Travaux et bricolage maison

Prix d’un chauffe-eau thermodynamique

Vous souhaitez rénover votre système de chauffage d’eau sanitaire ? Tournez-vous vers le chauffe-eau thermodynamique. Il possède en effet de nombreux avantages, bien que son prix d’achat soit élevé. Quel est le budget à prévoir ? Quels sont les atouts de ce type de chauffe-eau ? Comment le choisir ? Découvrez tout ce que vous avez à connaître sur les chauffe-eaux thermodynamiques.

 

Prix moyen d’un chauffe-eau thermodynamique

 

Le prix d’un chauffe-eau dépend essentiellement du coût de la main d’oeuvre et du prix d’achat de votre ballon.

 

Prix moyen chauffe-eau thermodynamique
Type d’appareil ou nature de l’opération Prix moyen
chauffe-eau thermodynamique (pose) entre 400 et 1 200 €
chauffe-eau thermodynamique (fourniture et pose) entre 1 800 et 6 500 €
chauffe-eau thermodynamique sur air intérieur (fourniture) entre 1 500 et 3 000 €
chauffe-eau thermodynamique sur air extérieur (fourniture) entre 1 500 et 3 500 €
chauffe-eau thermodynamique sur air extrait (fourniture) entre 2 500 et 3 500 €
chauffe-eau thermodynamique split (fourniture) entre 1 500 et 3 500 €
chauffe-eau thermodynamique monobloc (fourniture) entre 1 500 et 2 500 €
consommation électrique (par an) entre 150 et 170 €
dépose de l’ancien chauffe-eau entre 130 et 200 €
contrat d’entretien annuel entre 130 et 200 €

 

Vous désirez connaître le coût exact de pose de votre système de chauffage de l’eau chaude sanitaire ? Demandez un ou plusieurs devis pour l’installation d’un chauffe-eau thermodynamique à un artisan spécialisé.

 

Cumulus thermodynamique : comment fonctionne-t-il ?

 

mode de fonctionnement cumulus thermodynamique

Un chauffe-eau thermodynamique permet de chauffer l’eau sanitaire, mais peut également être associé à un système de chauffage hydraulique.

 

Comme le fait la pompe à chaleur, le chauffe-eau thermodynamique permet de produire de l’eau chaude sanitaire grâce au système de l’aérothermie. L’appareil fonctionne en deux temps. Il capte tout d’abord les calories de l’air, afin de mettre en chauffe un fluide caloporteur. Dans un second temps, l’eau du ballon de stockage est chauffée grâce à la chaleur transmise par le fluide à l’aide d’un compresseur.

Le chauffe-eau peut fonctionner avec des températures allant de – 5 à 35 ° C, selon que l’air extrait soit celui situé à l’intérieur ou à l’extérieur.

Il est recommandé de prévoir la mise en route ponctuelle d’un dispositif d’appoint, afin de répondre aux augmentations occasionnelles de consommation ou pour prendre le relais lorsque la température extérieure descend en dessous de – 5 ° C.

Il peut être associé à un système de chauffage hydraulique. Il servira alors à alimenter un plancher chauffant ou des radiateurs à eau chaude.

 

Quels sont les avantages et les inconvénients de ce type d’appareil ?

 

Comme tout système de chauffage, le chauffe-eau thermodynamique présente des avantages et des inconvénients.

 

Les avantages

Les atouts du chauffe-eau thermodynamique sont nombreux et expliquent l’engouement croissant des particuliers pour ce type d’appareil. Voici quelques-uns des principaux avantages :

  • écologique : Il fonctionne en effet par aérothermie, c’est-à-dire qu’il utilise une énergie renouvelable, l’air, pour chauffer l’eau ;
  • économique à l’usage : Ceci est vrai une nouvelle fois grâce au captage de l’air extérieur ou intérieur qui sont gratuits ! Les économies réalisées sont de l’ordre de 50 %, en comparaison avec un système de chauffage d’eau-chaude sanitaire intégré à une chaudière. Ce pourcentage peut atteindre 70 % par rapport à la consommation d’un chauffe-eau électrique ou au gaz ;
  • performant : Le chauffe-eau peut couvrir 75 % des besoins en eau chaude d’un logement pour une année ;
  • rapide : Le temps de chauffe n’est que de 8 heures, pour obtenir environ 250 litres d’eau chaude.

 

Les inconvénients

Malgré ses qualités intéressantes, cet appareil n’est pas sans limites. Il est en effet :

  • cher à l’achat ;
  • non autonome ;
  • insuffisant comme seul système de chauffe : Vous aurez en effet besoin de prévoir un dispositif d’appoint, en cas de température basse ou de surconsommation ;
  • gourmand en espace pour l’installation ;
  • bruyant (en ce qui concerne le chauffe-eau sur air intérieur).

 

Quels sont les facteurs de prix d’un chauffe-eau thermodynamique ?

 

Tous les chauffe-eau n’ont pas le même prix. Certains paramètres expliquent alors les différences de tarifs :

  • la marque du chauffe-eau ;
  • la contenance du ballon ;
  • le coefficient de performance ;
  • la puissance de la résistance
  • le modèle du chauffe-eau ;
  • l’origine de l’air extrait ;
  • les options
  • les spécificités du chantier ;
  • la pose par un professionnel.

 

La marque du chauffe-eau

Comme pour tout produit, la marque de l’appareil a un impact direct sur le montant de votre facture.

 

Prix d’un chauffe-eau thermodynamique en fonction de la marque
Marque Prix moyen (hors pose)
Thermor Aeromax environ 2 000 €
Atlantic environ 1 800 €
Kaliko De Dietrich entre 2 000 et 2 800 €

 

La contenance du ballon

La capacité du ballon du chauffe-eau a bien entendu une incidence sur le prix d’achat. Le volume souhaité sera déterminé par le nombre de personnes vivant dans le logement et par les habitudes de consommation. Comptez environ 30 litres d’eau chaude sanitaire par personne et par jour.

 

Prix d’un chauffe-eau thermodynamique en fonction de sa contenance
Contenance Nombre de personnes Prix moyen (hors pose)
100 litres 2-3 entre 1 500 et 2 500 €
200 litres 4-6 entre 1 700 et 3 000 €
300 litres plus de 6 entre 2 000 et 3 500 €

 

Le coefficient de performance

Le coefficient de performance (COP) correspond à la quantité de chaleur produite pour 1 kWh de consommation d’électricité. Plus le COP est élevé, plus votre chauffe-eau sera performant. Le coût à l’achat sera également plus important.

 

La puissance de la résistance

Si vous optez pour un chauffe-eau thermodynamique sur air extérieur, vous devrez choisir une résistance électrique puissante, capable de prendre le relais en cas de forte baisse des températures.

 

L’origine de l’air extrait

Il existe trois types de chauffe-eau thermodynamiques, en fonction de la provenance de l’air qui permet de faire fonctionner l’appareil :

  • le chauffe-eau thermodynamique sur air intérieur : L’appareil fonctionne grâce au prélèvement de l’air ambiant du logement. Il est à noter qu’un chauffe-eau thermodynamique doit être installé dans une pièce aérée, isolée, de préférence non-chauffée, d’au moins 10 m². Ce système fonctionne toute l’année. Comptez entre 1 500 et 3 000 € ;
  • le chauffe-eau thermodynamique sur air extérieur : Le chauffe-eau est cette fois-ci alimenté par l’air extérieur. Le coût d’achat est plus élevé que la version sur air intérieur. Ce système doit pouvoir s’appuyer sur un dispositif d’appoint en cas de température trop basse. Comptez entre 1 500 et 3 500 € ;
  • le chauffe-eau thermodynamique sur air extrait par une VMC : Les calories sont ici captées dans l’air chaud de la VMC. Le chauffe-eau doit être installé dans une pièce chauffée et bien ventilée. Ce système fonctionne toute l’année. Comptez entre 2 500 et 3 000 €

 

Le modèle du chauffe-eau

En matière de chauffe-eau sur air extérieur, deux modèles existent :

  • le chauffe-eau monobloc ou compact : Deux gaines isolées sont installées au niveau de la pompe à chaleur associée au ballon de stockage. Comptez entre 1 500 et 2 500 € ;
  • le chauffe-eau split : Dans ce cas de figure, la pompe à chaleur est installée à l’extérieur, sur une dalle de béton ou accrochée à la façade, et le ballon à l’intérieur. Les deux éléments sont reliés par une gaine. Comptez entre 2 500 et 3 500 €.

 

Les options

Intéressantes pour le confort d’utilisation qu’elles offrent, les options sont en revanche un coût supplémentaire à prévoir. Il s’agit notamment :

  • du pilotage automatique du chauffe-eau par le smartphone ;
  • du programmateur, afin de pouvoir programmer les temps de chauffe ;
  • d’un écran LED, pour faciliter l’utilisation.

 

Les spécificités du chantier

Si vous confiez l’installation de votre chauffe-eau à un professionnel, celui-ci prendra en compte les particularités de votre chantier pour calculer son tarif. Un espace difficilement accessible, une tuyauterie défectueuse, une installation commandée en urgence ou un circuit électrique complexe seront autant d’arguments pour faire monter les prix.

 

La pose par un plombier-chauffagiste

À moins de posséder de solides compétences en plomberie et électricité, il est préférable de faire appel à un plombier-chauffagiste RGE (reconnu garant de l’environnement) pour poser votre chauffe-eau thermodynamique. Vous éviterez ainsi des déconvenues et pourrez profiter pleinement des performances de l’appareil. Veillez toutefois à bien comparer les tarifs des artisans en faisant établir plusieurs devis. Faites également fonctionner le bouche-à-oreille.

Le prix de pose d’un cumulus thermodynamique varie en général entre 400 et 1 200 €. Si le professionnel intervient dans le cadre d’une rénovation, vous devrez alors ajouter à ce chiffre le prix de la dépose, qui oscille entre 130 et 200 €.

 

Le coût d’entretien du chauffe-eau

 

Comme tout appareil électrique et de chauffage, il est préférable de l’entretenir correctement et idéalement de confier cet entretien à un spécialiste. Ce dernier se chargera de remplacer les pièces usées, de nettoyer l’évaporateur et de détartrer l’installation. Le plus économique et le plus sûr est de mettre en place un contrat annuel, moyennant un coût d’environ 160 €/an.

 

Financement d’un chauffe-eau thermodynamique : quelles aides ?

 

Le coût d’achat du chauffe-eau vous rebute ? Sachez qu’il existe plusieurs aides et primes auxquelles vous êtes peut-être éligible :

  • Ma Prime Rénov’ : L’aide principale pour les travaux de rénovation énergétique est désormais Ma Prime Rénov’. Il s’agit d’une prime versée après la réalisation des travaux. Le montant varie en fonction des rénovations effectuées, des revenus du ménage et de sa composition, ainsi que de la localisation du domicile. Réservée jusqu’à présent aux propriétaires de résidences principales, Ma PrimeRénov’ sera également ouverte aux bailleurs, à partir de juillet 2021, si les locataires occupent le bien à titre de résidence principale. Vous pouvez espérer obtenir 800 €, si vos revenus sont modestes, et 1 200 €, s’ils sont très modestes ;
  • Les aides de l’ANAH : Si l’installation de votre chauffe-eau dans un logement de plus de 15 ans apporte un gain énergétique de 25 %, vous pourrez obtenir une aide oscillant entre 35 et 50 % du montant de vos travaux, dans une limite de 20 000 € HT de travaux. La pose doit être obligatoirement réalisée par un artisan RGE ;
  • L’éco PTZ : Une banque peut vous permettre de souscrire un prêt à taux zéro d’un montant maximal de 20 000 € à rembourser sur une durée de dix ans maximum. Votre logement doit avoir plus de deux ans et la pose de l’appareil doit être effectuée par un artisan RGE ;
  • la Prime Energie de votre fournisseur ;
  • la TVA à 5,5 % ;
  • les aides des mutuelles ;
  • les aides des collectivités locales.

Depuis le 1er janvier 2021, le crédit d’impôt n’existe plus.

Auteur: Brico Malin

Brico Malin est une rédactrice passionnée de bricolage qui intervient régulièrement sur Travauxbricolage.fr . Brico Malin s’est toujours intéressée aux activités liées au bricolage et travaux. Curieuse de nature et très débrouillarde, elle a su développer un panel de compétence et une connaissance incroyable sur le monde des travaux, qui ferrait envie à tous les artisans du bâtiment. Rénovation et aménagement de la maison, travaux de gros œuvre, travaux d’aménagement intérieur ou extérieur, électricité, plomberie, isolation, maçonnerie, fenêtre ou encore rénovation de toiture, Brico Malin a étudié tous ces sujets et a eu l’occasion de se confronter à la plupart de ce type de travaux au cours de ses expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *