Travaux et bricolage maison

Pourquoi choisir la VMI ?

Que pensez vous de l’air de votre intérieur ? On sous-estime grandement la qualité de l’air intérieur. Pourtant ce n’est pas parce que l’air se trouve à l’intérieur de votre maison, qu’il est forcément moins pollué.

Une bonne aération dans votre maison est indispensable pour un air intérieur sain. Et le top en la matière c’est la VMI.

La VMI, Ventilation Mécanique par Insufflation, est un système de ventilation intérieur qui comporte beaucoup d’avantages. Nous allons vous présenter dans cet article la ventilation mécanique par insufflation et ses caractéristiques.

 

Qu’est qu’une Ventilation mécanique par insufflation ?

 

Alors que la ventilation mécanique contrôlée (VMC) est très démocratisée, la ventilation mécanique par insufflation est encore peut présente dans nos maisons.

Ce système de ventilation intérieur permet pourtant une très bonne aération de votre maison avec un assainissement de l’air intérieur idéal.

Comment fonctionne une VMI ? Quels sont ses atouts ? Quelle est la différence entre une VMC et une VMI ?

Nous allons voir que la VMI peut grandement améliorer le confort intérieur de votre maison.

 

Principe de fonctionnement d’une VMI

La pollution de l’air est un problème préoccupant, d’autant plus quand il touche nos intérieurs.

On sous-estime souvent la qualité de l’air intérieur de notre maison. Pourtant, les émissions de CO2, de COV ou encore de radon sont bien présentes dans l’air de nos maisons et ne sont pas vraiment bonnes pour la santé.

Un système de ventilation intérieur est donc nécessaire pour permettre le renouvellement de l’air. Les systèmes de ventilation mécanique ont été pensés pour palier à ce problème.

Le problème, c’est que l’air extérieur est également chargé en divers polluants, pollens ou autres poussières qui ne sont pas vraiment bons pour nous non plus.

La ventilation mécanique par insufflation dispose d’une technologie permettant de chasser naturellement l’air vicié. Elle est aussi équipée d’un dispositif de filtration de l’air extérieur qui lui permet d’insuffler de l’air dépollué dans la maison.

Et c’est là, la principale qualité de la VMI. Elle n’aspire pas l’air vicié, elle insuffle l’air sain. Enfin elle permet également d’assainir l’air intérieur et d’enlever l’humidité.

Pour faire simple, le fonctionnement d’une VMI peut être décomposé comme suit :

  • Aspiration de l’air extérieur
  • Passage dans les filtres et le chauffage
  • Insufflation de l’air sain dans la maison
  • Collision entre l’air vicié et l’air sain qui le chasse vers les bouches d’aération présentes sur les fenêtres par exemple

 

Les avantages d’une VMI

La VMI est donc un système totalement révolutionnaire en ce qui concerne la ventilation des logements. Non seulement elle permet d’apporter un air dépollué en intérieur, mais en plus elle ne fait pas perdre de degrés à la chaleur ambiante. Elle est vraiment formidable et si on rentre plus avant dans le détail, on peut dresser la liste de ses atouts :

  • Un air sain : grâce à ses filtres anti pollen et anti poussière, elle injecte un air débarrasser de toutes substances réputées allergènes ou irritantes. C’est un avantage précieux surtout pour les personnes allergiques ou les personnes fragiles comme les enfants ou les personnes âgées
  • Un air à température ambiante : le problème avec les VMC traditionnelles est qu’elles amènent de l’air généralement froid ce qui induit une augmentation de la facture énergétique. Avec la VMI, ce n’est pas le cas puisque l’air est chauffé avant de pénétrer dans la pièce. Il n’y a donc pas de déperdition de chaleur ni d’augmentation de la facture d’énergie
  • Pas de nuisance sonore : la VMI est silencieuse. Comme l’évacuation de l’air vicié se fait naturellement par les bouches d’aération, il n’y a pas de bruit d’aspiration
  • Facile à installer : elle ne nécessite pas de travaux importants puisqu’il n’y a pas de conduits à installer. Elle se place sur une position centrale dans la pièce et s’installe aussi bien en neuf qu’en rénovation
  • Peu encombrante : elle se matérialise sous la forme d’un coffre de petites dimensions

Différence entre VMI et VMC

Vous l’aurez compris, même si la VMI fait partie de la famille des ventilations mécaniques, elle n’a que peu de points communs avec la VMC, si ce n’est de renouveler l’air de la maison. Les différences sont en effet marquantes :

  • Pas de système d’aspiration : la VMC aspire l’air vicié pour le remplacer. La VMI insuffle de l’air nouveau pour chasser l’air vicié
  • Pas de bruit : la VMC fait toujours un peu de bruit
  • Pas de problème d’installation : la VMC demande un réseau de tuyau. La VMI non
  • La VMC ne possède pas de filtre anti pollen et ne chauffe pas l’air entrant. La VMI possède tout cela

Vous trouverez dans l’article suivant plus d’informations sur la VMC et les différents types de VMC.

 

Installer une VMI

 

L’installation d’une VMI est relativement simple dans la mesure où il n’y a pas tout un réseau de tuyaux et de bouches à installer comme dans la VMC.

Pour une VMI, une seule bouche d’insufflation suffit par pièce principale et une autre bouche extérieure, cette fois, pour aspirer l’air du dehors. Il suffit ensuite d’installer le caisson contenant les filtres et le chauffage pour terminer la pose.

Quelles conditions sont nécessaires pour l’installation d’une VMI ? Comment  poser une VMI ? Comment l’entretenir une VMI ?

 

comment poser une ventilation mécanique par insufflation

L’installation d’un VMI est relativement simple mais il faudra disposer d’un espace sous les combles.


 

Quelles conditions pour installer une VMI ?

 

Il n’y a pas réellement de conditions pour installer une VMI, sauf celle de posséder des combles et un espace suffisant sous celles-ci pour installer la VMI.

En effet, c’est par là que va passer toute l’installation de la VMI, pour relier les bouches d’insufflation.

 

Comment poser une VMI ?

Les étapes pour poser une VMI sont les suivantes :

  • Installation du bloc moteur dans les combles : il est important de prévoir un endroit accessible pour poser le bloc moteur afin de faciliter les interventions éventuelles d’entretien ou en cas de pannes
  • Pose des bouches d’insufflation : il faut ne prévoir une par pièce de vie et plus généralement une dans la cuisine et une dans la salle de bain. Les bouches ne doivent pas être situées à proximité pour favoriser le renouvellement de l’air
  • Pose de la bouche de récupération de l’air extérieur : l’idéal est qu’elle soit posée en toiture afin de récupérer l’air extérieur. Mais dans certains cas et si les travaux de percement de la toiture sont trop complexes ou coûteux, vous pouvez choisir d’aspirer l’air présent dans les combles
  • La pose des conduits reliant l’ensemble du système d’aération : généralement placés dans les combles, ils sont invisibles et ne demandent pas de gros travaux d’installation

 

Comment entretenir une VMI ?

Votre VMI est posée et fonctionne parfaitement. Il est temps de s’intéresser à son entretien afin de garantir d’avoir toujours un air sain dans la maison.

Pour cela, il faut savoir que le filtre de votre VMI doit être changé chaque année et qu’une révision annuelle par un professionnel est conseillée. Bien entendu, cela ne vous dispense pas de nettoyer et de dépoussiérer régulièrement les bouches d’insufflation de votre logement.

Auteur: Pro Bricolage

Pro Bricolage, alias Paul, est un des auteurs réguliers sur Travaux Bricolage. Fort d'une expérience importante dans le bâtiment et sur les chantiers, Paul partage son expérience et ses connaissances en présentant le plus pédagogiquement possible les différents projets travaux avec leurs détails. Passionné par son métier, Paul n'hésite pas à donner ses conseils bricolage pour tous les travaux, isolation, toiture, maçonnerie, électricité, gros oeuvre... Il possède également un large réseau d'amis artisans et les sollicitent régulièrement pour l'aider à la rédaction de certains articles selon les sujets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *