Travaux et bricolage maison

Dimensionnement d’une climatisation

Comment faire le dimensionnement d’une climatisation ? Comment calculer la puissance d’une climatisation et calibrer l’installation d’une climatisation ? Comment choisir les dimensions de la climatisation ? Travaux Bricolage vous donne les informations complète sur le dimensionnement d’une climatisation.

 

Bien dimensionner sa climatisation

 

De la précision du dimensionnement dépend la bonne gestion de votre climatisation. D’un certain nombre de critères dépend également la justesse des calculs à effectuer quant à la détermination de la puissance des appareils à installer.

 

DEVIS GRATUIT

 

Risque sous dimensionnement / sur dimensionnement d’une climatisation

Un dimensionnement mal géré a des conséquences sur le bon fonctionnement d’une climatisation. En effet, si le calcul sous-estime les besoins de climatisation d’un local et qu’un matériel en-deçà de la puissance requise est installé, ce matériel fonctionnera en sur régime et consommera alors davantage d’énergie sans que l’efficacité soit au rendez-vous.

La démarche inverse est tout aussi inefficace car si le matériel est sur dimensionné, vous vous retrouvez avec un gaspillage de ressources car vous aurez acheté un appareil trop puissant et plus cher. Les cycles de démarrage et d’arrêt du climatiseur seront courts et auront une incidence sur le confort du fait de l’atteinte trop rapprochée de la température de consigne.

À cause d’une dimensionnement mal ajustée, la consommation d’électricité risque d’augmenter de 15 à 25%.

 

Facteurs pour le calcul du dimensionnement de la climatisation

Vous devez tenir compte de plusieurs facteurs lors du calcul de la puissance nécessaire à une climatisation réversible :

  • La surface et la hauteur des pièces à climatiser sont les premiers paramètres à considérer pour déterminer la puissance requise de chauffage ou de refroidissement des locaux
  • L’isolation de l’habitation est une donnée qui influe sur la dépense d’énergie
  • Le nombre d’occupants a aussi un impact fort car l’énergie requise pour chauffer ou refroidir une habitation n’est pas la même pour un couple ou pour une famille
  • Le nombre, la situation et les matériaux des ouvertures
  • La nature des murs
  • L’éclairage et la présence d’équipements électriques dans une pièce

 

Comment calculer la puissance d’une climatisation ?

 

L’estimation de la puissance nécessaire à un climatiseur peut être faite sans trop d’erreurs en se basant sur les paramètres précédemment cités.

L’unité de mesure de la puissance frigorifique d’un climatiseur est libellée en BTU (British Thermal Unit). Il faut alors multiplier la surface des locaux à climatiser par 100 pour avoir le BTU. Il faut ensuite ajouter 1000 BTU par fenêtre.

 

quelle puissance de climatiseur choisir

Une mauvaise choix de dimension et de mauvais réglages de climatisation peuvent avoir des conséquences sur la facture énergétique. Si vous passez pas un professionnel, n’hésitez pas à solliciter votre artisan.


 

Le watt peut aussi être un élément de calcul. A priori, pour rafraîchir une pièce de 2m50 de plafond, il faut 100W au mètre carré et 80W pour chauffer le même volume. Vous pouvez alors utiliser l’une ou l’autre unité, sachant que 1000W égalent 1kW et que 1 BTU égale 0,3W.

 

Calcul de la puissance d’une climatisation

Après avoir déterminé le nombre, la nature et le volume des pièces à climatiser, vous pouvez calculer la puissance de la climatisation à y installer.

A titre indicatif, les chiffres ci-après peuvent servir de base de calcul en gardant comme paramètres un plafond de 2m50 et l’existence de 2 fenêtres :

  • 7000 BTU pour une surface comprise entre 7 m2 et 15 2
  • 9000 BTU pour une surface comprise entre 15 m2 et 25 m2
  • 12000 BTU pour une surface comprise entre 25 m2 et 35 m2
  • 18000 BTU pour une surface comprise entre 35 m2 et 50 m2
  • 24000 BTU pour une surface comprise entre 50 m2 et 70 m2

A cela, il faut ajouter des BTU supplémentaires en fonction du nombre d’occupants.

 

Calcul de la puissance calorifique d’une climatisation

Vous devez d’abord déterminer la surface des pièces à climatiser. A cette donnée, il faut croiser l’indice de valeur du type d’habitation, l’indice attribué aux maisons de plus de 10 ans et l’état de l’isolation.

Il faut calculer les puissances en froid en tenant compte des règles de calcul du bilan thermique. Pour choisir le groupe extérieur, il faut également tenir compte des baisses de performances en mode chaud dans les régions froides et ajouter alors 15% de la puissance nominale froid pour compenser cette perte de puissance.

A titre indicatif, vous pouvez recourir à la formule :

Besoin de puissance en froid en Watts = Surface en m2 x hauteur de plafond en mètres x 45W/m2

 

Calcul de puissance pour une climatisation réversible

Les valeurs sont fonction d’un certain nombre de paramètres et il faut donc tenir compte de plusieurs critères pour calculer au plus juste la puissance à mettre en boîte pour climatiser un intérieur.

La surface de la pièce, le type de revêtement du sol, le nombre d’ouvertures et leurs dimensions ainsi que la localisation géographique de votre habitation sont, entre autres, des conditions qu’il faut considérer et traduire en chiffres pour avoir une estimation des besoins fiable. L’intervention d’un professionnel pour faire le bilan thermique affine encore plus cette estimation.

Par exemple, si vous voulez climatiser votre salle de séjour d’une surface de 25 m2 et une hauteur de 2m50, l’utilisation de la formule précédemment citée donne 2812W soit 9373,3 BTU à quoi il faut ajouter l’indice des occupants de la pièce.

La détermination de la puissance de l’appareil dépend de la capacité d’accueil de la pièce. Le besoin de puissance augmente alors en gros de 100W à 200W pour chaque occupant.

 

La puissance moyenne d’une climatisation pour 1 m2

Il faut avoir à l’esprit que le dimensionnement d’un système de climatisation doit toujours se fonder sur le bilan thermique établi par un professionnel, c’est-à-dire le frigoriste.

Son système de calcul peut sommairement être résumé à la formule : Surface en m2 x hauteur en mètres x 45 W/m3. La valeur obtenue par cette formule est ensuite pondérée par le nombre de baies vitrées ou la surface vitrée de la pièce, par le nombre d’appareils électriques en fonction dans la pièce, mais aussi par l’isolation de la maison et bien d’autres critères.

 

La puissance d’une pompe à chaleur pour plus de 100 m2

Selon la localisation de votre région, la puissance requise pour chauffer votre habitation est de l’ordre de 70 à 100 W au m2. Ainsi pour une maison de 100 m2, la puissance nécessaire tournerait autour de 7000 W à 10000 W. Cette puissance est à répartir entre les différents radiateurs que vous êtes amené à installer dans la maison.

Pour calculer la puissance nécessaire d’un chauffage central, il faut prendre en compte le dimensionnement de la chaudière et le nombre de radiateurs à eau à installer. Un sur dimensionnement a pour conséquence un gaspillage car vous aurez investi sur du matériel qui ne servira pas. En cas de sous-dimensionnement, votre facture énergétique s’en ressentira car le matériel fonctionnera en sur régime.

 

La puissance d’une pompe à chaleur pour moins de 100 m2

Pour avoir une valeur la moins aléatoire possible dans le calcul de la puissance d’une Pompe à Chaleur pour moins de 100 m2, vous pouvez utiliser la formule P = C x DT x V où :

  • P = la puissance de la PAC
  • C = le coefficient de consommation d’énergie
  • DT = la différence entre la température souhaitée et la température minimum à l’extérieur
  • V = volume du logement

La déperdition est un critère dont il faut tenir compte et vous y remédiez en ajoutant la valeur dans l’estimation de la puissance à installer.

Auteur: Pro Bricolage

Pro Bricolage, alias Paul, est un des auteurs réguliers sur Travaux Bricolage. Fort d'une expérience importante dans le bâtiment et sur les chantiers, Paul partage son expérience et ses connaissances en présentant le plus pédagogiquement possible les différents projets travaux avec leurs détails. Passionné par son métier, Paul n'hésite pas à donner ses conseils bricolage pour tous les travaux, isolation, toiture, maçonnerie, électricité, gros oeuvre... Il possède également un large réseau d'amis artisans et les sollicitent régulièrement pour l'aider à la rédaction de certains articles selon les sujets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *