Travaux et bricolage maison

Comment isoler une véranda ?

Comment isoler une véranda ? Quels matériaux d’isolation choisir pour sa véranda ? Comment penser son projet de véranda pour garantir une bonne isolation ? Quelle solution de vitrage véranda choisir pour une véranda ? Travaux Bricolage vous donne toutes les informations pour comprendre comment isoler une véranda pour que celle-ci devienne un espace de vie à part entière.

Une véranda est une extension qui, si elle est bien réalisée, deviendra une véritable pièce à vivre supplémentaire pour votre maison. Mais pour qu’une véranda soit utilisable tout au long de l’année, il faut pour cela qu’elle soit bien isolée.

Généralement l’isolation d’un véranda se pense en amont d’un projet car le choix des matériaux qui la compose va être déterminant. Mais on peut également, avec de simples améliorations, renforcer l’isolation d’une véranda. Nous allons voir en détail les facteurs et éléments à prendre en compte dans un projet d’isolation de véranda et comprendre ainsi comment isoler une véranda.

 

Choisir les matériaux de véranda

 

Le choix des matériaux qui vont constituer votre véranda va être déterminant pour garantir l’isolation de votre nouvelle extension. En effet certains matériaux ont des qualités isolantes meilleures que d’autres et permettent de réduire les points thermiques.

On dénombre pas moins de 4 types de matériaux utilisés pour la construction d’une véranda :

  • Véranda en aluminimum
  • Véranda en bois
  • Véranda en fer forgé ou acier
  • Véranda en PVC

Pour une véranda destinée à devenir une pièce à part entière de la maison, utilisable aussi bien durant l’hivers que l’été, l’idéal est d’opter pour une véranda en bois. Le bois est ici le matériau qui présente la meilleure performance isolante thermique et acoustique.

 

prix d'une véranda en bois

En matière d’isolation le bois est le matériau le plus performant pour une véranda, aussi bien pour l’isolation acoustique que pour l’isolation thermique.


 

Pour les vérandas en aluminium tout dépend de la qualité des matériaux. Même si l’aluminium est moins performant que le bois, il existe aujourd’hui des vérandas constitué d’aluminium équipé de ruptures de pont thermique permettant une bonne isolation.

Le PVC n’est pas mauvais non plus en terme d’isolation, à condition que le vitrage qui l’accompagne soit également d’une bonne qualité. Par contre le problème de ce matériau c’est qu’il ne pourra pas être utilisé pour les plus grandes vérandas, la structure en PVC n’étant pas porteuse.

Le fer ou l’acier, très clairement, ne sont pas les matériaux idéales si vous souhaitez utiliser une véranda de tous les temps. Il faudra donc en être conscient si vous vous tournez vers ce type de matériau (même si avec un bon vitrage, l’isolation n’est pas non plus mauvaise).

Vous trouverez dans l’article suivant plus d’informations sur les différents matériaux de véranda et la présentation de leurs avantages et inconvénients respectifs.

 

DEVIS GRATUIT
Coordonnées
 Monsieur Madame

 

Ces différences entre les performances d’isolation se feront également ressentir au niveau du prix d’une véranda qui variera en fonction des matériaux sélectionnés et de leurs qualités. Vous trouverez dans l’article suivant plus d’informations sur le prix d’une véranda selon les matériaux.

 

Choisir le vitrage d’une véranda

 

Une véranda, c’est avant tout du vitrage. Vous comprendrez alors que l’isolation d’une véranda passe par la qualité du vitrage sélectionné. Un vitrage qui devra en hivers retenir un maximum la chaleur intérieure sans refroidir la pièce et en été minimiser l’entrée de la chaleur afin d’éviter que votre véranda ne devienne un véritable sauna.

Au niveau de l’épaisseur, oubliez le simple vitrage. En effet 80% des rayons du soleil passent à travers un vitrage simple. Il faudra donc se tourner vers une solution plus robuste : au minimum un double vitrage.

On distingue 4 solutions de vitrages différents pour une véranda :

  • Le simple vitrage : un vitrage peu recommandé car il ne sera pas adapté aussi bien aux mois hivernaux qu’aux mois estivaux avec des capacités isolantes très faibles.
  • Le double vitrage simple : deux vitres, séparées par un espace emplie d’air, une solution déjà beaucoup plus efficace en terme d’isolation.
  • Le double vitrage à isolation renforcée (VIR) : même principe que le double vitrage sauf que l’air entre les 2 vitres est remplacé par un gaz isolant (type argon) donnant ainsi à ce vitrage une capacité isolante 3 fois supérieure à  un double vitrage classique.
  • Le vitrage à contrôle solaire : ce type de vitrage permet de rejette une partie des rayons solaires pour éviter les effets de serres en été tout en conservant la température intérieur en hivers.

A noter : il existe aussi dans les différentes gammes des vitrages renforcés pour améliorer la performance acoustique et l’isolation phonique d’une véranda.

Vous l’aurez compris mieux vaut opter pour au minimum un double vitrage lors de la construction d’une véranda. Un coût qui influencera bien sûr sur le prix de votre projet de véranda.

Selon l’orientation de votre véranda, le choix d’un vitrage à contrôle solaire peut être intéressant si la véranda est fortement exposée aux rayons du soleil. Pour protéger la véranda contre les rayons du soleil vous pouvez également envisager l’installation de stores ou de rideaux.

 

Store et rideaux pour véranda

 

L’installation de store ou de rideaux pour véranda est un bon moyen pour augmenter la performance isolante d’une véranda tout en prévenant les effets indésirables du soleil (avec lors des mois estivaux un effet de serre possible si votre véranda est orientée face au soleil).

D’ailleurs, l’équipement de store ou rideaux peut être un bon moyen d’augmenter l’isolation d’une véranda après sa construction même s’il est toujours mieux de penser à ses équipements en amont du projet afin que ceux-ci soit parfaitement adaptés à la véranda (notamment pour les installations électriques comme par exemple des stores électriques extérieurs).

Niveau store, rideaux et volets roulants pour une véranda, on peut distinguer :

  • Les stores en toile imperméable : pratique et très résistant ils peuvent être installés à l’extérieur des vitrages et augmenter grandement la capacité isolante de la véranda.
  • les stores d’intérieur équipés d’une surface réfléchissante : permettent de limiter les effets des rayons du soleil sur la véranda et en hivers augmentent également l’isolation
  • Les volets roulants en PVC : au top pour l’isolation, ceux-ci peuvent même être électriques.
  • Les rideaux : les rideaux intérieurs sont toujours efficaces pour l’isolation et permettent d’augmenter les performances thermique d’une véranda.

Pour les plus petits budgets, on peut également envisager l’installation de canisses sur le toit de la véranda, des stores vénitiens sur les vitres ou encore l’installation d’un store banne extérieur pour mettre en place une ombre au dessus de la véranda. Même si esthétiquement parlant mieux vaut s’orienter vers les premières solutions énoncées.

 

Isoler la toiture d’une véranda

 

Une autre solution consiste à penser sa véranda avec une toiture classique. Le choix des matériaux de véranda se feront alors plus autours du bois car la structure devra supporter un toit plus ou moins lourd. Dans le cas d’une toiture classique, l’isolation sera alors assurer par les matériaux isolants posés en sous toiture. Et il ne faudra alors seulement s’occuper de l’isolation du vitrage mural de la véranda.

Si votre toiture est vitrifiée, vous pouvez également pensez à l’installation de panneaux opaques ou panneaux en polycarbonate. Ces panneaux ne sont pas des plus esthétiques, mais ils garantiront l’isolation de votre véranda par tout temps.

 

La véranda bioclimatique

 

En isolation de véranda, une solution est intéressante a exploité dans un projet de mise en place de véranda. En effet si vous vous tournez vers une véranda dite bioclimatique, vous pourriez utiliser votre véranda pour en faire un atout de votre maison. Expliquons rapidement le concept de véranda bioclimatique.

Une véranda bioclimatique va permettre d’exploiter la chaleur récupérée en journée pour la diffuser dans le reste de la maison la nuit. La chaleur est captée à l’aide des murs (murs en terre cuite ou parpaing) et la chaleur captée et accumulée dans la pièce est redistribuée dans toutes la maison à l’aide d’un système de ventilation.

Pour qu’un système bioclimatique soit adapté sur une véranda, il faut que cette dernière possède déjà une bonne isolation, un vitrage long d’au moins 20 m² et au moins 1/4 des murs consacrés à des ouvertures.

Point intéressant l’installation d’une véranda bioclimatique permet de prétendre à un crédit d’impôt.

 

Problème d’humidité dans une véranda

 

Une bonne isolation dans une véranda c’est également la garantie de lutter contre les problèmes de condensation et d’humidité. A ce sujet si vous voulez prévenir un maximum les problèmes d’humidité dans une véranda, le mieux est d’installer une VMC. Vous trouverez à ce sujet plus d’informations dans l’article suivant sur le projet d’installation d’une VMC.

Auteur: Pro Bricolage

Partager cet article sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *