Travaux et bricolage maison

Prix d’une pompe à chaleur air-eau

Vous recherchez un système de chaufage pour votre logement ? Si votre choix se porte sur une pompe à chaleur, faut-il encore que vous sachiez déterminer le type du PAC le plus adapté à vos besoins et à votre budget. Les caractéristiques et le prix d’une pompe à chaleur air-eau seront différents des fonctions et du coût d’une pompe à chaleur air-air. Comment choisir le bon modèle ? Découvrez les différents éléments qui vous permettront d’acheter une pompe à chaleur air-eau adaptée à vos attentes.

 

Prix moyen d’une pompe à chaleur air-eau

 

Le prix moyen d’une pompe à chaleur air-eau est complexe à cibler, tant il existe de modèles et de fonctionnalités.

 

Nature de l’opérationPrix moyen
Pompe à chaleur air-eauentre 5 000 à 10 000 €
Pompe à chaleur air-eau double serviceentre 6 500 à 11 500 €
Prix d’une pompe à chaleur air-eau au m² chaufféde 65 à 90 €/m²
Installation d’une pompe à chaleur air-eau (hors fourniture)entre 1 500 et 4 000 €
Entretien annuelentre 100 et 300 €

 

Pour estimer le coût total de l’opération, il est préférable de demander un devis pour une pompe à chaleur air-eau.

 

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur air-eau ?

 

Une pompe à chaleur air-eau est est un système de chauffage aérothermique permettant de chauffer votre logement, mais également votre eau sanitaire. Elle fonctionne principalement grâce à une unité extérieure, un fluide caloporteur et une unité intérieure. Les calories de l’air, captées par l’unité extérieure, sont stockées puis transmises par un fluide, jusqu’à l’unité intérieure. Celle-ci diffuse la chaleur via un condenseur, qui transforme l’air en eau et l’injecte ensuite dans le circuit de chauffage choisi (plancher chauffant ou radiateur) ou dans le système d’eau chaude.

Il existe des PAC air-eau réversibles, permettant de climatiser le logement en été, grâce au refroidissement de l’eau injectée ensuite dans les émetteurs. Le résultat est tout de même moins efficace qu’avec un véritable climatiseur.

 

Quelle différence entre une pompe à chaleur air-eau et les autres PAC ?

 

Investir dans une pompe à chaleur est une décision pertinente. Il est par conséquent important de choisir le bon modèle, adapté à vos besoins. Il existe trois types de PAC :

  • la pompe à chaleur aérothermique (air-air ou air-eau),
  • la pompe à chaleur géothermique,
  • la pompe à chaleur hydrothermique (air-eau).

Tandis que la PAC géothermique puise la chaleur dans le sol et que la PAC aérothermique capte les calories de l’air extérieur, la PAC hydrothermique s’approvisionne dans la nappe phréatique pour chauffer votre logement.

 

Quels sont les avantages et les inconvénients d’une pompe à chaleur air-eau ?

 

Le succès que connaît la pompe à chaleur air-eau s’explique par ses nombreux avantages. Il est toutefois important d’avoir à l’esprit ses quelques inconvénients, afin de réaliser un achat en connaissance de cause.

 

Les avantages d’une pompe à chaleur air-eau

Les avantages d’une pompe à chaleur air-eau justifient que l’on décide d’investir dans ce système de chauffage. Elle est en effet :

  • économique : la PAC air-eau est électrique et la consommation d’énergie reste réduite. Pour 1 kWh d’électricité, la pompe à chaleur air-eau produit 3 kWh de chaleur. Le recours à un plancher chauffant, comme émetteur, est encore plus économique. La répartition homogène de la chaleur limite en effet la consommation ;
  • écologique : bien qu’électrique, son mode de fonctionnement consistant à utiliser une énergie extérieure gratuite compense le caractère polluant de l’électricité ;
  • esthétique : si vous choisissez un plancher chauffant, votre système de chauffage est invisible ;
  • efficace : la PAC air-eau est sans conteste l’un des systèmes de chauffage les plus performants du marché.

 

Les inconvénients d’une pompe à chaleur air-eau

Si les avantages de la pompe à chaleur air-eau sont évidents, on ne peut nier qu’il existe quelques inconvénients :

  • le coût : plus élevé que celui d’une pompe à chaleur air-eau ou d’un système de chauffage traditionnel au gaz ;
  • la nécessité d’installer de prévoir un chauffage d’appoint : en cas de températures particulièrement basses, la pompe à chaleur air-eau cesse de fonctionner. Il est par conséquent préférable de prévoir un système de chauffage d’appoint ;
  • les nuisances sonores : l’unité extérieure est assez bruyantes. C’est pourquoi il est recommandé de l’installer à distance de l’espace nuit et des voisins.
  • la faible performance de la PAC air-eau réversible : la fonction réversible est moins performante que sur les PAC air-air ou les véritables climatiseurs.

 

Quels sont les facteurs de prix d’une pompe à chaleur air-eau ?

 

facteurs-prix-pac-air-eau

Afin de calculer le prix d’une PAC air-eau, plusieurs facteurs sont à prendre en compte.

 

Le prix d’une pompe à chaleur air-eau varie en fonction :

  • du modèle,
  • de la puissance de la PAC,
  • de la superficie de votre logement,
  • du coût de l’installation d’une pompe à chaleur air-eau.

 

Le modèle de pompe à chaleur air-eau

Il existe de nombreux modèles de pompes à chaleur air-eau :

  • la pompe à chaleur hybride,
  • la pompe à chaleur monobloc,
  • la pompe à chaleur bibloc,
  • la pompe à chaleur double service : si vous désirez que votre PAC air-eau chauffe aussi votre eau sanitaire,
  • une pompe à chaleur haute température ou basse température : cela aura une incidence sur la température de sortie de l’eau sanitaire (60 ° C ou entre 35 ° C et 45 ° C).

Le prix d’une pompe à chaleur air-eau variera du simple au double en fonction de la marque choisie et des options de l’appareil. Choisir une pompe à chaleur air-eau Daikin, une pompe à chaleur air-eau Mitsubishi, une pompe à chaleur air-eau réversible ou une pompe à chaleur air-eau Atlantic, sera plus ou moins coûteux.

 

La puissance de la PAC air-eau

Si vous habitez une grande maison et que vous vivez à la montagne, il vous faudra un modèle plus puissant que si vous vivez dans une maison de 80 m² sur la côte d’Azur ! Une puissance de 5 kW est suffisante pour une pièce de taille réduite. Comptez au moins 20 kW pour une grande pièce.

Un appareil performant aura par ailleurs un COP (coefficient de performance) de 3 ou 4. Ce score correspond au rapport entre le volume de chaleur produit et l’électricité consommée.

 

La superficie de la maison

L’ADEME précise que le prix moyen au m² d’une pompe à chaleur air-eau se situe entre 65 et 90 €/m². Par conséquent, plus la superficie de votre logement est important, plus vous devrez prévoir de surface de tuyaux pour votre plancher chauffant ou un nombre de radiateurs plus élevé.

 

La pose d’une pompe à chaleur air-eau

Vous êtes bon bricoleur ? Vous avez des connaissances en plomberie, en électricité et en système de chauffage ? Vous pouvez vous lancer dans l’installation de votre pompe à chaleur air-eau. Sachez néanmoins que la pose peut s’avérer compliquée en fonction des modèles et du cadre dans lequel la PAC sera implantée. Une PAC mal posée est un investissement perdu. Vous perdrez également en sécurité, en confort et en performance. Il est par conséquent souvent recommandé de faire appel à un plombier-chauffagiste qui maîtrise les différentes techniques d’installation de pompe à chaleur air-eau et qui possède les outils adéquats.

Le prix d’installation d’une pompe à chaleur air-eau varie entre 1 500 et 4 000 €.

 

Quels sont les coûts annexes d’une pompe à chaleur air-eau ?

 

Pour calculer au mieux le coût total de votre pompe à chaleur air-eau, n’oubliez pas les coûts annexes :

  • le prix d’entretien d’une pompe à chaleur air-eau : si votre PAC air-eau contient plus de 2 kg de fluide frigorigène, vous ne pourrez échapper à un contrôle annuel obligatoire réalisé par un professionnel. Le coût d’un contrat d’entretien annuel s’échelonne entre 100 et 300 € ;
  • le coût de consommation : comptez environ 30 à 40 € par mois.

 

Quelles aides pour l’achat et l’installation d’une pompe à chaleur air-eau ?

 

Afin d’alléger vos dépenses, veillez à vous renseigner sur les aides suivantes :

  • le crédit d’impôt ;
  • les aides de l’Anah (Agence Nationale de l’Amélioration de l’Habitat) ;
  • les subventions du département ou de la région ;
  • les prêts et primes proposées par certains fournisseurs d’énergie.

Auteur: Brico Malin

Brico Malin est une rédactrice passionnée de bricolage qui intervient régulièrement sur Travauxbricolage.fr . Brico Malin s’est toujours intéressée aux activités liées au bricolage et travaux. Curieuse de nature et très débrouillarde, elle a su développer un panel de compétence et une connaissance incroyable sur le monde des travaux, qui ferrait envie à tous les artisans du bâtiment. Rénovation et aménagement de la maison, travaux de gros œuvre, travaux d’aménagement intérieur ou extérieur, électricité, plomberie, isolation, maçonnerie, fenêtre ou encore rénovation de toiture, Brico Malin a étudié tous ces sujets et a eu l’occasion de se confronter à la plupart de ce type de travaux au cours de ses expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *