Travaux et bricolage maison

Prix d’un taillage de haie

Vous avez une haie de cyprès, de lauriers ou de thuyas ? Une taille de vos arbustes sera à prévoir au moins une fois par an. Pourquoi cet entretien ? A quelle période de l’année réaliser le taillage ? Quel est le prix d’une taille de haie par un jardinier ? Faisons le point.

 

Prix moyen d’un taillage de haie

 

Le coût d’une taille de haie se calcule au mètre linéaire.

Prix moyen d’un taillage de haie
Nature de l’opération Prix moyen
Taille de haie entre 3 et 15 €/ml
Taillage avec dessouchage entre 40 et 60 €/ml
Ramassage et évacuation des déchets entre 15 et 20 €/ml

 

Pour connaître le montant du budget à consacrer à l’entretien de vos haies, demandez un devis pour un taillage de haie.

 

Pourquoi tailler vos haies ?

 

Vous avez fait le choix d’avoir une haie dans votre jardin. Celle-ci est intéressant à plusieurs niveaux, puisqu’elle permet de vous isoler de vos voisins ou de la rue, de diminuer le bruit, de barrer en partie la route aux polluants liés à la circulation et à vous couper du vent. Si une haie est par conséquent bienvenue dans un jardin, il faut toutefois l’entretenir.

Tailler une haie présente plusieurs avantages :

  • l’esthétique : Une haie régulière est plus agréable à regarder ;
  • la santé des végétaux : La taille permet de redonner de la vigueur aux plantes et de s’assurer de leur bonne santé ;
  • l’épaisseur des haies : Moins vous tailler vos haies et plus elles « font du bois ». Si vous souhaitez avoir de beaux arbustes fournis, vous devez les tailler régulièrement. Dans le cas contraire, les branches continueront de pousser, prendront davantage de place et le volume de feuilles réduira en proportion. Vous évitez également de créer des problèmes de voisinage dus à l’empiètement de vos haies sur leur propriété.

 

Quand faire sa taille de haie ?

 

Il est recommandé de tailler ses haies une à deux fois par an :

  • au printemps : vers avril ou mai, après la première période de croissance de l’année et après les dernières gelées ;
  • et/ou à l’automne : en septembre ou octobre, après la seconde période de croissance et avant les premières gelées.

Pour les haies fleuries, vous devrez attendre la fin de la floraison.

Une taille s’impose également lorsque sa hauteur dépasse les limites autorisées par les règles d’urbanisme :

  • Le centre d’une haie de moins de 2 m ne doit par exemple pas se situer à moins de 50 cm de la limite de propriété. Lorsqu’il s’en approche de trop, il est temps de réaliser un taillage de vos arbustes ;
  • Le centre d’une haie de plus de 2 m doit être situé à plus de 2 m de la limite de propriété.

 

Quels sont les différents types de taillage de haies ?

 

Il existe deux sortes principales de taille de haie :

  • la taille de formation : Elle consiste à accompagner la croissance des végétaux en les taillant régulièrement afin d’éviter qu’ils ne poussent en se dégarnissant. Si vous ne les taillez jamais jusqu’à l’âge adulte, il risque en effet de donner plus de bois que de feuilles et de se dégarnir au pied ;
  • la taille d’entretien : Une fois adulte, l’arbuste doit encore être taillé afin de ne pas prendre trop de place.

Si vous optez pour une haie libre, celle-ci doit tout de même être entretenue, afin d’éliminer le bois mort.

 

Combien coûte l’intervention d’un jardinier ?

 

tarif jardinier pour taillage haie

Moins simple qu’il n’y paraît la taille de haie est une opération technique qui mérite d’être prise en charge par un jardinier.

 

S’il est tout à fait possible de tailler vos haies vous-même, il peut être pertinent de confier cette tâche à un jardinier, et ce pour plusieurs raisons :

  • Le jardinier possède toutes les compétences requises pour savoir de quelle façon tailler une variété spécifique d’arbuste ;
  • Il sait maîtriser des outils dangereux avec lesquels vous risqueriez de vous blesser ;
  • Vous n’aurez pas besoin d’investir dans l’achat d’outils : taille-haie (entre 50 et 150 €), niveau, cordeau ;
  • Votre dos sera épargné ;
  • Vous déléguez une tâche souvent considérée comme pénible ;
  • Vous pouvez lui confier la tâche non moins ingrate d’enlèvement des déchets verts.

Pensez à comparer plusieurs devis. Les tarifs de taillage de haie dépendent des différents critères exposés plus haut. Comptez en moyenne entre 3 et 15 €/ml.

Pensez à échanger avec le professionnel sur la question du ramassage et de l’évacuation des déchets. Tous les jardiniers ne les prennent pas en charge automatiquement. Vous devez le préciser. Le prix de cet enlèvement dépendra bien entendu du volume et également de la distance entre votre domicile et la déchetterie la plus proche. Sachez qu’il est interdit de brûler ses déchets verts dans son jardin.

En choisissant de mettre en place un contrat d’entretien annuel, vous pourrez faire des économies. Le tarif horaire ou au mètre linéaire sera en effet plus bas. Vous pourrez alors confier à votre jardinier diverses tâches régulières, telles que la tonte de pelouse, le ramassage des feuilles mortes à l’automne ou encore l’élagage des arbres.

 

Quels sont les facteurs de prix d’une taille de haie ?

 

Le coût d’une taille de haie varie en fonction de plusieurs paramètres :

  • les dimensions des haies :
    • la longueur : Le tarif d’un taillage de haie est d’ailleurs indiqué en mètre linéaire ;
    • la hauteur : Plus une haie sera haute et plus la tâche de taille sera compliquée, imposant au jardinier d’utiliser une échelle ou un escabeau ;
  • le nombre de haies ;
  • le type d’arbustes : Certains demandent davantage de technique. Une haie de bambous ne se taille pas de la même façon qu’une haie de conifères ou d’arbustes fleuris ;
  • l’état de la haie : Si votre haie n’a pas été taillée depuis plusieurs années, il est fort probable que la première taille soit particulièrement onéreuse ;
  • l’arrachage de haies : Il peut arriver que certains arbustes soient malades et qu’il faille les arracher. Le travail est bien entendu plus complexe, plus physique et plus chronophage qu’une simple taille. Si l’un de vos arbustes est malade ou mal en point, il faudra le raser. En le rasant, vous laissez en terre la souche et empêchez de pouvoir replanter un nouvel arbuste. Votre haie sera alors trouée. Voilà pourquoi il sera nécessaire d’effectuer un dessouchage, opération physique et technique, nécessairement plus coûteuse qu’une simple taille de haie ;
  • la difficulté d’accès aux végétaux : Si votre haie a pris de l’ampleur et qu’il est difficile de se frayer un chemin pour la tailler ou si elle est envahie par les ronces, le professionnel vous facturera cette contrainte ;
  • le ramassage et l’évacuation des déchets verts : Tailler est une chose, mais il faut bien ensuite évacuer les chutes de branches et de feuilles ! Cette opération est tout aussi fastidieuse, voire plus, que la taille. Le ramassage et l’évacuation ne sont souvent pas prévus automatiquement par le jardinier ;
  • l’identité du jardinier : Plus il aura d’expérience, plus il sera renommé, plus ses tarifs seront élevés.

 

Comment faire des économies grâce au CESU ?

 

Pour de petits travaux de jardinage, vous pouvez rémunérer votre jardinier par le biais du CESU (chèques emploi service universel). Il vous est alors possible de bénéficier d’une réduction allant jusqu’à 50 % du montant initial. Le montant maximal de déductions fiscales en matière d’entretien de jardin ne dépasse toutefois pas 5 000 €/an par foyer fiscal. Si vous n’êtes pas imposable, vous bénéficiez alors d’un crédit d’impôt. Grâce au CESU, il vous suffit de déclarer votre jardinier sur Internet, sans avoir à faire de bulletin de salaire.

Pour bénéficier de ce dispositif, l’entreprise choisie doit pour cela être éligible.

Auteur: Brico Malin

Brico Malin est une rédactrice passionnée de bricolage qui intervient régulièrement sur Travauxbricolage.fr . Brico Malin s’est toujours intéressée aux activités liées au bricolage et travaux. Curieuse de nature et très débrouillarde, elle a su développer un panel de compétence et une connaissance incroyable sur le monde des travaux, qui ferrait envie à tous les artisans du bâtiment. Rénovation et aménagement de la maison, travaux de gros œuvre, travaux d’aménagement intérieur ou extérieur, électricité, plomberie, isolation, maçonnerie, fenêtre ou encore rénovation de toiture, Brico Malin a étudié tous ces sujets et a eu l’occasion de se confronter à la plupart de ce type de travaux au cours de ses expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *