Travaux et bricolage maison

Poser une barre de seuil

Comment poser une barre de seuil ? Comment poser une barre de seuil adhésive ? Comment visser une barre de sol ? Il existe plusieurs types de barre de seuil selon votre revêtement et la configuration des pièces. L’installation d’une barre de seuil, ou baguette de seuil, est une étape essentielle après la pose d’un nouveau revêtement au sol. Une fois le revêtement au sol refait, il ne faut pas oublier les finitions, qui ont un rôle esthétique mais qui permettent aussi de protéger ces revêtements en carrelage, en parquet ou encore en moquette. Le guide pour apprendre à poser une barre de seuil.

 

Pourquoi poser une barre de seuil ?

 

L’utilité principale d’une barre de seuil consiste à assurer la jonction entre des pièces disposant d’un revêtement au sol différent ou poser dans le sens contraire. Une fois la pose de votre parquet, moquette ou encore carrelage terminée, une séparation reste visible entre la pièce rénovée et les autres pièces de la maison. Sans finition, un espace reste visible et peut occasionner une usure rapide des revêtements. Ces jonctions se trouvent généralement à l’emplacement des portes de passage.

La barre de seuil fait donc la liaison entre deux pièces ou deux revêtements sous forme d’un joint de dilatation. Mais après des travaux de rénovation, poser barre de seuil peut servir à combler la différence de niveau entre deux sols. La barre de seuil a alors comme objectif de rattraper une différence de niveau. Qu’il s’agisse ou non du même revêtement, il y a presque toujours un espace vide ou une différence de niveau entre les deux, marqué par la porte. C’est ce dernier que la barre de seuil permet de combler.

De plus, la couleur, les dimensions ou encore les matériaux de fabrication permettent d’installer une barre de seuil adapter à tout revêtement de sol. En effet, il existe plusieurs modèles de barre de seuil et comparer ces baguettes peut s’avérer compliqué. Surtout si les revêtements de sols sont très différents, voire lorsqu’il y a une différence de niveau entre les deux pièces.

En achetant une barre de seuil adaptée à vos besoins domestiques, barre de seuil à visser ou autocollante, barre de seuil plate ou extra-plate, … la fixation sera d’autant plus facile. En effet, les travaux d’installation sont peu complexes et réalisables en quelques étapes.

 

Étapes de pose pour une barre de seuil

 

La fixation d’une barre de seuil adhésive est la technique la plus simple car elle ne nécessite que très peu d’outils. Dans tous les cas, une découpe de la barre de de seuil, autocollante ou pré-percée, est une étape obligatoire pour qu’elle s’adapte parfaitement à votre sol. Pour poser une barre de seuil, qu’elle soit adhésive ou pré-percée, il ne vous faut que des outils d’usage courant, ce guide des étapes d’installation et de la concentration pour effectuer les travaux.

 

Comment poser une barre de seuil adhésive ?

Dans le cas d’une barre de seuil adhésive, il ne vous faudra qu’un mètre et une scie à métaux. En effet, les barres sont vendues à des tailles standard et il est très rare de trouver directement celle qui correspond au cadre de la porte.

Voici les étapes d’installation d’une barre de seuil autocollante :

  1. Dans un premier temps, mesurez soigneusement la largeur de la porte, de cadre à cadre et déduisez environ 4mm, pour pouvoir confortablement poser la barre. Reportez la mesure sur la barre, que vous installez dans un serre-joint ou une boîte à onglet en prenant cependant soin de la protéger avec un bout de carton pour ne pas laisser de marque. Avec douceur, sciez la barre avec la scie à métaux à la mesure établie. Tous les types de barre de seuil se découpent à la scie à métaux.
  2. Ensuite, prenez soin de dépoussiérez et dégraisser le sol des deux revêtements. Moins ils présenteront de saletés, ou d’éléments étrangers au revêtement et plus l’adhérence sera fiable et durable. D’ailleurs, pour éviter que l’humidité ne gêne l’adhésion, laissez sécher avant de coller la barre.
  3. Lorsque le terrain est bien préparé, décoller en douceur et sans y toucher les bandes protégeant la colle appliquée le long de la barre. Posez-la doucement à un bord pour ajuster l’angle, puis sur l’ensemble de la ligne. Enfin, appuyez dessus pendant quelques secondes. La barre de seuil adhésive est alors collée au sol et il vous suffit de vérifier que l’ouverture de la porte n’est pas gênée par la barre de seuil. Dans le cas contraire, découper en hauteur votre porte à l’aide d’une scie sauteuse.

En fonction du passage et du revêtement de sol sur lequel est collée la barre, il est possible que la barre se décolle rapidement. Dans ce cas, il vous faudra opter pour son remplacement par une barre de seuil à cheville, plus résistante mais également très facile à fixer.

 

Comment poser une barre de seuil pré-percée ?

Pour la pose d’une barre de seuil à cheville, il vous faut comme outils : un mètre, une scie à métaux, un marteau et une cale, une perceuse à percussion et un tournevis. Les barres de seuil classiques sont fournies avec les vis et chevilles en plastique dans le kit avec la barre, mais assurez-vous en à l’achat, sinon renseignez-vous auprès du vendeur sur le nombre, le diamètre et la longueur des vis nécessaires.

Voici les étapes à suivre pour installer une barre de seuil au sol :

  1. Commencez par mesurer la largeur du cadre de porte, en déduisant 4mm. Reportez ces mesures sur la barre à l’aide d’un crayon pour placez la barre dans le serre-joint ou la boîte à onglet.
  2. Une fois la barre de seuil pré-percée bien positionnée, sciez-la en douceur en suivant les marques.
  3. Ensuite, sur un sol propre et dépoussiéré, en posant la barre le long de la ligne de démarcation, inscrivez un repère au sol, au crayon, pour chaque vis pré-percée et avec la perceuse munie d’un foret adapté au sol (un foret béton habituellement). Enfin, percez les trous avec une profondeur de 3cm pour insérer les chevilles.
  4. Dans chaque trou, insérez une cheville de fixation avec un marteau. Vous pouvez dès lors installer les vis dans les trous après avoir posé la barre de seuil dans l’espace de jonction.
  5. Pré-vissez d’abord la barre, pour vous assurer que les mesures coïncident bien et que chacune est bien à sa place, puis vissez progressivement chaque vis à son tour. La barre de seuil, pour être bien installée, doit être parfaitement bloquée, et n’avoir aucun jeu.

matériel pose barre de seuil

Voici les outils et le matériel de pose d’une barre de seuil au sol.


pose barre sol parquet

Pose d’une barre de sol pour les sols en parquet.


barre seuil large

Photo de l’installation d’une barre seuil large pour cacher l’écart entre deux revêtements.

Les barres de rattrapage sont généralement adhésives ou à cheville. Dans ce cas, il convient de bien ajuster les chevilles aux mesures avant de percer, puis de les enfiler sur la glissière intérieure pour pouvoir les enfoncer au sol délicatement en frappant la barre avec un marteau.

 

Les types de barre de seuil

 

Vous avez le choix entre plusieurs types de barre de seuil : en inox ou en PVC, fine ou très large, haute ou extra-plate par exemple. Plus que cet aspect décoratif, les barres de seuil peuvent également avoir des fonctions différentes :

  • La barre de seuil de niveau, adhésive ou à fixer. Elle permet de raccorder deux sols au même niveau.
  • La barre de seuil de rattrapage de niveau qui permet de corriger une différence de nivellement.
  • La barre de seuil d’arrêt qui a la même fonction que les plinthes.

Quelque soit la technique de pose, le matériau ou encore la fonction, il est nécessaire d’opter pour une barre de seuil qui se fixera facilement sur votre sol. Il existe deux grandes catégories de barres de seuil : les barres de seuil adhésives et les autres avec fixation par vis, pré-percées ou sur glissière.

Les barres adhésives sont souvent plus plates que les autres et généralement métalliques, en aluminium, laiton ou inox. D’une très grande facilité de pose, on leur reproche souvent de durer moins longtemps et d’offrir un moindre confort. Sur le plan esthétique, elles sont aussi moins variées (elles peuvent être argentées ou dorées), mais on en trouve de diverses longueur et largeur. Néanmoins, pour un usage courant, si elles sont bien posées, dans un environnement propre, elles font des finitions de sol tout à fait satisfaisantes. Le principal avantages des barres de seuil autocollantes est la fixation invisible et sans perçage. Ainsi, vous n’avez pas à percer votre parquet stratifié ou votre carrelage par exemple.

La barre de seuil pré-percée offre une grande variété de couleurs et de matières : métal, bois, cuir, plastique. Très facile à installer, elle est vendue déjà munie d’un dispositif d’ancrage. C’est d’ailleurs à ce dernier qu’il faut porter attention au moment de l’achat, pour s’assurer qu’au-delà de l’aspect visuel, il sera adapté aux contraintes liées à l’écart que vous souhaitez combler et pourra de ce fait remplir ses fonctions, tout comme la barre à glissière, qui se fixe aussi avec des vis, bien que celles-ci ne soient pas apparentes. Pour fixer les barres de seuil, il vous faudra percer des trous à l’aide d’une perceuse à percussion puis fixer la barre avec des chevilles et vis.

En effet, la barre de seuil n’a pas seulement un objectif esthétique. Certes, elle permet d’adoucir au regard la jonction entre deux revêtements différents ou de marquer le passage au sol d’une pièce à une autre. Mais elle permet aussi de protéger le revêtement sur un point de faiblesse, celui de la bordure au niveau de la porte, espace de passage plus ou moins intensif. Sans barre de seuil, il peut se décoller et s’abîmer rapidement, sans compter le risque qu’il présente alors de faire trébucher les passants. La barre de seuil permet de protéger non seulement le revêtement, mais aussi la jonction contre l’accumulation de poussière et de saleté et éventuellement, de petites infiltrations d’eau accidentelles et ce d’autant plus si vous lui adjoignez un bourrelet de silicone pour en achever la pose.

 

Quelle barre de seuil choisir ?

 

Le type de revêtement de sol est déterminant dans le choix : est-ce le même revêtement des deux côtés de la jonction ? Si non, existe-il une différence de niveau entre les deux ? Quelle est la distance entre les deux revêtements ? Voici les critères à prendre en compte pour savoir quelle barre de barre de seuil choisir et poser chez soi.

La barre de seuil de niveau opère la jonction entre deux sols de même niveau, contrairement à la barre de rattrapage qui permet justement de faire une liaison en douceur entre deux sols de niveau légèrement différent. Attention cependant, car si cette différence est importante, ce ne sera plus une barre de seuil classique mais un nez-de-marche qu’il vous faudra poser. Enfin, il existe des modèles plus larges pour rejoindre deux revêtements séparés par une distance plus importante.

On considère qu’une barre de seuil, pour jouer correctement son rôle, doit dépasser d’environ 1,5 cm sur chacun des deux revêtements. De manière générale, dans les magasins de bricolage, les modèles sont d’abord rangés par type de sol et de jointure, avant les critères esthétiques. Il est donc nécessaire d’avoir pris des mesures avant de vous rendre au magasin, d’être attentif aux catégories proposées, et éventuellement, de demander conseil à un vendeur si vous avez des doutes.

Par ailleurs, si l’un des deux revêtement est irrégulier, comme de la moquette, du carrelage à joint creux, du lino damassé ou du parquet non traité, la barre de seuil adhésive est tout à fait contre-indiquée puisqu’elle ne pourrait absolument pas adhérer et ne remplirait donc pas du tout son rôle.

Concernant le prix des barres de seuil, il faut compter entre 12€ et 25€ l’unité en moyenne. Les barres de seuil les moins chères sont celles qui se fixent avec des chevilles et assez fines. Pour des barres de seuil plates ou larges, il faut compter 25€ environ et ces modèles sont souvent à glissière. Pour les barres de seuil adhésives, elles coûtent environ 20€ l’unité.

Auteur: Pro travaux

Partager cet article sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *