Travaux et bricolage maison

Dimensionnement et puissance d’une VMC

Les logements étant de mieux en mieux isolés, ils sont également de plus en plus étanches à l’air. Afin d’assainir l’intérieur de votre logement, tant pour votre santé que pour celle du bâti, il est essentiel de permettre l’entrée et la sortie de l’air. Comment choisir votre système de ventilation ? Quel dimensionnement et quelle puissance pour une VMC ? Essayons de comprendre.

 

Qu’est-ce qu’une VMC ?

 

Qu'est-ce qu'une VMC ?

Une VMC se compose de plusieurs éléments, dont certains, tels que les gaines, sont camouflés derrière les faux plafonds.

 

Une ventilation mécaniquement contrôlée (VMC) est un système de ventilation qui permet d’assurer le bon renouvellement de l’air. Obligatoire depuis 1982 dans les logements rénovés ou neufs, la VMC est indispensable pour éviter la condensation et évacuer l’air vicié. Une bonne aération est insuffisante pour dépolluer l’air intérieur. La pollution d’un logement est en effet huit fois plus importante que celle de l’extérieur, même en pleine ville.

Une VMC se compose de plusieurs éléments :

  • un groupe d’extraction motorisé (un caisson actionne un ventilateur qui évacue l’air vicié) ;
  • des gaines ;
  • des raccords ;
  • des manchons ;
  • des réducteurs ;
  • les bouches d’extraction ;
  • les grilles d’entrée d’air posées le plus souvent dans l’encadrement des fenêtres ;
  • la sortie de toit ;
  • les pièges à son pour atténuer le bruit du caisson ;
  • des filtres.

Il existe deux principaux types de VMC :

  • la VMC simple flux : L’air vicié est éjecté par la sortie de toit via le groupe motorisé. L’air propre entre par les grilles situées dans les encadrements de fenêtres. Il existe des VMC autoréglables, qui ont un débit d’air constant, les VMC hygroréglables, qui modulent le débit d’air en fonction du taux d’humidité ambiant, et les VMC microwatts, qui sont une version basse consommation de la VMC hygroréglable ;
  • la VMC double flux : Les calories de l’air vicié sont captées avant que l’air ne soit rejeté. Elles servent ensuite à préchauffer l’air neuf qui entre. Cet air chaud est enfin soufflé dans le logement. Ce système fonctionne grâce à des prises d’air neuf ou des buses fixées en façade.

 

Comment bien choisir sa VMC ?

 

Que vous désiriez installer une VMC double flux thermodynamique ou une VMC à gaz, vous devez prendre en compte différents paramètres, afin d’optimiser le fonctionnement de votre système de ventilation.

L’installation d’une VMC est régie par des normes en matière de dimensionnement ou de puissance : la NF DTU 68.3.

 

Comment calculer le dimensionnement nécessaire de sa VMC ?

Bien choisir le dimensionnement de votre VMC est essentiel pour profiter au mieux de votre système de ventilation.

Le dimensionnement doit permettre un renouvellement d’air de 0,30 l/s par mètre de surface au sol.

Le prix de la VMC dépend en partie de son dimensionnement.

 

Comment calculer la puissance de sa VMC ?

Pour connaître la puissance de votre VMC, il vous faut dans un premier temps calculer le volume de vos pièces. Vous multipliez ainsi la hauteur des murs x la largeur de la pièce x la longueur.

Lorsque vous connaissez le volume de votre pièce, vous multipliez ce chiffre par le nombre de renouvellements de l’air que vous souhaitez par heure (NR/h). Si vous désirez un renouvellement toutes les trois minutes, votre NR/h est de 20. Si vous préférez un renouvellement toutes les deux minutes, votre NR/h est alors de 30.

 

Comment connaître le débit d’air nécessaire pour installer sa VMC ?

Le niveau de débit d’air est réglementaire. Il dépend de la taille du logement et du type de pièce :

 

Débit d’air minimal en m3/h
Type de logement Débit cuisine Débit salle de bain Débit salle de bain supplémentaire Débit un WC Débit pour plusieurs WC
T1 35 15 15 15 15
T2 60 15 15 15 15
T3 75 30 15 15 15
T4 90 30 15 30 15
T5 105 30 15 30 15
T6 120 30 15 30 15
T7 135 30 15 30 15

 

Plus simplement, pour connaître le débit d’air de votre logement entier, vous calculez le volume de chaque pièce, vous additionnez les volumes, puis vous divisez par 24. Le volume total d’air doit en effet avoir été renouvelé en 24 heures.

 

Comment connaître le volume d’air à renouveler ?

Pour connaître le volume d’air à renouveler dans votre logement, vous calculez le volume de chacune de vos pièces, et vous additionnez les résultats.

Le volume d’une pièce se calcule en multipliant la hauteur de la pièce x la largeur x la longueur.

 

Quelle est la puissance d’une VMC minimale pour chaque pièce ?

 

Vous souhaitez connaître les données à retenir pour bien choisir votre VMC en fonction des pièces ? Faisons le point.

 

Pour sa cuisine

La VMC d’une cuisine doit renouveler 20 l/s.

La puissance d’une VMC est étroitement liée au débit d’air extrait. Comptez par conséquent entre 30 et 45 m3/h pour une cuisine.

 

Pour sa salle de bain

La VMC d’une salle de bain doit renouveler 15 l/s.

Pour ce type de pièce, le débit d’air idéal est de 15 à 30 m3/h.

 

Pour ses toilettes

La VMC d’un de WC, d’une cave ou d’une buanderie doit renouveler 10 l/s.

Sur le plan du débit d’air, la valeur à retenir se situe entre 15 et 30 m3/h. Ajoutez 15 m3/h si vous avez plusieurs WC.

 

Quel est le prix d’une VMC ?

 

Le prix d’une VMC dépend du type de système de ventilation que vous avez choisi :

  • VMC simple flux autoréglable : entre 600 et 1 000 € pose comprise ;
  • VMC simple flux hygroréglable : entre 1 000 et 1 800 € pose comprise ;
  • VMC double flux : entre 4 500 et 9 000 € pose comprise.

Le prix moyen d’une VMC est par conséquent de 3 000 € environ.

Quels sont les paramètres qui influencent le prix de la VMC ? Prenez en compte :

  • le rendement ;
  • le nombre de bouches ;
  • la longueur de l’ensemble des gaines ;
  • la complexité d’installation.

 

Qui peut installer une VMC ?

 

L’installation d’une VMC demande de sérieuses compétences en plomberie, en électricité et en chauffage. L’artisan le plus compétent pour installer un système de ventilation est par conséquent le plombier-chauffagiste, assisté d’un électricien.

Comme pour tout dispositif visant à réaliser des économies d’énergie, la VMC doit être posée par un artisan RGE (reconnu garant de l’environnement).

Comment trouver un artisan pour poser votre VMC ? Faites fonctionner le bouche-à-oreille, ou effectuez des recherches sur Internet et rendez vous sur des sites web qui mettent en relation particuliers et professionnels. Comparez les devis de plusieurs artisans et choisissez celui qui vous propose le meilleur rapport qualité-prix.

Une VMC est essentielle à la bonne santé de votre logement et à sa longévité. Soyez par conséquent sérieux et rigoureux dans le choix de l’artisan qui prendra en charge son installation.

Auteur: Brico Malin

Brico Malin est une rédactrice passionnée de bricolage qui intervient régulièrement sur Travauxbricolage.fr . Brico Malin s’est toujours intéressée aux activités liées au bricolage et travaux. Curieuse de nature et très débrouillarde, elle a su développer un panel de compétence et une connaissance incroyable sur le monde des travaux, qui ferrait envie à tous les artisans du bâtiment. Rénovation et aménagement de la maison, travaux de gros œuvre, travaux d’aménagement intérieur ou extérieur, électricité, plomberie, isolation, maçonnerie, fenêtre ou encore rénovation de toiture, Brico Malin a étudié tous ces sujets et a eu l’occasion de se confronter à la plupart de ce type de travaux au cours de ses expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.