Travaux et bricolage maison

Faire un terrassement

Lorsque l’on décide de construire une maison ou de l’agrandir, mais également pour réaliser une terrasse ou accueillir une piscine, le terrassement est une étape cruciale. C’est elle qui détermine en grande partie la durée de vie de votre construction. Comment faire un terrassement ? Peut-on se lancer dans cette opération soi-même ou faut-il faire appel à un professionnel ? Éclaircissements.

 

Prix moyen des étapes d’un terrassement de terrain

 

Faire un terrassement de maison ou accueillir une terrasse, une piscine ou une allée a un coût. En dehors de la nature des travaux, celui-ci varie également en fonction de la nature du sol, de l’accessibilité du terrain, de sa surface et d’autres éléments.

 

Nature des travauxPrix moyen
Bornage du terrainentre 500 et 1500 €
Terrassement complet45 € environ
Tarif horaire d’un professionnel70 € de l’heure environ

 

Afin de connaître précisément le prix d’un terrassement de terrain et d’estimer le coût du vos travaux, il peut être intéressant de demander un devis pour faire un terrassement de terrain. Ainsi aurez-vous une idée plus précise des dépenses à prévoir pour chacune des étapes du processus.

 

Pourquoi terrasser son terrain ?

 

Le terrassement de terrain est une étape essentielle de votre projet de construction, quel qu’il soit. En effet, terrasser un sol permet d’assurer la stabilité des fondations de l’édifice. Une bonne préparation du sol passe par un terrassement en déblai ou en remblai. Le terrain doit être remis à niveau ou préparé pour des travaux spécifiques à venir. Terrasser le sol permet d’éviter que des racines de végétaux ne viennent fragiliser la construction à l’avenir, ou que des bosses ou des creux n’entament son équilibre.

 

Faire un terrassement pour piscine n’implique pas le même type de travaux que pour faire un terrassement pour terrasse. Le terrassement a pour objectif d’éviter les glissements de terrain et d’empêcher que votre construction ne s’effondre.

 

Comment faire un terrassement de terrain soi-même ?

 

Afin de limiter les coûts, il est tout à fait possible de faire un terrassement soi-même, à condition d’être un très bon bricoleur. Vous devrez :

  • suivre les conseils de base,
  • respecter certaines étapes incontournables,
  • vous procurer les outils et engins nécessaires.

 

Les conseils pour réaliser un bon terrassement

Pour faire un bon terrassement, vous devez :

  • entamer les travaux par temps sec et/ou froid, afin d’éviter que la terre ne se compacte et ne glisse. Dans le sud de la France, la saison sèche est intéressante. Dans le nord, la saison froide est indiquée ;
  • préparer un accès facile au terrain et prévoir un chemin solide, sur lequel vous pourrez aisément manoeuvrer les engins ;
  • prévoir un espace de stockage des gravats et de la terre qui seront peut-être réutilisés ou qui devront être évacués.

 

Les étapes du terrassement

Afin de garantir la qualité de votre construction, un terrassement doit être réalisé en respectant un certain nombre d’étapes incontournables :

  • le piquetage : il s’agit d’une délimitation et d’un bornage du terrain qui doit être terrassé. Cela permet de s’assurer qu’une canalisation ne sera endommagée, que les plans de constructions seront bien respectés, ainsi que les limites de propriété. Il est parfois nécessaire de faire intervenir un géomètre pour borner le terrain ;
  • la préparation du terrain à terrasser : pour cette étape, vous devrez excaver le terrain et vous assurer de la mise en place des chevrons qui indiqueront le niveau de terrassement ;
  • l’évacuation des eaux : en cas de précipitations importantes ou de la présence d’une source sur le terrain, il sera peut-être nécessaire d’évacuer les eaux de ruissellement ou souterraines par le biais de drains ou de canalisations posés dans ce but ;
  • le décaissement : il s’agit du retrait des gravats et de la terre situés dans la zone à terrasser. Ces éléments devront ensuite être évacués ;
  • la pose d’un lit de stabilisation : après le décaissement, vous pourrez poser un lit de terre et de gravats au fond de la zone, sur au minimum 10 cm d’épaisseur, afin d’assurer la stabilité du futur édifice ;
  • la pose d’un film géotextile : pour la réalisation d’une allée ou d’un chemin, il peut être intéressant de poser un film géotextile qui permettra d’éviter que la terre ne se mélange au remblai. Ce système limite également la traversée de racines ;
  • le remblaiement : avant-dernière étape, la couche de remblai doit être composée d’un matériau adapté au sol et à la construction prévue. Il doit également respecter certaines proportions, notamment celle du volume de la construction qui sera enterré. Veillez ensuite à tasser la couche. Attention ! Les plans de prévention des inondations interdissent le remblaiement. Mieux vaut contacter votre commune pour connaître les normes locales en matière de remblaiement ;
  • l’évacuation de la terre, des gravats et déchets : bien que les étapes principales du terrassement soient terminées, il ne faut pas négliger l’évacuation des déchets, si vous voulez que votre terrain ait une allure présentable !

 

Les outils et engins pour faire un terrassement

 

outils-engins-terrassement

Pour terrasser correctement un terrain, il est nécessaire de posséder les bons outils et engins. C’est pourquoi il est souvent préférable de se tourner vers un terrassier professionnel.

 

Pour faire vos travaux, certains outils et machines de terrassement doivent être utilisés :

  • une pelle,
  • une pioche,
  • un râteau,
  • une brouette,
  • un marteau-piqueur (si le sol contient de la roche),
  • une pelleteuse,
  • un bulldozer,
  • une dameuse ou une pilonneuse (pour tasser le sol),
  • une benne (pour l’évacuation des déchets).

Vous devrez peut-être envisager de vous former pour apprendre à manier ces engins. Certains loueurs de matériel de travaux proposent de courtes formations, de quelques heures à une journée.

 

Faire réaliser son terrassement par un professionnel

 

Bien que vous soyez bon bricoleur, sachez que faire un terrassement de terrain n’est pas une opération anodine. Elle est non seulement déterminante pour garantir la pérennité de votre construction, mais également particulièrement complexe à réaliser. Vous devrez avoir de solide connaissances et compétences en matière de gros œuvre. Il ne s’agit pas d’être amateur en la matière, car l’enjeu est trop important. La difficulté est d’autant plus accrue si vous devez terrasser un terrain en pente.

 

Si un petit terrassement pour une allée ou certaines étapes comme le décaissement, le remblaiement ou la pose du film géotextile peuvent être réalisés par vos soins, les gros travaux devront être confiés à un terrassier professionnel. Les tarifs d’un terrassier varient, mais comptez environ 70 de l’heure. Quoi qu’il en soit, vous serez tenu de vous tourner vers un géomètre pour le bornage du terrain et ne pourrez le réaliser vous-même.

Auteur: Brico Malin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *