Travaux et bricolage maison

Prix d’une chape liquide

Quelle est la différence entre une chape en béton traditionnelle et une chape fluide ? Combien coûtent les travaux pour couler une chape liquide en faisant appel à un chapiste ou soi même ? Peut on faire sa chape liquide seul ? Quel est le prix d’une chape liquide au m2 ? Découvrez tous nos conseils pour réaliser une chape autonivelante au meilleur prix.

 

Tarif d’une chape liquide

 

Le prix d’une chape fluide, du fait d’un grand nombre de caractéristiques et critères à ne pas négliger, est variable. Comme pour tous les travaux de construction, le prix d’une chape liquide varie en fonction :

  • du nombre de m2 à recouvrir,
  • du type de chape liquide choisi : chape fluide anhydrite ou chape fluide ciment,
  • de l’accès au chantier,
  • de la prise de décision à savoir, confier ses travaux de chape liquide à un professionnel ou bien assurer les travaux soi-même.

La chape liquide nécessite un savoir-faire particulier, c’est pour cela que certains artisans débutants n’assurent pas ce type de travaux bien que la pose d’une chape liquide soit plus facile et plus rapide que la pose d’une chape en béton traditionnelle.

 

Prix d’une chape liquide au m2 par un pro

Lors de votre demande de devis, le professionnel vous proposera deux types de chape maigre :

  • La chape liquide ciment : pour un chantier de 100 m2, compter en moyenne 18 euros du m2. Si votre chantier est inférieur à 100 m2 le prix pourra aller jusqu’à 25 euros du m2.
  • La chape fluide anhydrite : pour un chantier de 100 m2, le prix au m2 sera de 20 euros. En dessous de 100 m2 de surface à recouvrir, le prix pourra être plus cher et ainsi aller jusqu’à 28 euros au m2.

Attention, les prix annoncés ci-dessous sont des bases de prix qui concernent uniquement la pose de chape fluide en ciment ou anhydrite. Si le chantier est difficile d’accès, le chapiste devra installer des rallonges de tuyauterie pour faire couler sa chape et ainsi il pourra vous appliquer des frais supplémentaires au coût de votre chape fluide.

DEVIS GRATUIT
Coordonnées
 Monsieur Madame

Coût d’une chape liquide à faire soi-même

Il est tout à fait possible de faire une chape liquide soi-même si vous optez pour une chape liquide ciment mais attention bien que son application soit trois fois plus aisée que la pose d’une chape en béton traditionnelle, les dégâts peuvent être irréversibles c’est pourquoi il faut vous assurer d’avoir une connaissance importante en travaux de maçonnerie. Pour la chape liquide anhydrite, nous vous déconseillons fortement de procéder seul aux travaux du fait de son aspect technique très complexe. En prenant en charge les travaux vous économiserez le coût de la main-d’œuvre mais il vous faudra louer du matériel de chantier et acheter les matériaux nécessaires pour couler votre chape maigre :

  • Une pompe à chape liquide : comptez environ 390 euros pour la location journalière. Le prix est dégressif si vous louez l’appareil plusieurs jours. Le prix est hors livraison.
  • Ciment : prix allant de 6 euros à 20 euros le sac de 35 kg. Compte tenu qu’il faut environ 350 kg de ciment pour 1 m³ de mortier fluide.
  • Sable à maçonner : entre 35 euros et 45 euros la tonne, hors coût de livraison.
  • Produit de cure pour béton et mortier : environ 40 euros les 5 litres.
  • Fluidifiant béton plastifiant : entre 95 euros et 120 euros les 23 kg.
  • Joint de dilatation entre chape et mur : environ 12 euros les 25 mètres.
  • Joint de fractionnement au niveau du passage de porte : entre 5 euros et 6 euros l’unité.
  • Témoins de chape, appelé aussi piges : environ 15 euros l’unité, comptez environ 2 à 6 piges en fonction de la surface à recouvrir.
  • Film polyane ou polyétilène : 15 euros les 10 mètres.
  • Appareil à visée laser : 20 euros à 40 euros à l’achat, ou 16 euros par jour à la location.

Dans le cadre de pose de chape liquide sur un plancher chauffant il faut vous assurer de la présence, avant coulage de votre chape fluide, d’isolant phonique. Cette étape est généralement prise en charge par le chauffagiste ou l’électricien lors de la pose du plancher chauffant.

 

Principe d’une chape liquide

 

Êtes-vous perdu entre les différentes chapes : béton, anhydrite, liquide ? Dans un premier temps, nous allons définir ce qu’est une chape liquide. Puis dans un second temps, nous comprendrons les différences entre une chape de béton et une chape liquide.

 

Chape liquide c’est quoi ?

Une chape liquide appelée aussi chape fluide, chape flottante ou chape maigre est un matériau qui a été développé initialement pour optimiser le rendement des planchers chauffants. Ces chapes fluides répondent aux exigences des sols collés : carrelage, parquet. Cependant la chape liquide peut tout à fait être le revêtement du sol final à condition d’être recouverte d’un matériau de finition adapté comme le béton ciré. D’une épaisseur inférieure à une chape traditionnelle, elle a pour rôle principal de niveler, aplanir ou surfacer une pièce intérieure principalement pour recouvrir un système de chauffage au sol en bouchant tous les trous. De par ses atouts techniques sans égal, la chape fluide permet de recouvrir des grandes surfaces en un temps réduit.

faire une chape liquide

faire une chape liquide


 

Différences : chape de béton et chape liquide

La chape fluide et la chape en béton traditionnelle ont un but commun : aplanir un sol, niveler un sol avant la pose de son revêtement . Cependant il demeure un grand nombre de différences entre ces deux matériaux de construction aussi bien sur un point de vue pratique que technique :

  1. Le temps de travail : En effet, le temps de travail est considérablement raccourci si vous désirez d’opter pour la chape fluide. En moins de deux heures vous pourrez couler une chape de 100 m2.
  2. Enrobage sans air : La chape fluide en ciment ou fluide anhydrite a comme particularité d’épouser parfaitement les formes des tuyaux chauffants et ne laisse aucun espace vide, ni aucun trou d’air contrairement à une chape traditionnelle en béton.
  3. L’épaisseur de la chape : Une chape fluide est particulièrement plus fine et plus légère : 5 cm pour la chape liquide en béton et 3 cm pour la chape autolissante en anhydrite.
  4. L’isolation acoustique : Le fait de couler une chape fluide sur un isolant acoustique certifié permet d’atténuer grandement les bruits de choc entre les étages : jusqu’à 20 db en moins.
  5. Pose de certains matériaux : La chape fluide anhydrite est la solution à la pose d’un sol en céramique. La pose d’une chape traditionnelle est interdite si vous souhaitez recouvrir vos sols de larges carreaux de céramique ayant une dimension supérieur à 60cm x 60cm.
  6. Humidité et chape fluide : Couler une chape fluide dans une pièce humide est possible uniquement si vous optez pour la chape liquide en béton. En effet la chape anhydrite résiste très mal à l’eau. Contrairement à celles-ci, la chape en béton traditionnel convient parfaitement aux espaces intérieurs humides et aux espaces extérieurs.

Auteur: Pro Bricolage

Partager cet article sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *