Travaux et bricolage maison

Tuile mécanique : avantages, pose et prix au m2

Vous faites construire une maison ou devez changer la couverture de votre logement actuel ? Vous êtes contraint de remplacer quelques tuiles à emboîtement défectueuses ? Quel que soit le style de votre toiture, la tuile mécanique sera parfaitement adaptée. Facile à poser et économique, la tuile à emboîtement est de plus en plus prisée des particuliers. Quels sont ses autres atouts ? Quel budget prévoir ? Comment la poser ? Est-il nécessaire de faire appel à un couvreur ? Faisons le point.

 

Prix au m² des tuiles mécaniques

 

Le principal avantage de la tuile à emboîtement est son excellent rapport qualité-prix.

 

 

Prix moyen des tuiles mécaniques
Matériau ou prestation Prix moyen
tuile mécanique plate ou canal à l’unité entre 50 cents et 2 €
tuile mécanique plate au m² (hors pose) entre 7 et 44 €
pose par un couvreur entre 35 et 80 €/h
tuile mécanique plate au m² (pose comprise) entre 27 et 74 €
tuile mécanique romane (à l’unité) entre 1,4 et 10 €
tuile mécanique en béton (à l’unité) entre 0,5 et 20 €

 

Vous souhaitez connaître le coût global de votre projet ? Demandez un devis pour une pose de tuiles mécaniques. Comparez les tarifs et les prestations.

[FORMULAIRE_LBC]

 

Qu’est-ce qu’une tuile mécanique ?

 

Une tuile mécanique est le nom vulgarisé de la tuile à emboîtement. Inventée au XIXe siècle, et produite grâce à un système de mécanisation, elle fait aujourd’hui partie du paysage français de la couverture. L’emboîtement est rendu possible par un système de cannelures et nervures.

Quelles sont les caractéristiques de la tuile mécanique ? Elle existe en différents matériaux : composite, verre, terre cuite ou encore béton. Façonnées en usine, les tuiles mécaniques sont conçues pour s’emboîter parfaitement les unes dans les autres, de façon à former une rangée rectiligne et permettre aux eaux de pluie de s’écouler tout naturellement.

 

Quels sont les avantages et les inconvénients des tuiles à emboîtement ?

 

Si les avantages de la tuile à emboîtement expliquent son actuel succès, elle n’est pas dépourvue de défauts.

 

Les avantages

Les atouts de la tuile mécanique sont nombreux :

  • le prix : Ce type d’éléments est en effet bon marché. Le coût d’une toiture en tuiles mécaniques sera par conséquent moins élevé que celui d’une toiture en tuiles traditionnelles ;
  • le choix des matériaux ;
  • le choix des modèles : En plus des tuiles mécaniques traditionnelles, il existe aujourd’hui des modèles hybrides, tels que les tuiles beauvoises huguenots ou les tuiles doubles romanes ;
  • le choix des coloris et finitions ;
  • la rapidité de fabrication ;
  • la facilité de pose ;
  • la stabilité ;
  • le niveau d’étanchéité ;
  • la résistance aux intempéries et aux UV ;
  • la durabilité ;
  • les performances sur le plan de l’isolation thermique ;
  • la polyvalence : Elle s’adapte en effet à tout type de toiture et de pente (entre 25 ° et 60 °).

 

Les inconvénients

Si vous choisissez de vous tourner vers des tuiles mécaniques pour votre couverture, il est important d’en connaître les limites :

  • l’absence d’authenticité : Bien que les tuiles galbées offrent un rendu plus esthétique, les tuiles à emboîtement n’ont pas le charme des tuiles régionales ;
  • un faible niveau d’isolation phonique, ce qui contraint alors à poser un écran de sous-toiture ;
  • les risques relatifs à l’effet domino : Puisque les tuiles sont parfaitement emboîtées, si l’une se soulève, elle entraîne les autres avec elles. Cette grande solidarité impose souvent le remplacement de plusieurs tuiles lorsqu’une seule est endommagée ;
  • l’incompatibilité avec certains PLU : Il peut arriver que les plans locaux d’urbanismes des zones classées interdisent la pose de tuiles mécaniques en béton ou en un autre matériau. Renseignez-vous avant de vous engager dans l’installation de votre couverture.

 

Comment poser des tuiles mécaniques ?

 

Bien que la pose de tuiles à emboîtement soit assez simple, il est essentiel de procéder par étape et de toujours veiller à sa sécurité.

 

Le calepinage

Pour installer votre couverture en tuiles mécaniques, vous devrez dans un premier temps préparer votre chantier. La phase du calepinage est essentielle. Elle permet d’envisager l’agencement des tuiles de la façon la plus pertinente qui soit. Ce plan de couverture détermine le nombre de tuiles nécessaires, le modèle le plus adapté, ainsi que l’espacement entre les liteaux. Ce dernier est déterminé par le pureau, c’est-à-dire la taille de la partie visible de la tuile, non recouverte, une fois l’ensemble posé.

 

La pose des liteaux et de l’écran sous-toiture

Une fois le plan de couverture réalisé, vous pouvez installer l’écran de sous-toiture sur les chevrons, en le tendant parfaitement. N’oubliez pas de fixer une contre-latte d’environ 2 cm entre l’écran et les liteaux, afin de favoriser la circulation de l’air.

Fixez ensuite les liteaux sur les chevrons en les clouant. Veillez à poser des liteaux témoins en bas et en haut de chaque versant. Ils dépasseront de chaque côté et permettront les ajustements éventuels. Ils serviront également à accueillir les premières et dernières rangées de tuiles.

 

La pose des tuiles

L’installation des tuiles à emboîtement peut se faire de deux façons, selon vos attentes :

  • avec des joints croisés (surtout pour les toitures exposées au vent) ;
  • avec des joints droits.

Commencez toujours à par poser la première tuile en bas à droite ou à gauche. Chacune vient recouvrir parfaitement la précédente. Lorsqu’une ligne est terminée, vous passez à la suivante, et ainsi de suite. Vous pouvez également fonctionner en diagonale.

Si vous choisissez des joints croisés, vous devrez alors poser des demi-tuiles aux extrémités, une rangée sur deux.

Il est inutile de clouer les tuiles, à moins que la toiture ne soit fortement exposée au vent ou que la pente ne soit supérieure à 175 °.

 

La pose des tuiles de faîtage

Lorsque vous arrivez au niveau du faîtage, des tuiles spéciales doivent être installées. Sur la ligne de faîte, vous devez en effet poser des tuiles à emboîtement spécifiques, dans le sens inverses des pluies et vents dominants. Elles doivent être fixées, soit par des tire-fonds, par des pointes ou encore par des crochets adaptés.

 

La pose des tuiles autour d’un passage de conduit et autres obstacles

À l’endroit de passage d’un conduit, vous aurez recours à des tuiles de canal, afin de favoriser le passage des eaux de pluie, tout en garantissant l’étanchéité de la toiture.

Les lucarnes, les noues ou encore les fenêtres de toit seront entourées de tuiles spéciales. La pose d’un solin peut s’avérer pertinente afin de limiter les risques d’infiltration.

 

Les facteurs de prix des tuiles mécaniques

 

paramètres de prix d'une tuile mécanique

Les tuiles mécaniques existent sous différents formats. Les tuiles petits moules sont plates et ressemblent souvent aux tuiles en ardoise.

 

Pour calculer votre budget et bien choisir vos tuiles, veillez à prendre en compte différents facteurs :

  • le format ;
  • le style ;
  • la superficie à couvrir ;
  • la configuration de la toiture ;
  • le matériau et les textures ;
  • le prix de pose.

 

Le format

Il existe deux principaux formats de tuiles mécaniques :

  • le petit moule : Destiné aux pentes assez fortes, ce type de tuile pèse entre 2 et 3 kg. La densité de couverture est de 15 à 22 tuiles par mètre carré. De forme généralement plate, on trouve également des tuiles petit moule légèrement galbées ;
  • le grand moule : Réservée aux pentes plus légères, cette sorte de tuiles pèse entre 3 et 5 kg. La densité est par conséquent réduite : entre 10 et 15 tuiles par m².

 

Le style

Pour chaque format correspondent des styles différents :

  • petit moule : Plus plate, elle imite la tuile ardoise ;
  • grand moule : tuile losangée, tuile romane (qui imite la tuile canal), tuile double galbe romane (avec deux galbes), tuile à faible galbe (de type flamande).

Une tuile romane sera au moins trois fois plus chère qu’une tuile plate.

 

La superficie à couvrir

Il est évident que plus vous aurez à couvrir une importante surface et plus le coût global de votre projet sera élevé. Sachez néanmoins que le prix au m² de la tuile sera toutefois dégressif. Il est par conséquent plus rentable de changer sa couverture en une seule fois plutôt que par petites portions.

 

La configuration de la toiture

Si votre logement possède un toit multipans atypique, vous aurez besoin d’un nombre plus important de tuiles spécifiques. La pose sera par ailleurs moins aisée, ce qui augmentera le coût de main d’oeuvre.

 

Le matériau et les textures

Les tuiles à emboîtement sont accessibles en divers matériaux. Si le béton et la terre cuite sont les courants, il existe des tuiles mécaniques en composite ou en verre. Les prix varient en fonction.

En ce qui concerne les textures, vous pourrez trouver des tuiles lisses, unies, sablées ou encore émaillées.

 

Le prix de pose

La pose d’une couverture en tuiles à emboîtement n’est pas chose aisée. Il est par conséquent préférable de confier ce travail à un professionnel. Le couvreur est habitué à évoluer en hauteur, dispose des outils et équipements adaptés, et connaît les règles de sécurité à respecter.

Le couvreur possède également un savoir-faire qu’un bricoleur même expérimenté ne maîtrise qu’imparfaitement :

  • calepinage du toit ;
  • pose de joints croisés et de joints droits ;
  • placement des chatières ;
  • placement des ventilations ;
  • installation des liteaux ;
  • fixation des liteaux aux chevrons ;
  • pose d’un écran de sous-toiture ;
  • gestion du faîtage ;
  • ou encore installation de tuiles mécaniques en verre.

Les tarifs d’un couvreur varient entre 35 et 80 € du m², pose comprise. Plus le nombre de tuiles à poser sera important et plus les tarifs seront dégressifs. La technique de pose de la tuile aura également une influence sur le prix d’installation.

Auteur: Brico Malin

Brico Malin est une rédactrice passionnée de bricolage qui intervient régulièrement sur Travauxbricolage.fr . Brico Malin s’est toujours intéressée aux activités liées au bricolage et travaux. Curieuse de nature et très débrouillarde, elle a su développer un panel de compétence et une connaissance incroyable sur le monde des travaux, qui ferrait envie à tous les artisans du bâtiment. Rénovation et aménagement de la maison, travaux de gros œuvre, travaux d’aménagement intérieur ou extérieur, électricité, plomberie, isolation, maçonnerie, fenêtre ou encore rénovation de toiture, Brico Malin a étudié tous ces sujets et a eu l’occasion de se confronter à la plupart de ce type de travaux au cours de ses expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.