Travaux et bricolage maison

Comment installer un détecteur de fumée ?

Comment installer un détecteur de fumée ? Quelle est la législation détecteur de fumée en vigueur en 2016 ? Quelles sont les obligations en matières de détecteur de fumée ? Où installer un détecteur de fumée ? Quel type de détecteur de fumée choisir ? Quel est le prix d’un détecteur de fumée ? Travaux Bricolage vous donne toutes les infos sur les détecteur de fumée et vous explique comment installer un détecteur de fumée.

 

Législation détecteur de fumée

 

La loi n° 2010-238 du 9 mars 2010 a été conçue pour généraliser et rendre obligatoire la présence de détecteur de fumée dans toutes les habitations que ce soit les appartements ou les maisons. Tous les bâtiments à usage d’habitation sont concernés que ceux-ci soient occupés ou non ou encore que l’habitant du logement en question soit propriétaire ou locataire. Il est donc essentiel de bien connaître les détails de la loi sur les détecteur de fumée.

Ce dispositif a été mis en place dans le but de renforcer la sécurité de tous les foyers français. La France est d’ailleurs en retard comparée à d’autres pays où cette mesure est obligatoire depuis longtemps.

Cette loi qui généralise donc l’installation d’avertisseur autonome de fumée (DAAF) donnait à la base un délais de 5 ans à tous les propriétaires pour mettre en place un détecteur de fumée au sein de l’habitation concerné.

L‘installation d’un détecteur de fumée devait donc se faire à l’origine avant le 9 mars 2015 mais la loi a été modifiée car une fois n’est pas coutume des problèmes d’indisponibilité ont été constatés (on se souvient d’ailleurs que le même effet avait été constaté pour la loi sur les tests d’alcoolémie et les gilets fluorescents obligatoires présent dans chaque véhicule).

L’obligation d’installation d’une alarme anti incendie a été repoussée à la date limite du 1er janvier 2016.

 

Qui doit installer le détecteur de fumée

Autre modification de la loi, alors qu’auparavant, l’occupant de l’habitation était en charge de l’installation du détecteur de fumée, c’est maintenant le propriétaire du logement qui a la responsabilité de cette installation. Pour être conforme, un propriétaire doit donc opter et poser une alarme incendie dans les logements qu’il habite ou loue.

Si vous êtes locataires, votre propriétaire doit donc se charger de l’installation du détecteur. Il dispose de diverses options pour faire cette installation :

  • Acheter et faire installer le système lui même.
  • Rembourser l’achat et l’installation du détecteur au locataire.
  • Fournir le détecteur au locataire et lui confier à son installation.

Si vous êtes locataire et que vous êtes dans le 3ème cas, nous allons voir tout de suite comment installer un détecteur de fumée.

Dernière chose, l’entretien de l’appareil est sous la responsabilité du locataire. Vous devrez donc vous assurer de changer les piles ou remplacer l’appareil si vous l’endommager (dans la mesure où le problème de dysfonctionnement n’entre pas dans la garantie du constructeur).

 

Sanction pénale en cas de non installation d’un DAAF

Lorsque la loi évoque l’obligation d’installer un détecteur de fumée, cette obligation est à prendre entre guillemets. En effet la loi ne prévoit pas, pour le moment, de sanction en cas d’absence de détecteur de fumée.

Si vous êtes propriétaire-occupant, libre à vous d’installer ou non un détecteur de fumée. Par contre si vous êtes locataires et que votre propriétaire ne respecte pas la loi, il pourra être tenu comme responsable en cas de problème (plus précisément sa responsabilité pénale pourrait être engagée si des dommages ont été causés par un incendie dans un logement non équipé de détecteur de fumée).

A noter : aucun contrôle de la part de l’administration n’est effectué pour vérifier si l’application de la loi est respectée. Si on vous démarche pour un contrôle, vous êtes en droit de refuser car c’est tout simplement illégal (attention aux arnaques).

D’autres lois ont vu le jour afin de renforcer la sécurité des foyers en matière d’incendie. On peut par exemple citer la lois sur l’interdiction des feux de cheminée pour certaines communes et dans des cas particuliers.

 

Où installer un détecteur de fumée ?

 

La loi ne précise pas un endroit particulier obligatoire pour l’installation d’un détecteur de fumée. Par contre elle stipule qu’au moins un détecteur doit être installé à chaque niveau de l’habitat concerné. Avant d’effectuer l’achat du détecteur de fumée, il faut penser à l’emplacement où installer ce système de sécurité.

Même si on a vu qu’aucun contrôle n’était effectué pour vérifier la présence d’un détecteur de fumée, si vous êtes propriétaire mieux vaut vous équiper quoi qu’il arrive. Déjà pour votre sécurité mais aussi parce qu’une vérification de la présence et du bon fonctionnement des détecteurs de fumée seront faites si vous décidez un jour de mettre  en location votre logement. Pour la mise en vente c’est un peu plus floue au niveau de la législation mais mieux vaut être au norme. Ca peut également vous être bien utile selon votre contrat d’assurance en cas d’incendie (nous y reviendrons un peu plus tard dans l’article).

Même si aucun endroit particulier n’est pas imposé pour l’installation d’un détecteur de fumée, il est recommandé d’installer votre détecteur dans un couloir. Dans la mesure du possible, éloignez le détecteur de la cuisine ou de la salle de bain car ce sont des sources de vapeurs qui peuvent déclencher facilement le détecteur alors qu’il n’y à pas de danger d’incendie (ce qui à la longue peut être très agaçant, aussi bien pour vous que pour vos voisins). Bien sûr, ne fumez pas à proximité du détecteur d’incendie.

 

Installer un détecteur de fumée

 

Pour installer un détecteur de fumée, il vous suffira de fixer le socle au mur ou au plafond en perçant à l’aide d’une perceuse des trous permettant la fixation du détecteur de fumée. Voici la technique d’installation des détecteurs de fumée.

 

Poser un détecteur de fumée

Placer le socle à l’endroit où vous souhaitez poser un détecteur de fumée, percer les trous dans les repères du socle. Vous pourrez ensuite y fixer les chevilles et viser le socle au plafond ou au mur. Attention, avant de percer, assurez vous que votre mur ou votre plafond est constitué d’un matériau permettant de faire des trous de perceuse.

Préférez une pose au milieu de la pièce, ou du moins respectez les limites de fixation ainsi que les indications de pose de la notice de votre système d’alarme anti-incendie.

Pour mieux visualiser les travaux de pose d’un détecteur de fumée, n’hésitez pas à consulter la vidéo ci-dessous qui explique en détails les étapes à suivre pour bien installer son détecteur anti-incendie.


 

Poser un détecteur de fumée sans perceuse

Si vous ne souhaitez pas faire de trou dans votre mur et plafond, il existe une alternative pratique qui n’abimera pas le mur ou le plafond en question. Vous pouvez en effet vous aider d’un système de patch magnétique permettant une fixation rapide et simple. Les kit magnétiques sont vendus dans la plupart des enseignes de bricolage pour quelques euros et disponibles également sur internet.

Par contre ne fixez pas le détecteur de fumée à l’aide de colle. En effet le collage d’un détecteur de fumée ne rentre pas dans la conformité de la norme française NF en matière de détecteur de fumée.

En cas de besoin, vous pouvez toujours contacter un artisan pour qu’il s’occupe des travaux. L’intervention ne devrait pas dépasser les 50-60 euros (l’artisan factura en faite plus le déplacement et la pénalité qu’à ce type intervention sur sa journée de travail, plus que le prix de la pose qui est pour le coût très rapide). Si ne voyez pas comment installer un détecteur de fumée ou que vous ne voulez pas vous occuper des travaux, le mieux est de demander à un proche ou à un voisin de vous aider à cette installation.

DEVIS GRATUIT
Coordonnées
 Monsieur Madame

 

Quel détecteur de fumée choisir ?

 

Il peut-être compliqué de choisir un détecteur de fumée au vu des nombreux modèles disponibles à l’achat. Pour être sûr de bien choisir son détecteur de fumée, il suffit de vérifier si le détecteur de fumée comporte la mention CE et respecte la norme NF EN 14604. Ensuite, il faut opter pour un détecteur qui répond à vos besoins : configuration de la pièce à sécuriser, autonomie et fonctionnement, niveau sonore de l’alarme, …

Au niveau du modèle, vous aurez le choix entre des systèmes différents en terme d’alimentation et de commande. Certain système sont munis d’une télécommande pour les commander à distance (pratique pour arrêter l’alarme).

De même tous les modèle ne se valent pas et certains ont des autonomies de batterie plus longues que d’autres. Un point pratique pour l’entretien qui peut vous pousser à investir dans un modèle un peu plus cher pour plus de tranquillité au niveau de l’entretien.

 

Prix d’un détecteur de fumée

 

Quel est le coût d’un détecteur de fumée ? Vous trouverez en matière de prix un peu de tout niveau détecteur de fumée. Mais globalement, comptez pour le prix d’un détecteur de fumée entre 15 et 30 euros pour un détecteur de fumée. Le prix d’un détecteur de fumée pour votre logement varie en fonction de la technicité du modèle (avec par exemple la présence d’une télécommande) et la durée de vie de la batterie. Les prix des détecteurs de fumée peuvent donc passer du simple au double.

 

Assurance anti incendie et détecteur de fumée

 

Les détecteurs de fumée sont désormais obligatoire. En effet, la loi sur les détecteurs de fumée est en vigueur désormais. Si vous êtes propriétaire occupants et que vous décidez de ne pas équiper votre logement d’un détecteur de fumée, la compagnie d’assurance ne peut pas s’exonérer de son obligation de prise en charge des dégâts en prétextant l’absence de détecteur de fumée.

Cependant, selon le contrat, la prime d’assurance peut toute fois être réduit en cas de sinistre (a voir selon votre contrat). Donc le mieux encore une fois c’est de respecter la norme et d’installer un détecteur de fumée qui pourra au passage vous sauver la vie.

D’ailleurs, selon votre contrat, il se peut que vous deviez fournir à votre assureur une attestation d’installation de détecteur de fumée. Pour cela rien de plus simple, il vous suffit d’envoyer un courrier à votre assurance sur papier libre en vous inspirant du modèle suivant.

 

certifier l'installation d'un détecteur de fumée

Si votre contrat le stipule, vous pouvez être amené à transmettre une attestation d’installation de détecteur de fumée à votre assureur. Vous pouvez vous même réaliser cette attestation en envoyant un courrier inspiré de ce modèle à votre assureur


 

Si vous faites réaliser l’installation par un professionnel, vous pouvez également lui demander de vous rédiger le papier confirmant l’installation d’un détecteur de fumée.

Auteur: Pro Bricolage

Partager cet article sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *