Travaux et bricolage maison

Comment faire un ragréage fibré ?

Avant de poser votre nouveau revêtement, vous pourriez avoir besoin de faire un ragréage du sol. Cette fine couche de mortier permet d’éliminer les défauts de planéité et les imperfections du sol. Mais quand les trous et aspérités sont trop profonds, comment faire ? Le ragréage fibré est la solution. Il permet d’aplanir le sol et comble toutes les irrégularités. Il s’utilise en rénovation principalement, mais peut aussi intervenir dans le neuf.

Qu’est-ce que le ragréage fibre ? Quelle sont les différences entre ragréage classique et fibré ? Comment faire un ragréage fibré ? Découvrez les étapes des travaux de pose d’un ragréage fibré afin de rénover et d’aplanir le support et ainsi, pouvoir poser un revêtement type carrelage, parquet ou autre.

 

Qu’est qu’un ragréage fibré ?

 

Le ragréage sert en principe à aplanir une surface. Il se compose de plusieurs matériaux de maçonnerie, à savoir du ciment, de l’eau et du sable. Une fois le ragréage fait, vous pouvez alors poser le revêtement de votre choix. Le ragréage fibré est une variété de ragréage qui inclut dans sa composition des fibres métalliques, minérales ou céramiques. Ces fibres se dispersent dans tous les sens lorsque vous appliquer le ragréage et assurent la solidité du ragréage.

 

Pourquoi choisir le ragréage fibre ?

Le ragréage fibre est utile quand le support présente de grosses imperfections. En effet, il se pose en couche épaisse et permet de combler des aspérités ou de masquer les bosses. Ce ragréage évite ainsi de faire une chape puisqu’il peut se poser sur un support ayant des irrégularités jusqu’à 3 cm de profondeur.

Mais il est aussi apprécié quand il s’agit de ragréer un support fragilisé comme un carrelage fendu ou encore un support bois. En effet, vous pouvez poser ce type de ragréage sur un ancien parquet par exemple. Selon le support à rénover, un primaire d’accrochage peut s’avérer nécessaire afin d’assurer l’adhérence du ragréage à l’ancien support.

 

Différence entre ragréage fibré et ragréage classique

Le ragréage, quel qu’il soit, a donc pour fonction d’aplanir un support destiné à recevoir un revêtement. La différence va se faire donc au niveau de l’épaisseur du ragréage. Le ragréage classique va permettre de lisser un sol présentant des irrégularités comprises en 12 et 16 mm. Le ragréage fibré va pouvoir aller au-delà et s’attaquer à des sols présentant des trous allant jusqu’à 30 mm.

Le ragréage fibré convient donc surtout pour la rénovation sur des supports très abîmés. Plus résistant qu’un ragréage classique, le ragréage fibre s’adapte à tous les supports, aussi bien en intérieur qu’en extérieur. Les fibres ont le même rôle qu’un ferraillage lorsque vous coulez une dalle béton ou une chape par exemple.

avantages ragréage fibre

Qu’est-ce qu’un ragréage fibré ? Quels sont les avantages d’un ragréage fibre ? Quelle est la différence entre un ragréage classique et fibré ? Ragréer son sol peut-être nécessaire pour rénover un sol intérieur ou extérieur avant la pose de revêtements.

 

Étapes pour faire un ragréage fibré

 

Faire un ragréage fibré demande des connaissances en travaux de maçonnerie et de la technique. Même s’il n’y a rien de compliqué dans ce genre de travaux, une méthode est toujours utile pour vous permettre de réaliser les étapes pas à pas. Le ragréage fibré ne diffère pas vraiment de la pose d’un ragréage classique. Par contre, il faudra faire attention au type de sol sur lequel vous comptez l’utiliser. En effet, tous les supports ne sont pas compatibles avec le ragréage fibre. Découvrez le point sur les étapes pour faire un ragréage fibré.

Aussi, voici un résumé du déroulement des travaux pour ragréer un sol avec un ragréage fibre :

  1. Préparer le support à ragréer.
  2. Appliquer un primaire d’accrochage selon la nature du sol.
  3. Appliquer le ragréage fibre et laisser sécher.
  4. Poser le nouveau revêtement de sol ou laisser nu.

 

Choisir le ragréage fibré adapté au type de sol

Vous l’avez compris, tous les sols ne sont pas compatibles avec le ragréage fibré. Il faudra bien lire les instructions sur le sac et les recommandations du fabricant que vous souhaitiez agir sur un sol souple, dur, en intérieur ou en extérieur.

Pour autant, voici généralement les supports qui supportent un ragréage fibré :

  • Sol carrelé.
  • Sol en béton brut.
  • Sol avec des dalles synthétiques.
  • Plancher bois type ancien parquet.

 

Préparation du sol pour ragréage fibré

Une fois que vous avez trouvé le ragréage adapté à votre sol, il va falloir préparer le support avant de s’attaquer aux travaux proprement dits. Comme pour la plupart des travaux, le support doit être sain, propre et sec. Il va donc falloir commencer par l’aspirer pour enlever toute la poussière. Vous en profiterez pour éliminer les moisissures éventuelles ou autres résidus de colle de l’ancien revêtement.

Au besoin, si le sol est vraiment sale, il faudra le lessiver avec de la lessive Saint-Marc et le rincer. Ensuite, il faut attendre que le support sèche complètement avant de commencer les travaux. Si vous êtes en intérieur et ne rénovation, n’oubliez pas d’enlever les baquettes des pas de portes et de masquer les éléments avec du ruban de masquage pour ne pas les tacher.

Ensuite, il faut vérifier les défauts du sol si ce dernier est abîmé. Si le sol présente des fissures, il faut les dépoussiérer et les agrandir afin de permettre au ragréage de pénétrer dedans. Vous pouvez également appliquer un mortier de réparation pour les boucher si ces trous sont trop profonds.

Lors de cette étape, vous allez également vérifier la porosité de votre support. Cela vous permettra de déterminer le primaire d’accrochage nécessaire, à savoir poreux ou non poreux. Une fois cela fait, vous marquerez aussi les endroits demandant un ragréage plus épais. Pour cela, vous allez utiliser une règle de maçon que vous plaquez au sol. Faites des croix aux endroits incurvés ou présentant de grosses différences de planéité avec le reste du support. Cette étape vous facilitera grandement le travail.

Vous voilà maintenant avec un support sain et des repères. Vous allez prendre un mélangeur, le nombre de sacs de ragréage nécessaire ainsi qu’une taloche lisseuse appelée aussi taloche flamande ou tout outil avec lequel vous êtes à l’aise pour aplanir la surface et étaler le ragréage. N’oubliez pas l’eau et le seau, et vous êtes prêt pour démarrer les travaux.

étapes travaux ragréage fibré

Comment faire un bon ragréage ? Quelle épaisseur pour un ragréage fibré ? Un ragréage fibré est idéal pour la rénovation des sols anciens. Ce matériau permet de rattraper jusqu’à 3cm et assurer la la planéité du sol. Découvrez les étapes pour réaliser un ragréage fibré sur un ancien parquet ou autre revêtement.

 

Faire un ragréage fibré

Pour vous faciliter ces travaux de rénovation, il convient de choisir un ragréage auto-lissant fibré spécial rénovation. Une fois appliqué au sol, ce matériau va se répartir de façon uniforme sur l’ensemble de la surface afin d’obtenir un support parfaitement lisser une fois sec. Ce qui facilite grandement les travaux car vous n’aurez

Pour réaliser un ragréage fibré soi-même, voici comment procéder :

  1. Le primaire d’accroche : vous l’avez choisi en fonction de la porosité de votre support. Il faut maintenant l’étaler au sol. Un rouleau avec un manche télescopique vous évitera de vous retrouver à 4 pattes au sol pour le passer. Commencez par le fond de la pièce et terminez par la porte si vous êtes en intérieur. Laissez sécher.
  2. Le ragréage fibré : il faut tout d’abord le préparer selon les indications portées sur le sac. Vous allez donc verser dans votre seau la moitié de la quantité d’eau recommandée. Vous videz votre sac dessus et vous recouvrez avec le reste de l’eau. Il ne reste plus qu’à malaxer pour obtenir un mélange liquide, homogène et sans grumeaux.
  3. Effectuer le ragréage : commencez par verser une petite quantité dans un coin et étalez le ragréage avec la spatule. Continuez ainsi sur toute la surface en prenant soin de laisser les endroits plus épais lorsque vous voyez l’un de vos repères. Petite astuce : en utilisant une spatule de carreleur, vous vous aidez des dents pour toucher le support et ainsi le lisser plus facilement sans vous embêter à jauger l’épaisseur nécessaire.
  4. Laissez sécher avant de mettre en place le revêtement. Il faudra compter 2 heures de séchage pour ensuite poser un carrelage et 6 heures de séchage si vous comptez poser un parquet ou une moquette dessus. N’oubliez pas de nettoyer vos outils.

Si vous envisagez de laisser le ragréage à nu, et donc de ne pas le recouvrir d’un revêtement, les professionnels recommandent le passage d’un rouleau débulleur. Cet outil permettra d’éliminer toutes les bulles de la surface pour obtenir un ragréage parfaitement lisse.

 

Faire un ragréage fibré sur un plancher en bois

Pour un ragréage fibré sur un plancher en bois, il faudra apporter plus de soin à certaines étapes de la pose. En effet, le bois est un matériau vivant et il convient de vérifier certains points avant de le recouvrir d’un ragréage. Dans le cas contraire, le bois risquerait de pourrir. Il vous faudra alors casser votre nouveau sol afin de tout rénover.

Voici les vérifications et opérations à faire dans le cas d’un ragréage fibré sur un plancher en bois :

  • Le nettoyage : il faut s’assurer que les lames restent aérées en dessous pour éviter le pourrissement. Il faut également clouer les planches qui bougent et reboucher les trous éventuels avec de la pâte à bois.
  • Le diagnostic humidité : il peut être utile de faire intervenir un pro afin de diagnostiquer la résistance de votre plancher bois à l’humidité dans le but d’éviter qu’il ne se déforme avec le ragréage. En effet, un sol humide ne peut être ragréé. L’humidité doit donc être traitée avant d’effectuer le ragréage.

Ensuite, effectuer le ragréage comme indiqué dans les étapes décrites ci-dessus. Par contre, il faudra le laisser sécher au moins 3 jours pleins avant de pouvoir poser un nouveau revêtement dessus.

 

Devis ragréage fibré

 

Si vous n’avez pas les compétences ou le temps de rénover votre sol en appliquant un ragréage fibré, vous pouvez faire appel à une entreprise de maçonnerie ou de carrelage. En effet, le maçon ou le carreleur prendra à sa charge la réalisation du ragréage fibre ainsi que la pose du nouveau revêtement de sol. Le prix d’un ragréage n’est pas si élevé et vous aurez l’assurance d’un support parfaitement rénové.

Pour trouver des artisans disponibles à côté de votre domicile, il vous suffit de faire une demande de devis ragréage fibré :

Auteur: Pro travaux

Pro Travaux, alias Cédric, est un auteur régulier et un véritable expert en travaux, avec de nombreux projets de rénovation à son actif. Passionné par le bricolage, il a notamment entièrement rénové son premier appartement lui-même : électricité, plomberie, sols, ... Fort d'une expérience professionnelle au contact de plombiers, électriciens, couvreurs, ... il possède également une connaissance approfondie des métiers et de l'univers du bâtiment. Cédric intervient sur d'autres sites dédiés à l'univers des travaux, de la maison et du BTP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *