Travaux et bricolage maison

Prix d’un terrain constructible

Vous avez comme projet de construire une maison. La première chose à faire est donc de trouver un terrain constructible dans le lieu que vous avez choisi pour bâtir votre logement. Seulement, le prix d’un terrain constructible représente une part importante du budget global et les appellations des terrains à vendre peuvent prêter à confusion : terrain viabilisé, terrain constructible, division parcellaire, …

Alors, comment trouver un terrain constructible à vendre ? Quels sont les facteurs de prix d’un terrain constructible ? Quel est le prix du terrain constructible viabilisé au m2 ? Nos experts vous révèlent les dessous du prix du terrain constructible. Découvrez le guide du prix moyen au mètre carré des terrains constructibles en France.

 

Qu’est-ce qu’un terrain constructible ?

 

Difficile parfois de s’y retrouver entre toutes les dénominations et le dédale du PLU pour déterminer ce qu’est un terrain constructible ou pas, sans parler des terrains viabilisés et à diviser. Pour y voir plus clair dans les méandres des appellations, nos experts ont fait le tri pour vous et vous donnent toutes les clés pour savoir ce qu’est un terrain constructible, ses différences avec le terrain non constructible et la définition du terrain viabilisé.

 

Définition d’un terrain constructible

Pour commencer, la définition du terrain constructible s’impose. On peut donc le définir ainsi « un terrain constructible est un terrain qui peut recevoir une construction ». Cela ne vous avance pas plus. Il faut donc rentrer dans le détail.

En réalité, tout commence à la mairie et plus précisément autour du cadastre qui est la cartographie de la commune. En fait, le cadastre va indiquer différentes zones de la commune. Selon dans quelle zone le terrain se situe, il sera constructible ou pas. Le cadastre répertorie quatre grandes zones :

  • La zone urbaine : dans ce cas, le terrain a de fortes chances d’être constructible.
  • La zone péri urbaine : il s’agit de la zone où la commune envisage de développer l’urbanisation, mais avec parcimonie.
  • La zone agricole : ce sont des terrains agricoles et donc inconstructibles.
  • La zone naturelle : il s’agit de la zone où la nature s’exprime, mais où l’on peut trouver des terrains constructibles selon le PLU.

Pour rappel, le PLU est le Plan Local d’Urbanisme. Il est établi par la mairie et détermine les lieux qu’elle souhaite urbaniser. Il détermine également dans quelle mesure, elle souhaite contrôler cette urbanisation. Vous pouvez également identifier les zones soumises à certains risques comme les séismes ou les inondations par exemple.

 

Différences entre terrain constructible et non constructible

La différence entre un terrain constructible et un terrain non constructible porte, comme son nom l’indique, sur l’autorisation ou non d’implanter une habitation sur le terrain, autrement dit de construire une maison individuelle. Il s’agit donc d’une différence cruciale quand on a comme projet d’acheter un terrain pour y bâtir une maison.

L’autorisation ou l’interdiction de construire sur un terrain impactent directement la valeur de ce terrain. En effet, un terrain non constructible a une valeur très faible en comparaison à un terrain construction situé dans la même zone géographique.

Un terrain constructible peut se vendre 5 à 20 fois plus cher qu’un terrain non constructible. Pour vous donner un exemple, vous aurez un prix de 5.000€ pour un terrain non constructible. S’il passe en zone constructible pour une raison ou une autre, il pourra alors se vendre dans les 100.000€… et pourtant, c’est toujours le même terrain avec la même superficie.

 

Différences entre terrain constructible et viabilisé

La dernière distinction à faire est la différence entre terrain constructible et terrain viabilisé. Un terrain viabilisé est un terrain qui possède tous les raccordements nécessaires comme l’eau, le tout-à-l’égout et l’électricité. Et pourtant, un terrain viabilisé peut ne pas être constructible s’il se trouve dans la mauvaise zone.

Et un terrain constructible peut ne pas être viabilisé si les raccordements ne sont pas faits. Il faudra alors prévoir un coût supplémentaire pour le raccorder aux services d’eau, d’électricité et d’assainissement collectif. Il faut savoir que le prix de viabilisation d’un terrain est compris entre 5.000€ et 15.000€ environ.

Pour savoir la nature de votre terrain, le mieux est de demander, en mairie toujours, un certificat d’urbanisme. Ce document rassemble toutes les informations utiles sur le terrain et les raccordements en place ou à réaliser. Aussi, pensez à négocier le prix du terrain en vente si ce dernier n’est pas viabilisé en déduisant le coût de ces travaux.

prix terrain constructible viabilisé au m2

Pour pouvoir construire une maison ou un bâtiment sur un terrain, ce terrain doit être constructible et viabilisé. En tant que futur acquéreur, vous devez donc privilégier l’achat d’un terrain constructible et viabilisé. Le guide des prix pour estimer le prix d’acquisition d’un terrain constructible viabilisé au m2.

 

Facteurs impactant le prix au m² d’un terrain constructible

 

La valeur d’un terrain constructible est très souvent exprimé en m², comme pour l’achat d’une maison déjà construite. Pour avoir une estimation précise du prix d’un terrain constructible, il convient de prendre en compte plusieurs critères.

Pour vous donner un tour d’horizon complet des facteurs de prix d’un terrain constructible, il faut rentrer là encore dans le détail. Voici donc les points à vérifier pour évaluer un terrain :

  • La viabilité : encore elle ! Forcément un terrain non viabilisé sera vendu moins cher qu’un terrain viabilisé. Il faut savoir que les raccordements d’un terrain sur la voie publique sont à la charge de la Mairie. Mais tout ce qui concerne les raccordements sur votre terrain seront à votre charge. Le coût varie entre 5 000 et 15 000 € pour viabiliser un terrain.
  • L’orientation : le sud est plus cher que le nord. En effet, plus le terrain est bien orienté et particulièrement bien exposé au soleil, plus le prix sera élevé.
  • La nature du sol : une étude géologique s’impose pour savoir ce qui se cache sous le terrain. En effet, si la terre est meuble, il faudra prévoir des fondations plus profondes et donc plus coûteuses pour la maison. Le terrain se vendra donc moins cher.
  • Isolé ou en lotissement : Un terrain isolé coûte moins cher qu’un terrain en lotissement parce que logiquement sur le terrain en lotissement, on ne retrouve pas les problèmes d’études géologiques et de viabilisation que l’on a sur un terrain isolé.
  • L’accès : si le terrain est en accès direct, il sera forcément plus cher qu’un terrain où une servitude de passage existe.
  • La vue : l’implantation et les alentours font beaucoup dans le prix du terrain. Plus le cadre est agréable, plus le prix est élevé.
  • La zone géographique : selon l’emplacement de votre terrain, les prix peuvent être plus élevés qu’ailleurs comme sur la Côte d’Azur ou la Région parisienne.
prix terrain construction par département

Quel est le prix moyen d’un terrain constructible par département ? En fonction de la région, et plus précisément du département, le prix d’achat d’un terrain constructible peut varier du simple au triple. Le comparatif des prix des terrains constructibles par département.

 

Quel est le prix d’un terrain constructible en France ?

 

Pour acquérir un terrain constructible en France, les principaux critères sont donc sa superficie et son emplacement. En effet, les terrains à vendre situés à proximité des grandes villes ou en bords de mer sont généralement chers.

Quel est le prix moyen d’un terrain constructible par région en France ? Pour vous donner une idée plus précise du prix d’un terrain constructible en France métropolitaine, voici le prix moyen constaté par région :

Zone géographiquePrix d’un terrain constructible au m²
AlsaceEntre 150 et 150 euros
AquitaineEntre 20 et 140 euros
AuvergneEntre 30 et 80 euros
Basse NormandieEntre 40 et 90 euros
BourgogneEntre 20 et 115 euros
BretagneEntre 90 et 185 euros
CentreEntre 65 et 125 euros
Champagne ArdenneEntre 30 et 125 euros
CorseEntre 90 et 140 euros
Franche-ComtéEntre 45 et 95 euros
Haute NormandieEntre 75 et 90 euros
Île de FranceEntre 200 et 800 euros
Languedoc RoussillonEntre 40 et 260 euros
LimousinEntre 20 et 140 euros
LorraineEntre 40 et 160 euros
Midi PyrénéesEntre 20 et 183 euros
NordEntre 130 et 160 euros
PACAEntre 125 et 350 euros
Pays de LoireEntre 50 et 160 euros
PicardieEntre 64 et 145 euros
Poitou CharenteEntre 50 et 145 euros
Rhône AlpesEntre 80 et 230 euros

 

Faire estimer le prix d’un terrain constructible

 

Pour estimer le prix d’un terrain, vous allez faire appel à un géomètre. En effet, c’est lui qui réalise le bornage du terrain et évalue sa valeur. Vous pouvez également demander des conseils à votre entreprise de construction, votre agent immobilier ou encore votre notaire qui pourront vous donner les prix moyens constatés dans le secteur.

En moyenne, le prix au m² d’un terrain constructible en France est de 128€ le m². Pour autant, vous avez vu que plusieurs facteurs viennent impacter le prix comme la viabilisation, la zone géographique, l’environnement ou encore l’orientation.

Pour avoir des devis estimation de terrain constructible, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous. Vous serez contacté par des géomètres professionnels qui viendront estimer la valeur du terrain constructible qui vous intéresse.

 

Bien choisir son terrain à bâtir

 

Si vous avez choisi d’acheter un terrain pour y faire bâtir votre future maison, il faut savoir que cet achat représente souvent autant et même plus que le coût de construction d’une maison individuelle. Il est donc indispensable de bien choisir son terrain constructible selon votre budget et vos critères. Il faut également faire des plans de l’implantation de la construction.

Pour bien choisir votre terrain à bâtir, il faut commencer par :

  • Déterminer la zone où vous voulez habiter.
  • Savoir si vous préférez un terrain seul ou un lotissement.
  • Déterminer votre budget.
  • Demander un certificat d’urbanisme.
  • Ne pas hésiter à vous rendre en Mairie pour toutes les infos utiles.
  • Aller quand il fait mauvais sur le terrain pour voir l’éclairage dont il bénéficie.
  • Retourner sur le terrain avec différentes conditions climatiques.
  • Écouter le bruit ambiant autour du terrain.
  • Définir si la surface vous suffit.
  • Évaluer la distance avec les voisins et le vis-à-vis éventuel après construction.

Auteur: Pro travaux

Pro Travaux, alias Cédric, est un auteur régulier et un véritable expert en travaux, avec de nombreux projets de rénovation à son actif. Passionné par le bricolage, il a notamment entièrement rénové son premier appartement lui-même : électricité, plomberie, sols, ... Fort d'une expérience professionnelle au contact de plombiers, électriciens, couvreurs, ... il possède également une connaissance approfondie des métiers et de l'univers du bâtiment. Cédric intervient sur d'autres sites dédiés à l'univers des travaux, de la maison et du BTP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *