Travaux et bricolage maison

Crédit d’impôt pour l’entretien d’espace vert

Quels sont les travaux de jardinage éligibles à un crédit d’impôt ? Comment bénéficier du crédit d’impôt jardin pour l’entretien d’espace vert ? Est-ce que le débroussaillage de votre jardin peut réduire vos impôts ? Travaux Bricolage vous donne toutes les informations sur les conditions d’éligibilité au crédit d’impôt pour l’entretien d’espace vert et les démarches à faire pour bénéficier ce crédit d’impôt jardinage.

Dans le cadre des services à la personne, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt pour l’entretien des espaces verts de votre résidence principale et secondaire.

Comme toute mesure de défiscalisation, cet avantage fiscal est soumis à des conditions d’éligibilité. Vous pourrez bénéficier d’un crédit d’impôt jardinage selon :

  • La nature des travaux
  • Le montant des dépenses (en tenant compte des plafonds)

Focus sur une mesure fiscale qui peut vous intéresser.

 

Qu’est que le crédit d’impôt jardinage ?

 

Le crédit d’impôt pour l’entretien de votre jardin est égal à 50 % des sommes engagées dans la limite d’un plafond annuel.

En clair, lorsque vous employez un jardinier professionnel, vous pourrez déduire de vos impôts sur le revenu les sommes engagés à hauteur de 50%.

Vous ne pouvez bénéficié de cet avantage que si vous faites appel à un professionnel agrée.

DEVIS GRATUIT
Coordonnées
 Monsieur Madame

Rentrant dans le cadre des services à la personne, les sommes engagés pour des petits travaux de jardinage (comme par exemple le débroussaillage) peut être imputées de vos impôts, diminuant le montant à payer (ou ouvrant droit à un remboursement d’impôt en cas d’excédent).

L’avantage fiscal pour l’entretien de vos espaces verts est donc retenu par les services fiscaux pour 50 % de la facture payée dans la limite de 5 000 euros par an et soumis à un plafond global de 12 000 euros par an pour l’ensemble des services à la personne que vous utilisez (pas seulement l’entretien d’espace vert donc).

Ce plafond global est majoré de 1 500 euros par enfant à charge dans la limite de 15 000 euros de dépenses et passe à 18 000 euros en cas de personne à charge.

Enfin, le plafond global monte à 20 000 euros dans des cas spécifiques de constitution du foyer fiscal comme la présence d’une personne titulaire d’une carte d’invalidité d’au moins 80 % ou bénéficiant d’une pension d’invalidité de 3e catégorie ou encore percevant le complément d’allocation d’éducation spéciale. Ce plafond est la limite au-delà de laquelle plus aucune majoration ne s’applique.

Les dépenses retenues pour la déduction fiscale s’entendent nettes. Vous devez donc déduire du montant total payé à votre jardinier, les aides éventuelles dont vous avez pu bénéficier. Dans ce cadre, l’APA (Aide Personnalisée Autonomie), le complément de libre choix du mode de garde versé par la PAJE, l’aide financière versée par votre comité d’entreprise ou votre employeur pour l’emploi de personne à domicile et les avantages du CESU (chèque emploi service universel) doivent être retirés du montant déclaré.

Concernant le CESU, nous vous invitons à consulter l’article sur le chèque emploi service

 

Comment bénéficier du crédit d’impôt pour l’entretien d’espace vert ?

 

Pour bénéficier du crédit d’impôt jardinage, vous devez employer un jardinier professionnel pour les petits travaux de jardinage.

Les dépenses engagées pour l’embauche d’un jardinier sont déductibles dans la limite des plafonds indiqués précédemment.

 

Les conditions d’éligibilité au crédit d’impôt pour l’entretien de mon jardin

Cet avantage fiscal est valable que vous soyez propriétaire du jardin pour lequel vous avez engagé des dépenses ou simplement locataire. L’important est que les sommes payées rentrent dans le cadre des services à la personne.

Le moyen de paiement importe peu (chèques bancaires, virements ou CESU). Attention pour le CESU aux déductions précédemment évoquées à retirer de votre montant à déclarer.

 

faire une demande de crédit d'impôt pour l'entretient d'espace vert

Pour pourvoir bénéficier du crédit d’impôt pour l’entretien d’espace vert, il faut obligatoirement faire appel à un professionnel déclaré et entrant dans le cadre du service à la personne.

 

Pour bénéficier du crédit d’impôt, vous devez exercer une activité professionnelle salariée, libérale, artisanale ou entrepreneuriale, ou bien avoir été inscrit durant au moins trois mois comme demandeur d’emploi à Pole emploi.

Si ce n’est pas le cas, vous bénéficiez alors d’une réduction d’impôt. Le principe ne change pas, seules les cases à remplir dans votre déclaration d’impôt sont différentes.

Le recours au service d’un jardinier professionnel pour l’entretien du jardin de vos ascendants remplissant les conditions pour bénéficier de l’APA rentre également dans l’assiette de calcul du crédit d’impôt.

En clair, si vous avez engagé un jardinier pour vous occuper des hortensias de grand-mère, vous pouvez déduire cette dépense de vos impôts. Là encore, c’est une case différente à remplir sur votre déclaration de revenus.

Au sujet des prix des professionnels, vous trouverez dans l’article suivant plus d’informations sur les tarifs d’un jardinier professionnel.

 

Faire une demande de crédit d’impôt pour l’entretien des espaces verts

Il n’y a pas de demandes spécifiques à formuler auprès du fisc pour bénéficier du crédit d’impôt. Par contre, votre jardinier professionnel doit vous délivrer une attestation fiscale afin de vous permettre de justifier votre avantage fiscal auprès des services fiscaux. Cette attestation doit notamment comporter :

  • Le nom et l’adresse du jardinier ou de l’organisme agréé « service à la personne »
  • Le numéro d’identification
  • La date de délivrance de l’agrément
  • Le nom et l’adresse de la personne ayant bénéficié du service
  • Le détail des prestations
  • Le moyen de paiement et la somme effectivement payée

Ensuite, tout se passe sur votre déclaration d’impôt et en fonction de votre situation au vu des dépenses engagées.

 

Calculer le crédit d’impôt jardinage

Rappel des étapes pour calculer votre crédit d’impôt et déclarer dans la bonne case s’impose :

Tout d’abord, vous devez calculer le montant effectivement payé pour l’entretien de vos espaces verts déduction faite des éventuelles aides mentionnées précédemment.

Ensuite, il vous faudra vérifier le montant du plafond duquel vous dépendez.

Enfin, vous n’avez plus qu’à déclarer le montant de vos dépenses dans la bonne case de votre déclaration de revenus selon que les dépenses aient été engagées pour vous ou pour vos ascendants.

Auteur: Pro Bricolage

Partager cet article sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *