Travaux et bricolage maison

Coût de l’étanchéité d’une terrasse

Une terrasse est un espace incontournable dans un logement lorsque les beaux jours arrivent. Afin que le bonheur ne tourne pas au cauchemar, il est essentiel de penser à certains détails, tels que l’étanchéification de la structure. Pourquoi une terrasse doit-elle être étanche ? Quels sont les risques si l’on saute cette étape ? Quels sont les facteurs de prix d’une étanchéité de terrasse ? Zoom sur une opération à ne pas négliger.

 

Prix moyen d’une étanchéité de terrasse

 

Le coût d’une étanchéité de terrasse au m² peut varier du simple au triple. Comptez par exemple 800 € environ pour l’étanchéification d’un toit-terrasse en résine de 20 m².

 

Coût moyen de l’étanchéité d’une terrasse
Nature de l’opération, des matériaux Prix moyen
étanchéité avec résine entre 20 et 50 €/m²
étanchéité avec bitume entre 15 et 40 €/m²
étanchéité avec membrane EPDM entre 10 et 13 €/m²
étanchéité PVC entre 10 et 20 €/m²
étanchéité goudron entre 30 et 40 €/m²
imperméabilisant pour dallage entre 20 et 30 €/l
étanchéité TPO entre 10 et 20 €/m²
étanchéité pour toiture végétalisée entre 20 et 30 €/m²
coût main d’œuvre entre 15 et 50 €/m²

 

Vous souhaitez réaliser des travaux sur votre terrasse ? Demandez un ou plusieurs devis pour la réalisation d’une étanchéité de terrasse ou de toit-terrasse.

 

En quoi consiste une étanchéification de terrasse ?

 

Étanchéifier une terrasse revient à l’isoler. Devenant étanche, aucun liquide ne peut entrer ou sortir de la surface.

 

Pourquoi assurer l’étanchéité de sa terrasse ?

 

Lorsque l’étanchéité d’une terrasse n’est pas optimale, de l’eau peut s’infiltrer sous le revêtement de sol, voire traverser la dalle de béton. Lorsque votre terrasse est au niveau du sol, le seul risque est que de l’eau stagnante s’accumule et finisse par détériorer votre revêtement.

S’il s’agit d’une toiture-terrasse, par définition, la structure est plate. Ne suivant pas une pente faible, la terrasse ne permet pas l’évacuation de l’eau. Les dégâts générés peuvent alors être importants, si l’étanchéité est imparfaite. Une infiltration d’eau dans les pièces inférieures peut en effet causer des dommages au niveau :

  • des murs intérieurs (parois humides, moisies, tachées) ;
  • du revêtement mural (décollement, gondolements) ;
  • de l’air ambiant : Lorsque le taux d’humidité de l’air est trop élevé, ce phénomène aura des conséquences sur la santé des habitants ;
  • de la structure profonde du bâtiment : La solidité et la longévité de la structure sont alors remises en question.

 

Quels sont les facteurs de prix d’une étanchéité de terrasse ?

 

paramètres prix étanchéité de terrasse

Le budget et la méthode à prévoir seront différents pour l’étanchéité d’un toit-terrasse végétalisé et pour celle d’une terrasse nouvellement construite.

 

Le prix de l’étanchéification d’une terrasse au m² dépend de plusieurs paramètres :

  • le type de terrasse ;
  • le type de technique utilisée ;
  • la surface à étanchéifier ;
  • l’accessibilité du chantier ;
  • la localisation du chantier ;
  • les accessoires à étanchéifier ;
  • le coût de la main d’œuvre.

 

Le type de terrasse

L’étanchéité d’une terrasse est un élément important pour tout type de terrasse. Elle est toutefois essentielle pour les terrasses qui couvrent une autre pièce. L’étanchéification d’une toiture-terrasse sera par conséquent une priorité.

Il existe de nombreuses sortes de toits-terrasses. Pour chacun d’entre eux, le problème d’étanchéité s’appréhende d’une façon différente :

  • toit-terrasse en bois : Intégration d’une couche d’étanchéité au-dessus du bac acier ;
  • toit-terrasse en béton : Les méthodes sont variées. L’étanchéité peut être obtenue grâce à une prédalle, du béton précontraint, une ossature armée, un coulage en voile ou encore grâce à un plancher en poutrelle-hourdis. Quelle que soit la technique choisie, la couche sera posée sur une dalle de béton ;
  • toiture-terrasse végétalisée : Particulièrement esthétique, la toiture végétalisée est également complexe à mettre en place. Le poids est en effet important et doit être porté par une structure suffisamment solide, afin d’éviter l’apparition de fissures, voire l’affaissement. Les végétaux doivent par ailleurs être choisis avec soin, afin que les racines ne transpercent pas la structure au sol. La végétation retenant l’eau, il est enfin important que cette dernière ne puisse s’infiltrer dans le sol et inonder les étages inférieurs. Un système de drainage et d’étanchéité doit par conséquent être mis en place ;
  • toit-terrasse en carrelage : Dans ce cas de figure, la couche d’étanchéité peut-être déposée sur le carrelage ou en-dessous, avant la pose. Tout dépend si votre revêtement est déjà posé. Dans le cadre d’une rénovation, la possibilité de recouvrir le carrelage est par conséquent intéressante. L’application d’une primaire d’accrochage sera toutefois nécessaire. Si vous pensez que vos carreaux ne sont plus étanches eux-mêmes, il conviendra alors de déposer le carrelage, de réaliser une couche de ragréage, puis de poser l’isolant, avant d’installer un nouveau revêtement carrelé.

 

La technique utilisée

Comment faire l’étanchéité d’une terrasse ? La méthode d’étanchéification dépend de la configuration de la terrasse, mais également de la nature de son revêtement. Certaines seront par ailleurs plutôt adaptées pour les terrasses ne possédant pas encore de revêtement, tandis que d’autres pourront tout à fait être posées par-dessus ce dernier.

Huit techniques principales sont à noter :

  • étanchéité liquide : Également appelée SEL (système d’étanchéité liquide), cette technique a pour objectif de réaliser une membrane de résine. Elle présente l’énorme avantage de ne pas nécessiter de joints de soudure. Comptez entre 20 et 50 €/m² ;
  • étanchéité bitumeuse : Souvent utilisée pour les ossatures bois, cette méthode est intéressante pour les toits circulables. Plusieurs couches doivent être réalisées (couche de peinture d’accroche, couche adhérente, membrane d’étanchéité bitumeuse). La couche d’étanchéité peut être autoadhésive ou fixable mécaniquement. Pour optimiser les performances, il arrive que deux couches de membrane soient posées, enserrant alors la couche d’adhérence. La membrane se présente le plus souvent sous forme de rouleaux. Pour un rendu esthétique, la couche bitumeuse est souvent recouverte de graviers. Cette technique présente un atout incontestable. Le bitume limite en effet l’accumulation de chaleur. Comptez entre 15 et 40 €/m² ;
  • étanchéité de toiture végétalisée : Le drainage doit être adapté à la configuration de la terrasse et aux types de végétaux présents. Notez que le drainage est également nécessaire pour une toiture recouvertes de plantes synthétiques. Pour étanchéifier une toiture végétalisée, vous devrez combiner différents types d’isolants (bitume, EPDM, SEL) et y ajouter des drains. Comptez entre 20 et 30 €/m² ;
  • étanchéité de terrasse en PVC : La couche se colle très facilement sur la surface de la terrasse. Comptez entre 10 et 20 €/m² ;
  • étanchéité en EPDM : Entièrement étanche, ce type de membrane est particulièrement bien adaptée à l’étanchéification des terrasses. Indestructible, l’EPDM vous garantit un résultat optimal, pour une longévité sans commune mesure. La durée de vie de ce type de matériau est en effet supérieure à 50 ans ! Elle se présente le plus souvent sous forme de rouleaux et est 100 % recyclable. Comptez entre 10 et 13 €/m² ;
  • étanchéité TPO : Dans la même veine que l’EPDM, mais moins connue, la membrane TPO tend à se faire une place sur le marché. Résistante, durable, recyclable et non toxique, cette couche de polyoléfine thermoplastique gagne à être connue. Assurez-vous toutefois de sa qualité auprès d’un fournisseur reconnu. Comptez entre 10 et 20 €/m² ;
  • étanchéité spécifique pour panneaux photovoltaïques : Si vous avez des panneaux installés sur votre toit-terrasse, l’étanchéité de ce dernier ne doit pas pour autant être négligée. Il existe deux systèmes principaux (des plots soudés ou des membranes) ;
  • imperméabilisant pour terrasse : Il peut être hydrofuge ou oléofuge. Dans ce dernier cas, le produit protégera également votre terrasse des traces de graisses. Il est assez économique et présente l’avantage de pouvoir être appliqué sur un revêtement existant. Il n’en changera ni la couleur ni l’aspect. Comptez environ 25 €/l. Un bidon d’un litre pourra couvrir environ 3 m².

 

La surface à étanchéifier

Plus la surface de votre terrasse est importante et plus le montant total de votre étanchéification sera élevé.

 

L’accessibilité du chantier

Certains toits terrasses sont difficilement accessibles. C’est notamment le cas de ceux qui ne sont pas circulables. Les difficultés d’accès engendreront une surfacturation.

 

La localisation du chantier

Un chantier situé dans une grande métropole de province ou en région parisienne coûtera bien entendu plus cher qu’un chantier à la campagne.

 

Les accessoires

N’oubliez pas d’assurer l’étanchéité des murets qui encadrent la terrasse. L’eau ne doit en effet pas s’y infiltrer. Ceci est d’autant plus important qu’ils intègrent souvent les gouttières des toits-terrasses.

Les produits d’imperméabilisation de la terrasse peuvent également être utilisés pour les acrotères.

 

Le coût de la main d’œuvre

Étanchéifier une terrasse ou un toit-terrasse demande de maîtriser les techniques associées et de posséder le matériel adéquat. Les risques d’accidents sont par ailleurs importants dans le cas de travaux réalisés sur un toit-terrasse. Si vous doutez de vos capacités, n’hésitez pas à confier la réalisation de votre étanchéification à un professionnel.

Comme exposé plus haut, les conséquences d’une étanchéité défectueuse peuvent se révéler importantes et destructrices pour votre logement. Une infiltration d’eau à l’étage inférieur vous imposera d’importants travaux de rénovation.

Le tarif de l’artisan spécialisé varie en général entre 15 et 50 €/m².

Comparez plusieurs devis et vérifiez les garanties de l’entreprise. Elles seront essentielles en cas de malfaçon.

 

Comment protéger l’étanchéité de votre terrasse ?

 

Une fois votre terrasse devenue étanche, il serait dommage de devoir recommencer l’opération trop souvent. Afin de garantir la longévité de votre installation, il est essentiel de recouvrir votre couche d’étanchéité.

Bien que cela soit fréquemment réalisé lorsque votre terrasse est circulable, il est important de ne pas négliger cette étape pour les toits-terrasses non circulables. Dans ce dernier cas, veillez à recouvrir la membrane étanche ou le système choisi par une dalle de béton, du carrelage ou encore des graviers ou des feuilles de métal.

Auteur: Brico Malin

Brico Malin est une rédactrice passionnée de bricolage qui intervient régulièrement sur Travauxbricolage.fr . Brico Malin s’est toujours intéressée aux activités liées au bricolage et travaux. Curieuse de nature et très débrouillarde, elle a su développer un panel de compétence et une connaissance incroyable sur le monde des travaux, qui ferrait envie à tous les artisans du bâtiment. Rénovation et aménagement de la maison, travaux de gros œuvre, travaux d’aménagement intérieur ou extérieur, électricité, plomberie, isolation, maçonnerie, fenêtre ou encore rénovation de toiture, Brico Malin a étudié tous ces sujets et a eu l’occasion de se confronter à la plupart de ce type de travaux au cours de ses expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.