Travaux et bricolage maison

Prix d’un diagnostic électrique

Vous vendez votre logement, le louez ou le rénovez ? Pensez à confier la réalisation d’un diagnostic électrique à un professionnel. Il est en effet obligatoire dans certains cas et vous permet de connaître l’état de votre installation électrique. Quand le réaliser ? Pourquoi est-ce important ? Que risque-t-on en cas d’absence de diagnostic ? Vers quel professionnel se tourner ? Quel est le prix moyen d’un diagnostic électrique ? Entrons dans le détail.

 

Prix moyen d’un diagnostic électrique

 

Le coût d’un diagnostic d’installation électrique est essentiellement fonction de la superficie à analyser.

 

Coût diagnostic électrique
Lieu du diagnostic Prix moyen
Diagnostic électrique pour studio entre 100 et 150 €
Diagnostic électrique pour 1 pièce entre 110 et 160 €
Diagnostic électrique pour 2 pièces entre 120 et 170 €
Diagnostic électrique pour 3 pièces entre 130 et 180 €
Diagnostic électrique pour 4 pièces entre 140 et 190 €
Diagnostic électrique pour une maison entre 150 et 200 €

 

Vous souhaitez vérifier la conformité de votre installation électrique ? Demandez un ou plusieurs devis pour un diagnostic électrique auprès de professionnels du domaine.

 

Diagnostiquer son installation électrique  : une obligation ?

 

En raison du nombre important d’accidents domestiques liés à un équipement électrique défectueux, le gouvernement a décidé en 2009 de rendre le diagnostic de l’installation électrique obligatoire à l’occasion d’une vente d’une habitation ou d’un local mixte de plus de 15 ans. La mise en conformité de l’électricité pour les locations a finalement été également imposée en 2018, en cas de nouveau bail et si la durée de validité du diagnostic est dépassée. Il n’est en revanche pas obligatoire en cas de reconduction tacite du bail.

Ne pas faire le diagnostic peut coûter cher au propriétaire. En cas de défaut de nature électrique, un potentiel acheteur peut tout à fait demander l’annulation de la vente d’un bien pour vice caché. Lorsqu’il s’agit d’une location, le preneur est en droit de saisir le tribunal d’instance, afin que la responsabilité du bailleur soit engagée.

La durée de validité du document est de 6 ans dans le cadre d’une vente et de 3 ans pour une location. Si une vente intervient ou qu’un bail est signé avant la fin de la période de validité, il suffira alors de produire un certificat de conformité établi par un professionnel agréé.

Il est, quoi qu’il en soit, intéressant de faire établir un diagnostic électrique, même dans les cas où il n’est pas obligatoire :

  • avant la fin du délai de validité : Si vous devez vendre votre logement ou le louer, le fait de produire un diagnostic récent fera plus sérieux et cela rassurera le potentiel acheteur ou le preneur ;
  • pour les logements de moins de 15 ans : Il n’est jamais inutile de vérifier la bonne marche de votre système électrique ;
  • en cas de rénovation de votre logement : Une étude de l’état de votre installation électrique peut se révéler intéressante, afin de savoir quels équipements doivent être changés, combien coûterait une mise aux normes et, plus largement, évaluer le budget de la rénovation électrique.

 

Diagnostic de l’installation électrique : qui peut le réaliser ?

 

Le diagnostic est une opération technique qui demande de solides compétences et connaissances en la matière. L’objectif étant d’évaluer le niveau de conformité de l’installation électrique du logement et de cibler les équipements défectueux, il est important que cette étude soit réalisée par un professionnel. Un diagnostic mené à la va-vite et sans grand sérieux pourrait en effet être lourd de conséquences. Les accidents domestiques liés à un dysfonctionnement du système électrique sont relativement fréquents et les dommages parfois graves.

Voilà pourquoi le diagnostic électrique doit impérativement être effectué par un diagnostiqueur certifié par le comité français d’accréditation (Cofrac) ou par un technicien mandaté pour votre fournisseur d’énergie. Le professionnel doit par ailleurs être titulaire d’une responsabilité civile professionnelle, comme dispose l’article L. 271-6 du code de la construction et de l’habitation.

Demandez plusieurs devis car les honoraires des diagnostiqueurs indépendants sont libres. Vous pourrez ainsi comparer les tarifs proposés.

 

En quoi consiste un diagnostic électrique ?

 

diagnostic électrique c'est quoi

Un diagnostic ne vous contraint pas à mettre aux normes votre installation électrique. Il permet d’en évaluer l’état et la qualité.

 

L’arrêté du 28 septembre 2017 définit la méthode de réalisation du diagnostic de l’installation électrique intérieure dans les immeubles à usage d’habitation. La norme FD C 16-600 gouverne tous les faits et gestes du diagnostiqueur. Le diagnostic électrique ne s’appuie en revanche aucunement sur la norme NF C 15-100 réservée aux nouvelles constructions.

Lors de son intervention, le professionnel inspecte votre logement et ses dépendances. Le diagnostiqueur fonctionne pièce par pièce et :

  • évalue la présence et l’état de plusieurs équipements : disjoncteur, conducteurs (protections mécaniques), équipements électriques divers ;
  • apprécie l’adéquation entre l’installation électrique et les appareils électriques fixes ;
  • vérifie la mise à la terre ;
  • vérifie la présence d’un différentiel de sensibilité (voire plus), d’une liaison équipotentielle (pièces d’eau), d’un dispositif de protection contre les surintensités (pour chaque circuit) ;
  • constate la présence de fusibles.

Le diagnostiqueur ne doit réaliser aucun démontage lors de son inspection. Celle-ci dure en moyenne une heure. Tout dépendra bien entendu de la superficie de votre logement.

 

Que faire en cas d’installation électrique défectueuse ?

 

Le diagnostic électrique est à considérer comme un état des lieux de la qualité de votre installation électrique. Il n’a par conséquent aucune valeur contraignante. Si le professionnel a décelé des dysfonctionnements, vous êtes le seul à décider si vous prenez le risque ou non de laisser votre logement en l’état. La non-conformité de votre système électrique peut toutefois vous nuire dans le cadre d’une vente ou de la signature d’un contrat de bail. Il est par conséquent vivement conseillé, pour votre sécurité et celle des futurs occupants, mais également dans une logique stratégique, de faire réaliser l’ensemble des travaux d’électricité nécessaires.

Il peut par ailleurs arriver que votre diagnostic électrique soit bon, sans que l’intégralité de vos équipements respectent la norme NF C 15-100. Le professionnel s’intéresse en effet essentiellement à l’état général et à la qualité de votre installation, sans prendre en compte les normes dans les moindre détails, d’autant plus qu’elles concernent les constructions neuves.

 

Economisez avec le dossier de diagnostics techniques

 

Dans le cadre d’une vente d’une habitation ou de sa mise en location, le propriétaire doit faire réaliser une batterie de diagnostics obligatoires. Le dossier de diagnostic technique (DDT) est à produire au moment de la signature de la promesse de vente ou de la signature du bail. Le DDT comprend :

  • le diagnostic de performance énergétique (DPE) ;
  • le constat de risque d’exposition au plomb (Crep) ;
  • le diagnostic amiante ;
  • le diagnostic électrique ;
  • l’état de l’installation intérieur gaz (pour logement de plus de 15 ans) ;
  • l’état de l’installation d’assainissement non collectif ;
  • le diagnostic termites ;
  • l’état des risques et pollutions ;
  • le diagnostic bruit.

Si vous choisissez de faire réaliser l’ensemble des diagnostics par une seule et même société, vous ferez nécessairement des économies :

  • pack diagnostic location : entre 200 et 350 € ;
  • pack diagnostic vente : entre 300 et 400 €.

 

Auteur: Brico Malin

Brico Malin est une rédactrice passionnée de bricolage qui intervient régulièrement sur Travauxbricolage.fr . Brico Malin s’est toujours intéressée aux activités liées au bricolage et travaux. Curieuse de nature et très débrouillarde, elle a su développer un panel de compétence et une connaissance incroyable sur le monde des travaux, qui ferrait envie à tous les artisans du bâtiment. Rénovation et aménagement de la maison, travaux de gros œuvre, travaux d’aménagement intérieur ou extérieur, électricité, plomberie, isolation, maçonnerie, fenêtre ou encore rénovation de toiture, Brico Malin a étudié tous ces sujets et a eu l’occasion de se confronter à la plupart de ce type de travaux au cours de ses expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.