Travaux et bricolage maison

Faire un terrain de pétanque

Comment faire un terrain de pétanque chez soi ? Quelles sont les précautions à prendre avant de construire un terrain de pétanque ? Quelles sont les dimensions et l’emplacement à privilégier pour un terrain de pétanque ? Enfin, comment construire son terrain de pétanque ?

Pour jouer à la pétanque dans de bonnes conditions, avoir son propre terrain est une solution idéale. L’installation n’en est pas particulièrement compliquée à conditions de connaître les règles de dimensions de terrain qui régissent le jeu et respecter quelques étapes pour obtenir une surface suffisamment dure et plate pour que les boules roulent correctement.

 

Avant de construire son terrain de pétanque

 

Pour jouer dans de bonnes conditions, l’emplacement et les dimensions du terrain sont cruciales. Il est donc très important que vous prépariez le projet en amont, selon votre terrain, et en prenant en compte ces critères.

 

Emplacement du terrain de pétanque

Dans les régions chaudes, où le soleil est très fort, il vaut mieux éviter de mettre le terrain sur une zone complètement exposée, car le jeu pendant la journée ne sera pas agréable. Une zone trop ombragée risque en revanche d’être sombre et trop fraîche.

Dans la mesure du possible, il est donc préférable de construire le terrain de boules sur une zone mi-ombre mi-soleil. L’ombre peut être apportée par des arbres, mais si vous avez le choix, préférez les feuillages persistant pour vous épargner le fréquent ramassage des feuilles en automne. Une autre possibilité est de profiter de l’ombre de la maison, en se positionnant proche. Ce sera plus agréable pour jouer sans se fatiguer à transporter les boules !

Par ailleurs, la pétanque se joue à plat, il faut donc sélectionner la partie de terrain la plus plate que vous ayez à votre disposition.

 

Dimensions du terrain de pétanque

Un terrain de jeu officiel, destiné à une communauté qui souhaite proposer des compétitions ne dépend pas des mêmes normes qu’un terrain de particulier destiné au simple loisir en amateur. Traditionnellement, un terrain de pétanque mesure 15 mètres de longueur pour 4 mètres de largeur. Mais il est possible de jouer aussi sur un terrain de 10×4 mètres dans de bonnes conditions.

Pour des particuliers installant un terrain dans leur propriété, il est possible de réduire encore ces dimensions tout en gardant le plaisir du jeu et ce jusqu’à 3×8 mètres. En dessous, en revanche, le jeu risque de se trouver trop limité et de ce fait, moins intéressant.

En termes de superficie, un terrain de pétanque mesure donc entre 24 et 60 m2, ce qui a bien entendu une influence sur les quantités de matériel nécessaires, nous allons y revenir plus loin.

 

Faire faire un terrain de pétanque

 

Il est vrai que construire son propre terrain peut être contraignant quand on n’a pas l’habitude de jongler avec les tonnes de matériaux ni d’utiliser des machines de terrassement.

Si vous souhaitez faire appel à un professionnel, il faudrait trouver proche de chez vous un artisan terrassier, l’avantage étant qu’il arrivera avec son propre matériel, vous épargnant ainsi la prise en charge de la location. Sachez qu’il existe aussi des entreprises spécialisées dans la réalisation de terrains de pétanque, qui peuvent donc s’occuper de l’ensemble du projet, de la conception aux finitions.

En termes de coûts, le budget pour l’intervention d’un professionnel dépend aussi de la superficie du terrain et des caractéristiques de celui-ci. En moyenne, un terrain de 40 m2 vous coûtera entre 2600 et 3000€ et un terrain de 60 m2 de 3000 à 3400€.


 

Matériel et prix pour faire un terrain de pétanque

 

En ce qui concerne les outils, le matériel classique pour tout travail de terrassement :

  • Des cordeaux pour délimiter, un mètre et un niveau à bulle.
  • pelle manuelle ou mécanique (comptez une journée, en location à partir de 115€ par jour).
  • un rouleau à moteur (moteur diesel, en location à partir de 37€/jour) ou à des plaques vibrantes (moteur diesel, en location à partir de 31€/jour) pour obtenir un sol compacté.

Enfin, pour les autres matériaux nécessaires à la réalisation d’un terrain de pétanque :

Terrain de 60m2 Terrain de 40m2 Terrain de 24 m2
Ballast grossier 20/40
A partir de 17€ la tonne
4 tonnes 3 tonnes Un peu moins de 2 tonnes
Graviers fins 0/20
A partir de 20€ la tonne
12 tonnes 10 tonnes 5 tonnes
Sable 0/4
A partir de 30€ la tonne (sable de rivière)
4 tonnes 3,5 tonnes 2 tonnes
Géotextile 1€ le m2 60 m2 40 m2 24 m2
Bastaings 63×175 cm
Longueur 4 m
17€ l’unité
38m
Soit 10 bastaings
28m
Soit 7 bastaings
22m
Soit 6 bastaings

Par ailleurs, ces prix, donnés à titre indicatif, sont hors livraison (pour laquelle il faut compter au moins 70€).

 

Étape de construction d’un terrain de pétanque

 

Découvrez les étapes pour faire un terrain de pétanque chez soi. N’hésitez pas à faire appel à un professionnel spécialisé dans la construction d’un terrain de pétanque.

 

1. Délimiter et décaisser le terrain de pétanque

Dans un premier temps, à l’aide de cordeaux, délimitez précisément le terrain à décaisser. Il faut que les angles soient droits pour obtenir un rectangle bien régulier : vérifier que les lignes sont parallèles.

Vous pouvez alors commencer le décaissement en creusant le sol à une profondeur d’environ 30 cm. Veillez à ce que la surface soit la plus plane possible en comblant au passage les irrégularités.

 

2. Mettre du graviers

Versez la première couche de 5 cm de graviers (grossiers). Pour compacter comme il faut cette couche, passez une première fois le rouleau à moteur. Il faut qu’elle soit bien régulière avant de recevoir le film géotextile sur l’ensemble de la surface.

 

3. Poser le film géotextile et les bastaings

Veillez à choisir un géotextile perméable pour permettre l’évacuation de la pluie et empêcher les remontées de terre et de racines.

C’est sur cette épaisseur que vous allez poser le cadre en bastaings : il faut qu’ils conservent à la pose un angle parfait à 90° (une équerre de maçon peut vous aider à obtenir ce résultat). N’hésitez pas à fixer non seulement les angles mais aussi tous les raccords sur la longueur pour que les poutres puissent résister durablement aux chocs répétés des boules. Vous pouvez aussi renforcer les angles pour garantir la stabilité du cadre.

 

4. Deuxième couche de graviers

Une fois qu’il est installé, vous pouvez verser progressivement la seconde couche de graviers, plus fins que les premiers. Cette couche, en revanche, est plus épaisse et doit atteindre à peu près 10 cm. Là encore, un ou plusieurs passages sont nécessaires pour damer correctement la surface pour compacter les graviers. La consistance au sol doit commencer à être dure et toujours aussi régulière.

Une fois cette couche terminée, on peut commencer à répandre le sable. Bien qu’il s’agisse de la même matière, au moins deux épaisseurs de 10 cm chacune sont nécessaires, avec à chaque fois le passage des plaques vibrantes. Pour que le sol soit durablement compacté, humidifiez chacune des deux épaisseurs de sable de manière homogène avant de les damer.

Si vous avez suffisamment damé le sol, le terrain demande peu d’entretien. Il faut cependant ajouter un peu de sable de temps en temps. De plus, un terrain s’améliore avec le temps. Il est donc important de l’utiliser régulièrement pour qu’il atteigne son meilleur niveau.

Auteur: Pro Bricolage

Partager cet article sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *