Travaux et bricolage maison

Avoir un beau gazon vert : conseils d’entretien

Qui n’a jamais rêvé d’avoir un beau gazon bien vert, comme une pelouse de golf ? Si cela demande quelques efforts, ce n’est pas impossible. Découvrez comment obtenir une belle pelouse grâce à ces conseils d’entretien.

 

Prix moyen pour l’entretien d’un gazon bien vert

 

Vous n’êtes pas adepte de la pelouse synthétique ? Avoir un beau jardin demande de l’investissement personnel et financier. Si le budget n’est pas énorme, il est tout de même important de connaître certains tarifs.

 

Nature de l’opération Prix moyen
Tarif artisan jardinier entre 20 et 45 €/h
Tonte de pelouse entre 25 et 45 €/h
Fongicide 20 €

 

Comment avoir un beau gazon vert ? Si vous n’avez pas la main verte, il est préférable de demander un devis pour l’entretien de jardin. Un jardinier saura en effet entretenir correctement votre pelouse pour lui donner tout l’éclat que vous souhaitez.

 

Connaître le type de graminées en fonction du vert attendu

 

Si vous n’avez pas encore semé les graines pour donner naissance à votre pelouse, sachez que toutes les graminées ne se ressemblent pas. Si votre gazon est déjà en place, essayez de savoir quelle variété est en terre. Cela vous aidera à comprendre pourquoi vous n’arrivez pas à obtenir le vert acidulé tant rêvé ou le vert doux que vous espériez.

Entrons dans le détail. Voici quelques exemples de graminées, leurs caractéristiques et la teinte qui leur est associée :

  • la fétuque ovine durette, la fétuque rouge demi-traçante : pour un vert tendre durant l’été ;
  • le ray-grass, le pâturin des prés : pour un beau vert tout l’hiver ;
  • l’agrostide : pour un vert délicat.

 

Nourrir votre pelouse

 

Comme tout être vivant, les graminées ont besoin de se nourrir pour vivre et s’épanouir. Si, sur ce point, les plantes sont autonomes, il est parfois intéressant de leur donner un petit coup de pouce et leur apporter les éléments nutritifs qu’elles ne trouveront peut-être pas dans un sol pauvre.

Lorsque nous sortons de l’hiver, notre organisme a besoin de reprendre des forces. Pour la pelouse, c’est pareil ! En utilisant un engrais riche en macro-éléments (phosphore et potassium) et en azote, vous donnerez un coup de fouet à votre gazon. L’azote stimulera la pousse des graminées et renforcera la teinte verte. Il est possible que vous deviez en disperser à nouveau au milieu ou en fin de printemps. Fertilisez plutôt sur sol mouillé, afin d’optimiser l’absorption des éléments.

Une fois l’automne venu, fertilisez à nouveau le sol, non plus pour faire verdir votre pelouse, mais pour l’aider à se renforcer durant l’hiver et à être encore plus beau l’année d’après.

Arroser pour avoir une pelouse bien verte

Il faut bien comprendre qu’à l’état naturel, vous ne trouverez jamais aucune pelouse uniquement composée d’une seule sorte de graminées et tondue à la perfection ! La tonte rend le gazon plus vulnérable, puisqu’il subit brutalement les agressions solaires.

Dès que la température atteint et dépasse les 20 ° C, vous devez arroser votre gazon régulièrement, au moins une fois par semaine. Comptez environ 4 litres d’eau par m², un arrosage d’une trentaine de minutes par zone, afin que l’eau atteigne et pénètre dans les racines. Plus la température extérieure augmente, plus il est recommandé de réaliser cet arrosage le soir ou la nuit, dans l’objectif de limiter l’évaporation de l’eau.

 

Tondre correctement

 

conseils tondre correctement pelouse

La tonte est une opération à ne pas négliger pour avoir une pelouse bien verte.

 

Tondre la pelouse est identique à une coupe de cheveu. Elle permet de renforcer les graminées ! Quelles sont les règles de tonte pour avoir une belle pelouse verte ? :

  • aiguiser votre lame : Une lame de tondeuse mal aiguisée arrache les brins d’herbe plus qu’elle ne les coupe. Cela contribue alors à les faire jaunir, surtout en période de fortes chaleurs ;
  • tondre uniquement durant la période de croissance : de février à novembre, selon la région ;
  • tondre régulièrement : au moins une fois par semaine ;
  • ne pas tondre trop ras en été : Si votre tondeuse le permet, réglez les lames sur 6 ou 7 cm, afin que vos brins d’herbe ne soient pas coupés trop courts. Plus ils seront hauts, plus ils conserveront de l’humidité et résisteront aux périodes de canicule et aux vagues de sécheresse ;
  • éviter de tondre lorsque la pelouse est encore humide : Vous risquez en effet d’endommager les brins d’herbe et de favoriser l’apparition des insectes.

 

Aérer votre sol

 

Un sol tassé est un sol asphyxié. Munissez-vous, aux choix, de patins aérateurs que vous fixez à vos chaussures, d’un rouleau aérateur ou d’une grelinette. Cette technique permet d’introduire de l’oxygène dans le sol grâce aux fines pointes fixées sur ces outils.

 

Reconnaître les maladies du gazon

 

Un gazon jaunâtre n’est pas nécessairement le signe d’un simple manque d’arrosage. Il est également possible que votre pelouse ait une maladie. Il faut alors savoir l’identifier pour apporter le remède adapté :

  • le fil rouge : Cette maladie est due à des champignons. Elle décolore les graminées. Evitez dans ce cas de laisser votre herbe de tonte sur votre pelouse et dispersez un fongicide. Comptez 20 euros ;
  • l’helminthosporiose : Des champignons attaquent les brins d’herbe, qui se colorent de taches brunes, puis meurent. Le pâturin des prés en est souvent victime. Un fongicide pourra en venir à bout ;
  • la rouille : Les taches sont, cette fois-ci, jaunes ou noires, ce qui entraîne progressivement la mort des graminées. Une tonte régulière peut éviter l’apparition de cette maladie. Elle se traite également par fongicide.

 

Quelques trucs et astuces pour garder un gazon bien vert toute l’année

 

Une fois que vous avez mis en pratique les conseils donnés précédemment, vous pouvez tester les quelques astuces suivantes, afin de mettre toutes les chances de votre côté :

  • semer des trèfles : Vous devrez en effet peut-être faire un compromis entre gazon vert et gazon sans aucun invité surprise. Pour avoir une pelouse verte, accueillez à ses côtés d’autres plantes, parfois considérées comme « mauvaises herbes », mais qui dans ce cas peuvent être de sérieuses alliées. Le trèfle nain aide votre pelouse à conserver une teinte verte tout l’été. En semer 1/8e, par ci, par là, suffira ;
  • ne pas arroser la pelouse au début du printemps : Tant que la température n’atteint pas 20 ° C, sur plusieurs jours, ne vous laissez pas tout de suite dans un arrosage rigoureux et régulier. En privant temporairement et modérément votre pelouse de cette hydratation, vous incitez les graminées à prolonger leurs racines pour aller chercher l’eau dont elles ont besoin en profondeur. Cela apprend à votre pelouse à s’adapter et permet de la renforcer. Elle deviendra ainsi plus résistante, une fois les chaleurs venues ;
  • ne pas arroser trop souvent : une trop forte humidité risque de favoriser l’apparition de champignons, responsables des maladies présentées plus haut ;
  • répandre de la cendre sur la pelouse : Elle permet d’éviter que la mousse n’envahisse votre gazon, notamment dans les régions humides. Il suffit de la disperser sur les zones visées, de laisser quelques jours et de ratisser ;
  • pratiquer l’herbicyclage : laisser les restes de tonte sur place. Cela permet de nourrir votre pelouse, sans efforts. Evitez néanmoins de faire cela si le sol est déjà très humide ;
  • scarifier la pelouse une fois par an : À l’aide d’un scarificateur, vous retirez les parties mortes, afin de laisser de l’espace pour les parties vivantes. Cette opération est surtout utile dans les premières années de vie de la pelouse ;
  • répandre du blanc de Meudon une fois par an (environ 100 grammes/m²) : Il apporte du calcium à votre pelouse ;
  • apprenez à vivre avec les plantes « indésirables » : Si elles existent, ce n’est pas pour rien ! Un pissenlit ou un trèfle peuvent apporter beaucoup à votre pelouse et ne sont pas si disgracieux. Ne vaut-il pas mieux une pelouse verte avec quelques pissenlits plutôt qu’une pelouse jaune ? Si l’idée de cohabiter avec des pissenlits vous effraie, versez l’eau de cuisson encore bouillante de vos pâtes, pommes de terre ou riz. Le lait caillé apporte les mêmes résultats !

 

Faire appel à un jardinier

 

Si malgré tous vos efforts, ou parce que vous ne pouvez ou ne souhaitez pas y consacrer du temps, un artisan jardinier sera la personne la plus indiquée pour vous aider à entretenir votre pelouse. Comptez entre 20 et 45 € de l’heure.

Auteur: Brico Malin

Brico Malin est une rédactrice passionnée de bricolage qui intervient régulièrement sur Travauxbricolage.fr . Brico Malin s’est toujours intéressée aux activités liées au bricolage et travaux. Curieuse de nature et très débrouillarde, elle a su développer un panel de compétence et une connaissance incroyable sur le monde des travaux, qui ferrait envie à tous les artisans du bâtiment. Rénovation et aménagement de la maison, travaux de gros œuvre, travaux d’aménagement intérieur ou extérieur, électricité, plomberie, isolation, maçonnerie, fenêtre ou encore rénovation de toiture, Brico Malin a étudié tous ces sujets et a eu l’occasion de se confronter à la plupart de ce type de travaux au cours de ses expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *