Travaux et bricolage maison

Prix d’une poutre IPN

Avant de s’atteler à des travaux de construction ou de rénovation, il est intéressant de s’interroger sur les matériaux dont vous aurez besoin dont la poutre IPN. En effet, ce type de poutre allie bien des aspects et des avantages qu’il vous sera indispensable de bien cerner avant de choisir celle qui vous convient.

Qu’est ce qu’une poutre IPN ? Quelles sont les dimensions et la résistance des poutres IPN ? Comment choisir sa poutrelle IPN en fonction de sa dimension et de sa charge maximale ? Quel est le prix d’une poutre à profil normal ?

 

Tarif des poutres IPN

 

En fonction de la section, de la capacité portante et de la qualité du matériau, le prix de l’IPN va considérablement varier. L’unité de prix partout reconnue est néanmoins le mètre linéaire.

  • Les poutres les plus utilisées restent encore largement les poutres en acier, pour lesquelles les prix, vont de 6,70€ le mètre pour la plus petite (80) à 269€ la plus grosse (600). Ces estimations sont valables pour les IPN en acier classique, vous pouvez compter une augmentation de 30% le mètre pour de l’acier galvanisé.
  • Concernant les poutres IPN en verre ou en bois, il n’y a pas de prix moyen car elles sont très récentes, relèvent d’une technologie très pointue et sont encore rares sur le marché.
  • Quant au recours à un professionnel, vivement recommandé si vous n’avez pas d’expérience dans le domaine, il est bien sûr difficile à estimer précisément. Si vous considérez le prix à l’heure de travail d’un artisan maçon, il tourne entre 27€ et 56€ par heure, auquel il faut ajouter le coût des matériaux indiqué plus haut.

 

Une poutre IPN c’est quoi ?

 

Tout d’abord, il est important de bien définir ce qu’on entend par IPN. Il s’agit de poutrelles en forme de double T dont le I définit la forme ailée de part et d’autre.

PN fait référence au Profil Normal de la poutre en fonction de normes françaises (NF), par opposition à d’autres formats répondant à des normes européennes uniformisées, ou au contraire à des normes spécifiques en matière de dimensions comme de résistance des matériaux.

 

Comment définir les IPN

L’IPN est une poutrelle souvent métallique, en fer, en inox ou en acier, mais on peut éventuellement en rencontrer de plus esthétiques en verre ou en bois, destinées à des utilisations plus décoratives. D’ailleurs, l’acier aussi s’est montré innovant : on trouve maintenant des poutres en acier galvanisé, qui sont supposées ne pas rouiller ni se détériorer avec le temps, contrairement à l’acier classique. Ces dernières ont d’ailleurs le vent en poupe auprès des architectes actuellement, bien qu’encore peu représentées sur le marché.

 

Comment utiliser les IPN ?

Comme je vous le disais plus haut, la poutre IPN est un matériel destiné à plusieurs usages purement utilitaires dans les domaines de la maçonnerie, de la construction ou de la rénovation. il sert de pilier pour le renforcement de la maison lorsque vous abattez un mur porteur.
On les trouve aussi bien à la verticale : en poutre, structure d’escaliers ou pilier, qu’à l’horizontale, laissées apparentes ou non dans une charpente de toit, en renforcement après avoir fait tomber un mur porteur, ou en soutien de plancher, elles sont devenues depuis peu un objet de design dont l’efficacité et la résistance au poids sont des atouts déterminants.

 

Dimensions et sections d’IPN

Il existe de nombreuses tailles standard d’IPN proportionnelles et correspondant à des repères allant du 80 au 400 avec une taille tous les 20 : 80, 100, 120, etc, puis un repère tous les 50 de 400 à 600. Ces repères conditionnent :

  • La hauteur,
  • L’épaisseur,
  • La masse,
  • Les proportions de chaque partie de la poutre IPN.

En effet, il est indispensable d’avoir calculé les dimensions exactes dont vous avez besoin avant d’acheter votre poutre IPN. Pour ce faire, prenez en compte que les ailes de la poutre IPN sont dessinées avec une pente de 14% vers les bords. Autrement dit, la poutre est plus épaisse au centre qu’au bord.

Les calculs sont très techniques et les conséquences d’une IPN mal posée peuvent être lourdes, c’est pourquoi si vous avez le moindre doute, il est conseillé de ne pas la poser soi-même et de faire appel à des artisans pouvant vous aider.

 

Comment choisir la bonne poutrelle d’IPN

 

La difficulté réside entre autre dans le choix. En fonction de l’environnement, des matériaux autour, de la charge à soutenir, des dimensions nécessaires, plusieurs options vont s’offrir à vous.
Il faut savoir que le choix de votre IPN repose sur un calcul du poids qu’il aura à supporter, et donc de la résistance dont vous aurez besoin pour assurer une structure solide. On appellera la « charge d’exploitation » le poids supporté par l’IPN. La matière et l’épaisseur de l’IPN seront donc vos critères principaux.

 

Calculer les dimensions

Les dimensions chiffrées auxquelles je faisais référence plus haut sont des normes françaises que vous retrouverez chez votre fournisseur. Elles sont proportionnelles, et les dimensions des poutres IPN de 80 à 600 correspondent à la largeur du tronc (généralement nommé « h » sur les schémas). La partie mesurant la largeur des ailes, nommée « b » sera par exemple de 42 pour un « h » 80, ou de 215 pour un « h » 600. Pour information, ces chiffres sont donnés en mm. Vous pourriez les trouver en cm ou en m, mais c’est plus rare.
Dans les dimensions normalisées, la hauteur de l’IPN correspond toujours au double de sa largeur. Ainsi, pour une IPN de 100 mm comptez une largeur de 50mm.
Par ailleurs, sachez qu’il est possible de vous faire faire une IPN à la coupe. Cette option concernera plutôt des spécialistes ou des professionnels car elle requiert déjà une expérience conséquente dans le domaine des IPN.

 

Calculer les charges d’exploitation

Le calcul adéquat doit prendre premièrement en compte le rapport poids propre + la charge d’exploitation. Il s’agit de calculer la section IPN nécessaire pour obtenir une résistance suffisante. Pour cela, on conseille généralement de prendre un coefficient de sécurité de 1.5. Cela fera une IPN légèrement supérieure, mais aussi plus sûre.
Le calcul de résistance se fait en fonction du module de Young, qui vous permet de faire le lien entre la contrainte de compression que va subir l’objet, en l’occurrence la poutre IPN, et le moment où le matériau va commencer à se déformer. Les IPN ont, à l’instar de tous les matériaux, une capacité d’élasticité qu’il importe de connaître au moment de préparer les travaux, c’est pourquoi le calcul du module de Young est une étape indispensable. Prenez en compte que la pose d’une IPN est délicate et porteuse d’enjeux, n’hésitez pas à demander l’aide d’un professionnel pour les calculs comme pour l’installation.

Ci-dessous, un tableau récapitulant les charges maximales admissibles avec une charge utile uniformément répartie sur l’ensemble de la surface.

charge et poids ipn

charge et poids d’ipn – Source : jusseau.com

Vous retrouverez l’ensemble des informations sur les caractéristiques des IPN.

Besoin d’un devis ? N’hésitez pas à faire une demande de devis gratuitement et sans engagement via notre formulaire

.

DEVIS GRATUIT
Coordonnées
 Monsieur Madame

Auteur: Pro Bricolage

Partager cet article sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *