Travaux et bricolage maison

Consommation d’un chauffage électrique : calculer sa facture

Vous désirez connaître le montant de vos dépenses en chauffage électrique ? Sachez que 50 % de votre consommation d’électricité correspond aux dépenses liées à l’utilisation d’une chaudière électrique comme système de chauffage principal. Comment calculer votre consommation en électricité ? Quels sont les paramètres à prendre en compte pour ne rien laisser de côté ? Voici quelques conseils et exemples de calculs d’une consommation mensuelle ou annuelle.

 

Quelle consommation en électricité pour chauffer votre logement ?

 

Il existe plusieurs façons de calculer votre consommation d’électricité liée à l’utilisation de votre chauffage électrique :

  • au m² : En moyenne, la consommation annuelle d’une chaudière électrique est de 110 kWh/m². Pour un logement de 100 m², comptez par conséquent une consommation moyenne de chauffage électrique au m² de 11 000 kWh ;
  • en fonction de la puissance de la chaudière :
    • pour un appareil de 2 000 watts, la consommation horaire est d’environ 2 kWh. La consommation quotidienne sera alors de 48 kWh, et la consommation mensuelle de 1 440 kWh. Si l’on part du principe que le chauffage reste allumé six mois de l’année, de début novembre à fin avril, la consommation annuelle à prévoir tournerait dans ce cas autour de 8 640 kWh ;
    • pour un appareil de 1 200 watts, la consommation horaire est de 1,2 kWh, ce qui équivaut à une consommation quotidienne 28,8 kWh, mensuelle de 964 kWh et semestrielle de 5 784 kWh ;
    • pour un appareil de 1 000 watts, la consommation horaire est de 1 kWh, soit une consommation quotidienne de 24 kWh, mensuelle de 720 kWh et annuelle de 4 320 kWh ;
  • par personne : Si la chaudière électrique sert également à chauffer l’eau sanitaire, comptez par exemple 1 000 kWh pour chaque habitant sur une année uniquement pour la consommation d’eau chaude.

 

Les facteurs à prendre en compte pour le calcul de sa consommation

 

paramètres estimation dépenses chauffage électrique

Le calcul de vos dépenses en chauffage électrique n’est pas toujours simple à réaliser. De nombreux paramètres entrent en compte, dont la puissance de votre chaudière électrique.

 

Comment estimer sa consommation d’électricité due à l’utilisation d’une chaudière électrique ? Pour effectuer ce calcul, plusieurs paramètres doivent être pris en compte :

  • la puissance du radiateur : Les appareils les plus courants ont une puissance d’environ 1.5 kWh. Plus le radiateur est puissant, plus il consommera d’électricité ;
  • la puissance de la chaudière : Veillez à bien dimensionner votre appareil par rapport à la superficie du logement. Inutile d’opter pour un appareil de faible puissance, si votre logement est grand ;
  • la superficie du logement : Plus votre maison ou votre appartement sont vastes et plus vous devrez chauffer de m² ;
  • le nombre d’heures d’utilisation : Il est souvent recommandé de couper le chauffage durant la nuit. Vous ferez dans ce cas d’importantes économies ;
  • la température de chauffe : Elle dépend grandement des habitudes de vie. Certaines personnes frileuses chaufferont davantage leur intérieur. D’autres, au contraire, aimeront dormir dans une pièce à 16 ° C. En ce qui concerne l’eau chaude sanitaire, sachez qu’un seul degré supplémentaire de chauffe entraîne une consommation supplémentaire de 1,162 kWh par jour par personne. Sur une année et pour une famille de quatre personnes utilisant environ 90 m3 d’eau, le surplus serait de près de 3 000 kWh ;
  • le prix de l’électricité en 2021 : Les tarifs varient en fonction des fournisseurs d’énergie. Chaque année, les tarifs réglementés de vente d’électricité sont réévalués. Cette modification est apportée au 1er février et parfois une nouvelle intervient en août. Pour l’année 2021, la hausse est de 1.61 %, soit environ 15 €/an pour une facture d’un montant moyen de 1 000 €. Ce tarif réglementé fixé par la Commission de régulation de l’énergie (CRE) correspond au tarif bleu que seul EDF peut commercialiser. Les concurrents de ce fournisseur se basent sur ce tarif pour fixer leurs prix qui sont souvent inférieurs ;
  • la qualité de l’isolation thermique : Il est évident qu’une mauvaise isolation donnera naissance à des ponts thermiques. Dans ce cas, vous peinerez à maintenir une température intérieure agréable, car l’air extérieur passera à travers les murs et rafraichira votre pièce. Pensez à isoler correctement votre logement en utilisant des isolants de qualité, tant pour les murs que pour les plafonds. Veillez par ailleurs à poser votre isolant avec soin, car le moindre interstice non isolé peut donner naissance à des ponts thermiques. Votre consommation de chauffage augmentera alors de façon plus ou moins importante ;
  • l’existence de thermostats : Ils permettent de contrôler la température et de pouvoir l’ajuster en fonction du moment de la journée, de la présence des habitants, des temps de vacances ou encore des besoins ponctuels ;
  • la région dans laquelle se situe le logement : Vous chaufferez davantage si vous vivez en montagne ou en zone humide ;
  • les aléas météorologiques de l’année : Certaines années, vous allumerez votre chauffage en octobre et d’autre fois en novembre. Il peut arriver de vous passer de chauffage dès le mois de mars, puis de le rallumer en mai ;
  • l’âge de la chaudière : Un appareil ancien sera bien entendu moins performant qu’une chaudière électrique récente ;
  • le niveau d’entretien de la chaudière.

 

Quel montant pour votre facture de chauffage ?

 

Si l’on reprend les différentes façons de calculer votre consommation exposées plus haut, voici des exemples de factures mensuelles et annuelles en fonction de la base de calcul choisie :

  • au m² : Si nous partons sur une consommation annuelle de 110 kWh/m², avec tarif de 0,1599 € du kWh (tarif réglementé de base EDF en 2021), vous dépenserez environ 1 759 € pour un logement de 100 m² ;
  • en fonction de la puissance de la chaudière :
    • pour une chaudière de 2 000 watts, le coût quotidien serait de 7,67 €. Prévoyez 230 € de facture mensuelle et 1 382 € de facture semestrielle ;
    • pour une chaudière de 1 200 watts, le coût quotidien est de 4,60 €, ce qui équivaut à une facture mensuelle d’un montant de 154 € et semestrielle de 925 € ;
    • pour une chaudière de 1 000 watts, comptez un coût quotidien de 3,84 €, pour une dépense mensuelle de 115 € et annuelle de 690 € ;
  • par personne : Comptez par exemple 160 € sur votre facture d’électricité annuelle par personne pour l’utilisation de l’eau chaude sanitaire ;
  • par radiateur électrique : Pour un radiateur de 2 000 watts, comptez environ 47 € sur votre facture mensuelle, soit 282 € sur six mois de l’année.

 

Comment faire des économies sur votre facture de chauffage électrique ?

 

Il existe un certains nombres de comportements à adopter ou de travaux à réaliser pour diminuer vos dépenses en chauffage électrique :

  • refaire l’isolation de votre logement, si elle est insuffisante : La meilleure technique d’isolation dans ce cas est l’isolation par l’extérieur. Plus onéreuse, elle est en revanche à même de supprimer les ponts thermiques ;
  • installer des thermostats pour contrôler la température de votre logement ;
  • éteindre votre chauffage durant les heures creuses, notamment la nuit ou durant des absences prolongées en journée ou en vacances ;
  • diminuer la température de l’eau chaude sanitaire ;
  • ne pas dépasser une température de chauffe des pièces de 19 ° C pour les pièces principales et de 17 ° C pour les chambres ;
  • installer des panneaux photovoltaïques en autoconsommation ;
  • comparer les tarifs des fournisseurs d’énergie afin de voir si les tarifs qui vous sont proposés sont les meilleurs.

Si vous pensez que votre chaudière surconsomme ou si vous souhaitez changer votre installation afin de réaliser des économies d’énergie, demandez un ou plusieurs devis à des chauffagistes professionnels.

Auteur: Brico Malin

Brico Malin est une rédactrice passionnée de bricolage qui intervient régulièrement sur Travauxbricolage.fr . Brico Malin s’est toujours intéressée aux activités liées au bricolage et travaux. Curieuse de nature et très débrouillarde, elle a su développer un panel de compétence et une connaissance incroyable sur le monde des travaux, qui ferrait envie à tous les artisans du bâtiment. Rénovation et aménagement de la maison, travaux de gros œuvre, travaux d’aménagement intérieur ou extérieur, électricité, plomberie, isolation, maçonnerie, fenêtre ou encore rénovation de toiture, Brico Malin a étudié tous ces sujets et a eu l’occasion de se confronter à la plupart de ce type de travaux au cours de ses expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *