Travaux et bricolage maison

Prix d’une chaudière à bois

Vous recherchez un mode de chauffage efficace et économique ? Tournez-vous vers la chaudière à bois ! Si le prix d’achat reste élevé, le faible coût du combustible et les performances du système sont en revanche particulièrement intéressants. Pourquoi choisir de se chauffer au bois ? Quel est le prix d’une chaudière à bois ? Quels sont les coûts annexes à ne pas négliger ? Existe-t-il des aides pour financer l’achat d’une chaudière à bois ? Zoom sur un moyen de chauffage en vogue.

 

Prix moyen d’une chaudière à bois

 

Le prix d’un poêle à bûche et le coût d’un poêle à pellets ne diffèrent que peu. Le budget d’une chaudière à plaquettes est en revanche bien plus élevé.

 

Prix moyen chaudière à bois
Nature du matériau ou type d’opération Prix moyen
Chaudière à bois à granulés/pellets entre 2 000 € et 17 000 €
Chaudière à bûche environ 1 300 € et 14 000 €
Chaudière à bois déchiqueté entre 4 000 € et 25 000 €
Chaudière biomasse entre 6 000 € et 30 000 €
Entretien annuel entre 220 et 330 €

 

Vous hésitez encore ces différents appareils ? Demandez un ou plusieurs devis pour une chaudière à bois, en fonction des particularités de votre logement et des spécificités de votre projet.

 

Quels sont les avantages et les inconvénients d’une chaudière à bois ?

 

Investir dans une chaudière à bois présente de nombreux avantages, mais n’est pas cependant sans inconvénients.

 

Les avantages

Si se chauffer au bois redevient à la mode depuis quelque temps, ce n’est pas sans raison. Ce type de chauffage possède en effet un certain nombre d’atouts et le nouveau fonctionnement des chaudières convainc de plus en plus de monde. La chaudière à bois séduit car elle :

  • utilise une énergie renouvelable ;
  • diffuse une chaleur homogène dans tout le logement ;
  • est très économique à l’usage : La bûche est par exemple le combustible le moins cher du marché ;
  • est particulièrement performante : Les progrès technologiques constants ne cessent par ailleurs d’améliorer les niveaux de rendement ;
  • ouvre droit à des aides pour le financement de l’achat.

Comme une chaudière au gaz, électrique ou au fioul, elle peut également chauffer l’eau sanitaire.

 

Les inconvénients

Seul point noir de la chaudière à bois : son prix.

 

Quels sont les facteurs de prix d’une chaudière à bois ?

 

paramètres coût chaudière à bois

L’un des facteurs de prix d’achat d’une chaudière à bois est le combustible choisi pour faire fonctionner l’appareil. Une chaudière à granulés est par exemple plus coûteuse qu’une chaudière à bûches.

 

Plusieurs paramètres entrent en ligne de compte pour évaluer le budget à prévoir pour l’achat et la pose d’une chaudière à bois :

  • le mode de fonctionnement :
    • chaudière à bois à condensation : Elle est particulièrement puissante. Son rendement est incroyable ;
    • chaudière à bois basse température : Moins performante que la chaudière à condensation, elle nécessite par ailleurs l’installation d’un conduit d’évacuation des fumées ;
    • chaudière à bois standard : Le rendement est le moins élevé ;
  • le type de combustible :
    • chaudière à bûche : Séduisante par son côté authentique et par l’aspect esthétique des bûches qui brûlent, elle est par ailleurs très performante. Elle demande toutefois un espace de stockage pour le combustible et impose d’être alimentée régulièrement. Elle nécessite par conséquent une certaine organisation. Comptez entre 1 300 et 14 000 € ;
    • chaudière à pellets ou à granulés : Les granulés sont des morceaux de bois qui ont été compactés. D’une performance supérieure aux poêles à bûches, la chaudière à pellets est par ailleurs plus autonome et offre une inertie thermique intéressante. Il est par conséquent moins nécessaire de l’alimenter régulièrement et la chaleur se diffuse en continu. Certains appareils peuvent même être programmés pour s’allumer automatiquement le matin, chose que ne permet pas la chaudière à bûches. Comptez entre 2 000 et 17 000 € ;
    • chaudière à plaquettes : Elle présente des qualités similaires à la chaudière à granulés. Comptez entre 4 000 et 25 000 € ;
    • chaudière à biomasse : Elle fonctionne avec du bois, mais également avec d’autres déchets organiques écologiques. Comptez entre 6 000 et 30 000 € ;
  • la marque de la chaudière : chaudière à bois De Dietrich, chaudière à bois Viessmann ou encore Unical ou Supra ;
  • les matériaux utilisés pour la structure de la chaudière :
  • le design : Préférez-vous une chaudière sous forme de poêle ou en insert ? Pour l’heure, sachez qu’il est difficile de trouver des poêles à bois en insert, et encore moins en format panoramique ;
  • la taille : Le foyer choisi peut être de tailles très différentes. Certaines chaudières à bois peuvent par exemple être panoramiques ;
  • la puissance : Elle est exprimée en kW. Il n’est pas toujours simple de calculer la puissance nécessaire pour son logement. Pour une famille de 3 à 4 personnes, comptez une chaudière de 28 kW pour chauffer le logement et l’eau ;
  • le niveau de rendement : Il correspond à un rapport entre la capacité de chauffe et la quantité de combustible consommée ;
  • les accessoires : Votre chaudière peut être agrémentée de certains accessoires souvent bien utiles :
    • un thermostat ;
    • un système de nettoyage automatique ;
    • un programmateur ;
  • la pose : Confiez l’installation de votre chaudière à un artisan chauffagiste qui possède les outils adéquats et le savoir-faire nécessaire à la pose de votre appareil. Le coût de la main d’œuvre dépendra des tarifs du professionnel, mais également de la complexité de l’installation. La pose comprend aussi souvent l’installation du conduit d’évacuation des fumées (selon les modèles) et la pose de certains accessoires, notamment pour stocker les combustibles. Veillez par ailleurs à vous tourner vers un artisan RGE (reconnu garant de l’environnement), afin de garantir une pose dans le respect des normes et de vous permettre de bénéficier des aides de l’Etat. Comptez un tarif horaire de 35 à 70 €  ou un prix de pose entre 500 et 2 000 €.

 

Quels sont les coûts annexes à prévoir ?

 

Si le prix d’achat d’une chaudière à bois est important, les coûts annexes sont en revanche réduits. Voilà pourquoi il peut être intéressant de faire un effort financier au départ, pour ensuite réaliser de nombreuses économies à l’usage. Les frais annexes à prévoir sont :

  • le coût de l’accessoire de stockage : Qu’il s’agisse de bûches, de granulés ou de plaquettes, vous devrez trouver un endroit pour stocker ces combustibles. Si vous disposez d’un grand terrain, empiler des bûches et les couvrir d’une bâche peut suffire. Il est néanmoins préférable de prévoir un système de stockage plus performant et plus esthétique. De leurs côtés, les granulés doivent être conservés dans un silo de 10 à 15 m3 ou dans toute autre réserve adaptée. Les plaquettes devront également être stockées ;
  • le prix de l’entretien annuel : Comptez entre 170 et 270 € pour l’entretien pur de l’appareil. Vous devrez ajouter à ce prix entre 50 et 60 € de ramonage ;
  • le prix des consommables :
    • les bûches : entre 50 et 80 €/stère, sans la livraison ;
    • les pellets : entre 250 et 350 €/tonne ;
    • les plaquettes : entre 30 et 90 €/tonne.

 

Chaudière à bois : quelles sont les aides ?

 

Lorsque vous souhaitez installer une chaudière à bois, vous entrez dans une démarche d’économie d’énergie encouragée par le gouvernement, qui aide par conséquent les particuliers à s’équiper de tels systèmes de chauffage. Plusieurs aides existent :

  • MaPrimeRénov’ : selon les équipements, vous pouvez bénéficier d’une prime MaPrimeRénov’ (versée après la réalisation des travaux) ;
  • l’éco prêt à taux zéro ;
  • un taux de TVA réduit à 5,5 % ;
  • l’aide de l’Anah (Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat) : Ma Prime Renov’ concerne uniquement les ménages à faibles revenus) ;
  • la Prime énergie : Octroyée par certains fournisseurs d’énergie ayant signé un accord avec l’Etat, cette prime est accordée sous conditions ;
  • les subventions des collectivités locales : Il n’est pas rare que les conseils régionaux, généraux ou les communes

Prenez le temps de vous renseigner sur chacune de ces aides. Certaines pourraient en effet vous permettre d’alléger le budget consacré à l’achat et à l’installation de votre chaudière à bois.

Auteur: Brico Malin

Brico Malin est une rédactrice passionnée de bricolage qui intervient régulièrement sur Travauxbricolage.fr . Brico Malin s’est toujours intéressée aux activités liées au bricolage et travaux. Curieuse de nature et très débrouillarde, elle a su développer un panel de compétence et une connaissance incroyable sur le monde des travaux, qui ferrait envie à tous les artisans du bâtiment. Rénovation et aménagement de la maison, travaux de gros œuvre, travaux d’aménagement intérieur ou extérieur, électricité, plomberie, isolation, maçonnerie, fenêtre ou encore rénovation de toiture, Brico Malin a étudié tous ces sujets et a eu l’occasion de se confronter à la plupart de ce type de travaux au cours de ses expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.