Travaux et bricolage maison

Prix d’aménagement d’un toit-terrasse

Que vous aménagiez le toit-terrasse de votre appartement en ville ou celui du salon de votre maison contemporaine, ce projet offre de superbes possibilités. Quels sont les avantages à l’aménagement d’un toit-terrasse ? Existe-t-il une réglementation à respecter ? Quels sont les revêtements possibles pour votre toiture terrasse ? Quel budget prévoir ? Essayons d’y voir plus clair.

 

Prix au m² selon les matériaux

 

Le coût d’un aménagement de toit-terrasse repose essentiellement sur le prix du revêtement.

 

Coût d’un aménagement de terrasse en fonction du revêtement de sol
Nature de l’opération ou des matériaux Prix moyen
toit-terrasse en bois entre 50 et 150 €/m²
toit-terrasse en béton décoratif entre 30 et 100 €/m²
toit-terrasse en pierre naturelle entre 50 et 150 €/m²
toit-terrasse en carrelage entre 15 et 150 €/m²

 

Vous souhaitez connaître le budget précis de votre projet ? Demandez un ou plusieurs devis pour un aménagement de toit-terrasse.

 

Pourquoi aménager un toit-terrasse ?

 

L’aménagement de votre toit-plat est intéressant à plusieurs niveaux. Une toiture-terrasse aménagée est en effet l’occasion de :

  • gagner de la place : Vous connaissez peut-être déjà la terrasse tropézienne, qui permet d’utiliser l’espace normalement réservé à l’aménagement de combles. La terrasse sur un toit plat est une autre façon d’exploiter chaque recoin de votre propriété ;
  • créer un espace extérieur si vous en possédez pas ;
  • verser dans l’originalité : Une terrasse sur un toit est un aménagement singulier.

 

Quels sont les prérequis à un aménagement de toit-terrasse ?

 

Avant de vous lancer dans votre projet, assurez-vous qu’il soit bien viable. Un aménagement nécessite en effet un certain nombre de prérequis incontournables :

  • la solidité de la toiture et des fondations : Toutes les toitures ne sont pas conçues pour supporter le poids de plusieurs êtres humains et d’un mobilier lourd. Un passage occasionnel peut y être autorisé à des fins d’entretien, mais pas davantage. Renseignez-vous auprès d’un bureau d’étude spécialisé pour connaître la portance de votre toiture. Faites de même pour vérifier que les fondations de votre logement soient suffisamment résistantes. Si vous faites construire votre maison et que vous pensez à terme aménager une terrasse sur votre toit-plat, demandez à votre constructeur qu’il conçoive votre toiture et vos fondations en conséquence ;
  • l’accessibilité de la terrasse : Il est tentant de vouloir optimiser l’espace en exploitant celui de sa toiture plate. Faut-il encore pouvoir accéder facilement à cette potentielle terrasse, sans défigurer votre jardin ou engendrer des travaux intérieurs trop importants ;
  • la possibilité légale de faire aménager une terrasse sur votre toit : Consultez le PLU de votre commune afin de prendre connaissance de la réglementation en la matière. Il est malheureusement possible que cela soit interdit. Si vous vivez en copropriété, assurez-vous également que le règlement autorise ce type d’aménagement. Dans le cas où cela est possible, demandez malgré tout l’avis de vos voisins, afin qu’ils ne tentent pas ensuite de s’opposer à votre projet, considérant qu’il les lèse ;
  • la bonne étanchéité de votre toiture-terrasse : Avant de vous lancer dans de grands travaux et afin d’éviter les mauvaises surprises, vérifier la qualité de l’étanchéité. Votre terrasse doit enregistrer une pente d’environ 1 à 2 % Si vous avez le budget nécessaire, profitez de vos travaux d’étanchéification pour isoler votre toiture.

 

Aménagement de toiture-terrasse : les étapes

 

Réussir votre aménagement n’est pas si complexe que cela, à condition de faire les choses dans l’ordre et de ne pas se précipiter. Pour ce faire, vous devez :

  • définir les contours de votre projet : Quel sera la fonction de votre terrasse ? Une aire de jeux ? Un salon d’extérieur ? Un potager ? Un coin détente avec jacuzzi ? Vous devez avoir une idée précise de ce vers quoi vous allez, afin de réaliser les travaux en conséquence (étanchéification, isolation) ;
  • sécuriser la zone : Installez des garde-corps ou d’autres systèmes de sécurité ;
  • choisir le revêtement de sol ;
  • cadrer la vue : Vous avez envie de profiter d’une belle vue sans que tout le monde puisse vous voir. Définissez alors les zones dans lesquelles vous acceptez un vis-à-vis et celles où vous souhaitez être tranquille. Utilisez des palissades ou des plantes brise-vue ;
  • distinguer les espaces : Si la superficie de votre terrasse le permet, vous aurez peut-être la possibilité de scinder les espaces en prévoyant un coin salon, un coin repas, un coin barbecue ou encore un coin solarium ;
  • intégrer le mobilier.

Le coût de l’aménagement complet dépendra bien sûr du budget que vous souhaitez consacrer au mobilier et à la végétalisation. Les prix peuvent alors varier considérablement.

 

Quels sont les revêtements possibles ?

 

choix revêtement sol toit terrasse

Le choix du revêtement pour votre terrasse sur le toit dépend de votre budget et de l’effet que vous souhaitez produire.

 

Lorsque l’on aménage une terrasse, la question du revêtement est un aspect important du projet. Elle donne en effet le ton. Plusieurs types de revêtements sont envisageables :

  • le bois : Ce matériau est chaleureux et élégant. Le prix d’un sol de terrasse en bois dépend de l’essence choisie. Pour des bois durs tropicaux (ipé, teck, azobé, afzélia), comptez entre 100 et 150 €/m². Pour des bois durs européens, de type châtaignier ou chêne, le budget sera moins élevé, pour un matériau tout aussi résistant et plus écologique. Comptez dans ce cas entre 50 et 100 €/m². Votre terrasse en bois peut-être conçue à base de lames ou de caillebotis ;
  • le composite : Il s’agit d’un mélange de fibre de bois ou de bambou et de matière synthétique. Il a l’apparence du bois, mais sans certains de ses inconvénients, notamment les échardes. Il sera plus ou moins résistant en fonction de la qualité choisie. Comptez entre 50 et 150 €/m² ;
  • carrelage : Comptez entre 15 et 150 €/m² ;
  • béton : Très design, le béton décoratif donne un certain cachet à votre terrasse. D’entretien facile, il est en revanche délicat à poser, ce qui nécessite l’intervention de professionnels. Entre 30 et 100 €/m² ;
  • pierre naturelle : Les terrasses en pierre bleue sont de plus en plus courantes, bien que le matériau en lui-même devienne rare. Elégantes et intemporelles, les terrasses en pierre naturelle vous assure longévité et stabilité. Vous pouvez également choisir du granit, du grès, du marbre ou encore de l’ardoise. Comptez entre 50 et 150 €/m².

Le choix du revêtement se fait bien entendu en fonction de critères esthétiques, mais également en fonction du poids que peut supporter le toit-terrasse.

 

Quelle est la réglementation pour l’aménagement d’un toit-terrasse ?

 

Pour un simple aménagement de terrasse sur le toit, vous n’aurez besoin que d’une déclaration préalable de travaux, à déposer à la mairie de la résidence concernée.

Si vous faites construire un toit-terrasse dans une perspective d’aménagement futur, un permis de construire est alors nécessaire, quelle que soit la surface de votre toiture.

Si la façade extérieure de votre logement est modifiée, un permis de construire devra également être demandé.

 

 

Auteur: Brico Malin

Brico Malin est une rédactrice passionnée de bricolage qui intervient régulièrement sur Travauxbricolage.fr . Brico Malin s’est toujours intéressée aux activités liées au bricolage et travaux. Curieuse de nature et très débrouillarde, elle a su développer un panel de compétence et une connaissance incroyable sur le monde des travaux, qui ferrait envie à tous les artisans du bâtiment. Rénovation et aménagement de la maison, travaux de gros œuvre, travaux d’aménagement intérieur ou extérieur, électricité, plomberie, isolation, maçonnerie, fenêtre ou encore rénovation de toiture, Brico Malin a étudié tous ces sujets et a eu l’occasion de se confronter à la plupart de ce type de travaux au cours de ses expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.