Travaux et bricolage maison

Prix d’une chaudière au sol

Vous devez changer votre chaudière ? Il existe de nombreuses techniques de chauffage, mais la chaudière au sol séduit de plus en plus les consommateurs, en raison de ses performances. Pourquoi choisir une chaudière au sol ? Quels sont les facteurs de prix de ce type d’équipement ? Quel est le coût d’une chaudière au sol à gaz, au fioul ou au bois ? Existe-t-il des aides à l’installation ? Découvrez les éléments que vous avez à connaître pour effectuer votre choix en connaissance de cause.

 

Prix moyen d’une chaudière au sol

 

En fonction de la superficie de votre logement ou de la puissance de l’appareil, le prix d’une chaudière au sol pourra varier du simple au double.

 

Prix d’une chaudière au sol
Nature de l’opération ou du matériau Prix moyen
Chaudière au sol à gaz basse température entre 1 000 et 6 000 €
Chaudière au sol à gaz à condensation entre 3 000 et 11 000 €
Chaudière au sol au fioul entre 1 000 et 8 000 €
Chaudière au sol au bois entre 8 000 et 20 000 €
En fonction de la puissance environ 260 €/kWh
En fonction de la surface à chauffer environ 45 €/m²
Installation environ 1 000 €

 

Vous souhaitez affiner votre projet ? Afin de connaître plus précisément le budget à prévoir, demandez un devis pour une chaudière au sol.

 

Qu’est-ce qu’une chaudière au sol ?

 

Une chaudière au sol est un appareil de chauffage appartenant à la famille des équipements de haute performance énergétique, à condition qu’elle soit à condensation et au gaz. Elle fonctionne comme une chaudière murale. Le combustible est en effet brûlé au niveau de la chambre de combustion. La chaleur ainsi produite rejoint ensuite l’équipement final (plancher chauffant, radiateur et/ou ballon d’eau chaude). Les chaudières au sol à condensation présentent l’avantage de pouvoir récupérer la chaleur et la conserver pour une utilisation ultérieure. Elles sont par conséquent plus économiques et écologiques que les chaudières traditionnelles.

La chaudière s’installe de préférence dans des pièces non habitées (garage ou sol-sol, éventuellement cuisine).

 

Quels sont les avantages et les inconvénients d’une chaudière au sol ?

 

Sur le plan des avantages, comparée aux autres chaudières, la chaudière au sol présente de nombreux atouts :

  • une consommation réduite d’énergie ;
  • un rendement important : de près de 100 % ;
  • une puissance de chauffe élevée : jusqu’au 140 W ;
  • la robustesse : Le corps de chauffe est en règle générale conçu en fonte, en acier, en cuivre ou en inox ;
  • la performance de l’équipement pour les petits comme les grands espaces ;
  • une durée de vie intéressante : entre 20 et 30 ans ;
  • la rapidité d’installation.

Les inconvénients sont néanmoins à connaître et à prendre en compte :

  • la place occupée par l’équipement : une chaudière prend de la place, puisqu’elle est posée sur le sol. Il est par conséquent préférable de lui prévoir un emplacement dans un cellier, un garage ou un sous-sol ;
  • le raccordement au toit pour les chaudières à gaz : Il doit être réalisé pour évacuer le dioxyde de carbone engendré par la combustion du gaz. Si le raccordement au toit est impossible, il peut être remplacé par un conduit en ventouse ;
  • le raccordement aux eaux usées pour les chaudières à condensation : L’eau des condensats est en effet légèrement acide.

 

Quels sont les facteurs de prix ?

 

paramètres coût chaudière au sol

De nombreux paramètres, tels que l’installation de votre chaudière au sol par un plombier-chauffagiste, sont à prendre en compte dans le calcul de votre budget.

