Travaux et bricolage maison

Prix d’un changement de fenêtre

Les menuiseries extérieures jouent un rôle déterminant pour isoler votre logement sur le plan thermique et phonique. Changer vos fenêtres peut alors s’avérer nécessaire pour votre confort ou pour réaliser des économies. Quel est le budget à prévoir pour un remplacement de fenêtre ? Existe-t-il des aides ? Devez-vous demander une autorisation spéciale ? Découvrez tous les paramètres que vous devez avoir à l’esprit pour affiner votre projet et estimer le montant de vos dépenses.

 

Prix moyen d’un changement de fenêtre

 

Le coût d’un remplacement de fenêtre peut varier du simple au triple, notamment en fonction du matériau choisi.

 

Prix d’un remplacement de fenêtre
Nature de l’opération ou type de matériau Prix moyen
Changement de fenêtre entre 400 et 1 300 €
Remplacement de fenêtre PVC environ 450 €
Changement de fenêtre en bois environ 550 €
Remplacement de fenêtre en aluminium environ 700 €
Changement de fenêtre en bois et aluminium  environ 1 200 €
Intervention d’un artisan pour un changement de fenêtre  entre 100 et 250 €

 

Vous avez prévu de remplacer une fenêtre et vous souhaitez connaître le coût précis de cette opération ? Demandez un devis pour un changement de fenêtre auprès d’un professionnel. Il pourra estimer plus facilement le budget nécessaire en prenant connaissance des spécificités propres à votre projet.

 

Pourquoi changer une fenêtre ?

 

Un changement de menuiseries peut s’expliquer de plusieurs façons :

  • la rénovation de votre logement ;
  • la volonté de faire des économies d’énergie : En changeant vos fenêtres, vous pouvez réaliser une économie d’environ 2 000 € pour une maison de 100 m², en fonction du combustible utilisé ;
  • le besoin d’offrir une meilleure isolation phonique à votre logement ;
  • la nécessité de remplacer une fenêtre cassée ou une menuiserie abîmée ;
  • l’envie de changer la déco de votre intérieur.

 

Quels sont les facteurs de prix d’un remplacement de fenêtre ?

 

paramètres remplacement fenêtre

Le prix d’un remplacement de fenêtre dépend notamment des tarifs pratiqués par les artisans.

 

Remplacer une fenêtre est une opération dont le coût peut varier considérablement. Pour calculer votre budget, plusieurs paramètres doivent en effet être pris en compte :

  • les dimensions de la fenêtre ;
  • le type d’ouverture ;
  • le type de vitrage ;
  • le matériau ;
  • le modèle ;
  • la marque ;
  • le coût de la pose.

 

Les dimensions de la fenêtre

Plus votre fenêtre sera grande et plus le prix sera bien entendu élevé.

 

Le type d’ouverture

Il existe plusieurs types d’ouverture de fenêtre :

  • ouverture à la française, à simple ventail ou à double ventaux : Il s’agit des ouvertures traditionnelles ;
  • fenêtre coulissante ;
  • fenêtre oscillo-battante : Elle peut s’ouvrir à la française ou également s’entrebâiller sur la partie haute ;
  • ouverture fixe : Elle ne peut pas s’ouvrir. Elle a pour seule utilité l’apport de lumière ;
  • fenêtre à soufflet : Elle ne s’ouvre que vers le haut, qui rentre vers l’intérieur, mais ne peut pas s’ouvrir en grand ;
  • fenêtre à galandage : La partie coulissante disparaît et s’intègre dans le mur ;
  • ouverture à l’anglaise : La fenêtre s’ouvre comme une fenêtre française, mais vers l’extérieur ;
  • ouverture basculante : Le haut de la fenêtre rentre vers l’intérieur et le bas vers l’extérieur. Ce système est notamment utilisé pour les Velux ;
  • fenêtre à l’italienne : la fenêtre s’ouvre horizontalement vers l’extérieur, sur la traverse du haut ;
  • fenêtre à guillotine : l’ouverture s’effectue par un glissement vertical de la partie inférieure de la fenêtre.

 

Le type de vitrage

Une fenêtre à triple vitrage sera plus chère qu’une fenêtre à double ou simple vitrage. Si vous voulez bénéficier d’aides de l’Etat ou des collectivités locales, le double vitrage est le minimum toléré.

 

Le matériau du cadre de la fenêtre

Lorsque vous changez votre fenêtre, ce peut être l’occasion de transformer votre déco en optant pour un matériau différent de l’ancien :

  • le bois : Matériau noble et élégant, le bois présente également l’avantage de posséder de grandes qualités isolantes. Des fenêtres en bois vous permettront par conséquent d’allier charme et performances. Vous aurez tout le loisir d’apporter votre touche personnelle à votre intérieur en choisissant l’essence de bois qui vous correspond. En vous tournant vers ce matériau, vous devrez toutefois prévoir un entretien tous les 2 à 5 ans, afin d’éviter l’apparition de moisissures. Autre inconvénient, le prix peut monter rapidement si vous optez pour une essence rare. Comptez  environ 450 € ;
  • le PVC : Ce matériau donne un style contemporain à votre intérieur. Il offre par ailleurs un excellent rapport qualité-prix et de nombreux choix de coloris. Ses capacités d’isolation sont correctes et seront renforcées par le recours à un double ou triple vitrage. Comptez  environ 550 € ;
  • l’aluminium : Les fenêtres en aluminium ont tout pour plaire ! A la fois résistantes, légères, isolantes et contemporaines, elles ne demandent aucun entretien et se déclinent en de multiples coloris ! La longévité, la performance et l’esthétique ont toutefois un prix. Ce type de fenêtre sera en effet plus onéreux. Comptez environ 700 € ;
  • le bois et l’aluminium : Vous souhaitez associer authenticité et design, robustesse et performances thermiques, convivialité et sécurité ? Ce subtil mélange fort séduisant et efficace a néanmoins un coût. Comptez environ 1 200 €.

 

Le modèle et la marque

Les prix sont alors très variés et dépendent de votre degré d’exigence en termes de qualité et de choix.

 

Le coût de la pose

Le changement de fenêtre est une opération technique. Il n’est par conséquent pas conseillé de prendre en charge vous-même la pose de votre nouvelle fenêtre. Si vous souhaitez bénéficier des différentes aides proposées dans le cadre d’une rénovation visant à réaliser des économies d’énergie, vous devrez impérativement faire installer vos fenêtres par un artisan RGE (reconnu garant de l’environnement). Cette condition permet en effet de s’assurer que la pose sera effectuée correctement, de façon à assurer les performances énergétiques requises.

Le prix de la pose dépendra :

  • du professionnel ;
  • de votre région ;
  • du nombre de fenêtres ;
  • du type de fenêtres ;
  • de la complexité de la pose ;
  • de la nécessité de rattraper le support ;
  • de la dépose de l’ancienne fenêtre.

Comptez entre 100 et 250 € pour un changement de fenêtre avec ouverture à la française à deux ventaux, sans fourniture et sans rattrapage de support. Le tarif horaire d’un menuisier moyen est en effet de 40 à 80 €. Pensez à comparer plusieurs devis.

 

Quelles aides pour financer votre remplacement de fenêtres ?

 

Existe-t-il des aides ou un crédit d’impôt pour vous soutenir dans le financement de votre changement d’ouvertures ? Rassurez-vous ! Plusieurs dispositifs vous permettent de faire des économies :

  • la TVA à 5,5 %, sans conditions de revenus : Si votre logement a plus de deux ans et que le changement de fenêtre est réalisé par un artisan labellisé RGE, vous pouvez profiter d’un taux de TVA préférentiel ;
  • l’éco-prêt à taux zéro, sans conditions de revenus : Ce prêt sans intérêts est consenti par les banques ayant passé un accord avec l’Etat. Pour en bénéficier, vous devez changer au moins 50 % des fenêtres simples vitrages de votre logement de plus de deux ans. Ce remplacement doit être effectué par un artisan RGE. Le montant du prêt ne peut dépasser 7 000 €, remboursable sur une durée de 15 ans maximum ;
  • la Prime Rénov (ancien CITE) de l’Anah : Ma Prime Révov, anciennement connue sous le nom de crédit d’impôt pour la transition énergétique, vous donne droit à un crédit d’impôt de 30 % du montant de vos travaux. Les aides de l’Anah (agence nationale pour la rénovation de l’habitat ne sont plus réservées uniquement aux ménages aux revenus modestes. Depuis le 1er janvier 2021, tous les foyers sont en effet éligibles. Le remplacement de la fenêtre doit également être effectué par un artisan RGE ;
  • les primes des fournisseurs d’énergie : Le dispositif CEE (Certificat des Economies d’Energie) impulsé par l’Etat invite les fournisseurs d’énergie à délivrer des primes au cas par cas. Tout dépendra de votre type de chauffage, des performances de votre fenêtre, de votre région et d’autres critères spécifiques ;
  • les aides des collectivités locales : Prenez le temps de contacter chacune d’entre elles. Ces primes sont cumulables avec les primes de l’Etat.

 

Changement de fenêtres : quelles autorisations ?

 

Changer une fenêtre peut vous imposer de déposer en mairie une déclaration de travaux. Tout dépendra de la nature des travaux réalisés :

  • Si le changement n’apporte aucune modification apparente, vous n’aurez pas besoin d’autorisation. Vous devez dans ce cas changer votre fenêtre à l’identique (matériau, taille, ouverture, couleur, finitions). Cette opération sera considérée comme un entretien normal de votre logement ;
  • Si vous apportez une modification : En changeant le type de fenêtre, vous apportez un changement à votre façade. Vous êtes alors contraint de déposer une déclaration préalable de travaux au service de l’urbanisme de votre mairie. Vous devrez laisser s’écouler les délais requis pour considérer que vous êtes autorisé à effectuer les travaux prévus. Pensez à contacter également les Bâtiments de France, si votre logement est situé dans une zone requérant leur autorisation.

Auteur: Brico Malin

Brico Malin est une rédactrice passionnée de bricolage qui intervient régulièrement sur Travauxbricolage.fr . Brico Malin s’est toujours intéressée aux activités liées au bricolage et travaux. Curieuse de nature et très débrouillarde, elle a su développer un panel de compétence et une connaissance incroyable sur le monde des travaux, qui ferrait envie à tous les artisans du bâtiment. Rénovation et aménagement de la maison, travaux de gros œuvre, travaux d’aménagement intérieur ou extérieur, électricité, plomberie, isolation, maçonnerie, fenêtre ou encore rénovation de toiture, Brico Malin a étudié tous ces sujets et a eu l’occasion de se confronter à la plupart de ce type de travaux au cours de ses expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *