un entretien régulier du système de ventilation mécanique contrôlée de votre maison ou appartement permet ainsi d’améliorer les performances de ventilation tout en assurant une plus longue durée de vie de l’appareil et un air intérieur plus sain. Il est donc essentiel de procéder au nettoyage de votre VMC conformément aux recommandations du fabricant.

 

Risque d’une VMC mal entretenue

En effet, les risques d’une VMC mal entretenue peuvent aller de la propagation de microbes dans l’air à l’incendie pur et simple. Ainsi, votre système de ventilation va s’encrasser progressivement jusqu’à se boucher complètement. Dans le cas d’une VMC bouchée, le renouvellement de l’air stagnant ne se fait plus et des problèmes d’humidité peuvent apparaître comme l’apparition de moisissures sur les murs.

Pendant les premières phases d’encrassement de la ventilation, les risques sont les suivants :

  • Air vicié : l’évacuation et le remplacement de l’air ne s’effectuent plus correctement. Les microbes et particules restent dans l’air et donc altèrent la santé des personnes vivant dans le logement. L’humidité s’installe progressivement dans les pièces altérant les murs et le sol. Il peut même y avoir l’apparition de moisissures.
  • Consommation énergétique excessive : l’appareil peine à fonctionner, il pompe donc plus d’énergie ce qui augmente votre facture d’autant.
  • Dégradation de l’appareil : le système devient moins performant et finit par connaitre une usure prématurée.

L’accumulation des saletés va provoquer des sinistres beaucoup plus graves. Si l’entretien n’est toujours pas effectué. En effet, la VMC va se boucher pratiquement totalement et les risques de court-circuit deviennent élevés. Qui dit court-circuit, dit probabilité de départ d’un incendie domestique. Par conséquent, une ventilation mal entretenue peut impacter la bonne santé avec une pollution de l’air intérieur et la sécurité des habitants d’un logement.

comment nettoyer ventilation domestique

Comment nettoyer sa ventilation domestique ? Comment laver son système de ventilation ? Le système de ventilation permet de renouveler l’air intérieur de l’habitat. Mais lors de la circulation de l’air dans les gains et bouches d’aération, de la poussière et des germes apparaissent. Il faut alors nettoyer les éléments de la ventilation.

 

Comment nettoyer sa VMC ?

 

Selon qu’elle soit simple flux ou double flux, les techniques de nettoyage se ressemblent. Cependant l’entretien d’une VMC, quel que soit son type, passe aussi par le dépoussiérage des bouches de ventilation. Pour cela, un simple chiffon vous suffira. Il faudra retirer la grille précautionneusement et procéder à son dépoussiérage. Ensuite, vous n’avez plus qu’à la remettre en place. Pour le reste du système, voici une méthode plus complète pour nettoyer une VMC simple ou double flux. Pour rappel, il faut couper le courant avant de commencer le nettoyage de votre VMC.

 

Entretien d’une VMC simple flux

La VMC simple flux est constitué d’un moteur, de gaines souples et de bouches de ventilation. Il faudra donc procéder à un nettoyage de chacun de ces éléments en tenant compte de leur spécificité. L’objectif est de retirer la poussière qui s’accumule dans les différents éléments de la ventilation simple flux afin de permettre un flux d’air optimal.

La VMC simple flux est un système de ventilation simple et performant. Par conséquent, l’entretien de cet appareil est à la portée de tout le mode. Le passage d’un chiffon microfibre et d’une lingette désinfectant permet ainsi de garder en parfait état sa ventilation domestique simple flux.

Voici une vidéo présentant le dépoussiérage et nettoyage d’une VMC simple flux (moteur, bouches d’aération, entrées d’air, …) :

 

Entretien d’une VMC double flux

La VMC double flux, quant à elle, possède des filtres permettant de retenir les impuretés. Elle va donc être moins poussiéreuse que sa consœur à simple flux puisque les filtres à particules fines retiennent la poussière. Néanmoins, son entretien passera de fait par le changement des filtres ou leur nettoyage complet s’ils sont en bon état.

De la même façon que le nettoyage d’une climatisation réversible, vous devrez dépoussiérer les différents éléments de la ventilation double flux mais également décrasser les filtres afin de permettre une bonne aspiration et un flux d’air optimal.

Concernant les filtres de votre VMC double flux, vous pouvez les dépoussiérer et les désinfecter plusieurs fois mais après 2 ans, il sera conseillé de les remplacer par de nouveaux filtres. Pour savoir quels filtres achetés, vous devez vous reporter à la notice du fabricant de votre VMC double flux.

 

Entretien d’une VMC gaz en copropriété

Si vous être propriétaire d’un appartement en copropriété, des règles s’appliquent quant à l’entretien de votre VMC. Notamment si votre logement est équipé d’une VMC gaz. Dans ce cas, une visite annuelle d’un technicien sera obligatoire afin d’assurer le bon état de fonctionnement de cette ventilation collective.

C’est le syndic de copropriété qui aura comme mission de contacter le technicien et de vous permettre de fixer un rendez-vous avec ce dernier. Le technicien viendra ensuite à votre logement pour contrôler le bon état de la VMC gaz, le débit d’air, …

 

Nettoyage des gaines et conduits de la VMC

Avant toute opération de nettoyage de votre VMC, vous devez couper le courant qui alimente le système de ventilation. En effet, les ventilations mécaniques contrôlées sont branchées au courant. Ensuite, le nettoyage ne requière pas de matériel spécifique : un simple aspirateur, un chiffon microfibre ou encore des lingettes désinfectantes suffisent.

Simple flux ou double flux, il faut commencer par démonter les bouches d’aération. Vous allez ensuite effectuer le nettoyage des éléments de la VMC dans cet ordre :

  1. Mettez les grilles à tremper dans de l’eau additionnée de produits dégraissants pour les laver.
  2. Passez un chiffon humide à l’intérieur des bouches et des gaines. Au besoin, aidez-vous d’un aspirateur pour aspirer la poussière.
  3. Il est possible de nettoyer l’intérieur des conduits de ventilation grâce à des produits fumigènes. Cette opération est néanmoins facultative.
  4. Pensez à bien décrasser et dépoussiérer les entrées d’air extérieures également pour éviter toute obstruction.
  5. Changez les filtres si besoin ou décrassez les s’ils sont encore en bon état.
  6. Nettoyez les grilles, rincez-les et laissez sécher.
  7. Puis, remettez les grilles en place.
  8. Rallumez le courant.

En dehors des travaux de nettoyage, vous ne devez jamais couper la ventilation mécanique contrôlée. L’arrêt du système de ventilation va accentuer l’accumulation de poussière dans le circuit et surtout, des problèmes d’humidité vont rapidement apparaître avec l’apparition de moisissure et un air intérieur de très mauvaise qualité.

nettoyage bouche aération vmc

Comment dépoussiérer les grilles d’aération d’une VMC ? Comment enlever la poussière des sorties d’air d’une ventilation double flux ? Tout savoir sur le nettoyage d’une bouche d’aération VMC pour avoir un sain sain qui est ventilé.

 

Nettoyage du moteur de la VMC

Le moteur de la VMC doit être démonté en partie. Il faut accéder à la roue du ventilateur afin de pouvoir la dépoussiérer. Selon les modèles, vous pouvez le déposer au sol le temps du nettoyage et le remettre ensuite à sa place. Pour dépoussiérer la roue, vous devrez vous munir d’un chiffon humide.

Pour le nettoyage du moteur de votre VMC, il est recommandé de confier ces travaux à un spécialiste. Même si l’accès au moteur de la ventilation est souvent aisé, l’intervention d’un expert est souvent préférable pour éviter de dégrader le moteur. Un moteur de VMC encrassé peut devenir bruyant à cause des déchets accumulés.

 

Principe de nettoyage d’une VMC

 

Le nettoyage d’une VMC doit se faire régulièrement pour éviter les risques énoncés ci-dessus. Cependant, certains entretiens sont obligatoires et doivent être réalisés par un professionnel comme le nettoyage complet du système. Pour bénéficier d’une ventilation mécanique contrôlée performante, vous devez assurer un entretien régulier et faire contrôler le système par un professionnel de façon cyclique.

 

L’entretien d’une VMC : obligatoire ou pas ?

L’obligation d’entretien de votre VMC dépend surtout du type de VMC que vous possédez. Pour les VMC à gaz, l’entretien est obligatoire tous les 2 à 3 ans. Il devra être impérativement réalisé par un professionnel agréé gaz. Cet entretien a pour but de sécuriser la résidence.

 

Le nettoyage d’une VMC : Pour le locataire ou le propriétaire ?

C’est la loi du 6 juillet 1989 qui fixe les modalités. Ainsi, cette réglementation stipule que le locataire doit prendre en charge l’entretien courant de son logement et des équipements mentionnés au contrat dont fait partie la VMC, à condition qu’elle soit en état de fonctionner.

L’entretien de la VMC est donc à la charge du locataire qui vit dans le logement. Ce dernier doit également effectuer un nettoyage ponctuel. Par contre, en cas de besoin, le changement de VMC est à la charge du propriétaire.

 

À qui faire appel pour l’entretien de sa VMC ?

 

En principe, l’entreprise qui pose votre VMC va vous proposer un contrat d’entretien. Les professionnels habilités à réaliser l’entretien de votre VMC sont le plus souvent des électriciens. C’est donc votre électricien qu’il faut contacter pour la maintenance de votre ventilation domestique.

Ces professionnels assureront un nettoyage complet de votre système de ventilation chaque année et une vérification du fonctionnement de chaque élément. Vous aurez la certitude d’une VMC en parfait état et surtout, d’un air intérieur sain et renouvelé. Mais combien coûte l’entretien d’une VMC par un professionnel ?

Il faudra compter un prix d’environ 150€ pour l’entretien de votre VMC par un professionnel. Cette prestation comporte le nettoyage et la révision de l’appareil. Plusieurs facteurs peuvent impacter ce tarif : type de VMC, région, professionnel, …

Pour trouver un professionnel de la ventilation pour entretenir votre VMC et la maintenant en parfait état, il vous suffit de remplir une demande de devis :

DEVIS GRATUIT
Coordonnées
 Monsieur Madame

Auteur: Pro travaux

Partager cet article sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *