Travaux et bricolage maison

Faire un enrochement paysager ou de talus

Qu’est-ce qu’un enrochement de jardin ? Quelle est la différence entre un enrochement paysager et de soutènement ? Comment faire un enrochement ? L’enrochement est un aménagement extérieur qui peut avoir un rôle esthétique ou de soutènement. Il s’agit de créer un talus avec des rochers et gros blocs de pierres afin de décorer votre jardin ou soutenir la terre. Découvrez le guide pour réaliser un enrochement esthétique ou de soutènement.
 

Qu’est-ce qu’un enrochement de talus ?

 
Les travaux d’enrochement consistent à mettre en place des rochers sur une partie de votre jardin, notamment sur un terrain en pente. Selon la configuration de votre espace extérieur, un mur d’enrochement peut avoir un rôle décoratif ou de maintien des terres. Il existe donc deux types d’enrochement :

  • Les enrochements paysagers : cet enrochement consiste à décorer votre jardin avec des blocs de pierre, des rochers et des rocailles.
  • Les enrochements de soutènement : aussi appelé enrochement de talus ou mur d’enrochement, cet aménagement consiste à maintenir la terre d’un terrain en pente ou sur différents niveaux afin d’éviter tout risque d’éboulement et de glissement de terrain.

Il s’agit donc d’une construction plus naturelle qu’un aménagement bétonné. C’est également une excellente alternative à la construction d’un mur de soutènement et la création d’un enrochement coûte souvent moins chère.

Par conséquent, un enrochement est une installation de rochers sur votre terrain pour décorer votre jardin ou soutenir la terre d’un talus ou d’un terrain en pente. Pour construire votre mur de soutènement, vous aurez le choix entre plusieurs tailles et natures de rochers :  granit, gré, calcaire, …

L’intervention d’une entreprise de terrassement peut être nécessaire selon le dénivelé de votre terrain et la superficie à recouvrir. Surtout si l’enrochement doit servir à sécuriser votre maison contre les affaissements de terrain.

réaliser enrochement paysager

Comment réaliser un enrochement paysager ? Les particuliers ont la possibilité de faire un enrochement piscine ou végétalisé avec des roches en granit, en calcaire ou encore en grès. L’enrochement est plus solide qu’un mur de soutènement et plus esthétique pou renforcer et sécuriser les terrains en pente.


 

Choisir ses pierres et roches d’enrochement

 
Lors de travaux d’enrochement ou d’empierrement, le rendu final dépend notamment du choix des matériaux. Il faut alors prendre en compte plusieurs critères comme la nature et la taille des roches. Outre son rôle de maintien des terres et de soutien des fondations, un talus enroché est également un élément décoratif de votre maison. Alors, quelles pierres d’enrochement choisir ?

Pour un enrochement de soutènement, le dénivelé du terrain ainsi que la longueur du talus impactent également le choix des blocs de pierre et des roches. Pour assurer la solidité de l’ouvrage, les roches de grande taille sont préférées car elles pèsent souvent plus d’une tonne.

Pour les enrochements décoratifs, il est préférable d’opter pour des blocs d’enrochement adaptés aux rocailles ou des menhirs. Les gabions peuvent être particulièrement utiles. Voici les pierres et les roches pour un enrochement paysager :

  • Roches décoratives en schiste noir.
  • Roches décoratives en calcaire jaune ou blanc.
  • Blocs de rocaille en ardoise.

Voici les pierres et les roches pour un enrochement de talus :

  • Roches en grès rose.
  • Roches en granit gris.

En moyenne, il faut compter entre 2 et 6 tonnes par m2 pour les enrochements décoratifs et de soutènement selon la nature des roches. Il est également possible d’acheter des rochers triés par calibre. La mise en place et l’empilement des roches et pierres seront plus simples.

faire enrochement paysager

Comment faire un enrochement paysager ? En quoi consiste un enrochement de jardin ? Il est possible de réaliser un aménagement extérieur avec de gros blocs de roche et de pierre. Il s’agit alors d’un enrochement de jardin. L’enrochement permet également de soutenir le terrain.


 

Où acheter ses roches ?

 
Il est possible de réaliser un enrochement soi-même même si ce chantier est très technique. Dans ce cas, en plus des compétences en terrassement pour assurer la solidité de la construction, vous devrez choisir et acheter vos roches et blocs de pierre. Il existe des vendeurs spécialisés dans les enrochements qui vous proposeront des pierres et roches naturelles. Il est également possible de se renseigner auprès des carrières.

Concernant l’achat, vous devrez donc estimer la quantité de roches nécessaire à l’enrochement de votre jardin. Il est important de bien calculer la quantité de matériaux à vous faire livrer. Vous devrez également voir pour la livraison. En général, les roches sont transportées par camion de 25 tonnes et livrées dans toute la France. Selon le nombre de blocs de roche achetés, les frais de livraison peuvent varier du simple au double.

Une fois les rochers acheminés sur votre terrain, vous devrez prévoir une machine de chantier capable de manœuvrer et mettre en place ces gros blocs de pierre. Le maniement de la machine doit être rigoureux au vu des poids à soulever et de la sécurité des ouvrages aux alentours de votre talus.

Si vous préférez confier les travaux d’enrochement et d’empierrement à un expert des terrassements, découvrez le prix d’un enrochement paysager ou de soutènement.

faire enrochement talus

L’enrochement de talus permet de retenir la terre du terrain en aménagement de gros blocs de roche. Selon la configuration de votre terrain, un enrochement de talus permet de s’intégrer dans le paysage tout en soutenant l’ouvrage. L’enrochement de talus évite de construire un mur en maçonnerie.


 

Comment faire un enrochement ?

 
Un mur d’enrochement peut avoir plusieurs rôles : consolider un talus, retenir ses terres, créer une parcelle plane sur un terrain en pente, décorer son jardin avec des pierres naturelles, … Même s’il est possible de faire soi-même un enrochement, il n’est pas recommandé de réaliser ces travaux de terrassement sans l’aide d’un terrassier ou d’un maçon. Si vous envisagez de réaliser cet aménagement extérieur seul, voici les principales étapes des travaux pour faire un enrochement.
 

Préparer son terrain pour l’enrochement

Les travaux de terrassement commencent toujours par la préparation du terrain. Cette première étape du chantier consiste à mettre sur plan les caractéristiques du terrain et le mur d’enrochement à réaliser. Avec ce schéma, vous aurez une visualisation de l’enrochement à créer et surtout, vous pourrez commencer à réfléchir à la pose des roches et leur emboîtement.

La réalisation d’un talus est également à votre charge. Le talus de terre permettra de séparer le terrain en plusieurs parcelles selon le dénivelé du terrain. Ainsi, la partie basse et la partie haute du terrain seront séparées par ce talus. Le talus servira de support aux pierres et roches.

L’enrochement servant à soutenir les terres de la partie haute de votre terrain, il convient également de stabiliser le talus et la parcelle. La principale contrainte de ces travaux étant le poids des roches, il faut que le terrain à enrocher soit stable car il servira de fondations pour la stabilité des roches et la solidité du mur.

Une fois la livraison des blocs d’enrochement effectuée, vous pourrez commencer les travaux d’enrochement avec la pose de vos rochers et pierres.
 

Pose des pierres et blocs d’enrochement

La pose de l’enrochement est la partie technique des travaux. L’empilement des rochers est rendu complexe par le poids des matériaux de construction et la sécurité de l’ouvrage. En effet, chaque bloc de pierre pèse plusieurs centaines de kilos selon leur nature et leur calibre. Il faut donc les manipuler avec précaution. Comment faire un enrochement paysager ? Comment réaliser un enrochement de soutènement ?

Voici comment poser les roches pour faire un enrochement soi-même :

  1. Commencez les travaux d’enrochement par la création d’un lit de pierres et de graviers. Cette étape a comme objectif la mise en place d’un sabot qui servira de fondation à l’enrochement. Les pierres et blocs seront ainsi bien ancrés dans le sol. Vous pouvez placer un feutre géotextile.
  2. Une fois le sabot rempli de petites pierres et graviers, la pose des roches peut démarrer. Il faut veiller à poser les roches petit à petit en veillant à la stabilité.
  3. Pour cela, attrapez les pierres et blocs d’enrochement avec le godet de la machine et posez la pierre à l’endroit désiré. Ouvrez le godet petit à petit en prenant soin que le rocher reste en place. Vous pouvez ensuite continuer la rangée de pierres et leur empilement.

Pour résumer, l’enrochement est donc une excellente alternative au talus en terre et au mur de soutènement. En plus de coûter moins cher que la construction d’un mur de soutènement, il s’agit aussi d’une solution rapide. En effet, il suffit de mettre en place les gros blocs de pierre à l’aide du godet d’une pelle ou d’un tractopelle par exemple et de réaliser les joints selon vos besoins.

Auteur: Pro travaux

Partager cet article sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *