Travaux et bricolage maison

Matériaux pour monter une cloison

Quels sont les différents types de cloison ? Quels matériaux de cloisonnage choisir pour construire ses cloisons ? Faut-il monter une cloison sèche ou humide ? Le cloisonnement permet de séparer les pièces d’une maison ou d’un appartement. Il est également possible de réaliser des cloisons décoratives pour avoir une cuisine ouverte, des rangements, … La cloison séparative ou de distribution permet de modifier l’agencement de l’intérieur en fonction de vos envies et besoins. Mais encore faut-il savoir avec quels matériaux construire ses cloisons. Le comparatif des matériaux de cloisonnage pour créer une cloison isolante.

 

Poser une cloison en placoplâtre

 

Le placoplâtre est certainement le matériau de construction le plus utilisé pour créer des cloisons intérieures. Pourquoi choisir des cloisons en placoplâtre ? Les travaux pour monter une cloison en placo sont rapides à réaliser. Le placoplâtre se trouve généralement sous la forme de grandes plaques de plâtre. Ce matériau de construction se manie facilement grâce à sa légèreté. Quant à la découpe et la pose des plaques de plâtre, les travaux sont accessibles aux bricoleurs amateurs. Découvrez pourquoi monter une cloison en placo-plâtre et comment faire un mur en placo.

 

Caractéristiques du placoplâtre

Plus connu sous le nom de placo, ce matériau reconnu dans le domaine du bâtiment désigne une marque de plaques de plâtre. Il est issu de plâtre sanglé entre deux fines couches de carton. Il est supporté par un rail, des montants en bois ou du métal à l’aide de vis. Une cloison en placo est le résultat des transformations du gypse, une matière souterraine convertie en poudre de plâtre après traitement. Il est prisé pour sa performance d’isolant thermique et acoustique.

Surtout, les plaques de placoplâtre se déclinent en plusieurs formats dont les plaques de plâtre à deux bords amincis BA10 et BA13. Certaines plaques de plâtre proposent des traitements spécifiques : plaques hydrofugées, acoustiques, haute résistance au feu, … Elles permettent notamment de cloisonner des murs, des plafonds ou encore faire un doublage.

 

Avantages et inconvénients des cloisons en placo

Le choix pour ce type de cloison est une assurance de qualité. Il reste indéniablement une solution adaptée si vous voulez de l’esthétisme couplé au confort. De plus, son installation est rapide. Sa capacité d’isolation peut encore être rendue meilleure avec du polystyrène expansé. Seulement il ne peut pas supporter des objets lourds comme un radiateur sans recours à un renforcement à l’endroit destiné à cet effet. Il ne convient pas à l’humidité. Mais, autre point positif, les cloisons en placo sont relativement bon marché.

Pour pouvoir poser des cloisons en placo dans une salle de bains, il convient de choisir une plaque de plâtre hydrofugée qui résistera à l’humidité et aux projections d’eau. La technique de montage d’une cloison de distribution ou séparative en placo reste similaire entre les différentes cloisons en placo.

créer cloison placo

Comment créer une cloison en placo ? Comment monter une cloison en plaques de plâtre ? Pour séparer une pièce en deux ou encore, les cloisons de distribution en placo sont la meilleure solution. Découvrez comment réaliser le montage d’une cloison en placoplâtre.


 

Prix d’une cloison en placo au m2

Faire une cloison isolante en placo coûte nettement moins cher que la construction d’un mur en pierres par exemple. En effet, il est possible de rénover son intérieur tout en réaménageant la distribution des pièces ou en séparant deux espaces. Ces travaux de cloisonnage sont donc très rentables grâce au placoplâtre qui est un matériau bon marché.

Ses avantages isolants et son épaisseur jouent beaucoup sur le tarif. Les standards B10 et B13 peuvent être acquis pour 2€ à 3€ le m2. Ceux qui ont de la préférence pour leurs capacités hydrofuges, doivent prévoir dans les 6€ à 7€ le m2. Si vous êtes plutôt pour leur coté isolation phonique ou coupe-feu, vous devez calculer vos plaques sur la base de 9€ à 10€ le m2. Le paradoxe veut tout simplement qu’à une longueur rétrécie, le tarif par m2 culmine.

 

Monter une cloison en béton cellulaire

 

Qu’est-ce que le béton cellulaire ? Pourquoi choisir le béton cellulaire pour construire ses cloisons ? Les travaux pour mettre en oeuvre une cloison en siporex nécessitent des connaissances plus poussées qu’une cloison en placo. Découvrez les caractéristiques du béton cellulaire, ses avantages et surtout combien coûte le montage d’une cloison en béton cellulaire.

 

Les caractéristiques du béton cellulaire

Le béton cellulaire, aussi appelé siporex, permet de construire des cloisons solides qui ne se déformeront avec le temps ou le poids à supporter. Il est possible de trouver ce matériau de cloisonnage sous forme de plaques de siporex ou de carreaux en béton cellulaire à emboîter.

Ce matériau de construction vient tout droit de Suède, il a un caractère solide aux capacités uniques. C’est un savant mélange homogène de ciment, de chaux, de sable, d’eau et d’un agent d’expansion. Un repos dans une étuve lui confère du volume et le rend solide avant une mise à une température de 180°. Les briques de béton cellulaire sont nées de ce traitement thermique. Elles sont de plus en plus sollicitées par des avantages qu’elles offrent.

 

Les atouts des briques de béton cellulaire

Le béton cellulaire une matière 100% incombustible, aucun risque de propagation d’incendie. C’est incontestablement un isolant en termes de chaleur.  Le béton cellulaire contribue à la régulation naturelle de la température à l’intérieur de l’habitation. Il est réputé pour être non polluant et sans composés organiques volatils. Il est également un très bon isolant acoustique.

Contrairement au placo, il ne faut pas ajouter d’isolant pour avoir une cloison isolante. Le siporex isole directement le mur et les blocs de béton cellulaire se posent facilement grâce à un ingénieux système d’emboîtement.

Toutes ces caractéristiques font du béton cellulaire un excellent matériau pour installer une cloison solide. Pour installer une cloison en béton cellulaire et monter une cloison en siporex, il faut savoir que ce matériau se découpe à la scie. Donc avec très peu d’outils, il est possible de réaliser des travaux de cloisonnement.

 

Le prix d’une cloison en béton cellulaire

Sans compter le coût de transport élevé (le béton cellulaire étant un matériau encombrant et lourd), un mur mesurant 1m² avoisine les 40€ sans faire appel à un artisan. Il faut donc compter un prix moyen de 40€ le m2 pour monter une cloison en béton cellulaire. En engageant un professionnel, le prix d’une cloison en béton cellulaire augmente et peut atteindre jusqu’à 90€ le m2. Mais vous avez l’assurance d’une pose parfaite.

Si vous êtes intéressé par le montage d’une cloison en siporex, découvrez toutes les informations sur le prix du béton cellulaire au m2.

monter cloison béton cellulaire

Comment monter une cloison en béton cellulaire ? Pourquoi choisir le béton cellulaire pour faire ses cloisons ? La technique pour réaliser une cloison en béton cellulaire étape par étape et le prix d’une cloison en béton cellulaire au m2. Le guide de pose d’une cloison en béton cellulaire.


 

Faire une cloison en lambris

 

Pourquoi monter une cloison en lambris ? Quel bois utiliser pour créer une cloison ? Le montage d’une cloison en lambris permet de séparer des pièces ou de rénover les murs de sa maison simplement. Surtout, les cloisons en lambris sont très populaires pour cloisonner l’intérieur des maisons à ossature bois. Le bois reste alors le matériau intérieur et extérieur utilisé pour créer et aménager le bâtiment. Découvrez les caractéristiques, les points forts et le prix des cloisons en lambris.

 

Les caractéristiques du Lambris

Le lambris est un assemblage de panneaux de bois encadrés de bâti ou de revêtement de bois, de stuc ou en marbre. On le plaçait à l’intérieur de l’habitation en tant que décor ou embellissement du mûr. Si le revêtement n’est pas en bois, il peut être en PVC ou en papier. Il est possible de placer le lambris sur panneau support MDF ou un panneau de particules. Il peut se présenter sous forme plane ou courbé.

Les cloisons en lambris permettent de modifier l’agencement d’une maison ou d’un appartement grâce à un matériau naturel. Malgré une mauvaise image liée aux anciens murs recouverts de lambris, il faut savoir qu’il existe aujourd’hui du lambris issu de toutes les essences de bois. Ce qui permet de monter des cloisons en lambris modernes. Au contraire, voici la technique pour enlever du lambris du mur.

 

Avantages et limites du lambris

Pourquoi monter une cloison en lambris ? Le lambris en bois est très esthétique. Il est facile de réaliser des effets avec la pose. La verticale est réalisée dans le but d’offrir de la hauteur à la chambre. Quand le placage est horizontal, une impression de réduction de la hauteur se créé. Le bois est réputé pour son aspect chaleureux. Celui en PVC a l’avantage d’être indéformable.Par contre, cette matière est non recyclable et tous les bois n’apprécient pas l’humidité. Le bois assure une certaine isolation des murs, ce qui permet de séparer une pièce en deux tout en isolant son intérieur.

Néanmoins, il est plus long d’assembler une cloison en lambris car il faut fixer chaque lame de bois une par une au mur. La technique d’assemblage d’une cloison en bois n’est pas complexe mais prend plus de temps pour monter une cloison séparative.

 

Le prix au m² du lambris

La tarification de ce matériau varie en fonction de son composition : en bois brut, revêtu ou PVC. Il arrive aussi que le traitement et le maintien de sa tenue dans le temps interviennent. Le montage de ce produit requiert d’autres matières servant d’ossature ainsi que des éléments complémentaires de finition comme huile, lasure, peinture ou verni. Mais en général pour un lambris en bois revêtu économique, il faut prévoir à partir de 5€. Pour celui en PVC, à partir de 25€.

Pour avoir plus de détails sur le coût du lambris bois, découvrez notre guide des prix du lambris en PVC et en bois au m2. Vous pourrez ainsi comparer les tarifs de ces deux types de lambris et savoir quel lambris respecte votre budget travaux.

 

Monter une cloison en Placopan

 

Pourquoi choisir le Placoplan pour monter ses cloisons ? Le Placoplan est un matériau en plâtre qui permet de mettre en oeuvre une cloison monobloc. Le Placoplan est un matériau économique et facile à monter pour fabriquer vos cloisons. Découvrez les caractéristiques des cloisons de distribution en Placoplan, des avantages des parois alvéolaires ou encore coût de montage des cloisons en Placoplan (tout savoir sur le Placoplan).

 

Les caractéristiques du Placopan

Il s’agit d’une autre forme de matière de construction en plaques de plâtre. Le Placopan est en effet un mur en Placo mais avec des cloisons alvéolaires. Créé à partir des plaques de plâtre cartonnées, le Placopan est fusionné en carton mais prend une forme alvéolaire. Il faut des lisses en bois ou en métal agencées en bas ou en haut des cloisons lors de l’installation. Ces lisses sont immobilisées dans le panneau. Il est important d’user des tasseaux connus sous l’appellation clavettes pour relier les panneaux entre eux. C’est une matière légère.

 

Avantages et inconvénients du Placopan

Monter une cloison en plaques de plâtre alvéolaires offre de nombreux avantages. La légèreté de cet élément de construction lui confère une manipulation aisée. Son poids est trois fois moins élevé qu’un matériau de cloison de même épaisseur. Le Placopan est également très facile à poser. Un rail au plafond et un autre au sol suffisent pour insérer les murs. Par contre, le Placopan est non isolant en terme acoustique, voilà pourquoi il s’utilise avec d’autres isolants du type laine minérale.

 

Le prix au m² du Placopan

Généralement, le Placopan se vend par unité d’une épaisseur de 50 mm, mais le diamètre varie. Le tarif affiché change également suivant cette variation. Plus le diamètre est petit, plus le prix augmente. Vous pouvez acquérir le m2 de Placoplan à partir de 8,50€. Il arrive que des professionnels proposent leurs services matériel fourni et pose. Leur tarification est de l’ordre de 40€ à 50€ le m².

 

Créer une cloison en carreaux de plâtre

 

Les carreaux de plâtre sont un matériau de cloisonnage léger et facile à assembler. Ainsi, il est possible de redistribuer l’aménagement de votre intérieur très facilement en réalisant un mur en carreaux de plâtre. Découvrez comment monter une cloison en carreaux de plâtre pour faire un cloisonnement ou encore le prix d’une cloison en carreaux de plâtre.

 

Les caractéristiques du carreau de plâtre

Toujours dans le domaine du plâtre mais cette fois-ci, il s’agit des cloisons en carreaux. La sollicitation pour ce type de mur est souvent pour des petites surfaces. Le carreau de plâtre convient en tant que séparation de salles de bain ou de toilettes par exemple. Fabriqué en plâtre massif, il résiste au feu. Certains carreaux de plâtre sont hydrofuges. Ils peuvent se présenter soit en tenons soit en mortaises, de forme rectangulaire. Il existe des carreaux de plâtre hydrofugés pour faire des cloisons dans une salle de bains par exemple.

 

Bienfaits et limites du carreau de plâtre

Les carreaux de plâtre sont un très bon isolant phonique, ils réduisent le niveau sonore à 38 décibels. Ils assurent également l’isolation thermique. Comme c’est un objet plutôt compact, ils sont hydrofuges. La pose est très facile. Mieux vaut en revanche, faire usage des carreaux alvéolés dans le but de faciliter le perçage et le sciage. Il arrive qu’on intègre à l’intérieur des gaines électriques. Comme tout dérivé de plâtre, le matériau est plutôt économique.

 

Le prix au m2 du carreau de plâtre

L’épaisseur des carreaux impacte le tarif des carreaux de plâtre. Le tarif de base part sur l’épaisseur de 5cm. Le prix varie également en fonction du type de carreaux : à partir de 3€ pour le carreau standard. Projetez à partir de 3,5€ pour le carreau hydrofuge ou celui alvéolé standard. A partir de 4€ pour celui alvéolé hydrofuge. Enfin, à partir de 5€ pour celui hautement hydrofuge.

comparatif types cloison

Quels sont les différents types de cloison ? Faut-il créer une cloison fixe ou amovibles ? Quelle est la différence entre les cloisons sèches et humides ? Les principaux types de cloisons intérieures pour rénover votre intérieur. Le guide des matériaux de cloisonnage pour choisir la bonne cloison.


 

Quelle solution de cloisonnage choisir ?

 

Le choix doit être fait en fonction des caractéristiques de la matière et de l’endroit où vous voulez créer la cloison. Il faut aussi adapter votre choix à votre budget. En résumé : le prix du matériel, l’installation, l’efficacité en terme d’isolation phonique ou thermique ainsi que la résistance au feu. Ces points sont à mettre en avant selon le projet.

En fonction de votre projet, créer une cloison séparative ou de distribution, les matériaux à utiliser peuvent varier. La surface de la cloison impacte également le choix du type de cloison car le prix et la facilité de mise en oeuvre seront deux critères essentiels. Lors d’une rénovation complète, il sera alors envisageable de repenser le partitionnement des volumes et des espaces intérieurs grâce au montage de cloisons séparatives et isolantes.

Pour réaliser un cloisonnement et choisir le matériau, il faut également prendre en compte le type de pièce à cloisonner. Les pièces d’eau sont plus humides et nécessitent des matériaux hydrofugés par exemple. Pour cloisonner une chambre à coucher, il faut opter pour une cloison isolante avec une isolation acoustique renforcée. Tous ces critères peuvent vous faire changer d’avis sur le cloisonnement à effectuer chez vous.

 

DEVIS GRATUIT
Coordonnées
 Monsieur Madame

Auteur: Pro travaux

Partager cet article sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *