Travaux et bricolage maison

Construire une toiture soi-même

Votre maison est en construction et vous souhaitez prendre en charge la réalisation de la toiture ? S’il est certain que cela permet de faire des économies, il est néanmoins important que vous possédiez les compétences nécessaires et les outils adéquats afin de mener à bien votre projet. La solidité et la pérennité de la structure en dépendent.

Quelles sont les différentes étapes à suivre ? Quels matériaux choisir ? Des autorisations administratives sont-elles requises ? Quel est le budget à prévoir ? Suivez le guide !

 

Toiture : la différence entre un projet de rénovation et un projet de construction complet

 

Lorsque l’on s’engage dans une rénovation, il existe une base sur laquelle travailler, à moins que tout soit à refaire. Si la charpente est saine, vous n’aurez alors qu’à remplacer la couverture. Si vous considérez au contraire que l’ossature présente des signes de faiblesses, vous devrez dans un premier temps retirer l’existant pour reprendre la construction de la toiture à zéro.

Dans le cadre d’une construction, tout est à faire. L’avantage est néanmoins de ne pas être contraint de composer avec ce qui est déjà en place ou de déposer ce qui ne convient plus. L’opération est de dépose est en effet physique et chronophage.

 

Toiture et normes DTU

 

Bien que vous décidiez de construire votre toiture vous-même, vous devez malgré tout vous pliez aux normes des DTU toiture. Cet ensemble de documents techniques font un état des lieux des règles de l’art. En cas de sinistre, votre assurance pourrait décider de ne pas vous couvrir si les dommages causés peuvent s’expliquer par une malfaçon.

Il existe un DTU spécifique par type de couverture.

 

Quels matériaux ?

 

Pour vos travaux de toiture, vous devez bien entendu prévoir les matériaux :

  • pour la charpente : bois, béton ou métal ;
  • pour la couverture : écran sous toiture, contre-liteaux, liteaux, revêtement (tuiles en terre cuite, ardoise, zinc, tuiles en béton, shingle, chaume, lauze, acier, bois ou encore végétaux) ;
  • pour l’isolation des combles : laine de verre, laine de bois, liège, laine de mouton, laine de roche ou encore isolant synthétique.

 

Quels outils, équipements et compétences nécessaires ?

 

Construire ou rénover une toiture est un chantier important. Il s’agit d’un élément essentiel de votre maison. Afin de mettre toutes les chances de votre côté et de réaliser des travaux comme un professionnel, vous devrez posséder :

  • les bons outils ;
  • le bon équipement ;
  • des compétences indispensables.

 

Les outils

  • un marteau de charpentier ;
  • une enclume de couvreur ;
  • un tire-clou ;
  • des tournevis ;
  • une guillotine ;
  • une équerre ;
  • une fausse équerre ;
  • une clé à molette ;
  • une clé Allen ;
  • une pince ;
  • un niveau à bulle ;
  • ou encore des vis et des clous ;
  • pour une couverture en ardoise : une pince à ardoise, un coupe-ardoise, une enclume d’ardoisier, une poinçonneuse ;
  • pour une couverture en zinc : une griffe à zinc, une pince à sertir, une plieuse à zinc, une tenaille à tuiles ;
  • pour une couverture en bois : une scie manuelle, un départoir, un maillet, une tronçonneuse.

 

L’équipement

Travailler sur le toit est dangereux. Afin de limiter les risques de chutes et de blessures, veillez à vous équiper correctement.

L’équipement du couvreur se compose :

  • d’une échelle de toit avec stabilisateur ;
  • d’une console de couvreur ;
  • d’un plancher plaque ;
  • de sangles ;
  • d’un casque ;
  • de lunettes de protection ;
  • de gants de protection ;
  • d’un harnais de sécurité ;
  • de chaussures adaptées.

 

Les compétences

Le métier de couvreur ne s’improvise pas ! Quelques connaissances et menues compétences en bricolage sont insuffisantes pour réaliser une toiture digne de ce nom.

Vous devrez en effet maîtriser les gestes élémentaires de construction d’une charpente, de pose d’une isolation de toit et d’installation d’une couverture.

Si vous pensez que la construction de votre toiture est au-delà de vos compétences, il est alors préférable de renoncer à la faire vous-même.

Confiez ce travail à un couvreur professionnel, qui possède les outils adaptés, ainsi qu’un savoir-faire spécifique. Il saura travailler dans les règles de l’art.

 

Les étapes de la construction d’une toiture lors d’une construction de maison

 

construction d'une toiture : les étapes

Pour construire une toiture soi-même, il est important de procéder par étape.

 

La construction d’une toiture se fait en trois temps :

  • la réalisation de la charpente et de l’ossature ;
  • la réalisation de la couverture ;
  • l’éventuelle isolation des combles et leur aménagement.

Si vous rénovez votre toiture, vous pouvez ajouter une première étape : celle de la dépose de l’ancienne couverture, voire de l’ancienne charpente.

Avant de commencer vos travaux, vérifiez en premier lieu les conditions climatiques. Une météo clémente vous permettra d’avancer plus rapidement et de limiter les risques de chute.

 

La dépose de l’ancienne toiture

Si vous vous lancez dans la rénovation de votre toiture, de nombreux éléments sont probablement à changer.

Dans le cadre d’une réfection totale, vous devez tout retirer, y compris les ruellées.

 

La réalisation de la charpente

Avant toute chose, il est essentiel de savoir quel type de charpente vous souhaitez réaliser : charpente fermette ou industrielle, charpente traditionnelle, charpente en lamellé-collé, charpente métallique ou charpente en béton.

La construction de votre charpente commence par la conception de cette dernière. Vous devez en effet réaliser une esquisse de votre projet, afin de déterminer toutes les pièces dont vous avez besoin et leur dimensionnement.

Les étapes précises de réalisation dépendront du type de charpente choisi.

 

La pose de la couverture

La couverture doit être :

  • imperméable ;
  • résistante aux intempéries ;
  • résistante au poids d’une personne, afin de lui permettre l’entretien ;
  • résistante aux chocs.

Commencez par poser le film ou écran sous-toiture. Il fait office d’isolant en hiver ou de réflecteur en été.

Vous pourrez ensuite passer à la pose des contre-lattes (contre-liteaux), puis des lattes (liteaux).

La distance entre chaque latte dépend du pureau, c’est-à-dire de l’écartement correspondant au recouvrement des ardoises ou des tuiles.

Posez ensuite le revêtement choisi, selon la méthode appropriée.

La pose de la couverture se termine par celle des rives, du faîtage et des noues.

Afin d’assurer l’étanchéité de la couverture, vous devrez prévoir des solins ou des jointements de mortier.

Il ne vous reste plus qu’à installer les gouttières.

 

L’isolation des combles et leur aménagement

Vous disposez de combles aménageables ? Il serait intéressant de les isoler, puis de les aménager.

La technique utilisée dépendra de la laine isolante choisie, elle-même en partie déterminée par le type de charpente en place.

 

Construction de toiture : quelles sont les autorisations administratives ?

 

Une toiture est un élément de la maison particulièrement visible. Il est par conséquent soumis à des règles strictes d’urbanisme, afin que l’environnement ne soit pas dénaturé par une couverture trop voyante ou inadaptée.

Prenez connaissance du PLU de votre commune, afin de savoir quelles sont les règles applicables en matière de toiture.

Si votre logement se situe dans une zone protégée en raison de la présence d’un monument historique, vous devrez alors faire valider votre projet par les Bâtiments de France.

En cas de rénovation, deux cas de figure se présentent :

  • lorsque les travaux prévus ne modifient pas l’aspect général de la maison, vous n’aurez besoin d’aucune autorisation ;
  • en cas de modification des dimensions, de la hauteur ou du matériau de la toiture, le dépôt d’une déclaration préalable de travaux ou une demande de permis de construire s’imposeront. Tournez-vous vers le service de l’urbanisme de la mairie auquel votre logement est rattaché.

Si vous construisez votre maison, les caractéristiques relatives à la toiture ont nécessairement été validées dans le cadre du permis de construire global ou de la déclaration de travaux faite pour le reste de la construction.

 

Construire une toiture soi-même : le budget à prévoir

 

Si vous possédez déjà les outils et équipements indispensables à la construction de votre toiture, voici quelques éléments pour vous aider à évaluer le budget à prévoir pour vos travaux :

  • pour la charpente : Comptez entre 50 et 150 €/m². Une charpente fermette en bois coûtera environ 85 €/m², tandis que le prix d’une charpente en béton avoisinera les 130 €/m² ;
  • pour la pose de la couverture : Comptez entre 10 €/m² pour une toiture en fibrociment et 150 €/m² pour une toiture en zinc ou en aluminium ;
  • pour l’isolation des combles : Comptez entre 35 et 80 €/m² pour une isolation par l’intérieur.

 

Auteur: Brico Malin

Brico Malin est une rédactrice passionnée de bricolage qui intervient régulièrement sur Travauxbricolage.fr . Brico Malin s’est toujours intéressée aux activités liées au bricolage et travaux. Curieuse de nature et très débrouillarde, elle a su développer un panel de compétence et une connaissance incroyable sur le monde des travaux, qui ferrait envie à tous les artisans du bâtiment. Rénovation et aménagement de la maison, travaux de gros œuvre, travaux d’aménagement intérieur ou extérieur, électricité, plomberie, isolation, maçonnerie, fenêtre ou encore rénovation de toiture, Brico Malin a étudié tous ces sujets et a eu l’occasion de se confronter à la plupart de ce type de travaux au cours de ses expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.