 

Vous désirez connaître le coût d’une chaudière au sol ? Les prix diffèrent en fonction de plusieurs paramètres :

  • la marque ;
  • le type de combustible : La chaudière au sol peut en effet être alimentée par du fioul, des granulés, du bois, du gaz naturel ou par du GPL (gaz propane). Ce dernier coûtera deux fois plus cher que le gaz naturel. Le gaz et le fioul présentent l’inconvénients de ne pas être des ressources renouvelables et d’être polluants. Quel que soit le combustible, vous devrez prévoir un espace de stockage important. Les chaudières au sol à bois sont enfin incontestablement plus chère, jusqu’à deux fois et demi plus onéreuse qu’une chaudière au fioul ;
  • le type de service : Il peut être simple ou double. Un service simple se résume à un système de chauffage. Le service double permet de chauffer votre logement et de produire de l’eau chaude pour votre cuisine ou votre salle de bain. Dans ce cas, il est question de chaudière mixte ;
  • le type de production d’eau chaude : Si vous optez pour un service double, vous devrez réfléchir au système de production que vous souhaitez pour l’eau chaude. Il existe trois sortes :
    • à accumulation ;
    • à micro-accumulation ;
    • instantanée : Pour ce type de production, une puissance importante est nécessaire ;
  • la puissance de la chaudière : Comptez environ 260 €/kWh ;
  • les dimensions ;
  • la capacité de stockage ;
  • la surface à chauffer : Comptez environ 45 €/m² ;
  • l’installation par un professionnel : A moins de posséder de véritables connaissances en plomberie et en électricité, le plus sûr est de confier l’installation de votre chaudière au sol à gaz à un plombier-chauffagiste. Comptez environ 1 000 €.

Vous choisirez bien entendu votre chaudière en fonction des particularités propres à vos habitudes de consommation, au nombre de personnes vivant dans le logement et à vos besoins.

 

Quelles sont les aides pour l’installation d’une chaudière au sol ?

 

Le gouvernement encourage les particuliers à faire évoluer leur mode de chauffage dans une logique d’économie d’énergie. Il existe par conséquent plusieurs aides qui vont en ce sens et qui permettent ainsi aux particuliers de réduire le montant du prix d’achat. Les aides ne sont les suivantes :

  • le crédit d’impôt : Ce crédit n’est en revanche accessible que sous conditions. Si la puissance de la chaudière est supérieure ou égale à 70 kW, l’efficacité énergétique en saison doit par exemple être supérieure ou égale à 90 %. Si la puissance est en revanche supérieure à 70 kW, il s’agira alors de mesurer l’efficacité utile à 100 % de la puissance thermique nominale. Elle doit être supérieure à 87 %. En ce qui concerne la mesure de l’efficacité utile à 30 % de la puissance thermique nominale, le résultat doit être alors être supérieur ou égal à 95,5 % ;
  • les aides de l’ANAH (Agence Nationale de l’Amélioration de l’habitat) : Les aides peuvent être obtenues sous conditions. Elles permettent de financer jusqu’à 35 % du montant de l’installation pour certains foyers, et jusqu’à 50 % pour les ménages les plus modestes ;
  • les dispositifs de certificats d’économie d’énergie : Les fournisseurs d’énergie sont en mesure de proposer des primes ou des prêts à leurs clients. Le dispositif est toutefois encadré par l’Etat ;
  • l’éco prêt à taux zéro : Les établissements bancaires peuvent proposer ces prêts, à condition d’avoir signé une convention avec l’Etat.

En installant une chaudière au sol, les ménages bénéficient par ailleurs d’une TVA à 5,5 %.

Attention ! Ces aides ne sont pas valables pour les chaudières au fioul, jugées peu écologiques.

Quel est le coût d’entretien ?

 

L’entretien d’une chaudière au sol doit être régulier. Comptez environ une centaine d’euros par an. Ces coûts annexes doivent être pris en compte dans  le calcul du prix d’une chaudière au sol à condensation ou traditionnelle.

Auteur: Brico Malin

Brico Malin est une rédactrice passionnée de bricolage qui intervient régulièrement sur Travauxbricolage.fr . Brico Malin s’est toujours intéressée aux activités liées au bricolage et travaux. Curieuse de nature et très débrouillarde, elle a su développer un panel de compétence et une connaissance incroyable sur le monde des travaux, qui ferrait envie à tous les artisans du bâtiment. Rénovation et aménagement de la maison, travaux de gros œuvre, travaux d’aménagement intérieur ou extérieur, électricité, plomberie, isolation, maçonnerie, fenêtre ou encore rénovation de toiture, Brico Malin a étudié tous ces sujets et a eu l’occasion de se confronter à la plupart de ce type de travaux au cours de ses expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *