Travaux et bricolage maison

DPE (diagnostic de performance énergétique) : prix et réglementation

Qu’est qu’un DPE ? Comment lire et comprendre le rapport d’un diagnostic de performance énergétique ? Quand doit-on réaliser un DPE ? Quels sont les situations où la réalisation d’un diagnostic de performance énergétique est obligatoire ? Quel est le prix d’un DPE ? Travaux Bricolage vous explique tous ce qu’il faut savoir sur le diagnostic de performance énergétique, son prix et sa réglementation.

 

Qu’est qu’un DPE ?

 

Un Diagnostic de Performance Energétique (ou DPE) est un diagnostic qui permet de faire un bilan à la fois sur l’émission de gaz à effet de serre d’un logement et sur sa consommation énergétique. Le diagnostic réalisé autour de ces 2 éléments permet de dégager une note (ou une classe) situé entre A et G. Le DPE permet donc de déterminer la performance énergétique d’un bien immobilier que se soit aussi bien au niveau de la consommation d’énergétique qu’au niveau de son respect de l’environnement.

Le DPE est l’un des diagnostics qui constitue le diagnostic immobilier lors de la vente ou la mise en location d’un bien immobilier. Ce diagnostic est un élément obligatoire à fournir dans le dossier de diagnostic technique (DTT) lors d’une vente ou d’une mise en location.

 

Les composants du DPE

 

Les composants du DPE permettent de déterminer l’efficacité énergétique de votre logement mais également les émissions de gaz à effet de serre. Un Diagnostic de Performance Énergétique comporte généralement quatre sections différentes, à savoir :

  • La consommation annuelle d’énergie exprimée en kwh et en euros
  • Un positionnement en consommation énergétique par m2 et par an et  un positionnement en ce qui concerne les émissions de gaz à effet de serre (GES) par m2 et par an. (positionnement en fonction des barèmes présentés ci dessous)
  • Un descriptif des données clefs concernant le système isolation et constitution murs, toiture, système de chauffage, qualité des fenêtres etc…
  • Des recommandations et propositions d’amélioration pour la réduction des dépenses énergétiques et la réduction d’émission de gaz à effet de serre

La section clé du diagnostic de performance énergétique est bien sûr la mesure et le positionnement de votre habitat par rapport aux barèmes de la consommation énergétique et des émissions de gaz à effet de serre. Le classement obtenu peut grandement influencer de façon positive ou négative la valeur de votre bien immobilier.

 

Etiquette DPE

 

Dans cette section clé, on retrouve 2 étiquettes DPE (où barème DPE) qui vont permettre de positionner les performances énergétiques de votre logement.

 

Barème de la consommation énergétique

La première étiquette DPE (ou le premier barème) permet de déterminer la performance énergétique de votre bien immobilier en ce qui concerne les dépenses énergétiques.

L’unité de mesure est ici exprimer en Kwh par m2 et par an. Le kilowatt-heure (Kwh) est une unité de mesure d’énergie qui correspond à la mesure de l’énergie consommée par un appareil de 1 000 watts (1 kW) de puissance pendant une heure. C’est l’unité idéale pour la mesure de la performance énergétique.

Dans un DPE, on utilise donc la consommation de kwh par m2 et par an. On positionne ensuite cette consommation par rapport à une échelle de classification. On peut ainsi donner une note par rapport à sa consommation énergétique.

L’échelle est généralement divisée en 7 classes différentes partant de A pour les habitations où la consommation énergétique est la moins élevée jusqu’à la classe G où la consommation énergétique est la plus élevée. On a donc :

  • Classe A : < 50 kwh / m2 / an

La classe A regroupe les maisons neuves les plus performantes. Cette classe est difficilement atteignable en rénovation mais largement accessible lorsqu’il s’agit de la construction d’un bien neuf. Un véritable avantage au niveau de la consommation énergétique. Les investissements en matière d’isolation, de solution de chauffage et fenêtres sont certes importants mais vite amortis au fil des ans car la dépense d’énergie et donc les factures énergétiques sont très faibles.

  • Classe B : entre 51 et 90 kwh / m2 / an

La classe B est elle aussi très prisée. Les habitats entrants dans cette classe sont également optimisés en matière d’isolation et de dépenses énergétiques. Une véritable plus value qui se répercute sur la valeur générale du bien immobilier.

  • Classe C : entre 91 et 150 kwh / m2 / an

La classe C est aujourd’hui la classe standard pour la construction de maison neuf. Rare sont les habitations neufs en dessous de cette classe. Certaines villes imposent même aujourd’hui cette classe minimum lors de la construction d’un logement neuf.

  • Classe D entre 151 et 230 kwh / m2 / an

La classe D correspond plus aux habitats construis entre les années 1980 et 90. Les améliorations énergétique sont facilement réalisables et recommandées pour une diminution des dépenses énergétiques.

  • Classe E 231 et 330 kwh / m2 / an

Une classe qui correspond généralement au logements anciens où les solutions d’isolation sont faibles et le système de chauffage ancien.

  • Classe F 331 et 450 kwh / m2 / an

Les logements faisant partis de cette classe sont de véritables gouffres financiers en matière de dépenses énergétiques. Il s’agit généralement de logements très anciens ne disposant d’aucune solution d’isolation. Les économies réalisables sont très importantes et la réalisation de travaux est fortement recommandé. Grands avantages pour ce type de logement, le retour sur l’investissement est rapide car les dépenses énergétiques sont telles que chaque investissement est rapidement amortis.

  • Classe G  > 451 kwh / m2 / an

La classe G est la classe qui comprend les logements où les déperditions énergétique sont les plus élevées. De moins en moins de logements sont concernés et des travaux de rénovation énergétique sont plus que recommandés en cas d’acquisition d’un logement appartenant à cette classe.

Pour vous donner une idée de la valeur de cette classification, il faut savoir que la consommation moyenne en France est d’environ 250 kwh par m2 et par an. Un habitation moyenne a donc un classement sur l’étiquette de performance énergétique situé dans la classe E.

 

étiquette dpe

L’étiquette DPE permet de situer la performance énergétique de votre logement en fonction des dépenses énergétiques en kwh par m2 et par an

 

Ce classement est très important car il détermine les capacités énergétique d’un logement au niveau de sa consommation. Il peut donc influencer positivement ou négativement sur la valeur d’un bien immobilier selon le classement énergétique de celui-ci.

A noter que cette étiquette est aujourd’hui utilisé dans la vente de bien et produits électroménager. On retrouve en effet la même représentation du barème (avec des chiffes différents mais une même classification allant de A à G) sur des produits comme des micro-ondes ou des congélateurs.

 

Barème de l’émission de gaz à effet de serre

Tout aussi important, la deuxième étiquette, l’étiquette d’émission de gaz à effet de serre, présente un barème en ce qui concerne l’émission de gaz à effet de serre.

L’unité de mesure de cette étiquette est en  KgeqCO2 (le kilogramme équivalent CO2) par m2 et par an.

Nous vous proposons ce guide concernant le barème de l’émission de gaz à effet de serre. Comme pour l’étiquette DPE, le barème va de la classe A à la classe G :

  • Classe A : < 5 KgeqCO2/m2/an
  • Classe B : de 6 à 10 KgeqCO2/m2/an
  • Classe C : de 11 à 20 KgeqCO2/m2/an
  • Classe D : de 21 à 35 KgeqCO2/m2/an
  • Classe E : de 36 à 55 KgeqCO2/m2/an
  • Classe F : de 56 à 80 KgeqCO2/m2/an
  • Classe G : > 80 KgeqCO2/m2/an

 étiquette émission Co2

Ce deuxième barème évaluent donc l’émission de CO2 de votre habitat. Les classements dans ce barème sont fortement influencés par la solution de chauffage utilisée (panneaux solaires, pompes à chaleur, électrique, gaz, fioul…).

Là aussi, le positionnement de votre habit par rapport à ce barème aura une influence négative ou positive sur la valeur de votre bien immobilier.

 

Réglementation du DPE

 

Le DPE est un diagnostic obligatoire à fournir dans le dossier de diagnostic technique (DTT) et donc dans le diagnostic immobilier. Il est obligatoire aussi bien pour la vente que la mise en location d’un bien immobilier.

Sa durée de validité est de 10 ans, mais il est fortement conseillé de le refaire si durant cette période, des travaux d’amélioration énergétique (changement de fenêtre, isolation, installation de nouveaux système de chauffage) ont été effectués.

Le DPE doit être obligatoirement afficher sur chaque support de communication concernant la mise en vente d’un bien immobilier.

Sachez enfin que même dans le cas d’une vente de particulier à particulier, vous devez être en mesure de pouvoir présenter l’ensemble des éléments du DPE lors de la visite du bien.

 

DPE et Prêt à taux Zéro

Un particulier peut bénéficier d’un Prêt à taux Zero seulement s’il est en mesure de fournir le DPE du bien qu’il souhaite acquérir. Les résultats de ce DPE du bien que vous souhaitez acquérir vont être pris en compte (parmi d’autres critères) dans le calcul du montant de l’aide.

 

Prix du DPE

 

Quel est le prix du DPE ? Combien est facturé un diagnostic de performance énergétique ? Pour être valide, un DPE doit obligatoirement être réaliser par un professionnel agréé dont les compétences sont certifiées par le comité français d’accréditation (COFRAC). Il faut donc trouver un diagnostiqueur sérieux et compétent pour réaliser l’étude énergétique de votre maison. Tous les tarifs du diagnostic immobilier pratiqués en France.

DEVIS GRATUIT
Coordonnées
 Monsieur Madame

 

DPE gratuit ?

Le diagnostic de performance gratuit n’existe pas. Lorsque les sites internet propose un DPE gratuit, il s’agit en faite simplement de devis gratuit ou alors d’un simulateur de diagnostic DPE. Le résultat d’un simulation par le biais d’un simulateur sur le web n’a aucune valeur juridique.

 

Prix d’un DPE pour un appartement

Le prix d’un DPE varie en fonction de la nature du bien immobilier (maison ou appartement) et du nombre de pièce à diagnostiquer.

Appartement Nombre de pièces
1 2 3 4 5
Diagnostic de performance énergétique (DPE) 85-120€ 95-135€ 110-150€ 120-170€ 130-175€

 

Prix d’un DPE pour une maison

Pour une maison le prix d’un DPE sera supérieur de 10 à 15 %  par rapport à un DPE réaliser pour un appartement.

Maison Nombre de pièce
3 4 5 6 + 6 pièces
Diagnostic de performance énergétique (DPE) 120-160€ 130-180€ 140-180€ 150-190€ 155-200€

 

Astuce pour la réalisation d’un DPE

 

Le DPE réalisé seul peut être un investissement important. Lorsque vous avez besoin d’un DPE, vous êtes sans doute dans le cas d’une vente ou une mise en location d’un bien immobilier. Dans ce cas, vous aurez donc d’autres diagnostics immobiliers à fournir. C’est alors peut être plus avantageux de contacter un unique prestataire qui vous établira le prix du diagnostic immobilier complet DPE inclus.

En réalisant tous les diagnostics nécessaires au DTT par le même prestataire, vous pouvez ainsi espérer réduire la facture globale jusqu’à 35%, une économie importante sur le prix total du diagnostic immobilier. Il est également possible d’estimer le prix d’un DPE en utilisant un simulateur du diagnostic de performance énérgétique de votre maison.

Auteur: Pro Bricolage

Partager cet article sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *