Travaux et bricolage maison

Comment faire une dalle de terrasse en béton ?

Vous avez envie de pouvoir profiter de votre jardin tout en ayant les pieds au sec ? Vous souhaitez apporter un cachet supplémentaire à votre maison ? Vous désirez créer un nouvel espace de vie en plein air ? La terrasse en béton est formidable option. Comment faire ? Quels outils prévoir ? Quels matériaux commander ? Quels engins louer ? Quel budget réserver ? Découvrez comment faire une dalle de terrasse en béton étape par étape.

 

Quelles démarches administratives ?

 

Couler une dalle de béton ne nécessite pas de démarche administrative si :

  • la terrasse est ouverte ;
  • la terrasse fermée a une superficie inférieure à 5 m2.

Pour une terrasse fermée (store, pergola) :

  • une déclaration de travaux est imposée pour les superficies comprises entre 5 et 20 m² ;
  • un permis de construire est nécessaire pour les terrasses de plus de 20 m².

 

Pourquoi choisir une dalle en béton ?

 

Les avantages d'une dalle de terrasse en béton

Une dalle de terrasse en béton présente de sérieux atouts.

 

Une terrasse ne repose pas obligatoirement sur une dalle de béton. Vous pouvez en effet décidez de poser des dalles de pierre à-même la terre ou d’installer votre terrasse sur un lit de sable ou de cailloux fins.

La dalle de béton possède toutefois de sérieux avantages :

  • solide ;
  • stable ;
  • anti-adventices.

 

Les outils, engins, matériaux et équipements

 

La construction d’une dalle de terrasse en béton suppose de posséder ou de louer un certain nombre d’engins, d’outils, de matériaux et d’équipements.

 

Les engins

  • une mini-pelle ;
  • une dameuse.

 

Les outils

  • une brouette ;
  • un mètre ;
  • un marteau ;
  • une pelle ;
  • un seau ;
  • une taloche ;
  • des piquets ;
  • un cordeau ;
  • des piquets en métal ;
  • règle de maçon ;
  • niveau à bulle ;
  • une disqueuse ;
  • une bétonnière.

 

Les matériaux

  • de gros gravats ;
  • du sable ;
  • des cailloux ;
  • du ciment ;
  • de l’eau ;
  • des planches en bois pour le coffrage ;
  • un treillis soudé ;
  • des plots pour treillis ;
  • un film polyane ;
  • des joints (dilatation, fractionnement, désolidarisation).

 

Les équipements

  • des gants de chantier.

 

La préparation des travaux

 

La préparation de la surface pour couler la dalle se fait en deux temps :

  • la délimitation des contours ;
  • l’excavation.

 

Délimiter les contours de la terrasse

Une des premières choses à faire est de déterminer l’emplacement de la terrasse, sa forme et sa superficie à l’aide de piquets et d’un cordeau.

 

Décaisser

Lorsque la délimitation de la terrasse est faite, vous devez décaisser le sol. L’opération consiste à creuser au niveau du futur emplacement de la dalle. Le trou doit permettre d’accueillir ensuite :

 

Les étapes pour couler la dalle

 

Faire une dalle de terrasse en béton ne s’improvise pas. Vous devez suivre scrupuleusement chacun des étapes suivantes :

  • l’installation du hérisson ;
  • le coffrage ;
  • le contrôle du niveau de la pente ;
  • la pose du film ;
  • la pose des joints ;
  • l’installation du ferraillage ;
  • le coulage du béton ;
  • le séchage du béton.

 

Installer un hérisson

Lorsque le décaissement est terminé, l’étape suivante consiste à installer un hérisson drainant. Pour cela, veillez tout d’abord à bien aplanir le fond de fouille, tout en conservant une pente de 1 %. Cette dernière permettra de favoriser l’écoulement de l’eau. La pente doit par conséquent entraîner l’eau à l’opposé de la maison.

Le hérisson est une couche drainante composée de gros granulats. Une fois installée, la couche doit être damée.

Vérifier la planéité de l’ensemble à l’aide d’un niveau à bulle ou d’une règle de maçon.

 

Coffrer

Avant de couler le béton, vous devez réaliser un coffrage. Il suit les bords de la terrasse et peut être réalisé avec des planches en bois.

Les planches doivent :

  • avoir au moins 27 mm d’épaisseur, afin de résister à la pression du béton ;
  • posséder une hauteur suffisante, sans pour autant dépasser celle de la dalle.

N’hésitez pas à renforcer le coffrage à l’aide de piquets en métal, afin de solidifier l’ensemble.

 

Contrôler le niveau de la pente

La pente est un élément essentiel de votre terrasse. Si vous négligez cet aspect, l’eau risque de stagner sur votre terrasse ou se diriger vers votre maison.

Ajuster les planches en fonction, afin de conserver la pente de 1 %.

 

Poser un film étanche

La pose d’un film polyane permet d’éviter les remontées d’humidité lorsque le béton sera coulé.

Le film se pose sur le hérisson et contre les bords internes des planches.

 

Poser les joints

Plusieurs types de joints peuvent être disposés sur votre structure :

  • les joints de dilatation : Si la superficie de votre terrasse est importante, pensez à mettre en place des joints de dilatation entre chaque portion de 15 m2. L’objectif est de réduire la dilatation du béton en fonction des variations de température ;
  • les joints de fractionnement : Ils ont quant à eux pour fonction d’éviter que la terrasse ne fissure en raison du retrait naturel du béton. Ils sont couramment en PVC et se placent tous les 5 m ;
  • les joints de désolidarisation : Ils sont à disposer autour des poteaux, des regards et le long des murs.

 

Installer le ferraillage

Le ferraillage permet de limiter les risques de fissuration. Il s’agit d’un treillis soudé structurel. Il est composé de fil de 7 mm de diamètre et de mailles carrées de 150 mm. Choisissez un treillis de type ST25C.

Placer le ferraillage sur des cales, à 3 cm du hérisson, sur toute la surface de la dalle, tout en veillant à réserver 3 cm entre le coffrage et le ferraillage. Le treillis doit en effet être enrobé par le béton de toutes parts.

Essayez de l’installer dans le premier tiers de l’épaisseur de la future dalle.

 

Couler le béton

Vient enfin l’étape du coulage du béton. Pour cette phase, vous pouvez commander du béton tout prêt, livré par camion toupie, ou bien le faire vous-même dans une bétonnière. Si votre terrasse mesure plus de 10 m², il est préférable de passer commande.

Comptez environ 300 kg de béton par m3.

Quel béton choisir ? Vous pouvez vous contenter d’un béton gris traditionnel ou choisir l’originalité et vous tourner vers un béton décoratif (béton fibré, béton coloré, béton désactivé, béton matricé).

 

Laisser sécher le béton

Une fois le béton coulé, vous ne pouvez pas encore utiliser votre terrasse. Deux délais sont à respecter impérativement :

  • 48 heures avant de marcher sur la dalle ;
  • 28 jours avant de poser un revêtement.

 

Les travaux après la dalle

 

Votre dalle est coulée et le temps de séchage a été respecté ? Vous pouvez déjà profiter de votre nouvelle terrasse !

Une dalle en béton standard n’est toutefois pas des plus esthétiques. Votre dalle de terrasse peut par conséquent servir de point de départ pour donner vie à un autre projet.

Si vous désirez poser un autre type de revêtement, vous devrez procéder en deux temps :

  • la réalisation d’un ragréage : Il permet de lisser le sol en gommant les aspérités. Il est en effet possible que votre dalle ait travaillé pendant le séchage. Vous avez peut-être vu apparaître des bosses, de légères fissures ou d’autres défauts. En appliquant un produit d’accroche puis un enduit de ragréage, vous donnerez à l’ensemble une apparence plus lisse et permettrez ainsi à la dalle de pouvoir accueillir un revêtement ;
  • la pose de la finition : Il s’agit du revêtement de sol choisi. Les techniques varient en fonction du matériau choisi : carrelage, béton décoratif, dalles sur plots, bois ou encore pierre naturelle.

 

Quel budget pour faire une dalle de béton ?

 

Le coût d’une dalle de terrasse en béton dépend de plusieurs facteurs :

  • la superficie ;
  • l’épaisseur de la dalle ;
  • le type de béton ;
  • l’origine du béton (réalisé par vos soins ou commandé) : Comptez entre 150 et 200 € de frais de livraison par camion-toupie, soit entre 20 et 25 €/m3 ;
  • l’intervention d’un professionnel : Veillez dans ce cas à comparer plusieurs devis.

Comptez environ 40 €/m² pour une dalle en auto-construction ou environ 65 €/m² pour une dalle réalisée par un maçon.

Auteur: Brico Malin

Brico Malin est une rédactrice passionnée de bricolage qui intervient régulièrement sur Travauxbricolage.fr . Brico Malin s’est toujours intéressée aux activités liées au bricolage et travaux. Curieuse de nature et très débrouillarde, elle a su développer un panel de compétence et une connaissance incroyable sur le monde des travaux, qui ferrait envie à tous les artisans du bâtiment. Rénovation et aménagement de la maison, travaux de gros œuvre, travaux d’aménagement intérieur ou extérieur, électricité, plomberie, isolation, maçonnerie, fenêtre ou encore rénovation de toiture, Brico Malin a étudié tous ces sujets et a eu l’occasion de se confronter à la plupart de ce type de travaux au cours de ses expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.