Travaux et bricolage maison

Hiverner sa piscine : comment réussir son hivernage ?

Lorsque l’on a une piscine, le rituel de l’hivernage est un incontournable afin d’assurer l’entretien de l’eau et du bassin. Après de beaux souvenirs de baignade, il est temps d’accorder du repos à votre piscine, sans négliger pour autant d’en prendre soin. Qu’entend-on exactement par hivernage ? Comment bien hiverner votre piscine ? Quelles sont les différentes étapes et les erreurs à éviter ? Faisons le point.

 

Prix moyen d’un hivernage de piscine

 

Que vous souhaitiez hiverner une piscine hors sol ou une piscine enterrée, l’hivernage a un coût, bien qu’il ne soit pas excessif.

 

Opération ou produits Prix moyen
Bouteille gizzmo environ 2 €
Bouchon d’hivernage entre 2 et 5 €
Ligne de 6 à 12 flotteurs d’hivernage entre 20 et 40 €
Liquide d’hivernage environ 60 € les 5 L
Couverture d’hivernage entre 50 et 400 €
Forfait hivernage entre 240 et 400 €

 

Si vous souhaitez connaître exactement le coût d’un forfait hivernage pour votre piscine, demandez un devis pour hivernage de piscine auprès d’un professionnel.

 

Pourquoi hiverner sa piscine ?

 

Avoir une belle eau toute l’année et des équipements en bon état dépend grandement de la qualité de l’hivernage. Cette période correspond, comme son nom l’indique, à la mise à l’arrêt de la piscine durant l’hiver. Elle permet de préserver l’eau et de protéger votre bassin, ainsi que les installations qui y sont associées. Bien hiverner votre piscine est l’assurance de faciliter la reprise au printemps.

 

Quand et comment mettre sa piscine en hivernage ?

 

Le moment choisi pour mettre votre piscine en hivernage est déterminant. Pour savoir quand vous lancer, vous devez relever régulièrement la température de l’eau. Vous craignez de retrouver une eau verte lorsque vous retirerez la couverture d’hivernage au printemps ? Afin d’éviter cette désagréable surprise, veillez à ce que l’eau de la piscine soit égale ou inférieure à 12 ° C, de manière constante. Une eau plus chaude sera propice au développement de micro-organismes responsables de cette couleur verdâtre tant redoutée. Ne vous précipitez donc pas ! Vous risqueriez de le regretter…

Comment bien hiverner votre piscine ? Réussir l’hivernage suppose de :

  • posséder les produits nécessaires ;
  • choisir entre un hivernage actif et un hivernage passif ;
  • bien choisir le moment pour débuter le processus ;
  • respecter l’intégralité des étapes de l’hivernage.

 

Choisir entre l’hivernage actif ou passif pour votre piscine

 

Deux choix s’offrent à vous pour bien hiverner votre piscine :

  • l’hivernage actif (semi-hivernage) : Il s’agit de laisser le système de filtration fonctionner au ralenti, seulement quelques heures par jour. Il est conseillé, si vous souhaitez appliquer cette méthode, d’investir dans un coffret hors-gel, qui se chargera de déclencher la filtration avant que l’eau de votre piscine ne commence à geler. Pour l’hivernage actif, il n’est pas nécessaire de suivre les étapes 5, 6, 7 et 8 expliquées plus loin. Cette méthode d’hivernage est plus fréquente pour les régions du sud de la France ;
  • l’hivernage passif (hivernage total) : Vous n’aurez dans ce cas aucune maintenance à effectuer durant la période hivernale. Le travail préparatoire sera en revanche plus important. Veillez à suivre l’ensemble des 10 étapes conseillées. L’hivernage total est recommandé pour les régions du Nord et du Centre de la France.

 

Les 10 étapes pour réussir la mise en hivernage de sa piscine

 

réussir hivernage piscine

Un hivernage ne peut être réussi qu’à condition de bien respecter les différentes étapes. Le nettoyage des abords de la piscine, et bien entendu du bassin et de l’eau est essentiel.

 

Hiverner sa piscine dans les règles de l’art suppose de respecter ces différentes étapes :

  • 1. Nettoyer le bassin : Il serait exagéré d’espérer retrouver une piscine propre au printemps si vous la laissez déjà dans un état douteux à l’automne ! Nettoyez minutieusement chaque recoin du bassin, de la ligne d’eau jusqu’au fond, en passant par les escaliers. Programmez ensuite votre robot, qui se chargera du reste durant l’hivernage ;
  • 2. Nettoyer le filtre : Si vous optez pour un hivernage passif, le système de filtration sera à l’arrêt. Le filtre doit par conséquent être correctement détartré et nettoyé ;
  • 3. Traiter l’eau : Le traitement réalisé permettra de maintenir propre l’eau de votre piscine. Lorsque vous avez fini de traiter, le système de filtration doit être activé durant 24 h ;
  • 4. Ajuster le pH de l’eau : Celui-ci doit être équilibré. Pensez à le vérifier à plusieurs moments de l’hiver ;
  • 5. Diminuer le niveau de l’eau : Afin d’éviter des désagréments dus au gel de l’eau de la piscine, pensez à réduire le niveau de l’eau en le baissant jusqu’à environ 10 cm en dessous des buses. Vous ne devez toutefois pas retirer toute l’eau, sinon la structure risque de bouger ;
  • 6. Arrêter le système de filtration : Fermez dans un premier temps la vanne multivoies. Vidangez ensuite la pompe, le filtre, ainsi que les différents circuits (skimmers et refoulements). Cette étape doit être réalisée avec le plus grand sérieux, car un reste d’eau pourrait geler durant l’hiver et détériorer gravement vos canalisations ;
  • 7. Mettre en place un système anti-gel : Parce qu’il est difficile d’être certain de bien avoir retiré toute l’eau des circuits, il est possible et recommandé de placer des bouchons d’hivernage sur les buses et les prises balais, les bouteilles gizzmo pour les skimmers, et d’installer des flotteurs au milieu de la piscine, en diagonale ;
  • 8. Retirer un maximum de matériel : Inutile de laisser tout l’hiver l’échelle, le plongeoir, la pompe ou le filtre. Placez-les dans un endroit abrité ;
  • 9. Verser un produit d’hivernage : Afin de lutter correctement contre les bactéries ou les algues, qui profiteront de l’absence de filtration pour proliférer, versez un produit spécial hivernage de piscine à plusieurs endroits de celle-ci. Mélangez-le ensuite à l’aide d’un balai télescopique ;
  • 10. Installer une couverture d’hivernage : Elle est une dernière étape indispensable, protégeant votre piscine de tous les affres de l’hiver.

 

Les erreurs à éviter

 

L’hivernage d’une piscine est parfois réalisé à la va-vite, sans grand sérieux. Vous l’aurez compris, il s’agit pourtant d’un entretien indispensable qui, s’il est mal fait, peut avoir des conséquences fâcheuses sur votre piscine. Voici les erreurs à éviter :

  • Oublier l’hivernage : Imaginer dans quel état vous retrouveriez votre eau et votre bassin à la sortie de l’hiver… ! ;
  • Vider toute l’eau de votre piscine : S’il est important, dans le cadre d’un hivernage passif, de vider légèrement le bassin, comme indiqué plus haut, il est en revanche très risqué de le vidanger intégralement. L’eau de votre piscine pèse en effet à elle seule plusieurs tonnes. Elle offre par conséquent une excellente résistance à celle du sol qui fait pression sur les parois de votre bassin. Vider toute l’eau, risquerait par conséquent d’entraîner de sérieuses déformations de votre liner de piscine et de nombreuses fissures sur votre bassin. Sachez enfin que vous ne pourrez plus bénéficier de la garantie décennale si vous vidanger votre bassin ;
  • Commencer l’hivernage trop tôt : La chaleur fera le lit des micro-organismes qui vous en remercieront et s’occuperont de teinter donner à votre eau une belle couleur verte ! ;
  • Commercer l’hivernage trop tard : Cette fois-ci, les gelées se chargeront de vous faire regretter votre négligence… ;
  • Conserver une bâche d’été : Ne confondez pas bâche d’été et couverture d’hivernage. Seule cette dernière est conçue pour supporter l’hiver ;
  • Ne pas nettoyer sa piscine avant l’hivernage : Vous repoussez pour mieux sauter. Hiverner une piscine sale vous donnera encore plus de travail de nettoyage au printemps ! ;
  • Effectuer une sortie d’hivernage trop tardive : Vous devez remettre en marche votre piscine dès que la température de l’eau dépasse à nouveau les 12 ° C, sinon les micro-organismes seront au rendez-vous.

 

Quel est le coût d’un hivernage de piscine ?

 

Pour bien hiverner votre piscine, deux solutions sont possibles : le faire par vous-même ou demandez l’intervention d’un pisciniste. Le coût d’un forfait hivernage oscille entre 240 et 400 €. Si vous préférez vous débrouiller seul, vous devrez néanmoins acheter les produits et l’équipement adaptés :

  • liquide d’hivernage : environ 60 € les 5 L ;
  • bouteilles gizzmo : environ 2 € ;
  • bouchons d’hivernage : entre 2 et 5 € ;
  • flotteurs d’hivernage : entre 20 et 40 €;
  • couverture d’hivernage : entre 50 et 400 €.

Auteur: Brico Malin

Brico Malin est une rédactrice passionnée de bricolage qui intervient régulièrement sur Travauxbricolage.fr . Brico Malin s’est toujours intéressée aux activités liées au bricolage et travaux. Curieuse de nature et très débrouillarde, elle a su développer un panel de compétence et une connaissance incroyable sur le monde des travaux, qui ferrait envie à tous les artisans du bâtiment. Rénovation et aménagement de la maison, travaux de gros œuvre, travaux d’aménagement intérieur ou extérieur, électricité, plomberie, isolation, maçonnerie, fenêtre ou encore rénovation de toiture, Brico Malin a étudié tous ces sujets et a eu l’occasion de se confronter à la plupart de ce type de travaux au cours de ses expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *