Travaux et bricolage maison

Comment construire un garage ?

Comment construire un garage ? Comment faire soi-même un garage ? Avoir un garage est idéal pour mettre votre voiture à l’abri, pouvoir bricoler ou ranger les outils et les objets encombrants. Si votre maison ne dispose pas d’un garage ou si vous avez besoin d’agrandir votre garage, pourquoi ne pas envisager la construction d’un garage ? En fonction de la configuration de votre terrain, découvrez les étapes des travaux pour construire son garage soi-même : permis de construire pour garage, autoconstruction du garage, … Voici le guide de la construction de garage.

 

Construire soi-même son garage en parpaings

 

Vous pouvez décider de construire votre garage en dur et choisir de le faire en parpaings. Bâtir un garage en parpaings est très populaire mais des connaissances en maçonnerie sont obligatoires. Bien que plus simple que la construction d’une maison, l’autoconstruction d’un garage est finalement assez similaire. Il faut donc savoir que cela demande un travail important et un investissement relativement élevé. Découvrez comment construire soi-même son garage en parpaings.

 

Préparation du terrain et plan du garage

Pour commencer la construction de son garage en parpaings, il faut choisir l’emplacement qui supportera cet ouvrage puis le préparer. Généralement, les propriétaires optent pour la construction d’un garage accolé à une maison. Après le choix de l’emplacement et des dimensions de votre futur garage, il vous faut concevoir les plans. Le plan de garage est un élément essentiel pour l’obtention d’un permis de construire. Il faut donc veiller à définir des plans de garage conformes aux règles d’urbanisme.

Libre à vous de créer de construire un garage pour deux ou trois véhicules. Vous pourrez ensuite déposer une déclaration en mairie ou faire une demande de permis de construire une annexe à son habitation selon sa superficie au sol (voir les détails de la déclaration préalable de travaux).

Ensuite, il faudra commencer la préparation du terrain et des fondations qui vont supporter cette nouvelle annexe à la maison. La première étape pour construire son garage en parpaings soi-même est ensuite de préparer le terrain comme suit :

  1. Creusez l’emplacement à la mini-pelle sur une profondeur de 25 centimètres.
  2. Installez un drain pour éviter les infiltrations et recouvrez-le de gros gravier.
  3. Amenez une gaine électrique afin de pouvoir installer des prises dans votre futur garage.

plan construction garage

Comment avoir un plan de construction garage ? Les plans de garage gratuits pour créer un garage en dur ou en bois sont trouvables sur internet.


 

Construction du sol et des murs du garage

En fonction de l’usage que vous ferez de votre futur garage, il vous faut tout d’abord décider de la nature de son sol. Il est recommandé de couler une chape en béton qui supportera facilement les équipements du garage et votre voiture. De plus, un sol en béton offre l’avantage d’être résistant et de ne pas laisser passer l’humidité dans la maison. Celui-ci peut être :

  • En terre battue.
  • En grave de 40 damée.
  • Recouvert d’une dalle béton.
  • Recouvert d’un enrobé à chaud.

Si vous choisissez d’installer votre garage sur une dalle de béton, il vous créer votre sol en béton en suivant les étapes suivantes :

  • Monter un coffrage en bois.
  • Installer un film plastique pour garantir l’étanchéité.
  • Poser les armatures métalliques.
  • Couler la dalle de béton et la lisser.
  • Ôter le coffrage lorsque la dalle est bien sèche.

Après un temps de séchage de plusieurs semaines, vous pouvez commencer à monter les murs de parpaings au mortier. Prenez soin d’être bien de niveau et pensez à réserver l’espace nécessaire à la porte et aux éventuelles fenêtres. Bâtir un garage en dur implique d’utiliser des matériaux qui nécessitent un temps de séchage : béton, mortier, …

Pour réaliser cette construction annexe à votre maison, il est donc obligatoire de planifier en amont ce projet. Outre des connaissances en bétonnage et maçonnerie, monter des murs en parpaings demandent du temps et de la force. Il faudra isoler votre garage si vous souhaitez faire des aménagements spécifiques comme une buanderie par exemple.

 

Mise en place du toit de garage

Une fois le sol et les murs du garage montés, il faut protéger des intempéries cet ouvrage avec la mise en place du toit de garage. Réfléchissez tout d’abord au matériau que vous souhaitez utiliser pour le toit de votre futur garage. Pour faire un garage, il est conseillé d’opter pour une toiture de garage en :

  • Tuiles ou ardoises.
  • Fibrociment.
  • Tôles ondulées.
  • Bac acier.
  • Shingle.

Une couverture en Shingle est particulièrement adaptée à la création d’un garage en dur. Il est également important de prendre en considération la pente de la toiture de votre garage. Une pente de 7 % est requise pour la pose d’une toiture en bac acier, alors qu’une pente de 40 % est nécessaire pour un toit en tuiles ou en ardoises.

La pose d’un toit plat sur votre garage, quant à elle, est techniquement plus simple mais il est alors impératif de poser un revêtement d’étanchéité. Ne négligez pas l’isolation de la toiture de votre garage afin de limiter les déperditions énergétiques. Idéalement, l’isolation doit se faire par l’extérieur et la couverture doit être posée sur les panneaux d’isolant. Enfin, n’oubliez pas de poser des gouttières afin de permettre l’évacuation des eaux de pluie.

 

Mettre une porte à son garage

En ayant pensé à faire des ouvertures dans les murs en parpaings de votre garage, il est désormais temps de mettre en place la porte de garage. L’installation d’une porte de garage permet de bénéficier d’une construction close. Il existe différents types de portes de garage :

  • La porte sectionnelle qui coulisse sur un rail posé en partie haute.
  • La porte basculante qui remonte en partie haute.
  • La porte à enroulement qui vient se placer dans un coffre à l’intérieur du garage selon le même principe qu’un volet roulant.
  • Les portes battantes et les portes pliantes qui s’ouvrent vers l’extérieur.

Vous avez par ailleurs le choix entre plusieurs matériaux :

  • L’acier galvanisé qui est robuste mais auquel il faudra adjoindre une isolation thermique.
  • Le bois qui est naturellement isolant mais nécessite davantage d’entretien (peinture ou lasure).
  • Le PVC qui est facile d’entretien et peu coûteux.

D’un point de vue pratique, vous pouvez choisir d’équiper la porte de votre garage d’un système d’ouverture automatique qui a l’avantage d’être pratique et confortable à l’usage. Néanmoins, le choix d’une porte de garage se fait souvent en fonction du budget disponible. Certaines portes de garage coûtent très chères, surtout les portes de garage motorisées.

 

Comment construire son garage en bois ?

 

Si vous n’avez pas les compétences requises en maçonnerie pour construire un garage en dur, une seconde solution est d’opter pour la construction d’un garage en bois. Vous pouvez opter pour l’installation d’un garage en bois dans votre jardin ou accolé à votre maison. Le montage d’un garage en bois est plus simple mais pour être durable, il faut opter pour une essence de bois résistante. Découvrez comment construire un garage bois et à quel coût.

 

Qu’est-ce qu’un garage en bois préfabriqué ?

Pour ranger une ou plusieurs voitures, des motos ou votre quad, vous pouvez envisager la création d’un garage en bois préfabriqué. Celui-ci peut être simple ou double en fonction du nombre de places dont vous avez besoin. En effet, les garages en bois sont plus facilement modulables. Vous pourrez donc agrandir votre garage en bois et même le déplacer sans gros travaux.

Souvent construits en sapin, les garages préfabriqués en bois existent en différentes tailles et peuvent vous être proposés sur-mesure. Ces garages s’assemblent sur une dalle béton par panneaux fixés sur des montants. Leur ossature peut être en bois ou en métal.

 

Avantages d’un garage en bois préfabriqué

Les atouts d’un garage en bois préfabriqué sont nombreux. Voici les principaux points positifs des garages en bois :

  • L’aspect esthétique. Le bois est en effet un matériau noble qui s’intègre joliment à une construction existante, qu’il s’agisse d’une maison traditionnelle ou en bois.
  • La facilité de pose. Le bois est facilement maniable et il existe même des kits de garage préfabriqués, il suffit alors de suivre la notice.
  • Le coût abordable. Le prix d’un garage en bois, en comptant la durée du chantier, est plus rentable qu’un jardin en dur.
  • Les économies réalisées par le montage en autoconstruction.
  • La durée de chantier relativement courte.
  • Les possibilités de personnalisation grâce aux multiples options : isolation, peinture extérieure, peinture de toit, dispositif anti-condensation, etc.
  • La garantie de conformité aux normes et réglementations en vigueur.

 

Construire un garage préfabriqué

Construire un garage en préfabriqué nécessite également une préparation du sol pour obtenir un support prêt à accueillir cette extension en bois. De plus, une déclaration de travaux en mairie est obligatoire pour faire un garage avec ossature bois.

Après avoir déterminé l’emplacement de votre futur garage, faites les fondations et coulez une dalle béton comme pour un garage en parpaings. En effet, une dalle béton est idéale pour supporter le poids d’un garage en préfabriqué. Après un temps de séchage d’au moins trois semaines, procédez ensuite au montage du garage en bois :

  1. Percez les trous dans la dalle à l’aide d’une perceuse.
  2. Vissez les montants en bois et fixez les poteaux.
  3. Fixez les deux poutres principales sur les poteaux à l’aide de clous et de boulons.
  4. Posez les longerons horizontaux sur ces poutres.
  5. Montez les lames ou les plaques de bois et fixez-les en les faisant se chevaucher.
  6. Fixez les lattes de toiture et mettez la couverture en place.
  7. Installez les gouttières.
  8. Posez la porte et les éventuelles fenêtres.
  9. Si le bois n’est pas autoclave, appliquez un produit fongicide/vermicide/insectifuge et passez deux couches de lasure ou de peinture.

Toutefois, il faut compter un coût pour l’autoconstruction d’un garage ossature bois oscillant entre 4.000€ pour les garages classiques à plus de 10.000€ pour les constructions en bois plus complexes (avec étage, espace de vie, …).

installer garage automatique

Installer une porte de garage automatique pour faire un garage avec ouverture motorisée.


 

Faire construire un garage par un professionnel

 

Une alternative pour ne pas construire soi-même son garage est de confier ces travaux à un professionnel. Il vous faudra alors choisir entre une entreprise spécialiste en maçonnerie ou en construction en bois. Vous ne vous sentez pas l’âme d’un bâtisseur ou vous ne souhaitez prendra aucun risque quant à la solidité et la durabilité de votre garage ? Faites appel à une entreprise générale de bâtiment qui se chargera de la construction de votre garage. Vous pouvez aussi recourir aux services de plusieurs professionnels de la construction : maçon, menuisier, charpentier, électricien, plombier, etc.

 

Avant de faire votre garage

Avant de mettre votre projet de construction d’un garage en oeuvre, renseignez-vous auprès de votre mairie sur les règles locales d’urbanisme. Vous devez en effet respecter certaines obligations en matière d’aspect extérieur. Si votre projet se situe en Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager (ZPPAUP), vous devrez obtenir l’accord préalable des architectes des bâtiments de France.

Une fois la déclaration déposée en mairie ou le permis de construire obtenu, pour la construction d’un garage de plus de 40m², vous pourrez entreprendre le démarchage de plusieurs professionnels.

 

Réglementation autour de la construction d’un garage

Certaines vérifications et démarches administratives sont obligatoires pour disposer d’un garage. Comme évoqué précédemment, la construction d’un garage peut être soumise :

  • Au Plan Local d’Urbanisme (PLU).
  • Au règlement de copropriété si vous résidez en lotissement.

Selon sa surface, la construction d’un garage peut nécessiter l’obtention d’une autorisation :

  • Si la surface du garage est inférieure à 20 m², vous n’aurez pas besoin de permis de construire.
  • Au-delà d’une superficie de 20 m², il est obligatoire de déposer une déclaration préalable de travaux auprès du service Urbanisme de votre commune.

Construire un garage, qu’il soit en parpaings ou en bois, nécessite du temps et une certaine technicité. Ne vous lancez pas dans un tel projet à l’aveuglette en pensant en avoir terminé en un weekend. Réfléchissez également au futur usage potentiel de votre garage. Celui-ci peut éventuellement être transformé en chambre d’amis par exemple. Prévoyez alors l’installation d’un point d’eau et d’un système d’évacuation des eaux usées.

 

Devis construction garage

Avant de commencer les travaux de construction de votre garage de maison, il est nécessaire de comparer les tarifs des professionnels et de faire plusieurs devis de construction garage. Vous pourrez ainsi comparer les prix proposés pour bâtir votre garage. Il ne vous restera plus qu’à choisir le meilleur professionnel au meilleur coût. Faîtes des devis comparatifs pour la construction de votre garage en remplissant ce formulaire :

DEVIS GRATUIT
Coordonnées
 Monsieur Madame

Auteur: Pro travaux

Partager cet article sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *