Travaux et bricolage maison

Transformer une place de parking en box fermé : les démarches

Vous souhaitez boxer votre place de parking pour des questions pratiques ou pour augmenter la valeur de votre bien ? Si cette opération présente de nombreux avantages, elle impose de respecter une réglementation stricte en la matière et de prendre en compte le coût d’un boxage de parking. Faisons le point.

 

Box, parking, garage : quelles différences ?

 

différences garage box et parking

Bien qu’ils soient souvent confondus, une place de parking, un box et un garage sont trois types de lieux bien distincts. Une place de parking est par exemple ouverte, mais pas nécessairement en plein air.

 

Il est fréquent d’utiliser indistinctement les termes box, parking ou garage pour qualifier une place de stationnement. Il s’agit pourtant de réalités tout à fait différentes qu’il est important de distinguer :

  • le box est en règle générale situé en souterrain. Il est clos et délimité ;
  • le parking est une place de stationnement matérialisée par un marquage au sol. Elle peut se trouver en plein air ou en souterrain, souvent dans un espace non librement accessible ;
  • le garage est un espace délimité et clos, dédié principalement au stationnement de véhicules. Il se situe souvent dans un lieu privé.

 

Qu’est-ce qu’un boxage de parking ?

 

Boxer une place de parking est une opération consistant à fermer une place de stationnement, de façon à ce qu’elle soit transformée en un endroit clos. Il s’agira par conséquent de monter une ou plusieurs cloisons autour de votre place de parking et d’ajouter une porte coulissante ou battante.

 

Fermer sa place de parking : les avantages

 

Pourquoi préférer un box à une place de parking ? Les avantages sont nombreux :

  • Votre véhicule est à l’abri des convoitises et des maladresses : Lorsque vous garez votre voiture sur une place standard, vous n’êtes pas à l’abri des vols, des dégradations volontaires ou des rayures et chocs dus au comportement peu attentionné de vos voisins de parking ;
  • Vous pouvez y stocker des affaires personnelles en plus de votre véhicule. Veillez toutefois à vous renseigner sur la réglementation en matière de stockage, car tout n’est pas autorisé ;
  • Donner de la valeur à votre bien immobilier : Si votre place de parking est associée à votre appartement, en boxant cette dernière, vous augmenter la valeur de l’ensemble ;
  • Augmenter le prix de location de votre stationnement : Si vous louiez déjà votre place de parking, vous augmenterez vos gains en la transformant en box.

 

Boxage de parking : que dit la loi ?

 

Fermer une place de stationnement demande de respecter la réglementation pour le boxage de parking :

  • avoir la propriété exclusive de la place de parking initiale ;
  • respecter la largeur maximale de 5 mètres ;
  • demander l’autorisation de la copropriété :
    • si un élément anti-incendie ou un tableau électrique sont présents sur la place de parking ;
    • si une vanne permettant la coupure de l’eau ou du chauffage est située sur le parking. Vous devrez par ailleurs laisser les clés au syndic, afin qu’une visite soit possible en cas de contrôle des installations en question ;
  • veillez à ce que les fils électriques, les canalisations et les tuyaux d’évacuation soient situés à au moins 2 mètres au-dessous du sol ;
  • prévoir un système de ventilation.

Il est préférable de respecter ces règles, si vous ne souhaitez pas voir votre box intégralement démonté.

 

Quelles démarches pour fermer une place de parking ?

 

Si les avantages du boxage de place de parking sont nombreux, il existe tout de même un inconvénient : les démarches administratives. Pour fermer votre place de stationnement, vous devrez :

  • vérifier dans le règlement de copropriété qu’il n’est pas interdit de fermer une place de parking ;
  • obtenir l’accord de la copropriété pour votre boxage, à l’occasion de l’assemblée générale des copropriétaires ;
  • matérialiser l’accord de vos voisins d’emplacement par un écrit signé. Il existe des modèles en ligne ;
  • obtenir un certificat de non recours contre la décision qui aura été prise par le syndic ;
  • attendre deux mois après la réception du procès-verbal de l’assemblée générale, avant de commencer les travaux ;
  • déclarer vos travaux auprès de votre mairie, pour un box de moins de 20 m². Si la superficie est supérieure, alors vous devrez demander un permis de construire ;
  • commencer les travaux, en veillant à limiter les nuisances pour le voisinage.

 

Prix pour boxer une place de parking

 

Le tarif d’un boxage parking est fortement variable en fonction de plusieurs paramètres :

  • le nombre de cloisons : Si votre place initiale de parking est déjà accolée un mur, vous n’aurez alors qu’une seule cloison à ajouter. Si elle est située au milieu d’une rangée, avec un mur au fond, vous ne prévoirez que deux cloisons. Lorsque votre place de stationnement est au milieu d’une rangée, elle-même située entre deux allées, vous devrez alors prévoir trois cloisons, une au fond et deux sur les côtés ;
  • la profondeur de l’emplacement : Plus votre place de parking est profonde et plus les cloisons seront longues ;
  • la hauteur des cloisons : Plus la hauteur de plafond au-dessus de votre place est importante et plus les cloisons à monter seront hautes, et par conséquent plus coûteuses. La hauteur peut en effet varier du simple au double, ce qui n’est pas négligeable ;
  • la largeur du futur box : Ce point aura alors une incidence sur les dimensions de la porte de garage ;
  • le nombre de portes de garage : Si vous possédez deux emplacements de parking côte à côte, vous devrez alors installer deux portes de garage ;
  • le type de porte choisi : Vous pouvez opter pour une porte basculante, une porte sectionnelle ou encore faire motoriser votre porte ;
  • le type de box :
    • un box grillagé : Votre ancienne place de stationnement est dans ce cas entièrement encadrée de cloisons grillagées. Comptez entre 1 000 et 2 000 €. Cette solution peu onéreuse est en revanche la moins sécurisée. Le grillage laisse en effet entrevoir ce qui se trouve à l’intérieur du box et peut-être forcé. Le prix à la revente n’est par ailleurs guère attractif ;
    • un box avec des murs pleins : Dans ce cas, vos cloisons sont en béton cellulaire ou en parpaings, accompagnées d’une porte battante standard. Comptez alors entre 2 500 et 3 000 €.
  • les coûts annexes :
    • l’électrification du box : prises électriques, éclairage, motorisation de la porte, borne de recharge ;
    • les finitions : enduit, peinture ;
    • les accessoires : cloison séparative intérieure, système anti-intrusion, rangements.
  • le montant de la TVA : 10 % en cas d’immeuble datant de plus de 2 ans et 20 % si votre résidence a été livrée il y a moins de deux ans.

Demandez un devis pour boxage de parking afin de connaître le coût précis des travaux à prévoir, en fonction des particularités de votre projet.

Auteur: Brico Malin

Brico Malin est une rédactrice passionnée de bricolage qui intervient régulièrement sur Travauxbricolage.fr . Brico Malin s’est toujours intéressée aux activités liées au bricolage et travaux. Curieuse de nature et très débrouillarde, elle a su développer un panel de compétence et une connaissance incroyable sur le monde des travaux, qui ferrait envie à tous les artisans du bâtiment. Rénovation et aménagement de la maison, travaux de gros œuvre, travaux d’aménagement intérieur ou extérieur, électricité, plomberie, isolation, maçonnerie, fenêtre ou encore rénovation de toiture, Brico Malin a étudié tous ces sujets et a eu l’occasion de se confronter à la plupart de ce type de travaux au cours de ses expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *